Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Krach immobilier en vue ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Krach immobilier en vue ?   Mar 6 Mar 2007 - 17:34

Inquiétant et/ou édifiant ?

Citation :
L'immobilier se fissure aux Etats-Unis

Le retournement du marché provoque la faillite de sociétés de crédit.

QUOTIDIEN : mardi 6 mars 2007
Washington de notre correspondant


L'hôtel du Watergate, théâtre du célèbre scandale qui a provoqué la chute de Nixon, a été racheté il y a deux ans, en plein boom immobilier aux Etats-Unis. Pour être converti en appartements. Mais, confrontés à l'effondrement des prix de l'immobilier, les promoteurs ont, depuis, changé de cap, préférant rester dans l'hôtellerie. La crise immobilière américaine pourrait avoir des répercussions allant bien au-delà, car maisons et appartements, aux Etats-Unis, servent de gages à des emprunts qui permettent, à ceux qui n'en ont pas les moyens, de spéculer en Bourse.

Récession. Le prix moyen d'une maison aux Etats-Unis a chuté de 3,1 % en janvier par rapport à l'an dernier, et les ventes de logements neufs de 16,6 %, leur plus forte baisse depuis 1994. En janvier toujours, les mises en chantier de logements sont tombées de 14,3 %, le niveau le plus bas depuis dix ans. L'investissement des ménages américains dans la pierre a plongé de 4,2 % en 2006, le recul le plus rapide depuis la précédente crise du secteur, en 1991. Dans le même temps, la croissance de l'économie américaine ralentit : 2,2 % au dernier trimestre 2006, alors que les prévisions des analystes tablaient sur 3,5 %. Ce qui a fait dire, la semaine dernière, à l'ancien président de la Réserve fédérale américaine Alan Greenspan (81 ans), qu'une récession était «possible» avant fin 2007. Son successeur Ben Bernanke s'est, lui, déclaré d'avis contraire, peut-être pour redonner des couleurs au Dow Jones, qui vient de connaître sa pire semaine depuis mars 2003 (lire ci contre).

La crise immobilière n'a pas été déclenchée par un relèvement des taux du crédit qui aurait étouffé la demande, mais par un excès de l'offre. Aujourd'hui, 4 millions de maisons ne trouvent pas preneurs. La croissance était telle, ces dernières années, que les promoteurs ont bâti à tour de bras des maisons de plus en plus grandes. Il n'est pas rare de voir un couple seul occuper, dans la lointaine banlieue de Washington, une résidence de dix pièces. Voilà un an, il arrivait qu'un spéculateur achète une maison en Floride pour la revendre le jour même, avec un gros bénéfice.

Surprime. Emballés par la hausse des prix, les banquiers ont pris des risques inconsidérés avec des clients peu solvables ou achetant au-dessus de leurs moyens. Les conséquences de la crise commencent donc à affecter les établissements de crédit. C'est surtout le cas pour les spécialistes des prêts à surprime, à taux élevé, qu'ils consentent aux emprunteurs présentant plus de risques. Les taux d'intérêts sont abordables les premières années afin d'attirer les acquéreurs, mais grimpent vite, en se réajustant à la hausse tous les six mois, pour dépasser parfois les 15 % l'an. Cette activité, très rentable pour les institutions financières, était en vogue ces dernières années. «On a gagné des sommes d'argent incroyables», raconte, dans la presse, un ancien directeur de New Century Financial, compagnie financière qui a émis 40 milliards de dollars de prêts à surprime en 2006, et connaît aujourd'hui de graves déboires financiers.

Car depuis, les risques de défaut ont considérablement augmenté. Près de 1,2 million de prêts immobiliers ont capoté en 2006 (+42 % par rapport à 2005). Un organisme indépendant, le Center for Responsible Lending, estime que 20 % des emprunteurs ayant contracté un crédit immobilier avec surprime depuis 1998 pourraient perdre leur logement. Beaucoup d'établissements spécialisés dans ces crédits ont cessé de prêter, une poignée d'autres ont fait faillite. Les actions d'un important prêteur à surprimes, NovaStar Financial, ont chuté de 42 % la semaine dernière.

Dettes. Le marché des prêts immobiliers avec surprime (10 200 milliards de dollars, soit 13 % des crédits immobiliers) ne s'est malgré tout pas encore effondré. S'il était un jour emporté par une cascade de mauvaises dettes, il affecterait les grandes banques, et au-delà, l'économie tout entière. Mais le pire n'est pas certain : les Américains continuent de consommer et l'économie est toujours en croissance. Une récente étude de la National Association of Business Economics, qui souligne cet état de fait, estime néanmoins que le secteur des prêts à surprime est devenu plus inquiétant que celui des hedge funds ou fonds spéculatifs accusés d'avoir provoqué la crise économique asiatique de 1997-1998.

http://www.liberation.fr/actualite/economie/238945.FR.php


_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Mer 7 Mar 2007 - 0:45

Oui, c'est visible depuis des mois.

L'article ne parle pas des Fonds de Pension, les organismes les plus friqués des USA qui, suite à des restructurations internes, ont liquidé une bonne part de leurs portefeuilles immobiliers résidentiels, créant une surchauffe de l'offre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Mer 7 Mar 2007 - 16:57

MP a écrit:
Oui, c'est visible depuis des mois.

L'article ne parle pas des Fonds de Pension, les organismes les plus friqués des USA qui, suite à des restructurations internes, ont liquidé une bonne part de leurs portefeuilles immobiliers résidentiels, créant une surchauffe de l'offre ...

Ca me confirme dans ce que je pense du côté artificiel de la prospérité américaine, basée sur le crédit et l'endettement exponentiel des ménages (et entreprises, d'ailleurs).
Seulement, il y a toujours un moment où ça craque, tôt ou tard, pour diverses raisons.

Et quand je vois les conséquences qu'a pu avoir en Europe le jeudi noir de 1929, à une époque où l'économie était moins "mondialisée", je reconnais avoir quelques sueurs pour l'avenir.
Même si les tendances du marché immobilier, notamment en France, ne sont pas les mêmes que celles des USA (quoi que... des crédits allant jusqu'à 40 ans sont aujourd'hui accordés à de jeunes primo-accédants !).

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Mer 7 Mar 2007 - 23:29

Depuis le krach de 29, une foule de verrouillages techniques ont éé instaurés pour éviter l'effet de dominos.

Mais je partage tout à fait votre inquiétude. La dette publique des USA est abyssale, ses capitaux ont largement transité dans les banques arabes et asiatiques et, malgré un potentiel énorme, l'Amérique risque de voir son rêve se transformer en cauchemard.

En Europe, le budget des états est fort heureusement très contrôlé par l'U.E. Mais les prêts à la consommation sont les outils effrayants d'usines à nouveaux pauvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Mer 7 Mar 2007 - 23:36

Les crédits à la consommation devrait être interdits, beaucoup trop de personnes se retrouvent dans un misérabilisme noir à cause de cela. C'est de l'argent fait sur le dos des pauvres.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Mer 7 Mar 2007 - 23:40

stephane a écrit:
Les crédits à la consommation devrait être interdits, beaucoup trop de personnes se retrouvent dans un misérabilisme noir à cause de cela. C'est de l'argent fait sur le dos des pauvres.

Jouez hautbois résonnez musettes : je suis tout à fait d'accord avec vous !

L'ennui, c'est que ces services de rapaces, qui n'ont pas la moindre déontologie, sont eux-même de gros créateurs d'emploi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Jeu 8 Mar 2007 - 0:00

Moui, enfin chaque mesure politique à son lots de gains et de pertes. Tant pis pour les sacrifices, dans le long terme c'est gagnant pour tout le monde quasiment.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Jeu 8 Mar 2007 - 7:59

stephane a écrit:
Moui, enfin chaque mesure politique à son lots de gains et de pertes. Tant pis pour les sacrifices, dans le long terme c'est gagnant pour tout le monde quasiment.

Bien entendu !

Autant les crédits d'investissement (maison, voiture pour aller travailler, formations spécifiques ...) sont intéressants, autant ceux à la consommation sont ineptes et dangereux.

A signaler aussi, en matière de cédits d'investissement, le système anglais qui lie leur attrbitution à une assurance obligatoire 'perte de salaire". En cas de difficultés passagères, l'assurance paie les mensualités du prêt. Ce qui évite bien du stress et des drames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Jeu 8 Mar 2007 - 7:59

Sorry, le forum est à moitié planté ce matin :-)


Dernière édition par le Jeu 8 Mar 2007 - 8:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Jeu 8 Mar 2007 - 7:59

Ici aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Jeu 8 Mar 2007 - 15:10

MP a écrit:

A signaler aussi, en matière de cédits d'investissement, le système anglais qui lie leur attrbitution à une assurance obligatoire 'perte de salaire". En cas de difficultés passagères, l'assurance paie les mensualités du prêt. Ce qui évite bien du stress et des drames.
Oui mais beaucoup sont sur surendettés même en travaillant. Il ont un problème d'argent un peu violent un mois, il prennent un crédit à la consommation, et il repporte le double de leurs problèmes le mois suivant, ils prennenet un autre credit...

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Jeu 8 Mar 2007 - 17:06

Citation :
Oui mais beaucoup sont sur surendettés même en travaillant. Il ont un problème d'argent un peu violent un mois, il prennent un crédit à la consommation, et il repporte le double de leurs problèmes le mois suivant, ils prennenet un autre credit...

Ce point, bien réel, ne dépend ni de la hauteur du salaire, ni du crédit, mais de la gestion du ménage. Curieusement, quand cet argent est géré par un tiers (services sociaux, tuteurs), il n'y a plus de paniques en fin de mois.

La gestion du budget devrait être auu programme dès les primaires ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Krach immobilier en vue ?   Aujourd'hui à 23:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Krach immobilier en vue ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon de l'immobilier de la côte d'or
» immobilier : Rouen: le cloître vaut 2,210 M€...!!!
» pret immobilier professionnel
» Marché de l'immobilier de bureaux
» Crédit immobilier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Economie et Social-
Sauter vers: