Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A propos du voile islamique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 2:20

A propos du voile islamique.

Chaque personne, homme ou femme, durant tout le déroulement de sa vie adulte, devra interagir avec nombre de ses concitoyens, traiter, aider, subir, se confronter, vivre avec eux. Chacun, afin de s’épanouir et de se réaliser, quelque soit la voie prise, devra choisir, entreprendre, convaincre, réussir.

Les hommes et les femmes diffèrent quant à leurs aptitudes, leurs facilités et leurs inclinaisons vis-à-vis de tout cela. Les façons d’agir viriles au sens large du terme se distinguent des manières féminines.
Les femmes ne parviennent que bien moins par la force physique ou par ce qui s’y apparente. Les relations sociales et les potentialités de celles-ci sont leur force à elles.

Sous couverts d’une pudeur se vouant à couvrir une nudité englobant jusqu’à la chevelure et parfois plus, le voilage s’érige en fait, concrètement, socialement, en effaceur, en négateur de la féminité et de sa puissance de séduction.
Cet abandon de force lié au port du voile sous classe les femmes par rapport aux hommes dans leurs propensions respectives à interagir fructueusement pour avancer avantageusement dans la vie.

En acceptant le port du voile, une femme renonce à refuser aux hommes de se dévêtir de ses atouts propres à son sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 11:50

Exact ! En transformant les femmes en ombres, les islamistes les gomment de tout usage, sauf personnel.

Le pire, c'est qu'à force de lavage de cerveaux, ils arivent à les persuader "que c'est leur choix". Twisted Evil

Les talibans font encore mieux en les empêchant d'apprendre à lire et à écrire.

En fait, il faut avoir drôlement peur des femmes pour les traiter de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashe
bizut


Nombre de messages : 21
Age : 33
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 11:54

Sandra,

Dans ta signature, tu as oublié un article ("Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin") et tu pourrais citer le nom de Kierkegaard, quand même, il le mérite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 12:13

En attendant la religion muslumane est la première religion monothéiste à accepter que la femme puisse demander le divorce (avec un pouvoir de décision égal à celui de l'homme). Ceci est incompatible avec l'idée de soumission de la femme à l'homme.

A l'époque où la religion musulmane a été fondée, je pense qu'il fallait mieux pour une femme vivre dans un pays musulman que partout ailleurs dans le monde.

Le voile, que l'on considère aujourd'hui comme une marque de soumission était vu à l'époque comme une marque de respect: la femme vétue n'est plus réduit au simple objet sexuel, bestial. Elle est élevé à un rang où ses responsabilités (et c'est le coran qui le dit) sont proportionnelles à ce qu'elle rapporte à la société, au travail qu'elle fournit, et aux risques qu'elle prend.
Quand on voit aujourd'hui les chiennes de gardes parler de la dégradation de l'image de la femme, lorsqu'elle est vue nue, on peut se dire que l'idée est très moderne.

Si elle se considère comme mal traitée par son mari, le coran lui donne la possibilité de divorcer. La femme divorcée n'est pas une impie, les femmes célèbres de la religion musulmanes l'étaient même souvent.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 17:36

J'en ai marre que l'on considère le voile autrement que par sa vrai nature, soit pour nous occidentaux, un bout de tissu.

Le symbolisme du voile s'est perdu en France. Je rappelle que jusque dans les années 50 on portait le voile en France, puis il a disparu en urbanisation. Je signale aussi que je vois encore des catholiques ferventes le porter...

Après c'est une question de considération sur les cultures, le respect d'un morceau de tissu ne me semble pas irréaliste.

Disons que quand les américains apporte leur jean on en fait pas tout un plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 19:50

Fullmetal Alchemist a écrit:
Sandra,

Dans ta signature, tu as oublié un article ("Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin") et tu pourrais citer le nom de Kierkegaard, quand même, il le mérite.
Je me suis inspirée de la phrase originale mais j'ai choisi ma propre rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 19:51

Allez, juste pour vous permettre de sortir du problème étriqué qu'est le port du voile .... et pour aller voir ce qui est sous-jacent à VOTRE idéologie, un superbe extrait que j'ai entendu, l'an passé , dans une église champenoise, lors du mariage de 2 jeunes "tourtereaux" ........... :

http://www.info-bible.org/lsg/56.Tite.html

Citation :
2.3
Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l'extérieur qui convient à la sainteté, n'être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu'elles doivent donner de bonnes instructions,
2.4
dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants,
2.5
à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 12 Avr 2007 - 19:55

Le voile islamique ou tout autre pratique analogue désavantagent les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Ven 13 Avr 2007 - 1:06

Sandra a écrit:
Le voile islamique ou tout autre pratique analogue désavantagent les femmes.
D'un point de vue moderne et athé oui peut être, mais d'un point de vue musulman, il est la marque du respect que doit l'homme à la femme, il est aussi objet qui necessaire pour qu'une bonne musulmane accède au paradis.
Il n'y a pas de point de vue "meilleure" car tout point de vue à ce sujet est tributaire d'une référence culturelle. Vouloir imposer son point de vue sur ce sujet, c'est vouloir soumettre une culture, la rendre inferieure.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Ven 13 Avr 2007 - 1:23

La laïcité est transversale par rapport aux différences culturelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Ven 13 Avr 2007 - 9:18

stephane a écrit:
Vouloir imposer son point de vue sur ce sujet, c'est vouloir soumettre une culture, la rendre inferieure.

Ben à ce taux là, pourquoi leur interdire la lapidation en Europe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Ven 13 Avr 2007 - 12:58

Mawak, j'adore Smile

La Charia après le Siècle des Lumières ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Ven 13 Avr 2007 - 14:38

MawaK a écrit:
stephane a écrit:
Vouloir imposer son point de vue sur ce sujet, c'est vouloir soumettre une culture, la rendre inferieure.

Ben à ce taux là, pourquoi leur interdire la lapidation en Europe ?
Tout simplement parce que notre civilisation à des normes morales et culturelles contraires à la lapidation. Et que, de la même façon qu'il n'est pas aux chretiens d'imposer leurs normes en terre musulmane, il n'est pas aux musulmans d'imposer leurs normes en terre chretienne ou laïc comme la France.
A moins bien sûr que vous prouviez expliciement que vos normes sont superieures, ce qui est voué à l'echec je peux vous l'affirmer.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Ven 13 Avr 2007 - 16:10

stephane a écrit:

Tout simplement parce que notre civilisation à des normes morales et culturelles contraires à la lapidation.

Et c'est pas de la supériorité, ca ? Pourquoi dans un cas ca le serait et pas dans l'autre ?

Et j'ai pas parlé d'aller imposer ca en pays musulmans applicants la charia, j'ai précisé "en Europe".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Lun 16 Avr 2007 - 1:21

MawaK a écrit:
stephane a écrit:

Tout simplement parce que notre civilisation à des normes morales et culturelles contraires à la lapidation.

Et c'est pas de la supériorité, ca ? Pourquoi dans un cas ca le serait et pas dans l'autre ?

Et j'ai pas parlé d'aller imposer ca en pays musulmans applicants la charia, j'ai précisé "en Europe".
Toute tentative d'imperialisme est à la solde d'une idéologie prétant à croire que la morale d'une culture est superieure à celle de l'autre.
Je ne vois pas où est le desaccord entre nous. Les musulmans n'ont pas à imposer leurs points de vue dans un pays laïc est nous n'avons pas à imposer notre point de vue dans les pays musulmans.
Si une femme musulmane qui a tromper son mari veut se faire lapider pour acceder au paradis auquel elle croit ( il faut être musulman pour se faire lapider, on ne lapide pas une chretienne qui à tromper son mari en terre musulmane) qu'elle aille dans une terre où cela est permis.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mar 17 Avr 2007 - 15:04

Citation :
Sous couverts d’une pudeur se vouant à couvrir une nudité englobant jusqu’à la chevelure et parfois plus, le voilage s’érige en fait, concrètement, socialement, en effaceur, en négateur de la féminité et de sa puissance de séduction.
Ah oui, en effet. En même temps, dans ce cas, pourquoi ne pas imposer aux femmes occidentales d'être entièrement nues, puisque le fait que soient cachés leurs organes symboliquement acceptés comme féminins les désavantage dans les rapports hommes/femmes?
Il me semble que l'ethnocentrisme dont tu fais preuve, cache ton ignorance des cultures arabes, où les cheveux représentent le paroxysme de la sensualité et provoque chez les hommes des désirs réifiants...
Bref, je te renvoie aux études sur l'autocontrôle et sur le processus de civilisation en islam, suivant les traces méthodologiques de Norbert Elias...

Citation :

Ben à ce taux là, pourquoi leur interdire la lapidation en Europe ?

Tout simplement parce que depuis deux siècles maintenant, un peu plus, les français ont renoncé aux châtiments corporels. A l'époque, c'était pour installer la peine de mort, forme plus civilisée de la sanction. Maintenant, parce que nous avons, par nos constitutions, européenne et nationale, des droits, comme celui d'aller et venir librement, etc. Ensuite, parce que l'épistêmé laïque devrait, pour les adeptes du libéralisme politique, mener à une éthique minimale [url]fr.wikipedia.org/wiki/Éthique_minimale[/url].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mar 17 Avr 2007 - 16:02

lomig a écrit:

Il me semble que l'ethnocentrisme dont tu fais preuve, cache ton ignorance des cultures arabes, où les cheveux représentent le paroxysme de la sensualité et provoque chez les hommes des désirs réifiants...
Bref, je te renvoie aux études sur l'autocontrôle et sur le processus de civilisation en islam, suivant les traces méthodologiques de Norbert Elias...

Alors il faudrait expliquer pourquoi les femmes ne sont pas toutes voilées dans tous les pays arabes...

Et puis résumer le voile à ceci c'est en ignorer la complexité qu'il représente. Cf l'article ci-dessous.


Citation :

Citation :

Ben à ce taux là, pourquoi leur interdire la lapidation en Europe ?

Tout simplement parce que depuis deux siècles maintenant, un peu plus, les français ont renoncé aux châtiments corporels. A l'époque, c'était pour installer la peine de mort, forme plus civilisée de la sanction. Maintenant, parce que nous avons, par nos constitutions, européenne et nationale, des droits, comme celui d'aller et venir librement, etc. Ensuite, parce que l'épistêmé laïque devrait, pour les adeptes du libéralisme politique, mener à une éthique minimale [url]fr.wikipedia.org/wiki/Éthique_minimale[/url].

Euh... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mar 17 Avr 2007 - 16:04

Citation :
Le voile, cinq mille ans de soumission



IDENTITE. Le voile imposé aux femmes pour les distinguer et marquer leur infériorité a une très longue histoire. Le discours des islamistes qui fait du voile une obligation religieuse et un ordre divin est, en revanche, très récent.

Patricia Briel
Mardi 21 novembre 2006

Le 1er novembre dernier, Muazzez Ilmiye Cig a dû pousser un soupir de soulagement. Jugée pour avoir écrit que le port du voile était apparu il y a plus de cinq mille ans dans la civilisation sumérienne, bien avant l'avènement de l'islam, cette archéologue turque retraitée de 92 ans a été acquittée par le tribunal. Un avocat d'Izmir s'était senti offensé par les affirmations contenues dans son dernier livre et avait porté plainte. Spécialiste de la civilisation mésopotamienne, l'archéologue y dit notamment que le voile a été porté pour la première fois dans l'histoire par des prêtresses sumériennes chargées d'initier sexuellement les jeunes hommes dans les temples. Il n'en a pas fallu plus pour que l'archéologue soit accusée d'«incitation à la haine religieuse». Elle risquait jusqu'à trois ans de prison. Le tribunal a estimé que ses propos ne constituaient pas un crime.

Muazzez Ilmiye Cig a raison: l'histoire démontre que le voile n'appartient pas à l'islam. Tout comme le christianisme avant elle, cette religion a fait sienne une coutume païenne qui était le signe de la subordination de la femme à l'homme dans tout le bassin méditerranéen. Une coutume essentiellement aristocratique et citadine, car les paysannes ne se voilaient pas pour des raisons pratiques. Une des premières mentions du port obligatoire du voile remonte au XIe siècle avant J.-C. Elle figure dans une loi édictée par le roi assyrien Téglath Phalasar Ier (1115-1077 av. J.-C.): «Les femmes mariées [...] qui sortent dans les rues n'auront pas leurs têtes découvertes. Les filles d'hommes libres [...] seront voilées [...]. La prostituée ne sera pas voilée, sa tête sera découverte.» En ce temps-là, le voile avait pour fonction de distinguer la femme respectable de la femme de mauvaise vie, et les contrevenantes étaient punies de 50 coups de bâton.

Le port du voile est aussi attesté chez les Grecs et les Romains. L'historien grec Hérodote mentionne que les femmes mariées étaient voilées à son époque, c'est-à-dire au Ve siècle av. J.-C. Dans la culture romaine, le voile symbolisait l'autorité absolue qu'exerçait le mari sur son épouse. Juste avant son mariage, la fiancée romaine était recouverte d'un foulard pour signifier sa subordination à son époux. Se marier, pour une femme, se disait en latin nubere, c'est-à-dire mettre le voile. Les matrones romaines portaient sur la tête un fichu, la rica, qui recouvrait leurs oreilles et retombait sur leurs épaules. Cette rica signifiait la reconnaissance des droits du pater familias sur son épouse. Si une femme sortait tête nue ou se dévoilait en public, son mari pouvait demander le divorce. Les vestales romaines, vierges consacrées, étaient également voilées. Elles devaient rabattre sur leur tête un pan de leur robe pour manifester aux hommes qu'elles n'étaient pas disponibles car mariées mystiquement avec Vesta, la déesse du foyer.

La Bible hébraïque ne prescrit pas explicitement le port du foulard. Mais cette coutume touchait également les femmes juives. Le voile est d'ailleurs mentionné à plusieurs reprises dans l'Ancien Testament. Par exemple, Jacob, croyant avoir épousé Rachel, découvre dans l'intimité que sous le voile nuptial se cachait Léa. Le Cantique des Cantiques cite aussi le voile. Le prophète Isaïe compare la femme non voilée à la prostituée. La tradition rabbinique a imposé le port d'un couvre-chef aux femmes mariées. Au XVIe siècle, des femmes juives adoptent la perruque, posée sur leur crâne rasé. Cette coutume va ensuite se répandre en Europe centrale, et elle est toujours pratiquée dans les milieux juifs ultraorthodoxes.

Ni la Torah ni, contrairement à ce que l'on peut penser, le Coran, n'ont fait du voile une prescription religieuse. Le Nouveau Testament, oui. Dans un brillant essai, Métaphysique des sexes, la philosophe française Sylviane Agacinski a montré comment Paul, dans la Première Epître aux Corinthiens, a lié le port du voile à l'infériorité ontologique de la femme, voulue par Dieu selon l'apôtre. «L'homme est l'image et la gloire de Dieu», écrit Paul: il n'a donc pas besoin de se voiler la tête. En revanche, parce que la femme «est la gloire de l'homme» et que «l'homme n'a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l'homme», cette dernière «doit porter sur la tête la marque de sa dépendance». Ainsi, «des trois grandes religions monothéistes, le christianisme a été la première à imposer le voile aux femmes en avançant des arguments strictement religieux, c'est-à-dire en incluant le voile dans une démonstration théologique», explique une recherche parue dans la revue Clio en 1995.

La coutume, alors citadine et païenne, du voile des femmes, a donc acquis avec Paul un statut religieux et culturel qu'elle n'a jamais eu dans le judaïsme et que le Coran ne lui a pas donné. Comme le souligne Sylviane Agacinski, «Paul n'instaure donc pas une coutume nouvelle en demandant aux femmes de porter un voile qui couvre simplement la tête, mais il donne à cette coutume une interprétation théologique qui fonde l'inégalité ontologique des sexes.»

La théologie de Paul sera développée par les Pères de l'Eglise. En particulier par Tertullien (150/160-230/240), qui lui consacre même un ouvrage, Le Voile des vierges. Au IIe siècle, à l'époque où il rédige ce livre, de jeunes chrétiennes vierges se promènent tête nue dans les rues de Carthage. Elles cherchent à se distinguer des femmes mariées pour signaler qu'elles ne sont pas encore passées sous l'autorité d'un mari. Tertullien veut les inciter à se voiler, car pour lui, toutes les femmes doivent porter le voile, sans distinction. Pour lui, ce dernier est clairement le signe de la soumission des femmes. «Le voile est leur joug», écrit-il. Dans son optique, il doit mettre les femmes à l'abri des regards, cela afin de ne pas tenter les hommes. «Responsables du désir de l'homme et de sa possible perdition, les femmes doivent renoncer à toute parure, mais aussi cacher leur beauté naturelle», observe Sylviane Agacinski dans son analyse du texte de Tertullien. Lui-même affirme dans son livre: «Il faut mettre dans l'ombre un visage aussi dangereux, qui a pu semer jusqu'au ciel des occasions de chute.» Dans un autre ouvrage, La Toilette des femmes, Tertullien donne en exemple aux chrétiennes les «païennes d'Arabie», couvertes de la tête aux pieds et qui ne laissent voir qu'un œil.

Son contemporain, Clément d'Alexandrie, a la même attitude. Dans un livre intitulé le Pédagogue, il écrit: «Que la femme soit voilée en toutes circonstances, sauf si elle se trouve chez elle: c'est la tenue conforme à la modestie et qui protège des regards.» Plus tard, au IVe siècle, le concile de Gangres confirmera la sentence de Paul afin de lutter contre un mouvement chrétien marginal qui prétendait effacer les signes traditionnels de la distinction des sexes. A cette occasion, le concile rappelle que le voile est le signe «que Dieu a donné à chaque femme pour lui rappeler sa soumission». Aux alentours de l'an 400, saint Augustin dissertera lui aussi sur le voile, pour donner raison à l'apôtre Paul. Au IVe siècle également, les autorités religieuses s'inspirent d'un ancien rite païen – le voilement des vestales romaines – pour imposer le voile aux vierges consacrées.

Les chrétiennes ont longtemps porté le voile. Il n'y a pas si longtemps, les femmes devaient encore se voiler pour aller à l'Eglise. Parfois, on croise encore aujourd'hui dans le monde méditerranéen, en particulier en Grèce, en Italie, en Espagne et au Portugal, de vieilles femmes qui arborent un fichu noir sur la tête, survivance anachronique d'une époque révolue.

Cette coutume répandue dans le monde antique avait aussi cours en Orient, mais vraisemblablement pas à toutes les époques, puisque les femmes de Mahomet ne se voilaient pas avant que ce dernier ne leur enjoigne de le faire. Dans quelles circonstances a-t-il édicté les fameux versets dont se prévalent aujourd'hui les islamistes pour imposer le voile à toutes les femmes musulmanes? Deux sociologues se sont penchées sur cette question de manière approfondie. L'une, Fatima Mernissi est Marocaine et a publié Le Harem politique. Le Prophète et les femmes. L'autre, Leïla Babès, est Franco-Algérienne, professeure à l'Université catholique de Lille. Elle a abordé le problème du voile dans deux ouvrages, dont Le Voile démystifié. Pour ces deux femmes, le Prophète n'était pas misogyne. Au contraire, il a amélioré le statut des femmes. Mais ses successeurs étaient prisonniers des coutumes patriarcales de leur époque, et n'ont pas réussi à libérer les femmes du fichu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mar 17 Avr 2007 - 16:04

Suite...

Citation :
Dans son livre, Leïla Babès démontre que «le voile n'est pas une prescription religieuse et encore moins une pratique religieuse». «Dire, comme le font certaines femmes voilées [...], que le voile est une démarche spirituelle est faux, archifaux. Aucun texte religieux – pas même le Coran –, aucun avis théologique, aucun exégète classique autorisé n'a jamais qualifié cette «norme» de spirituelle», écrit-elle dans son livre Le Voile démystifié.

Selon Leïla Babès, le discours qui fait du voile une obligation religieuse et un ordre divin est récent: il est apparu dans les années 70 dans la bouche des islamistes. Pour Leïla Babès, ce discours «totalement inédit» est «une des plus grandes mystifications que les musulmans aient jamais produites sur leur religion». Son but? Cacher le corps de la femme pour préserver la tranquillité de l'homme. «Les hommes ont voilé les femmes parce qu'elles sont l'objet d'un désir permanent», écrit Leïla Babès. Qui souligne que le discours intégriste qui «fait passer le voile du registre de la morale sexuelle à un principe de foi» est un «travestissement théologique». «En réalité, il ne s'agit pas d'autre chose que de sexe au sens trivial du terme, et d'un rapport obsessionnel au corps de la femme», perçu comme menaçant.

Les fondamentalistes musulmans s'appuient essentiellement sur trois versets pour faire du voile une obligation religieuse. Premier verset: «Si vous avez un objet à demander à ses épouses, demandez-le derrière une tenture (hijâbin): à quoi s'attache davantage de pureté pour votre cœur et pour le leur. Il ne vous appartient pas de blesser l'Envoyé de Dieu, non plus que d'épouser de ses femmes après lui» (sourate 33, verset 53). Ce verset date de 627. Il a donc été révélé quinze ans après le début de l'apostolat de Mahomet, dans un contexte précis, celui du mariage du Prophète avec sa cousine Zaynab. Alors que Mahomet souhaitait se retrouver seul avec sa nouvelle épouse à la fin des noces, ses compagnons prolongeaient leur séjour dans sa maison de manière insistante. S'étant senti agressé dans son intimité, il a proclamé ce verset, qui instaure une sacralisation de son espace privé, comme l'a relevé la sociologue marocaine Fatima Mernissi. Le hidjab, qui signifie «tenture, rideau», et non pas «voile», avait donc une fonction spatiale: séparer la vie privée du Prophète de sa vie publique.

Deuxième verset: «Prophète, dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des croyants de revêtir leurs mantes (jalabîbihinna): sûr moyen d'être reconnues (pour des dames) et d'échapper à toute offense» (sourate 33, verset 59). Rien n'indique dans ce verset que les femmes devaient se recouvrir la tête de leurs mantes. Et cette prescription a elle aussi un caractère circonstanciel: en attribuant un signe distinctif à ses femmes et à celles de son clan, Mahomet voulait les protéger des hommes qui les importunaient en les confondant avec des prostituées. Comme le remarque Leïla Babès, le voile a ici une fonction sociale et patriarcale.

Troisième verset: «Dis aux croyantes de baisser les yeux et de contenir leur sexe: de ne faire montre de leurs agréments, sauf ce qui en émerge, de rabattre leur fichu sur les échancrures de leur vêtement. Elles ne laisseront voir leurs agréments qu'à leur mari, à leurs enfants, à leurs pères, beaux-pères, fils, beaux-fils, frères, neveux de frères ou de sœurs, aux femmes, à leurs captives, à leurs dépendants incapables de l'acte, ou garçons encore ignorants de l'intimité des femmes.» Selon Leïla Babès, ce verset est une ferme exhortation à la pudeur, et le voile un moyen de s'y tenir. Ce verset relève donc de la morale sexuelle de l'islam. Pour la sociologue, aucun des trois versets cités ne fonde une pratique religieuse. Tous sont inscrits dans un contexte historique et socioculturel précis où dominaient des coutumes patriarcales. Les raisons de la prescription du voile sont uniquement d'ordre sexuel. Déduire de ces versets, comme le font les islamistes aujourd'hui, que «la prescription a un caractère éternel et non circonstancié, c'est reconnaître que les hommes musulmans sont des hommes sans éducation, incapables de contrôler leurs instincts animaux», écrit-elle.

L'histoire montre d'ailleurs que ces versets n'ont pas toujours été appliqués. Dans une tribune parue le 21 octobre 2006 dans le quotidien tunisien La Presse, le professeure Iqbal al Gharbi, qui enseigne à l'Université Zeïtouna de Tunis, écrit qu'«à toutes les époques, le port du voile a été réfuté au sein même du monde musulman». A commencer par l'arrière-petite-fille du prophète Mahomet, Sukaïna Bint El Hussein, qui refusait obstinément de porter le voile. Aïcha Bent Talha, la petite-fille du premier calife de l'islam et compagnon du Prophète, Aboubakr, affirmait quant à elle que «si Dieu lui avait fait don de sa beauté, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait la cacher sous un voile». Au XIe siècle, Wallada, la fille du calife andalou Al-Mustakfi, avait rejeté le port du voile. Au XIIIe siècle, la célèbre soufie Aysha Al-Mannubiyya portait la bure de laine blanche des mystiques, mais pas le voile. Au XIVesiècle, Ibn Battuta, grand voyageur, rapportait qu'il avait traversé des contrées où les femmes ne portaient pas le voile. Au XVIIe siècle, deux femmes, la princesse Lalla Bent Sidi, fille du sultan marocain Moulay Slimane, et la Tunisoise Sayyida'Ajûla, avaient refusé le voile. De manière générale, les femmes sont restées dévoilées tout au long des dynasties des Omeyyades et des Abbassides. Le voile ne refit son apparition qu'avec le déclin de l'empire musulman. Au début du XXe siècle, les femmes se sont à nouveau dévoilées, pour se revoiler à partir des années 70 avec la propagation du discours intégriste, qui, selon les intellectuels musulmans libéraux, consacre le hidjab comme le signe de l'infériorité des femmes.

Cependant, tout indique que le voile est devenu un symbole polysémique en ce début de XXIe siècle. Des chercheurs ont souligné qu'il pouvait constituer un instrument d'émancipation dans les sociétés fortement islamisées. Grâce au voile, les femmes ont en effet la possibilité de sortir de la sphère privée, de se déplacer librement dans l'espace public et de s'imposer plus facilement dans les milieux professionnels. En Iran, par exemple, il n'y a jamais eu autant de femmes dans les universités. Depuis huit ans, la proportion de filles ayant réussi le concours d'entrée aux universités publiques dépasse largement celle des garçons. Dans l'ensemble du monde musulman, des femmes qui se disent féministes et croyantes acceptent le port du voile, mais revendiquent l'abandon d'une lecture machiste des textes religieux, l'égalité des sexes et la fin des discriminations et des violences contre les femmes. Le voile est aussi devenu un symbole identitaire et politique, dans un contexte marqué par la guerre en Irak, l'invasion israélienne du Liban et la question palestinienne. En 2003, la sociologue libanaise Dalal Bizri remarquait dans le quotidien londonien Al Hayat que «chaque fois que se multiplient les raisons de haïr l'Occident, les rangs des femmes voilées grossissent. C'est ce qui explique que la communauté qui reprend le voile le plus rapidement est celle des musulmanes qui ont émigré à l'étranger et qui expriment ainsi un attachement identitaire.» Pour certaines femmes, le hidjab est aussi un instrument de séduction, ou de protection contre les regards masculins.

Ces arguments ne convainquent pas les intellectuels musulmans laïcs, qui pourfendent la condescendance de l'Occident à l'égard de ce genre de discours et dénoncent les dangers du relativisme culturel. A leurs yeux, l'Occident se rend complice des fondamentalistes islamiques lorsqu'il tolère le voile comme un symbole religieux ou culturel. Dans son dernier livre, Contre-prêches, l'écrivain franco-tunisien Abdelwahab Meddeb écrit que «sous l'apparence de la tolérance aménageant un statut reconnu à des croyances étrangères, on encourage la «néantisation» d'autrui.»

Selon Wassyla Tamzali, avocate à Alger et ex-directrice du droit des femmes à l'Unesco, le voile est bien le symbole de l'asservissement des femmes. «Sa portée ne peut pas être altérée par son utilisation frivole ou à contresens par certaines», écrit-elle dans la revue on line Prochoix. «Le voile n'est pas un vêtement, c'est un drapeau qui exprime la reconnaissance ou la soumission à un programme, celui de l'oppression religieuse des femmes». Pour Iqbal al Gharbi, «le discours que véhicule le voile islamique est donc un discours de refus, refus du sujet et de son autonomie, de sa liberté, de l'égalité homme-femme, de la mixité, de la laïcité de l'espace public, des droits de l'homme, des valeurs démocratiques». Pour ces intellectuels, le fait de légitimer le voile en Europe donne des arguments aux islamistes qui veulent l'imposer dans des pays d'où il avait été éradiqué à grand-peine, comme la Tunisie et la Turquie.

C'est bien ainsi qu'on commence à le percevoir un peu partout en Europe. Le foulard est de plus en plus considéré comme un obstacle à l'intégration. Jack Straw, ancien ministre britannique des Affaires étrangères, a récemment brisé un tabou en affirmant que le voile représentait une «déclaration visible de séparation» des communautés. En France, le député UMP Jacques Myard a déclaré que le niqab «est une violation de l'égalité des sexes, un très grave danger pour le vouloir vivre ensemble». Aux Pays-Bas, le parlement a voté l'année dernière une loi pour l'interdire dans les lieux publics, mais la mesure n'est pas encore appliquée. Le dévoilement pourrait bien devenir le symbole de la volonté d'intégration des musulmans dans les sociétés occidentales. Une nouvelle page de l'histoire du voile est en train de s'écrire.


http://www.letemps.ch/template/opinions.asp?page=6&article=194346
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mar 17 Avr 2007 - 17:03

Citation :
Ah oui, en effet. En même temps, dans ce cas, pourquoi ne pas imposer aux femmes occidentales d'être entièrement nues, puisque le fait que soient cachés leurs organes symboliquement acceptés comme féminins les désavantage dans les rapports hommes/femmes?

Débile !

1°. Le climat incite généralement à se couvrir ;
2°. Les parties sexuelles sont protégées, dans toutes les civilisations (insectes, microbes, écoulements, etc)

Citation :
Il me semble que l'ethnocentrisme dont tu fais preuve, cache ton ignorance des cultures arabes, où les cheveux représentent le paroxysme de la sensualité et provoque chez les hommes des désirs réifiants...
Bref, je te renvoie aux études sur l'autocontrôle et sur le processus de civilisation en islam, suivant les traces méthodologiques de Norbert Elias...

Tout aussi débile ! Si on demande à un intégriste (grosse enquete lue je ne sais où) si une femme voilée ou aussi attirante qu'une autre, ils répondent "plus" ! La fausse pudeur du voile n'est donc qu'un subterfuge pour capturer le mâle ... mais qui se retourne contre celle qui l'utilise.

Citation :
Tout simplement parce que depuis deux siècles maintenant, un peu plus, les français ont renoncé aux châtiments corporels. A l'époque, c'était pour installer la peine de mort, forme plus civilisée de la sanction.


Décidément tout aussi débile ! Les chatiments corporels ont toujours visé des délits mineurs.

Citation :
Maintenant, parce que nous avons, par nos constitutions, européenne et nationale, des droits, comme celui d'aller et venir librement, etc. Ensuite, parce que l'épistêmé laïque devrait, pour les adeptes du libéralisme politique, mener à une éthique minimale [url]fr.wikipedia.org/wiki/Éthique_minimale[/url].

Ben mon pote, elle est belle l'Intelligence française ! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mer 18 Avr 2007 - 23:43

eh bien MP, ton inculture est étonnante. ce que tu appelles débilité, ce sont les sommités intellectuelles qui les ont produites. Sur le voile (et la notion d'auto-contrôle), ce sont les analyses de Nathalie Heinich suivant Norbert Elias, le plus grand socio-historien " de tous les temps"; sur les châtiments corporels, c'est M. Foucault avec "surveiller et punir" référence complète sur le sujet, qui commence par.... la description du châtiment d'un régicide (qui contrairement à ce que tu sembles gargouiller, n'était pas un délit mineur), l'un des derniers châtiments corporels exercé par l'Etat... Bref...

La débilité est bien relative, car te voir étaler ton ignorance comme certains exhibent leur voiture me laisse un mépris peu commun dans la bouche, qui se transforme rapidement en une jubilation...

Quant à l'article très long sur le voile, il ne me convaincra pas. Comme je l'ai déjà dit, si l'on veut éradiquer la soumission féminine, il faut: 1. interdire aux femmes de mettre du maquillage, 2. interdire aux femmes de mettre des mini-jupes, car elles se soumettent ainsi au désir réifiant des hommes, 3. interdire pareillement de mettre des strings,4. interdire le culte de l'esthétisme qui est produit par la domination masculine, etc.

Les formes de pouvoir sont intrinsèques à notre société. De nombreuses femmes portent le voile par conviction, car elles le souhaitent car elles se sentent mieux avec, parce que ça fait partie de leur identité. Il faut arrêter de parler du voile comme d'un instrument de soumission, alors qu'on ne hurle pas autant quand on voit un string dépasser d'une mini-jupe, alors que la même analyse pourrait être faite...

En +, l'article signale que le voile n'es tpas une obligation islamique, mais un objet culturel, mais dit en même temps que c'est les fondamentalistes qui l'imposent... Bien entendu, mais, que je sache, si on interdit aux femmes de le porter, où se situe la liberté?
Dans les deux cas, la seule manière pour que les femmes s'émancipent, c'est qu'elles puissent choisir librement de metre ou non le voile. Sinon, on change une dictature par une autre. Et on reviendra aux joies de l'uniforme...

p.s: un bon bouquin, pas partisan du tout, sur le voile, c'est dans les "persepolis" de Satrapi... ça démonte pas mal d'idées reçues, pas que sur le voile, d'ailleurs.
p.s2: les intégristes trouvent que la femme non-voilée excite plus les désirs des hommes... je ne vois pas où tu as pêché ton enquête. Sachant que tu t'abreuves auprès de sources très peu objectives et fiables, on va se marrer un moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Jeu 19 Avr 2007 - 9:01

Les quelques auteurs vaseux que vous signalez seront vite oubliés, rassurez-vous.

Avez-vous, comme moi, vécu en Egypte, en Jordanie, au Maroc, au Kénya ou e Côte d'Ivoire ?

Avez-vous des amis intimes de confession musulmane ?

Vos vues ne sont manifestement que livresques, et encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Dim 22 Avr 2007 - 18:03

"Il y a là quelque chose de plus, et c'est ce que doivent comprendre les gens qui pensent que permettre à une femme de ne pas porter la burqa suffit à la faire accéder à la liberté"

"La burqa manifeste qu'une femme est modeste, qu'elle est toujours liée à sa famille, qu'elle n'a pas été exploitée par la culture populaire, qu'elle est fière de sa famille et de sa communauté. Elle est le signe d'appartenance à un réseau de personnes. La perte de la burqa s'accompagne de la perte de ces liens de parenté, ce qui ne doit pas être sous-estimé. Cela peut être une expérience très intense d'aliénation ou même d'occidentalisation forcée, qui laisse des cicatrices."

Ce sont les résultats de l'étude ethnographique d'Abu Lughod en Egypte, sur le rôle de la Burqa chez les femmes égyptiennes, qui va bien au-delà d'un simple rapport liberté/aliénation, que l'on utilise snas vraiment en connaître les présupposés philosophiques, trop orientés pour bien rendre compte de la situation.
Peut-être que mes ami(e)s maghrébin(e)s ne sont pas assez nombreux, je n'ai certainement pas vécu dans ces pays orientaux qui me font rêver, mais ce n'est pas ça qui va faire un regard pur, vrai, sage, et sans préjugés... Vues le nombre de bêtises, souvent fausses que tu assènes à propos du voile, sans en distinguer les différences (Hidjab, Burqa...) montre à quel point tes connaissances en ce domaine sont superficielles. Si j'avais vécu dans les mêmes pays que toi, j'aurais au moins essayé d'en comprendre la culture, d'aller à la rencontre des gens et de discuter avec eux, plutôt que d'apposer une vision rétrograde sur leurs pratiques car elles ne rentrent pas dans le champ des axiologies occidentales.

p.s: quant à mes auteurs vaseux, je ne vois même pas de quoi il est question. Tu les connais pas. Tu les as jamais lu. Peut-être même ne seras jamais tu apte à comprendre le sens de leurs mots. Elias et Foucault sont dans le panthéon de la sociologie et de la philosophie, respectivement. Ces monstres sacrés seront oubliés en même temps que Kant, Bourdieu, Diderot, Aristote, Weber, etc.
Quant à Satrapi, c'est une auteure de bandes dessinées dont la plus célèbre vient d'être adaptée au cinéma. cette femme (d'origine?) iranienne raconte en détail sa vie et sa vision des choses, qui va péter légèrement plus haut que celle dont tu nous honores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Lun 23 Avr 2007 - 23:02

Citation :
Juin 2004 : Condamnation de la loi anti-voile par les Nations Unies. Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU demande à l’Etat français de « garantir que les droits individuels ne seront pas bafoués et que des enfants ne seront pas exclus ou tenus en marge du système scolaire du fait d’une telle législation. » Ce Comité, qui rassemble 18 experts indépendants, se déclare inquiet du risque que la nouvelle loi « néglige le principe du meilleur intérêt de l’enfant et du droit d’accès à l’éducation et ne parvienne pas au résultat attendu ». L’organe de l’Onu, qui examine le respect par les pays signataires de la Convention sur les droits de l’enfant (CDE) de 1990, renvoie à l’article 14 de ce texte, qui stipule que « les Etats parties respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion ». Le Comité « reconnaît l’importance que l’Etat français accorde à la laïcité dans les écoles publiques (...) mais s’inquiète des accusations de montée des discriminations, y compris de celles fondées sur la religion ». Au même moment ont lieu les Assises nationales des collectifs Une école pour tou-te-s/Contre les lois d’exclusion. Une Charte est adoptée à cette occasion, affirmant son soutien à tou-te-s les élèves, quels que soient leurs choix (garder le voile, le retirer, tenter d’obtenir un compromis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Mar 24 Avr 2007 - 9:35

Ben oui il y a du lobbying à l'ONU ...

Mais la recommandation est muette quant au fait que les fillettes voilées ne peuvent suivre l'entièreté du programme scolaire.

Ce qui a été le départ de l'interdiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos du voile islamique.   Aujourd'hui à 23:25

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos du voile islamique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le voile islamique vue du Québec
» Le voile islamique
» Les R.D.V. au siège du Mouvement Démocrate
» voile deriver 445
» La Turquie autorise le port du voile à l'université

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Archives :: Archives :: Bazar à trier-
Sauter vers: