Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les riches souffrent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Les riches souffrent.   Ven 29 Juin 2007 - 15:45

Libé:
Citation :
On subodorait que les riches se portaient plutôt bien. Même en France, pays que la droite aime caricaturer comme le dernier îlot d’Europe continen­tale qui incite nos belles fortunes à s’exiler. Grâce au travail de l’économiste Camille Landais (1) de l’Ecole d’économie de Paris, on sait désormais que les riches Français n’ont pas grand-chose à envier à leurs homologues anglo-saxons. Plus ils sont riches et plus ils s’enrichissent. Et dans des proportions inédites dans l’histoire sociale française.

Reprenant à son compte les sources fiscales déjà exploitées par l’économiste Thomas Piketty, mais cette fois sur une période récente (1998-2005), Landais s’est concentré sur l’évolution des revenus de la petite population française la plus fortunée (allant même jusqu’au 0,01 % des plus riches). Et que constate-t-il ? Un fort «accroissement des inégalités de revenus depuis huit ans». Ça n’a l’air de rien, mais c’est la première fois qu’un économiste peut établir un tel diagnostic, sachant que les travaux de l’Insee avaient jusqu’à présent conclu à une réduction des inégalités en France. Bref, un travail universitaire qui ne tombe pas très bien pour le gouvernement de François Fillon, juste au moment où il va devoir expliquer aux députés l’impérieuse nécessité de voter des cadeaux fiscaux pour une population qui s’est déjà considérablement enrichie.

Davantage d’inégalités

Les très, très riches Français (disons les 1 % les plus riches, soit un bataillon de 350 000 foyers) ont vu leurs revenus augmenter de 19 % entre 1998 et 2005. Et ce chiffre explose littéralement quand on monte encore plus haut dans la hiérarchie sociale : + 32 % pour les 0,1 % les plus riches (35 000 foyers), et carrément + 42,6 % pour le petit club des 0,01 % les plus fortunés (3 500 foyers). Il semble que les riches Français vivent sur une autre planète économique. Car, pendant la même période, le revenu moyen par foyer a connu lui une hausse modeste de 5,9 %, soit une croissance moyenne annuelle de 0,82 %. Soit moins que la croissance du PIB ou même du PIB par habitant.
Ce tableau remet partiellement en cause le diagnostic des inégalités françaises établi par l’Insee. Jusqu’à présent, l’institut national se contentait de mesurer l’écart entre les 10 % les plus riches avec les 10 % les plus pauvres. Et que constatait l’Insee ? Une réduction importante et constante du fossé depuis la fin des années 70. Sauf depuis le début des années 2000, où la réduction semble marquer le pas. «On ne sait pas encore si cela annonce une remontée des inégalités ou juste un palier», précise Pascal Chevalier, chef de la division revenu et patrimoine de l’Insee. L’institut a tout de même affiné ces mesures en comparant les 5 % les plus riches avec les 5 % les plus pauvres. Et alors ? «On n’a rien trouvé de significatif qui prouverait une explosion des inégalités en France», poursuit Chevalier. Pour autant, l’économiste estime que les conclusions de Landais restent compatibles avec le diagnostic de l’Insee. «Simplement parce qu’on est jamais descendu dans un niveau aussi fin d’analyse chez les hauts revenus», explique l’économiste de l’Insee.
Salaires, revenus du capital. tout augmente
Assez classiquement, plus on est riche, plus la part de son patrimoine placé en valeurs mobilières (actions et autres produits financiers) est importante. Pour les 3 500 des plus riches, la part du revenu du patrimoine peut ainsi représenter jusqu’à 40 % de leur revenu total. «L’évolution de la Bourse n’y est pour rien. Cela s’explique par le fait que les entreprises versent des dividendes de plus en plus importants à leurs actionnaires», assure Camille Landais. En sus, les très riches ont vu leurs salaires exploser sur la période : entre + 13,6 % et + 51 % pour le top du top de ces happy few. Deux explications justifient ce feu d’artifice. D’abord, les modes de rémunération de cette population intègrent de plus en plus de zakouski du genre bonus de fin d’année, stock-options, actions gratuites et autres joyeusetés indexées sur le cours de Bourse. L’autre élément d’explication est sectoriel : le versement des primes faramineuses de fin d’année dans le secteur financier et bancaire a boosté la moyenne des plus riches.
«Avec cette hausse des salaires, on est en train de rompre avec trente années de stabilité dans la hiérarchie des salaires en France, estime Camille Landais. Notre modèle est en train de glisser vers le modèle anglo-saxon.» Certes, on est loin des inégalités de revenus de la France des rentiers du début du siècle. Mais, si on regarde ce qui a pu se passer aux Etats-Unis, estime l’économiste, il faudrait peu de temps pour retrouver de tels écarts de revenus et de patrimoine. D’ailleurs, les mesures fiscales que veut faire voter début juillet le gouvernement ne devraient pas contrarier cette course en avant des plus riches contribuables français.
(1) http://www.jourdan.ens.fr/~clandais/

Et quand on sait que les bénéficiaires de la suppression de l'ISF, ce sont ces 1% qui vont en profiter, comme pour le bouclier fiscal ou l'abolition des droits de succession (qui, soyons honnêtes, va toucher les 10% les plus favorisés), on se demande ce que note copain Sarko fait pour la France qui se lève tôt... Mais pour ceux qui sont rentiers et restent au lit toute la journée, on peut constater qu'il fait des efforts incommensurables... En même temps, ce sont ceux qui souffrent le plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
Sylphe
Chancelier


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Les riches souffrent.   Sam 30 Juin 2007 - 20:51

La hausse des inégalités date de Mitterrand et non de 1998.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franceroyale.xooit.fr/index.php
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Les riches souffrent.   Sam 30 Juin 2007 - 22:12

Mitterrand disait, en 1981 : " Donner le plus à ceux qui ont le moins"


Chirac disait, en 1995 : "Réduire la fracture sociale" (voir son contrat vers les français : "la France pour tous").


Jospin, en 2002, disait " 0 SDF en 2007".

Oui , et ALORS ?????????????,

Cordialement.

Fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les riches souffrent.   Mer 4 Juil 2007 - 12:51

Bon,allons-y ...

Il est normal qu'un riche devienne plus riche, par effet "boule de neige".

Prenons le modeste employé, logé chez ses parents, et qui consacre ses économies à l'achat d'un premier appartement sous financement.

Il va louer cet appartement un peu plus cher qu'il ne le finance, et donc dégager une petite marge, qu'il va placer en bons du Trésor.

Après 10 ans, il aura assez d'économies pour en acheter un second, toujours sous financement, qu dégagera une petite marge supplémetaire.

Disons que, 5 ans après, il pourra en acheter un troisième. Il sera alors proche de la fin du financement du premier, aura les rentrées de trois appartements, et le quatrième pourra suivre rapidement.

Bien entendu, cette constitution de capital demande un parti-pris d'économies forcées, et pas mal de courage pour faire les travaux soi-même, après le boulot.

Un de mes amis, sans aucune fortune de départ, et en vivant dans un petit clapier, avec pour tout salaire les 1500 € de son traitement de fonctionnaire, possède maintenant plus de 20 logements, mais y consacre tous ses loisirs ...

Ca, c'est pour l'effet boule de neige. Il suffit d'ailleurs d'avoir joué au Monopoly pour comprendre Smile

Mais, comme le niveau sportif varie d'un individu à l'autre en raison de sa morphologie, mais surtout des efforts qu'il est prêt à consentir, d'autres préfèreront consacrer leurs loisirs de manière moins productive.

Serait-il "juste" qu'ils viennent se servir dans l'escarcelle de ceux qui ont vraiment fait des efforts ?

Par ailleurs, il est inut!le d'essayer de "faire souffrir les riches". D'un simple "clic", ils délocalisent leurs capitaux, exactement comme chacun met le rôti à l'abri du chien chapardeur ...

Mais, comme disait Toquevelle, on trouvera toujours une majorité d'improductifs pour réclamer l'argent de ceux qui en ont la peine ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Les riches souffrent.   Dim 26 Aoû 2007 - 23:23

effet boule de neige??? alors pourquoi ces gens disent cela:
Citation :
Reprenant et réactualisant les séries(1901-1998) de Piketty pour la période récente(1998-2005), notre travail révèle un fort accroissement des inégalités de revenus depuis 8 ans,du fait d’une augmentation très forte des revenus des foyers les plus riches depuis 1998, tandis que les revenus moyen et médian croissent très modestement sur la période. Cette explosion des hauts revenus est essentiellement concentrée au niveau des foyers du dernier centile, qui voient leur part dans les revenus totaux considérablement augmenter entre 1998 et 2005. En particulier, les 0.01 % des foyers les plus riches ont vu leur revenu réel croître de 42.6 % sur la période, contre 4.6% pour les 90% des foyers les moins riches. La forte croissance des revenus du patrimoine est en partie responsable de ces évolutions, les hauts revenus étant plus que les autres foyers composés de ce type de rémunérations. Néanmoins, et c’est un fait nouveau, la très rapide augmentation des inégalités de salaires a également fortement participé à cette augmentation des inégalités de revenus. De ce point de vue, la France rompt avec 25 ans de grande stabilité de la hiérarchie des salaires. Tout en restant un pays plus égalitaire que les pays anglo-saxons en termes de distribution des revenus primaires, la tendance actuelle n’exclut pas que la France puisse converger vers les modèles anglo-saxons. Tous les éléments disponibles pour 2006-2007 laissent d’ailleurs penser que la tendance de croissance des hauts revenus et des hauts salaires se poursuit voire s’amplifie.

alors, pourquoi c'était stable avant??? Ah ben merde, l'effet boule de neige ne fonctionne pour les riches que depuis 10 ans. Marrant. Et notre président en rajoute en les exonérant de tous les impôts possibles et imaginables! A mon avis, y'a un lien de cause à effet ma cocotte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Les riches souffrent.   Lun 10 Sep 2007 - 20:15

à rajouter, un banquier a écrit un article intelligent (c'est rare):

"Les revenus médians sont stagnants, alors que les revenus des 0,1 % les plus riches de la population augmentent en flèche, au point d'être passés de 2 à 7 % des revenus totaux en moins de vingt ans aux Etats-Unis, selon les chiffres de la retentissante étude de Piketty et Saez. Ces 5 % supplémentaires captés par les plus riches sont équivalents à l'appauvrissement relatif des Français (dont le PIB par tête est passé de 78 % à 72 % de celui des Américains sur la période, en moyenne), ce qui veut dire que la croissance économique a été identique en France pour les 99,9 % les moins riches de la population..."

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-953362,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les riches souffrent.   Aujourd'hui à 21:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Les riches souffrent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Nicolas de la Thune, le petit frère des riches !
» Aliments riches en cholestérol....
» Le gaspillage alimentaire privilège des pays riches
» Les riches sont moins sympas que les pauvres
» Les 1% les plus riches au monde possèdent plus que les 99% autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: L'ère Sarkozy-
Sauter vers: