Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 l'extremisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: l'extremisme   Ven 24 Mar 2006 - 20:03

I)La montée des extremismes

où l'on s'arrache le pouvoir dans un monde en déconstruction

Une génération se définit souvent à partir de l'événement qu'elle a vécu à 20 ans.
Une génération qui risque de ne rien vivre à 20 ans se révoltera plus grassement contre la génération passée.


La génération au pouvoir, celle qui laisse égoïstement et très lentement sa place, est la génération de mai 68, la génération qui inculqua des concepts très variés comme la libération sexuelle, la liberté de la femme, le mépris de la pauvreté, la libre circulation des biens, le pro américanisme, le pro-sovietisme, la peur de l'apocalypse, le sens du business, bref, des idées très contrastées menant à une vie à la fois riche et bohème. La génération des bobos était née, elle prit le pouvoir et s'y accrocha, le moteur de son pouvoir était l'argent, son essence était la peur, entre autre de devenir pauvre.
La génération suivante vit Mitterrand, enterrer au petit matin blême, sans fleurs ni couronnes l'idée de socialisme, de solidarité, d'échanges à but non lucratif, la génération 68 avait les pleins pouvoirs, les années 80 furent les années sida, les années MST, la fin du communisme, on ne discute plus du pouvoir de l'argent, les dés sont jetés, le libéralisme est le vainqueur.
L'ivresse de la victoire fit tituber lentement l'empire américain. Son monopole commença à devenir agaçant. Plus assez de débats, plus assez d'idéaux, plus de passions. L'esprit commençait à avoir un besoin urgent de révoltes, un besoin de partir au combat, l'impression de paix perpétuelle est déplaisante, la souffrance du tiers monde n'arrivait jamais au yeux des citoyens devenus de simple téléspectateurs, elle ne révoltait pas. Ici bas, toute idée était flasque et borborygmique, pesante, ennuyeuse, et molle.


NOS DIRIGEANTS SE CHANGERENT EN GERANTS, LES ANNEES 90 N'AVORTERENT PAS D'UNE CRISE ECONOMIQUE, MAIS D'UNE CRISE IDEOLOGIQUE.


- Les syndicalistes cheminots brayaient comme à l'époque de Zola alors qu'ils avaient désormais la semaine de 20h et la retraite à 50 ans.

- L'enseignement et les média pactisèrent officieusement pour abrutir la population pourtant déjà esclave de l'entreprise sans âme.


Nous nous apprêtions à nous engouffrer dans un monde globalisé, ou les pauvres s'entassaient, où les riches dépensaient, où l'anglais dominait, où les guerres armées avaient laissées la place aux guerres économiques.

Quand soudain, des forces opposées pullulèrent des quatre coins d'occident, on se mit à réapprendre le breton, à revenir à la religion qui avait été complètement oubliée, les alter mondialistes, combattants un monde sous l'oppression de l'argent furent plus fort que jamais. On se mit à sentir que les forces de l'opposition avaient une chance de gagner, on se mit à comprendre alors, que notre monde démocratique était un monde fragile et faible, on se mit à comprendre que, peut être tout ce qui avait été construit par la génération 68 ne tenait qu'à un fil.

Le monde laissé par la génération 68 est une structure si complexe qu'elle en est devenue, comme toute structure trop complexe, fragile, et donc, vecteur de chaos.
Les extrémismes religieux et nationalistes montent et compte bien s'emparer du pouvoir.
Doucement, mais sûrement, les mentalités changent. On constate une augmentation des néo-nazies, des royalistes, des natio' de tout bords, des extrêmes gauchistes, des religieux fous d'Allah et de Jésus. Les plus modérés d'entre eux ont déjà pris le pouvoir dans plusieurs pays.
Les évangélistes tarés à la tête de l'Amérique, les fous d'Allah dans les pays Arabes. Le Pen en France jamais aussi fort, l'Autriche en avance...

Le 11 septembre fut le symbole fort de la génération à venir, la génération qui rebâtira sur des ruines, la chance de reconquérir le pouvoir pour les extrémistes, une chance qu'ils ne comptent pas laisser passer.

Le seul point commun de tous ces extrémismes est d'en finir avec la liberté d'expression. Les minorités extrémistes tentent aussi de prendre le pouvoir au sein de leur propre minorité, et bâillonne la presse, cela participe à la construction de tensions dangereuses (cas des homosexuels, des féministes, des juifs et maintenant des musulmans).
Plus les extrémistes devenaient nombreux, plus, monde démocratique oblige, la liberté de la presse (dans les mains des grandes entreprises) disparaissait.

Comment ce jeu d'anti-68tardataires finira-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Lun 19 Juin 2006 - 20:12

on peut le prendre dans n'importe quel ordre, et les phases sont très variables selon les époques et les civilisations:
0) Horreurs humaines, consequences d'une politique radicale, souvent violente, et n'acceptant pas la critique quelle qu'elle soit.

1) fin du régime totalitaire, phase de transition.

2) Mise en place d'une politique basée sur le compromis, acceptant la critique, refusant tout type de totalitarisme.

3) Complexification d'une société voulant répondre aux désirs du plus grand nombre.

4) Perte des repères, pertes des idéaux, besoin d'exister dans une société qui nous dépasse=> crise existentielle.

5) Mecanisme de défense psychique pour éviter la depression=> position schyzo-paranoide => simplification de la société, mise en place d'un dualisme, moi et mon ennemi, l'autre.

6) Crise sociale => amplification de la crise existentielle, je suis de plus en plus pauvre, la société va de plus en plus mal, besoin d'un renforcement des positions de défense, besoin d'exister très fort, besoin de créer, de batir, renforcement de l'autre comme ennemi.

7) Fragilisation d'une société devenue trop complexe => choix d'un camp pour mener une politique extreme, fin du flou politique. Difficulté de trouver un juste milieu dans une société qui s'est trop extremisée => impossibilité de gouverner par le milieu.

8 ) Point de non-retour, démocratisation et prise de pouvoir d'un extremisme.

9) Politique autoritaire, fin du compromis.

10) Besoin d'exister se faisant de plus en plus sentir, cela réclame un besoin de liberté. Lutte vaine => depression ou angoisse existentielle ou perte de la conscience d'être un individu.

11) crise sociale (cela existe quel que soit le regime)

12) contestation ouverte du pouvoir.

->retour au point 1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: l'extremisme   Lun 19 Juin 2006 - 22:36

Le titre "montée des extrêmismes" est-il vraiment pertinent?

Tu parles juste, dans un premier temps, de l'embellie économique des années 50 à 70 et de la crise depuis cette période. Crise qui nous affecte en effet dans nos modes de pensée car nous refusons de nous sacrifier, car nous souhaitons le bien-être qu'ont connu nos parents (et on veut pas se sacrifier EN PLUS pour les retraites de ceux qui ont eu la belle vie!)

Bien. De là à conclure avec verve sur une crise idéologique, c'est un peu trop post-marxien (ou marxien tout court) à mon goût.
Si cette crise idéologique devait se révéler existante, elle devrait donc découler de la crise économique et de ses conséquences.

le breton, l'extrêmisme religieux n'ont rien à voir avec notre crise économique... C'est bien plus du à un contexte idéologique, et je ne vois aps où serait le lien éco-idéo... et en +, ça dépend des pays: c'est pas l'Afghanistant qui a souffert de notre crise économique!!!

les masses abruties n'ont jamais été aussi instruites depuis l'invention de l'écriture. Les médias diffusent des conneries, ce qui ne veut pas dire que les gens soient cons... Qui plus est, ces sous-cultures défendues par des groupes sont vecteurs de lien social.

Le vecteur de chaos??? je ne vois pas où, notre monde est hyper disciplinarisé... Surtut la démocratie où le contrôle de la population est le plus fort...

Quant à la remise en question de la liberté d'expression... on nous fait le coup tut le temps, mais entre le voyeurisme et les débilités que l'on entend toute la journée... M'enfin bon: 60 journalistes morts dans le monde, mais combien de mineurs? combien de marins? ... Oui, autant ne pas en parler... La liberté d'expression, moins on la défend, et moins on est con.

Tu oublies les singularités de notre pays: post-industriel, post-mythique, post-métaphysique, post-moderne, bref, beaucoup de mots dont on n'a aucune définition sinon celle qui caractérise un "après quelque chose que l'on connaît".

La chute du religieux correspond à la rationalisation croissante du monde. Les chutes des méta-récits mettent à mal les autres formes métaphysiques, et les activités spirituelles sont limitées à la sphère privée.
Les grandes valeurs sont mortes et il s'agit d'insuffler du sens dans nos institutions, ce que nous ne parvenons pas à faire. Et pourtant... le constat est là:
la démocratie ne s'est jamais aussi bien portée dans le monde!!!

Si l'on peut imputer le renouveau des extrêmismes à des conditions matérielles, il faut le spécifier: l'extrêmisme islamiste n'est pas l'extrêmisme chrétien, ou un quelconque autre. Les repères généraux, universels et absolus ont disparu, mais l'extrêmisme n'est pas si développé que ça, c'est aussi un effet de loupe médiatique.
Si l'on fait exception de l'extrêmisme musulman, que je connais peu et dont je ne peux parler avec rigueur, il y a peu de formes d'extrêmismes mortifères directes.

Question subsidiaire? dans quel camp te trouves-tu (si toutefois tu es dans un camp... parce que tu sembles être un sacré déclinologue...)?

Quant à tes phases politiques, elles se tiennent à peu près...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Lun 19 Juin 2006 - 22:58

je me permet un doublon:
J'ai réalisé pour le plaisir un petit modèle mathematique simple permettant d'estimer la montée de l'extremisme en France.
postulat du modèle simple: "l'extremisme génère de l'extremisme".
Cela n'est pas completement idiot, car dans un monde démocratique plus il y a d'extremistes, et plus la pensée extremiste est diffusée (on peut considerer la diabolisation comme une forme de diffusion, surtout dans un monde ou la peur du "devenir rien" est de mise), et donc plus elle peut rassembler.
La croissance x' de l'extremisme est proportionnelle à l'extremisme actuel x. Cela revient à résoudre l'équation differentielle:
x'=kx
Bien sûr le modèle est faux dans le long terme.
Toutefois je l'ai testé à partir des résultats des élections presidentielles depuis 1981, on peut juger que les chiffres sont significatifs, car les extremistes pouvaient voter sans craintes de voir leur pire ennemi (l'extremisme d'en face) acceder obligatoirement au pouvoir. En 2007, beaucoup d'extremistes de gauche risque d'avoir un vote plus modérer pour ne pas reproduire un 2002, et les chiffres ne seront plus significatifs.

Mon modèle prevoit:

En 1988, 8 572 592 extremistes votants, il y en a eu 7 949 644 l'erreur est de 622 947 de personnes.

En 1995, 13 314 475 extremistes votants, il y en a eu 10 532 186 l'erreur est de 2 782 288 de personnes.

En 2002, 20 679 304 extremistes votants, il y en a eu 19 637 238 l'erreur est de 1 042 065 de personnes.

A l'heure actuelle l'extremisme monte de manière exponentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Lun 19 Juin 2006 - 23:51

je pense que l'on se situe entre la phase 6 et la phase 7. Je ne suis pas declinologue, Je pense que la société est devenue très complexe, que cela renforce la mise en place d'une position schizo-paranoïde (voir mélanie klein) ce qui mène tout droit à l'extremisme, au besoin de changement radical, à la fin du pouvoir du milieu. Cela s'observe très bien à la radicalisation des parties modérés (Sarkozy, pro-Lepeniste, Le PS qui demande une alliance avec l'extreme gauche, Ségolène Royal qui joue sur sa feminité esperant que cela donne l'illusion d'un changement important, il ne faut pas oublier que la société est superficielle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: l'extremisme   Mar 20 Juin 2006 - 0:03

En quo le vote des gens est-il fondamentalement corrélé avec l'extrêmisme???

Tu devrais savoir que: 1. la France se droitise (on est de plus en plus libéral et conservateur)
2. par conséquent, la gauche se droitise aussi, l'extrême-gauche y compris.
3. Le mitterrandisme de 81, c'est le communisme d'aujourd'hui
4. L'extrême-gauche est bien palôte.

Conclusion partielle: ce que tu appelles la montée des extrêmes à gauche n'est que le fait que le "milieu" de l'axe droite-gauche s'est déplacé, alors que fondamentalement, il y a moins de gens à la gauche de la gauche.

5. l'extrême-droite se base sur des idées qui sont alimentées par la presse (insécurité, racisme, etc.), les médias, les "intellectuels", mais qui sont pensés par peu de gens (pour les médias, l'insécurité, c'est juste un taux d'audience).
6. Parmi les gens qui votent extrême-droite, il y a d'une part, les gens qui entendent juste un message qui leur dit que ça peut changer (et on ne peut pas les blâmer, ce sont ceux qui sont dans la merde), et les gens qui font un vote protestataire pour d'autres raisons, parce que l'échiquier politique est pourri.

conclusion partielle: ton chiffre est gonflé par des usurpateurs.

7. tu ne prends pas en compte les abstentions

Si l'on fait, pourtant, sur 15 ans, le calcul du taux des extrêmes sur le nombre total de votants à droite: 14.5 puis 15, puis 17% (avant 1988, ce n'est pas significatif)
sur 25 ans, à gauche, on constate un effondrement: en 81, le parti communiste avait 15%, et c'est en 2002 le total de l'extrême gauche...

Qui plus est, les élections présidentielles ne sont probablement pas les meilleures pour définir le nombre d'extrêmistes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Jeu 22 Juin 2006 - 20:38

Je repond d'abord à ces deux points, je repondrais au reste plus tard.
Citation :
En quo le vote des gens est-il fondamentalement corrélé avec l'extrêmisme???
J'entends par extremisme la volonté d'un changement radical de la société, cela est à mon avis corrélé à une crise existentielle très forte, car notre société ne mérite intrinsequement pas la haine qu'on lui porte. Voter extremiste, c'est être dans cette crise existentielle qui est signe soit que l'on va tomber dans l'extremisme soit qu'on y est déjà. Même si des citoyens ont voté au hasard pour un extremiste, il lui a donné un certain pouvoir qui lui permettra de grandir. Il est facile de comprendre que plus une idée se repend, plus elle se repend. Plus un parti à de voix, plus il pourra profiter des media et rependre ses idées. raisonnement simple, mais juste.

Citation :
Tu devrais savoir que: 1. la France se droitise (on est de plus en plus libéral et conservateur)
Je ne suis pas sûr... additionne toutes les voix de gauche aux dernières élection et toutes les voix de droite. Comme certains se laissent avoir par le discours social de Bayrou (en particulier ceux qui consultent les programmes au dernier moment), tu peux faire moitié moitié pour l'udf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Ven 23 Juin 2006 - 22:15

Aujourd'hui une majorité de français approuve certaines idées de Le Pen (qui ne manque pas du coup d'etre reprises par les partis modérés)
L'extremisme s'est reintroduit en europe, il prend la forme du populisme. On le voit en Pologne, en Slovaquie, en Bulgarie, il prend des allures differentes suivant les pays: (nationalisme, anti-elitisme, consevatisme culturel, xenophobie...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: l'extremisme   Sam 24 Juin 2006 - 17:53

... même ségolène Royal. Si la France se droitise...

Non pas que l'échiquier fasse en sorte que la gauche représente moijs, mais le contraire: les gens pensent de plus en plus comme des gens de droite, donc la gauche se décale de + en + vers la droite... L'exemple ségoliste est frappant à cet égard...

Entre Jaurès, Guesde et DSK et Fabius, y'a une marge...

Quant au vote "radical", c'est oublier que les gens qui votent Le Pen ou Sarko ou autre, ne sotn pas que des grands bourgeois avides d'ordre et de discipline, mais des gens qui veulent que LEUR situation change RADICALEMENT. C'est pas LA société qui est visée, c'est LEUR situation...

Et si on refuse que la situation change RADICALEMENT pour certaines catégories de personnes (et si ça représente la "modération"), alors je suis certainement un extrêmiste parce qu'il va bien falloir donner un coup de pied dans la fourmillière.

C'est pas de l'extrêmisme, c'est juste que l'Europe entière se libéralise dans le mauvais sens du terme, ce qui va avec le conservatisme et le fait que les élites prônent un retour aux sources...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Sam 24 Juin 2006 - 19:09

Ségolène est une exception, si les gens sont pret à voter pour elle, c'est parce que c'est une femme, et qu'elle a un certain charisme.
Le PS se dit pret à collaborer avec l'extreme gauche, Fabius le prendrait bien comme ministre, Hollande veut que un grand débat avec l'extreme gauche. ségolène, comme Sarkozy, n'hesite pas a virer au populisme. Certes le populisme sert souvent au final, pour l'instant, les interets du liberalisme. mais cela n'empeche pas d'avoir quelques inquietudes sur l'avenir du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Sam 24 Juin 2006 - 19:21

lomig a écrit:


Quant à la remise en question de la liberté d'expression... on nous fait le coup tut le temps, mais entre le voyeurisme et les débilités que l'on entend toute la journée... M'enfin bon: 60 journalistes morts dans le monde, mais combien de mineurs? combien de marins? ... Oui, autant ne pas en parler... La liberté d'expression, moins on la défend, et moins on est con.
j'ai vraiment du mal à comprendre ce raisonnement, surtout quand on voit les catastrophes produites par la baisse de liberté de la presse depuis un certain temps.
1) Aux états unis avec le conflit irakien
2) Au rwanda avec le bayonnage de la presse française sur le conflit
3) En Italie, avec la main mise de Berlusconi sur les media ce qui entraina sa prise au pouvoir. (je ne cite volontairement que des "democraties")
4) Des gens comme Lagardère qui controlent une partie des plus grands journeaux français, et qui viennent de virer le redacteur de Paris Match parce qu'il a mis une photo de Cecilia avec son amant (petite precision, Lagardère est un grand amis de Sarkozy). Ce qui implique l'impossibilité de critiquer trop violemment Sarkozy dans les grands journeaux Français
5) Les relations publiques qui s'accordent avec des journalistes fénéants et, comme vous, peu sensible à leur leurs liberté, et qui aujourd'hui ont le controle de quasiment tout les journeaux, ce qui remplace peu à peu l'information par de la communication.

Je peux faire une liste beaucoup plus longue, et retracer des faits beaucoup plus graves. La liberté de la presse nous concerne tous. Il ne s'agit pas de compter le nombre de morts, mais de s'assurer qu'il y aura toujours des journalistes pour compter le nombre de morts, dénoncer et analyser objectivement une situation. Alors quoi? Je suis un con? Désolé de ne pas comprendre pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: l'extremisme   Sam 24 Juin 2006 - 23:35

Pour moi, la liberté d'expression n'est respectée nulle part!!!

La censure existe partout, à des degrés plus ou moins importants. Les systèmes de monopoles ou de "paradigmes" de pensée sont répandus partout, en france comme ailleurs, c'est un élément qui n'a aucune pertinence... Oui, tu peux aussi citer Rotschild et Libé, etc.

Il n'y a jamais eu de démocratie, il n'y a jamais eu que des démocratures...

Maintenant, tu peux effectivement blâmer tous les pays qui ne respectent pas certaines clauses, mais cela ne suffirait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Sam 24 Juin 2006 - 23:59

c'est justement parce qu'elle n'est respectée nulle part qu'il faut absolument se battre pour la liberté de la presse. Car c'est en grande partie la pliberté de la presse qui permet la démocratie. Moins un pays est démocratique, plus la presse y est bayonné. ça n'est pas pour rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: l'extremisme   Dim 25 Juin 2006 - 15:12

ah, étant donné que je ne suis pas démocrate et que je suis plutôt pour le respect des traditions et cultures Autres, la liberté de la presse étant un organe purement démocratique, l'imposer à d'autres pays me gêne fortement, sachant qu'on ne laissera jamais personne s'exprimer librement, en +.

Même si une certaine politique d'informations peut être nécessaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Dim 25 Juin 2006 - 16:30

Donc tu peux déjà convenir que dans notre pays, qui pretend à une tradition démocratique, c'est un devoir de laisser les journalistes libres de s'exprimer, au moins à l'interieur du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: l'extremisme   Dim 25 Juin 2006 - 19:37

???

Euh, la question est posée de telle manière que je ne peux pas répondre à celle-ci...

Désolé, mais je pense que c'est l'organisation des médias, des pouvoirs internes et externes qui devrait être revue entièrement car la liberté d'expression n'est pas également partagée et suit des lois de monopole ou des intérêts économiques, d'audience, etc. qui ne sont pas des "libertés" d'expression, mais bien des systèmes de mainmise sur COMMENT voir la société et COMMENT l'analyser.

Je ne parlerais pas de liberté d'expression dnas ce cas... les contraintes propres au travail d'un journaliste c'est tout sauf la liberté d'expression...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: l'extremisme   Mar 27 Juin 2006 - 16:56

Je vais vous poser une question simple: Etes vous pour défendre la possibilité de s'exprimer librement en France, sans interdit de l'Etat ou d'une institution superieure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'extremisme   Aujourd'hui à 23:24

Revenir en haut Aller en bas
 
l'extremisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Archives :: Archives :: Bazar à trier-
Sauter vers: