Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SAGESSE et PHILOSOPHIE....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: SAGESSE et PHILOSOPHIE....   Sam 4 Mar 2006 - 11:58

Bonjour,

http://www.medecine-et-sante.com/maladiesexplications/paranoia.html
Citation :
La paranoïa

Le délire paranoïaque va s'installer progressivement vers 35-45 ans chez un sujet ayant une personnalité paranoïaque.

La personnalité paranoïaque est un trouble de la personnalité répandu, plus fréquente chez l'homme et dans les couches sociales favorisées; Tous les sujets au caractère paranoïaque ne feront pas un délire, loin s'en faut.
Cette personnalité est caractérisée par une surestimation de soi, un orgueil anormalement développé, une grande difficulté à remettre en cause ses jugements ou son raisonnement, une absence d'autocritique, un autoritarisme, une grande susceptibilité associée à une méfiance avec parfois agressivité.

Les délires paranoïaques :

Il s'agit de délire très argumenté, très solide, très convaincant mais avec une base de raisonnement fausse qu'il est inutile de mettre en doute.

Par exemple c'est le cas de certains gourous qui mettent sur pied des sectes ou des pseudo-religions, dont la base repose sur leur propre origine mystique, leurs propres dons ou qualités, faux et autoproclamés.

Le paranoïaque étant en général très convaincant, il arrive parfois à enrôler des personnes fragiles (voire troubles de la personnalité)
Le mode de pensée paralogique du paranoïaque (conclusion erronée ou fausses à partir d'un fait réel) concourt aussi à ces « succès ».


Michel Onfray vient de publier les deux premiers tomes de son ouvrage : "Les sagesses antiques – Contre-histoire de la philosophie."

Luc Ferry, dans son ouvrage récent "Apprendre à vivre", expose une histoire de la philosophie. Il fait remonter les origines de la philosophie à Platon, voire à Parménide.

Il apparaît donc que les philosophes eux-mêmes sont enfin en route à remonter aux sources de leur spécialité….

PHILOSOPHIESAGESSE…. ces deux concepts se bousculent et se chevauchent…

La philosophie est , étymologiquement, l'"AMOUR de le SAGESSE"….

Donc, de manière très logique, la SAGESSE préexiste à la philosophie : pourrait-on aimer quelque chose qui n'existe pas ?

Ceci se confirme-t-il historiquement ?

Luc Ferry situe les débuts de la philosophie à Parménide. Or Parménide était ami et disciple d'Arminias, pythagoricien, ce qui nous conduit à Pythagore ( -580 à –450 ).
Or Pythagore, qui n'a jamais rien écrit mais dont la doctrine fut exposée par ses disciples, fut lui-même un disciple de Thalès ( VIIème siècle avant J.C.).
Thalès est Thalès de Milet. Milet est une ville de Turquie où se réfugia Sarpédon, un des trois fils de Zeus et d'Europe conçus à Gortyne, en Crète, où il retrouva son ami et amant Miletos. Milet est connu pour avoir vu naître des écoles de peinture, sculpture, architecture, etc…

Thalès de Milet est un des SEPT SAGES, avec Solon, Cléobule de Lindos, Périandre de Corinthe, Pittacus de Mitylène, Bias de Priène, Chilon de Lacédémone.


Qui sont ces sept sages et pourquoi arrivent-ils à ce moment ?


C'est l'histoire de la Grèce qu'il convient de prendre en considération et la consultation d'un simple QUID suffit pour tout comprendre….

De 3250 à 1950 avant J.C., c'est l'Helladique ancien. On voit naître Troie et des villes minoennes.

De 1950 à 1550, c'est l'helladique moyen où des indo-européens s'infiltrent dans cette région d'Europe.

De 1550 à 1050, c'est l'helladique récent. Le QUID me dit ceci : "Crète : civilisation détruite en 1400; on a supposé que l'explosion de Santorin en avait été la cause en 1475 (une éruption gigantesque eut lieu en 1656 d'après l'analyse des dépôts du Groenland) Considérée par certains comme point de départ de la légende des Atlantes."

Début du XIème , arrivée des Doriens, au parler proche de l'indo-européen. Ce sont les Doriens qui graveront plus tard les LOIS de Gortyne dans les pierres de l'Odéon, au Vème siècle. Les Doriens vont occuper progressivement l'ensemble de la Grèce.

XIème – VIIIème siècle, ce sont les Cyclades et l'Asie Mineure qui sont colonisées. Trois grandes cités vont naître : Athènes, Corinthe et Sparte (ou Lacédémone), fondées sur les Lois de Lycurgue que celui-ci a apportées de Crète. (Hérodote, "Histoires" Livre Premier, LXV).

VIIème- VIème siècle, Solon, archonte (- 640 à – 558) entreprit des réformes démocratiques sur le pourtour de la Méditerranée et de la Mer Noire lors de leur colonisation.

Nous avons donc retrouvé un de nos SEPT SAGES.

Si nous résumons, nous constatons que ce qui apparaît PREMIER est la Crète minoenne.

On sait que cette Crète minoenne, avec sa thalassocratie, allait commercer PACIFIQUEMENT avec le reste du monde (connu et autre) ce qui allait faire de cette civilisation une civilisation ouverte sur toutes les autres, d'autant que le commerce, alors, reposait sur le troc, la monnaie n'ayant pas encore été inventée : elle sera créée par Crésus, avec l'electrum du Pactole, en – 635.

Nous constatons qu'après plus de 15 siècles d'existence apparemment harmonieuse, cette civilisation a été anéantie par le cataclysme de Santorin qui aurait donné naissance à la légende des Atlantes….

Nous savons, notamment par l'étude du village d'Akrotiri sur l'île de Thera, qu'il y eut des survivants de cette catastrophe, disséminés vraisemblablement un peu partout…

Ces SAGES seraient-ils des survivants , dépositaires des "secrets" d'une organisation sociale qui aurait permis le fonctionnement harmonieux de la civilisation minoenne ???

Avant eux, pas de sages, ni de philosophes….

Après eux, rien que des philosophes….

Des "sages" apparaissent bien sur la planète, mais hors de ce secteur….


D'aucuns parlent de Socrate comme "sage", "le plus sage d'entre les sages", dit même l'oracle de la Pythie de Delphes…

http://www.cvm.qc.ca/encephi/contenu/vospages/plscott3.htm
Il convient d'abord de noter que Socrate n'a jamais accepté cette qualité…

Ensuite, il suffit de se pencher sur une anecdote malheureusement peu connue pour constater que Socrate est loin d'être un SAGE : Socrate a été condamné à mort par la Cité d'Athènes et Criton vient le voir pour lui proposer de s'évader afin d'échapper à la mort.

http://membres.multimania.fr/hellenistes/dossiers/d_lois.htm

Je lis :

Citation :
" (Les lois)…sont capables de sentiments, ce qui les compare à des humains ; d’une part, elles font des reproches à Socrate, d’autre part, elle font preuve de volonté en demandant à ceux qui quittent la cité, les raisons afin qu’elles puissent s’améliorer. En effet, il leur arrive comme tout le monde de faire des erreurs…..

La bonne marche de la cité dépend des lois et de leur respect par tous les citoyens, la justice est assurée par l’universalité de son fondement. Le citoyen peut faire ce qu’il veut tant qu’il respecte les lois et la cohésion de la cité …..

Grâce aux lois, le citoyen vit dans une cité agréable, juste, qui lui plaît. Dans l’autre sens, les lois ne sont efficaces que si elles sont respectées…..

Les lois et les citoyens sont directement liés par un engagement : le citoyen accepte les lois de la cité s’il y demeure, il est libre de partir si les lois ne lui conviennent pas, mais il doit en donner les raisons….."

Socrate avait beaucoup critiqué les lois de la Cité… et c'est ce qui lui valait d'être condamné par les Lois de la Cité…

Refusant de s'évader, acceptant un jugement rendu par des lois susceptibles de se tromper, Socrate conforte par son sacrifice l'existence de lois injustes qui peuvent même conduire à la mort des innocents dont le seul crime était de dénoncer les injustices !

Nous en sommes aujourd'hui à l'affaire d'Outreau qui nous montre dramatiquement où conduit cet aveuglement !

S'il avait accepté l'évasion, Socrate aurait pu, en gardant sa vie, dénoncer avec encore plus de force, avec plus de rapidité, l'injustice de certaines des lois de la Cité….

Socrate était "philosophe", il n'était pas "sage"…

Mais il est malheureusement resté jusqu'à nos jours l'image du "sage"… et est, pour nombre de "cioyens" éclairés et écoutés, une référence .....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
 
SAGESSE et PHILOSOPHIE....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bal du cercle de philosophie et lettres
» Les 3 portes de la sagesse.
» La philosophie...selon JCVD
» La Philosophie de projet Démocrate
» Philosophie d'un vrai miltant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Humanités :: Philosophie-
Sauter vers: