Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 problématique écologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: problématique écologique   Lun 29 Oct 2007 - 21:47

Les activités humaines de production génèrent aujourd’hui plus que jamais de très nombreux problèmes écologiques. Les milieux naturels, ruraux et urbains sont pollués ; les espèces animales et végétales disparaissent à un rythme accru ; les déchets radioactifs s’accumulent ; le réchauffement climatique continue de s’accentuer … La nature de notre économie nécessite d’être radicalement changée.


Les rejets de gaz à effet de serre, cause du réchauffement climatique, résultent de l’utilisation des énergies fossiles, notamment celles issues du pétrole, du gaz naturel et du charbon. Or la consommation d’énergie est en pratique étroitement liée à la croissance économique. C'est-à-dire que concrètement la croissance économique génère le réchauffement climatique. Une décroissance économique s’avère indispensable.


Une croissance économique peut être quantitative ou qualitative. Si le nombre de véhicules vendus augmente, la croissance économique résultant de cette extension de production est quantitative. Si le rendement des moteurs des véhicules vendus s’améliore de sorte de moins consommer de carburant, la croissance économique résultant de cette production de nouveaux modèles est qualitative. Produire davantage entraîne une croissance quantitative et produire mieux une croissance qualitative.

Dans une région donnée, la croissance de l’économie est la somme des croissances de chaque secteur d’activité de cette région, la croissance d’un secteur étant elle-même la somme des croissances des entreprises de ce secteur. Une décroissance de certaines productions et une croissance d’autres productions peuvent aboutir à une même croissance globale. Les productions diffèrent pour une même croissance : il s’agit d’une croissance différentielle. En favorisant les croissances qualitatives par rapport aux croissances quantitatives, la croissance globale devient plus qualitative et moins quantitative. Une même croissance globale nécessite ainsi une moindre augmentation de la consommation d’énergie par l’économie : les rejets de gaz à effet de serre augmentent moins et le réchauffement climatique s’accentue moins.

Les rejets de gaz à effet de serre ne doivent pas simplement se stabiliser. Ils doivent très fortement diminuer. Les rendements des moteurs et des machines ne peuvent être optimisés que jusqu’à un certain point. La suppression des gaspillages énergétiques n’est réalisable que dans les limites possibles. De manière générale, la minimisation de la consommation énergétique indispensable à la production se heurtera toujours à un seuil planché. Optimiser le caractère qualitatif de la croissance s’avère nécessaire mais reste largement insuffisant. Une décroissance globale est indispensable. Certains secteurs d’activités comme la recherche et le développement nécessitent néanmoins de croître. Ainsi, les activités humaines de production doivent suivre une décroissance différentielle.



La gouvernance actuelle s’oppose au choix d’une décroissance et est carrément réfractaire à celui d’une planification de l’économie. Néanmoins, les actuels dirigeants affirment, dans le cadre de ces oppositions et dans le cadre d’une économie assurant un « marché où la concurrence est libre et non faussée », mettre en œuvre les dispositions adéquates pour résoudre les problèmes écologiques dont celui du réchauffement climatique.

Dans une économie de marché, les jeux d’offres et de demandes déterminent les prix, les volumes des échanges financiers, les flux de matières premières, les hauteurs des ventes, les quantités des productions et les quantités d’énergie utilisées. Une économie de marché soit croît soit est en récession. J’estime qu’une décroissance économique est incontournable pour résoudre les problèmes écologiques et que seule une planification de l’économie peut permettre une décroissance économique.

Les partisans du libéralisme économique, actuellement au pouvoir, détiennent une très lourde responsabilité. Ils bénéficient de tous les moyens d’action disponibles. Echouer à résoudre les problèmes écologiques et plus particulièrement celui du réchauffement climatique ne serait pas acceptable. La gouvernance actuelle a une obligation de réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: problématique écologique   Dim 4 Nov 2007 - 11:38

[quote="Sandra"]Les activités humaines de production génèrent aujourd’hui plus que jamais de très nombreux problèmes écologiques. Les milieux naturels, ruraux et urbains sont pollués ; les espèces animales et végétales disparaissent à un rythme accru ; les déchets radioactifs s’accumulent ; le réchauffement climatique continue de s’accentuer … La nature de notre économie nécessite d’être radicalement changée.

Sans vouloir déflorer un argumentaire plus polémique que rationnel, il faut tout de même observer

- que le réchauffement climatique n'est nullement démontré : les vrais scientifiques hésitent encore, certaines régions ayant tendance à se réchauffer, mais d'autres à refroidir. Bref, les plus aventureux parlent de l'éventualité d'un réchauffement de l'ordre de 1° sur les cent prochaines années. Tout le reste n'est que foutaise et désinformation.

- certaines espèces ont en effet disparu ou finiront par l'être bientôt en raison des activités humaines (tigres en Asie, éléphants en Afrique, par exemple) à la fois par sur-chasse et destruction de leurs territoires.

- par contre, et on le dit beaucoup moins, certaines espèces profitent considérablement des "outrages" humains :

+ alors que les abeilles diminuent dans les campagnes, on voit un recrudescence incroyable d'essaims sauvages dans nos villes ! a Bruxelles, le nombre recensé de ces essaims a été multiplié par 50 en moins de 20 ans, grâce aux innombrables îlots de verdures mellifères et non traités.

+ la tragique marée noire de Bretagne, il y a une vingtaine d'années, a non seulement souillé les plages mais aussi tué des masses d'oiseaux marins. Mais le pétrole répandu s'est minéralisé sur le fond, et a créé une vie de récif unique, peuplée de millions d'animaux dont certains n'avaient jamais réussi à s'implanter auparavant, permettant à leur tour une prolifération inconnue de ces oiseaux marins.

+ les petits faucons qui étaient pratiquement disparu sont revenus en force, ... grâce aux autoroutes ! Dont les bords soigneusement tondus constituent un terrain de chasse incomparable où les musaraignes et autres bestioles exquises font les délices de ces petits prédateurs.

Ce ne sont que trois exemples. Mais il faut en retenir que quand un article ne donne que des informations débilitantes, il est plus manipulatoire que scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: problématique écologique   Lun 5 Nov 2007 - 15:12

que le réchauffement climatique n'est nullement démontré : les vrais scientifiques hésitent encore, certaines régions ayant tendance à se réchauffer, mais d'autres à refroidir.

Il n'est pas question de "réchauffement climatique", mais de changement climatique, un changement qui a pour conséquence de voir un échauffement dans certaines régions, un refroidissement dans d'autres.... qui a pour conséquence de voir apparaître des changements de tous ordres (et ceux que vous mentionnez en sont) qui conduisent à poser la question de savoir, avant tout, comment l'humain s'adaptera à ces changements, si tous en seront capables, à quel prix...

Il s'agit d'une remise en cause fondamentale !

C'est cela le véritable enjeu qui naît des CONSTATS indéniables actuels (et que vous faites vous-même dans votre intervention) et qui suscite les interrogations et projections les plus diverses...

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: problématique écologique   Sam 10 Nov 2007 - 2:39

fourmi a écrit:
que le réchauffement climatique n'est nullement démontré : les vrais scientifiques hésitent encore, certaines régions ayant tendance à se réchauffer, mais d'autres à refroidir.

Il n'est pas question de "réchauffement climatique", mais de changement climatique, un changement qui a pour conséquence de voir un échauffement dans certaines régions, un refroidissement dans d'autres.... qui a pour conséquence de voir apparaître des changements de tous ordres (et ceux que vous mentionnez en sont) qui conduisent à poser la question de savoir, avant tout, comment l'humain s'adaptera à ces changements, si tous en seront capables, à quel prix...

Il s'agit d'une remise en cause fondamentale !

C'est cela le véritable enjeu qui naît des CONSTATS indéniables actuels (et que vous faites vous-même dans votre intervention) et qui suscite les interrogations et projections les plus diverses...

Cordialement

fourmi

Je crois que MP parlait surtout des causes de ces changements climatiques qui restent indéterminées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: problématique écologique   Sam 10 Nov 2007 - 9:47

Merci, Savinien :-)

Je voudrais que le fan club d'Al Gore me cite une seule période de l'histoire de la terre où il n'y aurait pas eu de changements climatiques ...

Réchauffements locaux, mini-glaciations, périodes sèches ou mouillées sont les caractéristiques objectives du fil du temps, bien avant qu'on ait inventé les déodorants ou les lampes à incandescence :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: problématique écologique   Aujourd'hui à 21:12

Revenir en haut Aller en bas
 
problématique écologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» exclure un enfant de maternelle???dsl long
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Stage L3 : informations
» produits bio et produits locaux - vous gérer comment?
» Nom de famille à double tiret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Humanités :: Ecologie-
Sauter vers: