Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 On ne joue pas impunement avec les traumatismes d'une nation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: On ne joue pas impunement avec les traumatismes d'une nation   Mer 5 Déc 2007 - 17:28

La France comme la plupart des pays modernes est en pleine reconstruction idéologique, les anciennes moeurs dont nous avons à raison honte, continuent de nous coller à la peau et à l'esprit.
La France cherche à se laver.
J'ai, comme beaucoup d'autres français absolument honte de mon passé coloniale, j'ai honte de notre collaboration au régime nazi, j'ai honte de la soumission terrible des femmes orchestrée par les hommes pendant des siècles, j'ai honte de la stygmatisation des homosexuels, j'ai honte des discriminations en tout genre faites aux étrangers, aux juifs, aux musulmans, j'ai honte d'une immense partie de notre histoire violente et inhumaine. J'ai honte, je veux me faire pardonner, moi, qui ne suit ni juif, ni musulman, ni homosexuel, moi, français depuis quatre générations au teint blanc et à l'esprit simple.
J'ai honte, mais j'ai aussi peur d'une minorité au sein de la minorité, qui disons le clairement joue avec ma honte, joue avec mes peurs, et qui au final, risque de tout faire foirer.
Et parce que j'ai honte, parce que je veux me faire pardonner, je me sens dans l'obligation, même si cela est très risqué, d'accuser!

J'accuse en effet ces petits groupes au sein des minorités , qui se font une place en accusant leurs ennemis de xenophobes, de nazis, de mysogines, j'accuse ceux qui font des guerres au nom de l'humanisme, j'accuse ceux qui se servent de nos traumatismes pour exister.

Dans son nouveau livre Ma plus belle histoire c'est vous, Ségolène Royal nous donne un petit éloge de Bernard Henry Levy en le disant "d'une solidité et d'une fidélité à toute épreuve... Sans ambiguïté", et elle peut en effet, pour sa carrière personnelle, se réjouir du soutien sans faille d'un membre de plus en plus influent au PS.
Pourtant, BHL n'a pas vraiment, à priori, l'etoffe d'un gauchiste, l'intellectuel millionaire adepte du libéralisme, défenseur de la privatisation de l'audiovisuel, farouche opposant aux grévistes RATP et SNCF, lui qui fustige la "diabolisation de l'argent et de ceux qui en font métier" semblerait normalement bien perdu dans un parti de gauche digne de ce nom.

Si il est un héritage inatendue que laissa l'un des plus grands monstres de l'histoire de l'humanité, Adolf Hitler, c'est bien celui d'épouventail médiatique. Il suffit qu'un intellectuel de bas étage qualifie un individu de nazi, de raciste, de xenophobe ou dans une moindre mesure de mysogine pour que soit jetté sur lui un discredit unanime privé du moindre esprit critique.

Ainsi, la plupart des plus grands intellectuels de gauche (Noam Chomsky, Peter Sloterdijk, Bourdieu), les alternatifs antilibéraux populaires (ATTAC, Michael Moore, Olivier Besancenot, Hugo Chavez) sont ni plus ni moins associés par BHL à des nazis.

BHL n'est pas le seul à utiliser cette ficelle, une partie des féministes adepte par exemple d'un puritanisme non assumé se sert de l'accusation de mysoginie pour arriver à ses fins. (d'autant plus troublant quand on sait qu'une grande partie de la libération des femmes s'est faites par la libération sexuelle).

En attisant ces traumaitsmes, on peut certes, être un temps populaire, mais on risque surtout de ruiner l'effort fait par les vrais humanistes

Ainsi, si un petit groupe d'individus entend representer toute une classe, les propos qu'il véhicule risque d'être associé à tord à l'ensemble de sa classe et au final de lui nuire, surtout si ce petit groupe a pris la facheuse habitude de se faire des ennemis en les xenophobisant.

Et le travail de redemption est pourtant loin d'être terminé, les discriminations existent toujours, des femmes, partout dans le monde meurent sous les coups de leurs maris, les guerres de religions, les purifications ethniques, et les théories racistes ont encore leurs prophètes et leurs adeptes.
Je salue donc pour finir les associations qui, pour notre rémission, se battent encore avec courage et determination sans proselytisme, sans intentions corporatistes et esprit de discrimination positive.
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphe
Chancelier


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: On ne joue pas impunement avec les traumatismes d'une nation   Dim 13 Jan 2008 - 0:43

stephane a écrit:
Et parce que j'ai honte, parce que je veux me faire pardonner, je me sens dans l'obligation, même si cela est très risqué, d'accuser!

Si c'est pour dire "c'est pas moi, c'est l'autre", ce n'est pas la peine d'avoir honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franceroyale.xooit.fr/index.php
Tell
bavard
bavard


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: On ne joue pas impunement avec les traumatismes d'une nation   Lun 28 Jan 2008 - 0:17

Hé bé.... ça c'est de l'ethnomasochisme bien assumé!!



C'est pas trop mon truc... mais enfin, si ça soulage certains de le ressentir et le confesser, tant mieux pour eux. Si certains ont honte ou sont autrement mal à l'aise dans leur patrie et son histoire (pas mon cas), il leur suffit d'en changer, à l'image de millions de migrants à travers le monde (à moins bien évidemment qu'il s'agisse d'une inadéquation entre l'individu honteux et le monde dans son ensemble - ceux-là sont le plus à plaindre, parce qu'il n'ont nulle part où aller avec leurs aspirations).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne joue pas impunement avec les traumatismes d'une nation   Aujourd'hui à 15:29

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne joue pas impunement avec les traumatismes d'une nation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma toute première collection MAC
» Mon fils joue avec un poupon!
» Il ne joue jamais
» jouer avec son enfant?
» Brûlures : ne jouez pas avec le feu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Institutions-
Sauter vers: