Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarkozyste ou sarcocyste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solanar
bizut


Nombre de messages : 14
Age : 75
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Sarkozyste ou sarcocyste   Lun 11 Juin 2007 - 22:59

Pour ma part, je ferai plutôt parti de ceux qui n'ont guère de problème de survie. Pas un nanti non, mais pas dans le besoin ni en phase de l'être. Je suis retraité, j'étais cadre supérieur les 3/4 de ma vie et en fait je n'ai guère de besoins.
Sarkozy ou pas, ca ne changera rien à ma manière de vivre, avec ou sans dette, avec ou sans imposition nouvelle.. avec ou sans bouclier fiscal. Mais je vois autour de moi, des gens qui ont des besoins, qui ont des situations précaires croire en un nouveau monde meilleurs pour eux avec gouvernement qui leur demande de travailler plus pour gagner plus...
Les Sarkozystes (attention ne pas confondre avec sarcocyste) convaincus(y'en a plein) parmi eux, qui n'ont pas de travail ou qui travaillent de force a temps partiel se sont imaginés que la demande de travailler plus sous entendait qu'il y aurait plus de travail. Chacun prend comme exemple le fainéant qu'il connait jouissant a l'avance du fait que cet autre sera obligé de travailler...
Ils travailleront non pas pour gagner plus, mais pour gagner de quoi vivre contrairement a pas mal de ceux qui les utilisent et qui eux, trouveront un interet certain a ce que leurs employés travaillent plus pour pas trop cher.
C'est aussi stupide que les 35h imposées par des bureaucrates qui n'ont jamais eu de problème de fin de mois pour manger. Des gouvernants et dirigeants hors du temps et des réalités, des gens qui ont un niveau de vie que n'atteignent que 5% des Français et qui décident de la manière de vivredes 95 autre pourcent.
La vague bleue comme ont dit est le résultat d'un cote de gens qui se font des illusions et d'autres qui ne s'en font plus; et ce devant la nullité des partis d'opposition incapables de se remettre en cause, d'admettre leurs carences et leurs erreurs et qui se fichent complètement des idées qu'ils sont censés défendre.
Il ne reste qu'a attendre que l'édifice s'écroule de lui même, c'est une baudruche sans aucune armature. Mais ca peut encore faire illusion, d'un scrutin a l'autre, suffira de maintenir la bonne pression médiatique
On ne voit pas grand chose percer pour sortir du piège a cons mais peut être qu'il s'en prépare... des choses
J'espère
Pas pour moi, je n'ai rien a perdre

Sarcocyste : (n.m.) Parasite de quelques animaux comme le porc et le mouton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Sarkozyste ou sarcocyste   Mar 12 Juin 2007 - 19:46

En fait, je crois que tu négliges le principe des petits ruisseaux qui font les grandes rivières ...

Du travail, il y en a, tant en France qu'en belgique, et il suffit de voir les "emplois non pourvus" signalés par des entreprises désespérées ... Où sont les couvreurs, les plombiers, les électriciens, le personnel infirmier, etc, etc ...

Il ne faut donc pas "créer des emplois", mais donner envie aux gens de travailler. Or, toute la politique sociale des dernières décennies a exactement fait le contraire ...

Le "sans emploi", en effet bénéficie d'une rente assez confortable, d'allocations familiales majorées, de crèches gratuites, de logements sociaux et d'un temps infini qu'il peut consacrer à des économies domestiques, ou à du travail en noir. Bref, pour ceux qui s'organisent, c'est le pactole.

Si ce sans-emploi se mettait à travailler, il gagnerait un petit peu plus que ses allocatios, mais perdrait tout ou partie de ses avantages considérables. Pour les "petits" salaires, travailler n'offre aucun intérêt pécuniaire.

C'est à cette situation paradoxale que s'attaquent les libéraux, en France comme en Belgique, pour que celui qui prend de la peine en tire un bénéfice supplémentaire à celui qui vit d'assistanat.

Chaque chômeur mis au travail, c'est au moins 25.000 € d'épargné directement dans le budget de l'Etat, plus les ressources fiscales des entreprises qui pourront enfin tourner.

Nul piège à cons, mais une évidence ... qui a d'ailleurs fait ses preuves en Angleterre, en Irlande, en Suède, etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solanar
bizut


Nombre de messages : 14
Age : 75
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Sarkozyste ou sarcocyste   Mar 12 Juin 2007 - 20:32

La plupart des emplois non pourvus le sont par manque de competence disponible et non par manque d'envie de travailler. Il ne faut pas mettre en exergue les cas particuliers des tire au flan. La plupart des gens veulent reellement travailler
La diminution de charges ne creera pas d'emploi pour ceux qui n'en ont pas et qui, avant de faire des heures sup cherchent dejà a faire des heures normales
Dans quelques mois, pour ceux qui ont un emploi, il faudra faire des heures supplémentaires pour gagner de quoi vivre, c'est ca le danger qui se profile et ce sera présenté comme un progres.

On peut bien sur partir du principe qu'on doit engraisser les riches qui, de cette maniere laisseront de plus grosses miettes aux plus pauvres...
Exciter les pauvres qui travaillent contre les pauvres qui profitent, c'est plus sain que de combattre les riches qui profitent...

Oui oui, on sait.... du gauchisme
Y'en a marre de s'en prendre aux nantis....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Sarkozyste ou sarcocyste   Mar 12 Juin 2007 - 23:05

Citation :
Solanar"]La plupart des emplois non pourvus le sont par manque de competence disponible et non par manque d'envie de travailler. Il ne faut pas mettre en exergue les cas particuliers des tire au flan. La plupart des gens veulent reellement travailler

D'accord. Cependant dans les emplois non pourvus, beaucoup sont d'un niveau très basique de compétence, et les formations gratuites abondent.
Pour prendre un exemple belge, il existe dans un patelin un excellent centre de formation pour les métiers du bâtiment, dont les élèves sont toujours tous engagés ferme ... avant la fin de leurs études (1 an). Il y a place pour 100 élèves la publicité est généralisée, et l'école a dû tourner l'an dernier avec ... 17 élèves ! Il y a donc un gros défaut Smile

Par contre, au Luxembourg, où chaque chômeur, dès son inscription, est confié à un placeur motivé qu'il doit rencontrer chaque mois avec le dossier de ses démarches, et pour lequel le placeur a sélectionné entretemps des demandes d'emploi, il n'y a quasi pas de chômeurs de plus de trois mos, sauf cas pathologiques ...

Citation :
La diminution de charges ne creera pas d'emploi pour ceux qui n'en ont pas et qui, avant de faire des heures sup cherchent dejà a faire des heures normales

Là, je pense que tu fais erreur. Parce que toute prestation a un prix dans l'esprit de celui qui la paie. Prenons l'exemple d'une femme d'ouvrage :
- à 10 €/heure, on ne la prend que pour faire "le pire" ;
- à 5 €, on lui demande toutes les petites tâches délicates.

En Belgique, il existe un système dit de "tickets-service" : les femmes d'ouvrages deviennent des employées plein temps d'agences, et touchent 10 € net de l'heure + avantages sociaux complets.
En outre, les employeurs privés les paient avec des "tickets services" achetés à l'Etat 6,70 €, dont ils peuvent en fin d'année abattre 40 %.
Les employées de maison sont formées, assurées, et même conduite à domicile - hors ville- par un chauffeur de l'agence !

La subvention de l'Etat est une opération blanche, par économie sur le chômage. Patronnes et salariés sont ravies, les agences aussi (tout le personnel sont d'anciennes chômeuses), et le système a créé près de 300.000 emplois équivalents temps plein en un peu plus d'un an.

Le système sera prochainement étendu à d'autres services (jardins, courses, gardes d'enfants après l'école, etc)

En clair, les gens emploient beaucoup plus de femmes d'ouvrage quand elles sont moins chères.

Ce sera exactement pareil dans les entreprises.

Citation :
Dans quelques mois, pour ceux qui ont un emploi, il faudra faire des heures supplémentaires pour gagner de quoi vivre, c'est ca le danger qui se profile et ce sera présenté comme un progres.

Curieuse lecture. Les gens ne gagneront pas moins, mais pourront gagner plus. C'est évidemment un progrès vers la liberté de chacun.

Citation :
On peut bien sur partir du principe qu'on doit engraisser les riches qui, de cette maniere laisseront de plus grosses miettes aux plus pauvres...
Exciter les pauvres qui travaillent contre les pauvres qui profitent, c'est plus sain que de combattre les riches qui profitent...

Si c'est comme cela que tu vois les choses, tu n'es pas sorti de l'auberge Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarkozyste ou sarcocyste   Aujourd'hui à 0:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarkozyste ou sarcocyste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Dahan - être sarkoziste(sarkoland)
» Gérald Darmanin sarkozyste : A Tourcoing le cochon est tabou et t'auras plus de boudin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: L'ère Sarkozy-
Sauter vers: