Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le débat pour la présidence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Le débat pour la présidence   Jeu 3 Mai 2007 - 18:37

Le statut de la femme a changé.



Nicolas Sarkozy est un homme politique possédant une très grande grande réputation en matière de rhétorique et de débat. Il est avocat de formation et s’est forgé une image de personnalité imbattable dans les joutes verbales, censées être son point fort.

Ségolène Royal, a contrario, avait sa stature de personnalité de premier ordre très fortement contestée. Cette « incompétente » de la vie politique n’avait pas de programme, pas de discours, pas d’initiative verbale personnelle et surtout était sûre de se faire laminer au premier débat sérieux venu.

Lors de la confrontation directe d’entre deux tours de Nicolas Sarkozy face à Ségolène Royal, le conformisme attendu subit une forte déconvenue. Nicolas Sarkozy en fut le premier bousculé. Le choc des compétences, dégagé du biais de toute idée reçue, aboutit à un retour à la réalité concernant les deux rivaux.



Deux moments très importants furent cruciaux.

Les duellistes se sont opposés très vivement sur le nucléaire. Sur de nombreux autres points aussi. Mais, l’énergie est une problématique concernant fortement la France et est d’échelle mondiale.
Dans leurs oppositions sur ce thème, Nicolas Sarkozy s’est toujours trompé tandis que Ségolène Royal n’a commis qu’une seule erreur et ce fut sur un point technique où Nicolas Sarkozy avait tort également, à savoir le pourcentage exact du nucléaire comme source d’énergie électrique.
En revanche, Nicolas Sarkozy, très favorable au projet EPR, a montré qu’il ne maîtrisait que bien mal ce dossier pourtant crucial. Ségolène Royal a globalement dominé cet échange.

L’insertion dans la vie scolaire et sociale des personnes handicapées fut l’élément le plus marquant du débat.
Nicolas Sarkozy voulu mettre en avant le droit opposable concernant ses intentions.
Ségolène Royal est intervenue pour préciser avec colère qu’elle avait mis en œuvre d’importantes mesures concrètes favorables aux personnes handicapées et que le gouvernement auquel participait Nicolas Sarkozy en avait dès 2002 supprimé les financements sans rien mettre en place en substitution.
Il fallu attendre 2005, soit trois ans d’inaction, pour que sous la pression de nombreuses associations ce dossier fusse de nouveau significativement pris en charge.
Nicolas Sarkozy s’efforça surtout dans sa réaction de conserver une image calme. C’est là-dessus, dans cet échange, qu’il souhaita marquer sa différence avec Ségolène Royal.



Globalement, Ségolène Royal réalisa ses objectifs dans ce débat sachant épanouir chaque aspect de son expression. Nicolas Sarkozy ne s’adapta que très mal et ne prit que très peu l’initiative. Montrer qu’il savait pendant la durée d’une confrontation ne pas s’énerver était le contrôle qu’il parvint à assurer. Beaucoup attendaient davantage qu’une attitude consistant à limiter les risques.
Ségolène Royal, dans l’action, fut plus ambitieuse et en tira fort avantage. Elle gagna ce débat.



Le statut de la femme a changé. Une femme peut, dimanche 6 mai, être élue présidente de la république française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le débat pour la présidence   Jeu 3 Mai 2007 - 18:57

Nombreuses sont les femmes comme moi qui se sentiraient injuriée d'être comparées à cette fille ...

1°. Première question du débat : 'est quoi présider la France ? Sarko répond avec clarté et dignité. Ségo ne comprend même pas la question et se met à réciter son petit catéchisme démagogique (une sucette pour tout le monde).

2°. Elle se plante plus d'une fois ! Après ses 17% de nucléaire, il y a aussi son pathos sur "les milliers d'enseignants" virés , alors qu'ils ont simplement changé d'officier payeur, sans bouger de leur place.

3°. Elle incrimine l'étude prouvant macro-économiquement que ces mesures feront perdre une foule d'emploi : ce centre dépend d'un autre qui est "à la botte du pouvoir". Pas de chance, à la tête du centre si suspect se trouve un PS notoire mis en place par Jospin !

4°. L'idée d'un nouvel impôt généralisé ? Vouez ça avec Hollande, je n'en ai rien à cirer (sic !)

5°. La Turquie attend depuis 40 ans son adhésion à l'UE : ce n'est pas mur, on verra dans 10 ans ou plus ... Très gentil !

6°. Et les budgets de vos sucettes ?
"On verra" ...

Je comprends mieux la plaisanterie qui fait fureur dans les environs du Conseil Général de Poitou-Charrentes, y compirs chez les pS qui ont dû la "pratiquer" : "votons Ségo ! Si elle est élue, elle restera à Paris, et nous en serons enfin débarrassés" Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le débat pour la présidence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» où trouver du tissu pour inserts et lingettes?
» bon plan pour toboggan ?
» Marche pied pour poussette
» Poussette avec landau pour campagne
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Archives :: Archives :: Elections 2007-
Sauter vers: