Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicolas Sarkozy et la laïcité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Nicolas Sarkozy et la laïcité   Ven 4 Mar 2011 - 12:05

Monsieur le Président de la République,

Dans votre intervention au Puy-en Velay, vous avez prononcé les phrases suivantes :

http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours/2011/discours-du-president-de-la-republique-au.10788.html


"
Citation :
La chrétienté nous a laissé un magnifique héritage de civilisation -- président de la République laïque, je peux dire cela -- et le premier devoir est de conserver et restaurer" cet héritage, une "mission " à laquelle l'Etat ne peut et ne doit se dérober".
"Cet héritage nous oblige, car non seulement nous devons le transmettre aux générations qui nous succèderont mais nous devons l'assumer sans complexe ni fausse pudeur",
"A l'origine de la diversité, il y a les identités, et ce n'est pas faire preuve de fermeture que de croire en son identité pour mieux la faire partager avec les identités des autres
»

On peut aussi lire ceci :

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/article.aspx?cp-documentid=156341826

Citation :
Il a tenu à faire de nouveau valoir les "racines juives" de la France, et a également confié qu'il avait été "impressionné et ému" par les inscriptions en langue soufique - la langue des premiers corans, selon Martin de Framont, conservateur du patrimoine de Haute-Loire - sur d'antiques portes de cèdre de la cathédrale.

Monsieur Dalil Boubakeur a commenté votre intervention en rappelant que les racines de la France étaient certes chrétiennes, mais aussi musulmanes et juives…

Comment pourrait-il en être autrement puisque ces trois religions ne sont qu’une seule et même religion, si on se réfère à leur histoire :

- le judaïsme, la plus « ancienne » des trois, n’apparaît nulle part avant 800 ans avant JC…. et on n’hésite plus à dire qu’elle est une religion composée par l’hénothéisme, ayant rassemblé sur un seul dieu sorti de son « imagination » les vertus de tous les autres dieux de l’époque, en tentant de donner ainsi une référence morale aux humains de la planète.

- le christianisme est, par essence même, une émanation du judaïsme puisque le personnage central de cette religion est un « Christ » ( en grec, « christos signifie « bon, honnête, loyal) qui est « juif parmi les juifs »….

Ce « christos » s’est essentiellement distingué des juifs par son opposition à la MONnaie qui faisait déjà des ravages chez les juifs, alliés aux Romains qui les occupaient alors, ceci étant simplement rendu par le fait qu’il a chassé les marchands du Temple et qu’il a demandé de rendre à césar ce qui était à César à propos de la MONnaie…

- L’Islam, quant à lui, si l’on se réfère aux propos même de son fondateur qui a élaboré l’essentiel de cette religion dans la grotte du Mont Hira, avec un moine chrétien et un juif « paria », est une religion qui se donnait pour vocation de faire retrouver aux deux autres les vraies valeurs fondamentales qu’elles étaient sensées apporter à l’humanité.

En fait, Monsieur le Président, les racines de la France sont donc bien juives, chrétiennes ET musulmanes si l’on se réfère à ces réalités historiques.

Mais, si l’on pousse plus loin encore la recherche de la Vérité, alors il faut admettre comme EVIDENT le fait que les racines de la France vont bien au-delà de cette « trinité »…

En effet, les francs-maçons ont apporté leur « Lumière » sur tout ceci, les « penseurs » du « Siècle des Lumières », les athées, les cultures qui ont fini par pénétrer en France, etc.. etc… ont conduit les Français à OUVRIR les YEUX sur des hypothèses partisanes qu’on leur avait affirmé comme universelles et qui, de ce fait, étaient devenus des « instruments de domination » entre les mains d’ « élites » autoproclamées qui s’inspiraient de ces religions…

Pourtant, des signes EVIDENTS de la nécessité d’une plus grande ouverture d’esprit de ces « élites » sont PRESENTS aujourd’hui dans notre environnement je vous prendrai un seul exemple parmi une foule d’autres :

Les cathédrales françaises sont un des symboles TRES FORTS du christianisme puisqu’elles représentent des bâtiments construits il y a 800 ans et qu’elles sont souvent dédiées à la mère du « Christ », NOTRE Dame…

Ces cathédrales comportaient (et comportent encore pour ce qui est de celle de Chartres) sur leur sol des labyrinthes de pierres que les fidèles parcourent encore car c’est la « voie vers Dieu ». Au centre du labyrinthe de la cathédrale de Chartres, il y avait une plaque de cuivre représentant le combat de Thésée et du Minotaure, récit mythologique typiquement crétois.

On sait aujourd’hui que les «Chevaliers Hospitaliers », en route pour Jérusalem (les labyrinthes sont parfois appelés « Lieue de Jérusalem ») faisaient halte en Crète, à Gortyne, là où se trouvent les vestiges d’une des plus anciennes cathédrales dédiée à St Tite ( construite au IVème siècle)… et que, tout près de là, se trouve le lieu qui a servi àç l’élaboration du mythe du labyrinthe, mythe qui n’a RIEN à voir, en apparence, avec le christianisme…

Ce labyrinthe n’a rien à voir avec le christianisme, sauf si on lui rend son sens PRIMITIF : tout homme est en quête de lui-même, de la perfection qui sommeille en lui, et la prospection du labyrinthe de ses idées, hypothèses, convictions le conduira à tuer tout ce qui nuit à sa volonté de vivre le bonheur, bonheur qui se situe « Hors des labyrinthes ».

Alors, Monsieur le Président, et ce que je vais dire doit être au cœur du débat sur la laïcité, comme je vous l’ai répété, comme à d’autres dont votre Premier Ministre, sous toutes formes et depuis des décennies : les humains dont vous êtes un exemplaire comme des milliards d’autres sont porteurs au fon d’eux-mêmes d’une Force Supérieure qui les pousse à imaginer puis concevoir un monde dans lequel tout doit être fait pour que CHACUN puisse y trouver les conditions de son bonheur, étant bien entendu que la conception du bonheur est spécifique à chacun… mais qu’elle ne doit en aucun cas porter ombrage au bonheur de tout autre…

En d’autres termes, il convient que tous les débats spirituels aient lieu, mais qu’ils aient pour vocation ultime de concevoir un mode de qualité pour tout humain vivant sur Terre, ce qui veut dire qu’aune décision « politique » ( au sens noble) ne doit être prise au nom d’intérêts ou de motivations partisanes, mais avec pour seule préoccupation d’apporter à chacun la satisfaction des besoins fondamentaux communs à tout humain.

Avec mes salutations humanistes et fraternelles

Michel FOURNIER
Agii Delka – 70012
Héraklion – Crète
Grèce
Email : michel_fo@tellas.gr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy et la laïcité   Sam 5 Mar 2011 - 10:15

Bonjour,



Dernière édition par fourmi le Sam 5 Mar 2011 - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy et la laïcité   Sam 5 Mar 2011 - 10:21

Bonjour,

Je ne comprends pas bien la polémique actuellement en cours à propos des "racines chrétiennes de la France"...
POUR UNE FOIS ( ENFIN ???), Nicolas Sarkozy sort d'une attitude "sectaire" pour ouvrir d'autres perspectives à la communauté française...

Il suffit de LIRE ou d'écouter son discours à Puy-en-Velay, JUSTEMENT, pour en avoir la PREUVE :

http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/2011/mars/discours-du-puy-en-velay-sur-l-heritage.10786.html à partir de la 17ème minute...

http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours/2011/discours-du-president-de-la-republique-au.10788.html

Citation :
La chrétienté nous a laissé un magnifique héritage de civilisation et de culture : les présidents d'une République laïque. Je peux dire cela, parce que c'est la vérité. Je ne fais pas de prosélytisme, je regarde simplement l'Histoire de notre pays. Une fois dit cela, je veux dire que la France a puisé à d'autres sources : il y a quelques semaines, j'ai reconnu et salué les racines juives de la France. Grégoire de Tours, le plus ancien de nos historiens, qui dans les mêmes pages de son Histoire des Francs, parle pour la première fois non seulement du sanctuaire du Puy-en-Velay mais de la synagogue de Clermont ! C'était en Auvergne déjà et Grégoire de Tours écrivait il y a près de 15 siècles !
C'est la France. La France que nous aimons, la France dont nous sommes fiers, la France qui a des racines.
La France a toujours été à la confluence de plusieurs influences culturelles dont les traces sont clairement visibles, ici même au Puy-en-Velay.
Il est difficile de passer devant les antiques portes de cèdre de la Cathédrale et leurs inscriptions en langue soufique sans être impressionné et ému de cette rencontre entre la langue de l'Islam et l'architecture romane !
Il est difficile de rendre visite à la statue de la vierge qui, au cœur même de votre cathédrale, Monseigneur, est l'objet depuis des siècles de la plus grande dévotion, sans s'interroger comme je me suis permis de le faire, sur le symbole que représente justement une Vierge Noire. Je ne suis pas archéologue, je ne suis pas théologien, je n'ai pas l'intention de trancher - j'ai suffisamment de problèmes à gérer comme cela - un débat particulièrement savant mais, en voyant cette vierge noire, je me disais : « quelle force que cette vierge en majesté, dont la peau n'avait pas la même couleur que celle des fidèles qui venaient la vénérer au Moyen-âge ».
Il est difficile, encore, de lire les inscriptions romaines intégrées à la paroi médiévale de la Cathédrale sans penser, comme le disait si justement l'historien Claude NICOLET, « nous sommes tous des citoyens romains ». Je ne crois pas à cela depuis que je suis marié avec Carla...C'est une remarque plus générale.
Il n'est évidemment pas question non plus de passer sous silence l'héritage politique et philosophique des Lumières qui sert de socle à notre édifice républicain. Même ici, au Puy-en-Velay où les statues, cher Laurent, de la Vierge et de Saint-Joseph dominent la ville, celle de Lafayette, enfant du pays, nous rappelle ce que nous devons, aussi, aux enfants du siècle des Lumières.
Mais n'opposons pas les uns aux autres. Il y a un continuum. Il y a une addition qui fait l'identité si particulière de la France.
La France tire donc son génie de toutes les influences qui l'ont traversé et qui lui ont laissé, chacune, un peu de ce que l'on pourrait appeler leurs sédiments culturels. Et l'émotion, je dois dire c'est vrai, l'émotion, on a le droit d'être ému devant le beau. Même si le beau est relatif, il convient qu'il ne disparaisse pas du débat. On ne peut pas débattre que du petit, que du laid. On ne peut pas débattre que de ce qui abaisse. Peut-être peut-on aussi débattre de ce qui est laid ? Je veux dire que cette émotion que j'ai ressentie tout à l'heure quand j'ai franchi les portes du Baptistère Saint-Jean ressemblait à celle que j'ai ressentie à Lascaux au mois de septembre dernier. C'était, ici et là-bas, l'émotion que l'on ressent lorsque l'Histoire s'incarne dans un lieu et que tout d'un coup on sent qu'on est dans une tradition, qui a connu ses ruptures mais qui nous a faits, avec sa continuité et avec sa rupture.

ENFIN, nous entendons parler des racines multiculturelles de la France , multi culturalité qui est le fondement de la laïcité : par respect pour chacune des racines de cette France, il est absolument évident que l'Etat se DOIT de concevoir une société dont la gestion est NEUTRE à tous points de vue tout en laissant, chacun dans son intimité, les citoyens vivre leurs convictions sans porter atteinte aux convictions des autres.... ces confrontations culturelles devant avoir une seule finalité ; VIVRE ENSEMBLE dans la paix et la fraternité.

Michel FOURNIER ( Gortyne- Crète)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy et la laïcité   Aujourd'hui à 0:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas Sarkozy et la laïcité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amis du barrage s’adressent à Nicolas Sarkozy
» Carla Bruni et Nicolas Sarkozy
» Polémique au Québec après la visite de Nicolas Sarkozy
» Pédophilie : Nicolas Sarkozy ne veut pas polémiquer
» Que va devenir Nicolas Sarkozy ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: L'ère Sarkozy-
Sauter vers: