Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume   Mar 20 Fév 2007 - 23:40

«décommunisation»: arme politique de la droite polonaise; d'origine Américaine elle sert aux frères Kaczynski pour éliminer leurs rivaux. Gnagrène de la démocratie...


C'est une boîte de Pandore que les frères Kaczynski viennent d'ouvrir. Dix-sept ans après la chute du communisme, la traque des agents de l'ancienne police secrète (SB) bat son plein, plongeant la Pologne dans un climat délétère qui navre l'historien Andrzej Paczkowski. « Bien sûr, les victimes du communisme ont droit à la vérité. Bien sûr, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité nationale, nos responsables doivent faire la preuve de leur intégrité. Mais là, c'est trop !»


Promulguée en 1997, la loi dite de lustration (du latin lustratio, « purification») obligeait jusqu'ici les parlementaires, ministres et magistrats à déclarer s'ils avaient ou non collaboré avec les services secrets communistes. Un aveu n'entraîne pas de sanction automatique, mais un mensonge est puni d'une interdiction d'exercer une fonction publique pendant dix ans. Des dispositions jugées trop timides par le président Lech Kaczynski et son jumeau Jaroslaw, premier ministre. Une nouvelle loi, qui entrera en vigueur à la fin du mois, astreindra également les élus locaux, les enseignants et les journalistes à signer cette déclaration. Au total, plus de 400 000 personnes seront concernées contre 26 000 auparavant.


Qui plus est, l'Institut de la mémoire nationale (IPN), qui conserve les archives de la SB - quelque 80 kilomètres de dossiers - sera tenu de publier la liste nominative de tous les collaborateurs de l'ancienne police secrète. La SB et les Renseignements militaires comptaient entre 800 000 et un million de collaborateurs ou prétendus tels. Car si les identités de ces « collabos » sont connues, « dans plus de 80 % des cas », assure Andrzej Paczkowski, qui fut membre du conseil de l'IPN de 1999 à 2006, « il n'existe aucun document permettant d'établir la nature exacte de leurs activités ».


Dommages collatéraux


Parmi ceux que la SB qualifiait de « sources d'information », comment distinguer dès lors les agents actifs des informateurs occasionnels, voire des victimes ? Mis en cause récemment dans un hebdomadaire, Marek Borowski, chef de file de la gauche (opposition), a été « approché » par la SB au début des années 1980. « J'ai refusé de collaborer, mais il n'empêche que les Renseignements militaires détiennent un dossier sur moi. » La même mésaventure est arrivée au ministre des Finances, Zyta Gilowska, dont le seul tort était d'avoir eu pour amie l'épouse d'un agent de la police secrète.


Du même coup, la « décommunisation » a viré à la chasse aux sorcières. Les fuites, savamment orchestrées, se multiplient depuis qu'un proche des Kaczynski, Janusz Kurtyka, a pris la direction de l'IPN. Stimulés par l'hystérie d'une partie de la presse proche du pouvoir, les jeunes loups de Droit et Justice (PIS), le parti des Kaczynski, n'ont pas craint le ridicule en accusant feu Jacek Kuron, figure de proue de Solidarité et modèle incontesté de probité, d'avoir « négocié » avec la SB.


La lustration a aussi entraîné des dommages collatéraux : Lech Kaczynski a dû se séparer de son conseiller Andrzej Krawczyk, soupçonné, lui aussi, d'avoir collaboré avec les Renseignements militaires. Redoutant un effet boomerang, le président polonais a exigé des amendements à la nouvelle loi avant même son entrée en vigueur. Ses « mousquetaires » n'ont pas baissé la garde pour autant. Le ministre de la Défense, Alexander Szczyglo, s'est engagé à purger l'armée. Son adjoint, Antoni Macierewicz, applique sans nuances la théorie du complot aux Renseignements militaires qu'il décrit comme une officine du KGB. Un projet de loi prévoit de publier les noms des anciens agents de la SB, de leur interdire l'accès à la fonction publique et de réduire de manière drastique leurs pensions de retraite. Suprême revanche, l'ancien homme fort de la République populaire de Pologne, le général Jaruzelski, âgé de 82 ans, pourrait être rétrogradé au rang de simple soldat.


Une lecture manichéenne de l'histoire


Les anciens du mouvement Solidarité ne sont pas davantage épargnés. C'est que les frères jumeaux les tiennent pour coupables d'avoir trahi leurs idéaux en pactisant avec l'ancien régime, c'est-à-dire avec le diable, lors des négociations dites de la table ronde, au printemps 1989. Un compromis historique qui légitimait la présence des anciens communistes dans la vie publique en contrepartie d'un démantèlement progressif du communisme. « Avons-nous eu tort ?», s'interroge le journaliste et ancien militant Konstanty Gebert. «Cela se passait un an avant la chute de l'Union soviétique et, selon moi, il eut été irresponsable de se livrer à des règlements de compte. Mais il est vrai que cette révolution pacifique, loin d'être perçue comme une victoire, a suscité un sentiment d'injustice chez les perdants de la transition, remontés contre »les élites menteuses* qui, selon les Kaczynski, ont confisqué le pouvoir politique et économique pendant quinze ans. » Comme une partie de la jeune génération, le journaliste Wawrzyniec Smoczynski ne cache pas sa perplexité. « On a choisi de fermer les yeux, dit-il. Mais comment approuver Adam Michnik (ancien conseiller de Lech Walesa) lorsqu'il qualifie le général Kiszczak (ministre de l'Intérieur de Jaruzelski) d'homme d'honneur ? »


À l'instar de Marek Borowski, la plupart des observateurs voient surtout dans cette campagne anticommuniste une tactique politique des « shérifs » Kaczynski. « La lutte contre la corruption et la»décommunisation* sont leur fonds de commerce. Ils ont été élus sur ces deux promesses. Les sondages leur sont défavorables. Alors, ils créent un danger pour éliminer leurs rivaux politiques. Diviser pour régner : c'est un art dans lequel ils ont toujours excellé. »


Outre que le tribunal constitutionnel risque de mettre son veto au nouveau dispositif législatif, il sera de toute façon très difficile, à en croire Andrzej Paczkowski, de l'appliquer. Trop de gens sont incriminés. La plupart sont morts. « Surtout, cette lecture manichéenne et idéologique de l'histoire n'est pas raisonnable. Ce n'est pas en publiant des noms que nous comprendrons comment fonctionnait le système. »

Je suis honteux de mon pays...J'ai honte de voir ce beau pays dirigé par des fascistes mégalomanes qui tuent le peuple et la liberté...Sans avoir aucune sympathie pour les anciens ollaborateurs de Jaruzelski je suis choqué par de telles méthodes, par un tel abus de pouvoir...
Cela me rappelle quelque chose:




Gouverneur député juge Thomas Danforth, Salem 1691.

Sénateur McCarthy, New York 1951


Président Lech Kaczynski (aini que son frère Jaroslaw Kaczynski premier ministre et présidebnt du parti droit et justice), Varsovie 2007

Trois hommes et une longue tradition de chasse aux sorcières répetée aujourd'hui en Pologne...Alors je te le demande: Arthur Miller, toi qui a réussit à faire plier la folie McCarthyiste, relève toi, ils sont devenus fous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume   Mar 27 Fév 2007 - 13:11

Quand ont lieu les prochaines élections, et qui sont les favoris?

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume   Mar 27 Fév 2007 - 13:52

Gfrey, ce qui se passe en Pologne et ce qu'il se passa aux USA avec le maccarthysme n'a rien de comparable.

Tu sembles oublier que la Pologne a vécu presque un demi-siècle sous le joug communiste-soviétique. Que c'était une dictature sanglante et policière.
Rien de comparable avec la folie maccarthyste aux USA, pays démocratique ou la liberté d'expression est un droit.

L'ancienne police secrète avait tout de la GESTAPO et a oppressé le peuple polonais, maintenant ils demandent justice et on le droit, sinon le devoir de proçéder à une décommunisation comme en Allemagne s'est opéré une dénazification.

Néanmoins, à la lecture de ton post, les choses ne se passent pas très honnêtement. La décommunisation, loin d'être une entreprise impartiale tendant a rendre la justice semble être devenue une arme au serviçe du pouvoir et donc, pas conséquent, comme la SB !
Et c'est bien cela le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume   Mer 28 Fév 2007 - 21:24

Citation :
Quand ont lieu les prochaines élections, et qui sont les favoris?
En 2010 normalement et il est encore trop tôt pour dire si la majorité a perdu de sa puissance...La droite a de grandes chances de passer encore une fois: l'alternance sera sûrement avec une coalition duo ou tripartites rassemblant les libéraux centristes, les conservateurs et l'extrême droite...Je ne crois pas que les sociaux-libéraux reviendront depuis les affaires de corruptions et le mouvement "à droite toute" qui gouverne les mentalités...encore moins les sociaux-démocrates du parti social-démocrate polonais (pourtant un des plus à droite du PSE)...
Citation :
Gfrey, ce qui se passe en Pologne et ce qu'il se passa aux USA avec le maccarthysme n'a rien de comparable.
J'exagère...mais très peu...Crois moi la tournure qu'à prit le mouvement de "libération nationale", dans les sphères de l'Etat aussi bien que dans les domaines culturels et le restant de la société depuis les 15 dernières années, est assez inquiétante...Ca n'est plus un simple jugement des collaborateurs à l'occupation mais bien un véritable règlement de compte national, une chasse aux sorcières...
Citation :
Tu sembles oublier que la Pologne a vécu presque un demi-siècle sous le joug communiste-soviétique. Que c'était une dictature sanglante et policière.
Merci pour la leçon d'histoire mais je suis bien placé pour connaître l'ancien régime et ce qui s'y passait...
Citation :
L'ancienne police secrète avait tout de la GESTAPO et a oppressé le peuple polonais, maintenant ils demandent justice et on le droit, sinon le devoir de proçéder à une décommunisation comme en Allemagne s'est opéré une dénazification.
Quand des fonctionnaires ou des membres des autres partis politiques sont dénoncés comme ayant étés communistes sous le règne des Russes en Pologne et ce sur base de leurs opinions politiques actuels ou sur de purs resentiments ou par intérêts personnles, je n'appelle plus cela un procès des coupables...Les libéraux et conservateurs polonais, qui se faisaient défenseurs des libertés politiques à la fin de la dictature et qui maintenant exultent quand on met en accusation des prétentendus communistes membres de l'opposition et déchaînent des passions nationalistes et anti-gauche, me répugnent...A quand l'arrestation des gens parce qu'ils liront des livres "indexés", "classés" ou qu'ils seront dénoncés par leurs voisins comme étan subversifs...Ils font le procès des soviétiques mais ne valent pas mieux qu'eux.
Citation :
Néanmoins, à la lecture de ton post, les choses ne se passent pas très honnêtement. La décommunisation, loin d'être une entreprise impartiale tendant a rendre la justice semble être devenue une arme au serviçe du pouvoir et donc, pas conséquent, comme la SB !
Et c'est bien cela le problème.
Les frères Kaczynski usent et abusent du pouvoir qui leur est attribué pour consolider leur gouvernement instable et affaiblir l'opposition...Avec le parlement dans leur poche, l'Eglise dans leur poche et les services spéciaux ainsi que la police dans leur poche ils sont devenus de vrais buldozers...Et l'opposition qui à peur de réagir et d'être classée comme étant "communiste" par l'opinion publique adopte une passivité déplorable et un programme similaire à celui de ceux qui gouvernent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume   Aujourd'hui à 15:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Miller où es-tu?! La Pologne a besoin de ta plume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une semaine en POLOGNE
» besoin d'infos:coque allongeable et adaptateurs sur chassis
» Besoin d'aide pour le tapis d'éveil
» besoin d'aide pour un nouveau né
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Politique Internationale-
Sauter vers: