Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Travailleurs pauvres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Travailleurs pauvres   Sam 25 Mar 2006 - 20:23

Un article pas vraiment très réjouissant mais très intéressant, je trouve...

Citation :
Les travailleurs pauvres: une précarité qui effraie les Français

PARIS (AFP) - Le phénomène des "travailleurs pauvres", qui touche de nombreux jeunes, tend à s'amplifier en France et renforce la peur de la précarité qui mobilise dans la rue des centaines de milliers de salariés, lycéens et étudiants contre le contrat première embauche (CPE).
"Travailleurs pauvres": apparue dans les années 70, la notion de "working poor" vient des Etats-Unis et désigne une personne qui travaille mais dont le salaire ne permet pas, malgré tout, à sa famille de s'extraire de la pauvreté.

En France, comme dans plusieurs pays de l’Union européenne, cette catégorie de travailleurs a pris de l'ampleur à partir de la fin des années 1990, touchant principalement les familles monoparentales et les jeunes.
Et elle tend à augmenter, relève le rapport 2005-2006 de l'Observatoire français de la pauvreté.

Cas typique du "travailleur pauvre" en France: une femme de ménage ou une caissière salariée à temps partiel, souvent faute de mieux, travaillant deux heures très tôt le matin et trois heures tard le soir, confrontée au problème de la garde de ses enfants, tout cela avec un salaire très réduit.

La France compte un million de "travailleurs pauvres" si on se réfère au seuil de pauvreté fixé à 50% du salaire médian (645 euros/mois pour une personne seule) et le double, si l'on prend le seuil de 60% du salaire médian (774 euros/mois) retenu pour les comparaisons européennes.

Globalement, la France se situe dans la moyenne européenne avec près d'un pauvre sur deux (47%) "vivant dans une famille où au moins un des adultes travaille", contre 8 sur 10 aux Etats-Unis, explique Marco Mira d'Ercole, co-auteur d'un rapport en 2005 sur la pauvreté dans les pays de l'OCDE.

La France compte entre 3,7 et 7 millions de pauvres (7%), selon que l'on retient la définition française ou européenne de la pauvreté, une proportion moins élevée que dans le reste de l'UE (10,7% en moyenne) et que beaucoup d'autres pays développés (11% en GB, 13,7% au Portugal ou 17% au Etats-Unis), selon l'OCDE.

Mais "ce qui fait la spécificité française, c'est que certains pays comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont fait le choix d'avoir des travailleurs pauvres plutôt que des chômeurs. La France, elle, conjugue désormais les deux" avec un taux de chômage parmi les plus élevés des pays développés (9,6%), analyse Martin Hirsh, président d'Emmaüs-France.

"Il y a un grand vertige des Français", estime M. Hirsh. "Avant, il y avait la peur du chômage et on pensait s'en sortir avec un emploi. Aujourd'hui, un emploi ne permet pas à coup sûr de sortir de la galère".

"C'est une inquiétude de fond", renchérit Nicole Maestracci, présidente de la fédération nationale des associations de réinsertion sociale.

Une peur illustrée, selon elle, en novembre par les émeutes dans les banlieues défavorisées et aujourd'hui par la fronde contre le CPE, rebaptisé par ses opposants "Contrat Précarité Exclusion".

Le taux de chômage en France des moins de 25 ans qui atteint 23% est un des plus élevés en Europe.

"Toute la question est de savoir si ces mesures vont créer des emplois qui débouchent sur des perspectives de carrière ou si elles se transforment en ghetto à vie", résume M. Mira d'Ercole.

Car qui dit travail précaire, dit pas de logement stable, pas de compte bancaire (4 à 5 millions de personnes, selon les associations), un accès aux soins limité et, au bout du compte, "un nombre croissant" de salariés piégés dans un "cercle vicieux" générateur de pauvreté, conclut une récente étude publiée par l'Ires.

http://fr.news.yahoo.com/25032006/202/les-travailleurs-pauvres-une-precarite-qui-effraie-les-francais.html

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Sam 25 Mar 2006 - 21:23

Surtout en ce moment avec la crise du logement, les propriétaires peuvent demander un salaire de 5000 euros pour un loyer de 500 euros (et en plus que quelqu'un se porte garant), ce qui ne facilite pas la tache des travailleurs pauvres qui finissent de plus en plus à la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Sam 25 Mar 2006 - 22:51

Mais je ne comprends rien à ce que vous affirmez là ! Wink

Pourtant, il n'y a pas si longtemps, j'ai entendu ceci :


http://permanent.nouvelobs.com/dossiers/documents/balkany-moyen.mp4

Mais que dois-je donc penser, qui dois-je donc croire ????

Je veux voter, mais pour qui ???

Je viens de lire le livre de Franz Olivier Giesbert.... je suis désemparé !!!

http://cultureetloisirs.france3.fr/livres/actu/18934860-fr.php



Au secours ! Au secours !

Ils sont tous en route à me mentir, à l'insu de mon plein gré !!!! Laughing Shocked tongue bounce Wink Very Happy

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Dim 9 Avr 2006 - 17:28

stephane a écrit:
Surtout en ce moment avec la crise du logement, les propriétaires peuvent demander un salaire de 5000 euros pour un loyer de 500 euros (et en plus que quelqu'un se porte garant), ce qui ne facilite pas la tache des travailleurs pauvres qui finissent de plus en plus à la rue.

Pas étonnant que les jeunes restent chez leurs parents jusqu'à des âges canoniques .
Qu'attend t-on pour bloquer les hausses de loyer , bon sang ?
Ces augmentations régulières me scandalisent .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Lun 10 Avr 2006 - 2:46

le crédit immobilier à baisser dans le but de maintenir le plus longtemps possible des prix élevés profitant aux très grand nombre de locataires et propriétaires, mais rassurons nous, tout cela s'ecroulera dans un très proche avenir, je vois déjà une bulle faire blop!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Lun 10 Avr 2006 - 10:55

stephane a écrit:
le crédit immobilier à baisser dans le but de maintenir le plus longtemps possible des prix élevés profitant aux très grand nombre de locataires et propriétaires, mais rassurons nous, tout cela s'ecroulera dans un très proche avenir, je vois déjà une bulle faire blop!

Lorsque le taux des crédits immobiliers a baissé , il n'a plus été possible pour les emprunteurs de déduire les interêts de leurs emprunts de leur revenu imposable . La baise .
Quant aux loyers , ils augmentent tous les ans .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Jeu 20 Avr 2006 - 22:11

Admiratrice a écrit:
stephane a écrit:
le crédit immobilier à baisser dans le but de maintenir le plus longtemps possible des prix élevés profitant aux très grand nombre de locataires et propriétaires, mais rassurons nous, tout cela s'ecroulera dans un très proche avenir, je vois déjà une bulle faire blop!

Lorsque le taux des crédits immobiliers a baissé , il n'a plus été possible pour les emprunteurs de déduire les interêts de leurs emprunts de leur revenu imposable . La baise .
Quant aux loyers , ils augmentent tous les ans .

C'est quoi cette histoire de déduction d'intérêts d'emprunts sur la déclaration de revenus ???
J'avoue que j'en ignorais l'existence. Tu es sûre de toi, là ?

Pour Stéphane, pas sûr de faire la même analyse.
Les prix du m² à la vente à Paris restent nettement moins élevés que ceux de Londres et il y a de toute façon pénurie de logements, avec une demande qui surpasse largement l'offre.
Donc, je ne vois hélas pas d'évolution à court terme ni de krach car il n'y a pas vraiment de bulle spéculative, juste un marché à flux trop tendus.
Maintenant, quand je vois l'envolée des prix dans certaines villes de province, je suis en effet + dubitatif.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Ven 21 Avr 2006 - 19:59

mes messages d'espoirs partent en fumée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Jeu 27 Avr 2006 - 18:06

stephane a écrit:
mes messages d'espoirs partent en fumée...

Honnêtement, je ne sais pas si c'est un message d'espoir que de souhaiter un krach immobilier !
affraid

Il y avait une bulle à Paris au début des années 90, qui a explosé et fait chuter les prix, sans hélas que cela suffise à résorber les problèmes de logement.
De toute façon, Chirac a exproprié tellement de gens vers la banlieue et construit tellement de bureaux, que l'offre reste encore aujourd'hui notoirement insuffisante à Paris intra muros, malgré la hausse des chantiers de HLM depuis l'arrivée de Delanoë.

C'est d'ailleurs dingue comment ce président partisan de la réduction de la fracture sociale a fait exactement l'inverse de ce qu'il disait tout au long de sa carrière politique (heureusement finissante).

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Ven 28 Avr 2006 - 11:56

Citation :
C'est quoi cette histoire de déduction d'intérêts d'emprunts sur la déclaration de revenus ???
J'avoue que j'en ignorais l'existence. Tu es sûre de toi, là ?

Plus que certaine .
Celà n'existe plus .
Celà a existé il y a une dizaine d'années ( peut-être un peu plus )à l'époque ou les taux des interêts immobiliers étaient élevés .
Pour certains acquéreurs , c'était une compensation non négligeable .
Si celà n'existe plus dans la formule simple qui etait le droit de n'importe quel petit particulier qui finançait son logement , il me semble qu'il y a encore des combines possibles pour les petits malins :
http://www.axa.be/fr/bk_wk_wp_tw_gewoneinterestaftrek.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Jeu 4 Mai 2006 - 15:59

Admiratrice a écrit:
Citation :
C'est quoi cette histoire de déduction d'intérêts d'emprunts sur la déclaration de revenus ???
J'avoue que j'en ignorais l'existence. Tu es sûre de toi, là ?

Plus que certaine .
Celà n'existe plus .
Celà a existé il y a une dizaine d'années ( peut-être un peu plus )à l'époque ou les taux des interêts immobiliers étaient élevés .
Pour certains acquéreurs , c'était une compensation non négligeable .
Si celà n'existe plus dans la formule simple qui etait le droit de n'importe quel petit particulier qui finançait son logement , il me semble qu'il y a encore des combines possibles pour les petits malins :
http://www.axa.be/fr/bk_wk_wp_tw_gewoneinterestaftrek.html

Je ne suis pas matheux mais la baisse sensible des taux d'intérêt pour les acquéreurs, ces dernières années, ne compense-t-elle pas la perte de ces déductions d'impot ?

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Jeu 4 Mai 2006 - 17:38

Citation :
Je ne suis pas matheux mais la baisse sensible des taux d'intérêt pour les acquéreurs, ces dernières années, ne compense-t-elle pas la perte de ces déductions d'impot ?

Je ne sais pas , je ne suis pas matheuse non plus .
Mon oncle et ma tante ont bénéficié de cette mesure , il y a une quinzaine d'années .
Elle leur a permis d'être non-imposables durant cinq ans , ça aide lorsqu'on a des moyens assez moyens .
Puis , lorsque les taux d'interêts ont baissé , ils ont fait comme tout le monde , ils sont allés voir leur banquier pour négocier une baisse des interêts sur ce qu'il restait à payer .
Ce qui fut fait sans mal , les banques ayant trop peur que leurs clients se barrent chez le voisin.
Une baisse d'un ou deux points(je ne sais plus) leur a permis d'économiser plus de dix mille euros sur un simple jeu d'écriture .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Mar 30 Mai 2006 - 1:07

J'ai vu un reportage, auquel j'accorde beaucoup de crédit, car il s'agissait de la chaine ARTE (j'espère qu'on me demandera pas de me méfier de ses infos). Enfin, ça al'air d'être de notoriété publique, mais des EMPLOYES de la mairie de PARIS, salariés donc, vivent dans un jardin public car ne peuvent se payer un logement...

Etant données les politiques de plus en plus libérales, le nombre de travailleurs pauvres ne cesse d'augmenter quand les solidarités organiques ne cessent d'être démantelées...

Monde de merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
ChaCookie
nouvelle intervenante


Nombre de messages : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Les loyers...   Mar 30 Mai 2006 - 14:55

La Banque de France et nombreuses associations pour le droit au logement s'alarme en effet de la hausse des loyers qui représentent une part de plus en plus importante dans le budget des individus. Mais les grands économistes français s'accordent à dire qu'il n'y aura pas d'explosion de la bulle... mais une inflation constante. Une stagflation comme dirait ma prof d'éco. Mais personne n'est devin !
Figurez-vous que l'autre jour j'ai discuté avec un gars, à peine plus âgé que moi, donc 22 ans, qui avait un crédit sur le dos pour payer ses loyers... Je trouve ça dingue... C'est un sacré handicap, un crédit, pour démarrer dans la vie active...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Mar 30 Mai 2006 - 18:33

je crois que 1 français sur 3 à un credit sur le dos, les credits à la consommation sont vraiment terribles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChaCookie
nouvelle intervenante


Nombre de messages : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Mar 30 Mai 2006 - 19:47

Un crédit pour le loyer, c'est plus un crédit à la consommation, c'est un crédit à la survie, et ça c'est proprement scandaleux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Travailleurs pauvres   Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Travailleurs pauvres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Journée Mondiale des pecheurs artisans et des travailleurs de la mer JM de la Télévision
» Hollande aime les pauvres !...
» “Repenser la pauvreté” ou comment vivent les pauvres. Un essai aussi documenté que dérangeant.
» Les travailleurs réunis de Bordeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Economie et Social-
Sauter vers: