Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chants politiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Chants politiques   Lun 19 Fév 2007 - 16:21

au sens large du terme. Quelles sont les textes dont vous aimés le message "politique"?

Je commence par un classique: Un très beau texte pacifiste de Boris Vian dont j'apprecie l'oeuvre de manière générale.

Le déserteur

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Qu'elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir
S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zatopek
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 73
Age : 37
Localisation : Suède
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Mar 20 Fév 2007 - 11:51

Le temps des cerises

C'est une chanson vint à représenter l'idéologie communiste. Par exemple, elle fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un point de ralliement entre communistes, qui étaient persécutés par le régime nazi.

Quand nous chanterons le temps des cerises
les gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête …
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreille …
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sur la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Evitez les belles …
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi vos peines d'amour

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps là que je garde au cœur
Une plaie ouverte …
Et Dame Fortune, en m'étant offerte
Ne pourra jamais fermer ma douleur
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.photos-suede.com/lang-sv/
zatopek
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 73
Age : 37
Localisation : Suède
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Mar 20 Fév 2007 - 11:54

Une autre que j'apprécie également et bien moins connue et celle de G. Moustaki, elle s'intitule "Sans la nommer", á vous de deviner (avant d'arriver á la dernière ligne qui est "elle").

Je voudrais sans la nommer
Vous parler d'elle
Comme d'une bien aimée,
D'une infidèle,
Une fille bien vivante
Qui se réveille
À des lendemains qui chantent
Sous le soleil.

REFRAIN :
C'est elle que l'on matraque,
Que l'on poursuit, que l'on traque,
C'est elle qui se soulève,
Qui souffre et se met en grève.
C'est elle qu'on emprisonne,
Qu'on trahit, qu'on abandonne,
Qui nous donne envie de vivre,
Qui donne envie de la suivre
Jusqu'au bout, jusqu'au bout.


Je voudrais sans la nommer
Lui rendre hommage :
Jolie fleur du mois de mai
Ou fruit sauvage,
Une plante bien plantée
Sur ses deux jambes
Et qui traîne en liberté
Où bon lui semble.

REFRAIN

Je voudrais sans la nommer
Vous parler d'elle :
Bien-aimée ou mal-aimée,
Elle est fidèle ;
Et si vous voulez
Que je vous la présente,
On l'appelle Révolution permanente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.photos-suede.com/lang-sv/
Ben
bizut


Nombre de messages : 15
Localisation : http://debat-citoyen.sup.fr/
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: Chants politiques   Mar 20 Fév 2007 - 19:34

"Le déserteur" et "Sans la nommer" sont des chansons que j'apprécie beaucoup.

Une autre chanson qu'a chanté Georges Moustaki (il a chanté le "déserteur", comosé et chanté "sans la nommer") : "Portugal". Je la trouve très belle.

Oh muse ma complice
Petite sœur d'exil
Tu as les cicatrices
D'un 21 avril

Mais ne sois pas sévère
Pour ceux qui t'ont déçue
De n'avoir rien pu faire
Ou de n'avoir jamais su

A ceux qui ne croient plus
Voir s'accomplir leur idéal
Dis leur qu'un œillet rouge
A fleuri au Portugal

On crucifie l'Espagne
On torture au Chili
La guerre du Viêt-Nam
Continue dans l'oubli

Aux quatre coins du monde
Des frères ennemis
S'expliquent par les bombes
Par la fureur et le bruit

A ceux qui ne croient plus
Voir s'accomplir leur idéal
Dis leur qu'un œillet rouge
À fleuri au Portugal

Pour tous les camarades
Pourchassés dans les villes
Enfermés dans les stades
Déportés dans les îles

Oh muse ma compagne
Ne vois-tu rien venir
Je vois comme une flamme
Qui éclaire l'avenir

A ceux qui ne croient plus
Voir s'accomplir leur idéal
Dis leur qu'un œillet rouge
À fleuri au Portugal

Débouche une bouteille
Prends ton accordéon
Que de bouche à oreille
S'envole ta chanson

Car enfin le soleil
Réchauffe les pétales
De mille fleurs vermeilles
En avril au Portugal

Et cette fleur nouvelle
Qui fleurit au Portugal
C'est peut-être la fin
D'un empire colonial

Et cette fleur nouvelle
Qui fleurit au Portugal
C'est peut-être la fin
D'un empire colonial


Mais si on cherche dans le répertoire de Georges Moustaki, on en trouve d'autres, des chansons engagées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://debat-citoyen.sup.fr/
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Mer 21 Fév 2007 - 0:47

stephane a écrit:
au sens large du terme. Quelles sont les textes dont vous aimés le message "politique"?

Je ne peux pas expliquer pourquoi mais "La Varsovienne" est sans doute ma chanson fétiche de ce genre là... ça me donne des frissons quand je l'écoute: http://www.chambre-claire.com/PAROLES/La-Varsovienne.htm

En rangs serrés l’ennemi nous attaque
Autour de notre drapeau groupons-nous.
Que nous importe la mort menaçante
Pour notre cause soyons prêts à souffrir
Mais le genre humain courbé sous la honte
Ne doit avoir qu’un seul étendard,
Un seul mot d’ordre: Travail et Justice,
Fraternité de tous les ouvriers.

O frères, aux armes, pour notre lutte,
Pour la victoire de tous les travailleurs. (bis)

Les profiteurs vautrés dans la richesse
Privent de pain l’ouvrier affamé.
Ceux qui sont morts pour nos grandes idées
N’ont pas en vain combattu et péri.
Contre les richards et les ploutocrates,
Contre les rois, contre les trônes pourris,
Nous lancerons la vengeance puissante
Et nous serons à tout jamais victorieux.

O frères, aux armes, pour notre lutte,
Pour la victoire de tous les travailleurs...


_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Chants politiques   Mer 21 Fév 2007 - 1:37

Moi qui ai été habitué aux vieux chants de lutte il est normal que ceux-ci figurent parmi mes préférés. Parmi eux: le Drapeau Rouge. C'est un chant révolutionnaire, composé par Achille Leroy après la répression de la commune, qui honore les luttes ouvrières et en annonce d'autres qui aboutiront à la paix sociale...

Les révoltés du Moyen-Âge
L’ont arboré sur maints beffrois
Emblême éclatant du courage
Souvent il fit pâlir les rois.

Refrain:
Le voilà, le voilà, regardez
Il flotte et fièrement il bouge
Ses longs plis au combat préparé
Osez, osez le défier
Notre superbe drapeau rouge
Rouge du sang de l’ouvrier, (bis).

Refrain

Puis planté sur les barricades
Par le peuple de Février
Lui le signal des fusillades
Devint drapeau de l’ouvriers.

Refrain

Quand la deuxième république
Comdamna ses fils à la faim
Il fut de la lutte tragique
Le drapeau rouge de Juin.

Refrain

Sous la Commune il flotte encore
À la tête des bataillons
L’infâme drapeau tricolore
En fit de glorieux haillons.

Refrain

Un jour sa flamme triomphale
Luira sur un monde meilleur
Déjà l’Internationale
Acclame sa rouge couleur.


Variante:
Noble étendard du prolétaire,
Des opprimés sois l’éclaireur.
À tous les peuples de la terre
Porte la paix et le bonheur !

Les braves marins de Russie,
Contre le tsarisme en fureur,
Ont fait flotter jusqu’en Asie
Notre drapeau libérateur !

Un jour sa flamme triomphale
Luira sur un monde meilleur,
Déjà l’Internationale
Acclame sa rouge couleur


Il y a encore un nombre infini de chansons de lutte plus attirantes et entraînantes les unes que les autres mais je ne peux toutes les énoncer ici alors je vous donne l'adresse d'un site qui pourrait le faire bien mieux que moi...Ce site répertorie les chants révolutionnaires de la commune de Paris à la période anarchiste de 1910 en passant par Mai 68 et l'espagne dans la guerre civile: http://vrevolution.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zatopek
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 73
Age : 37
Localisation : Suède
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Ven 23 Fév 2007 - 11:37

Gfrey a écrit:
Moi qui ai été habitué aux vieux chants de lutte il est normal que ceux-ci figurent parmi mes préférés. Parmi eux: le Drapeau Rouge. C'est un chant révolutionnaire, composé par Achille Leroy après la répression de la commune, qui honore les luttes ouvrières et en annonce d'autres qui aboutiront à la paix sociale...

La compagnie jolie môme chante cette chanson. Pour ceux qui ne connaitraient pas, ils jouent á la fête de Presles chaque année.

http://www.cie-joliemome.org/cadres.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.photos-suede.com/lang-sv/
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Chants politiques   Ven 23 Fév 2007 - 12:41

"Le Temps des Cerises" est surtout le chant des communards !

Deux autres chants :

Le chant des partisans :

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ohé partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme !
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades;
Ohé les tueurs, à la balle et au couteau tuez vite !
Ohé saboteur, attention à ton fardeau : dynamite ...

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons, pour nos frères,
La haine à nos trousses, et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens aux creux des lits font des rêves
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe ;
Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes
Sifflez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute...

La chanson de Craonne :

Quand au bout d'huit jours le r'pos terminé
On va reprendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c'est bien fini, on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le cœur bien gros, comm' dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots
Même sans tambours, même sans trompettes
On s'en va là-haut en baissant la tête

Refrain
Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous des condamnés
Nous sommes les sacrifiés

Huit jours de tranchée, huit jours de souffrance
Pourtant on a l'espérance
Que ce soir viendra la r'lève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et le silence
On voit quelqu'un qui s'avance
C'est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer
Doucement dans l'ombre sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes

Refrain

C'est malheureux d'voir sur les grands boulevards
Tous ces gros qui font la foire
Si pour eux la vie est rose
Pour nous c'est pas la même chose
Au lieu d'se cacher tous ces embusqués
Feraient mieux d'monter aux tranchées
Pour défendre leur bien, car nous n'avons rien
Nous autres les pauv' purotins
Tous les camarades sont enterrés là
Pour défendre les biens de ces messieurs là

Refrain

Ceux qu'ont le pognon, ceux-là reviendront
Car c'est pour eux qu'on crève
Mais c'est bien fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève
Ce s'ra vot' tour messieurs les gros
D'monter sur le plateau
Et si vous voulez faire la guerre
Payez-la de votre peau


Un autre, d'une autre veine :

Les Partisans Blancs

Dans le froid et la famine,
Dans les villes et dans les champs,
A l'appel de Dénikine,
Marchaient les Partisans Blancs.

Sabrant les troupes bolcheviques,
En ralliant les Atamans.
Dans leurs campagnes épiques,
Ils traquaient Trotsky tremblant.

C'est pour la Sainte Russie,
Pour la vieille tradition,
Pour la gloire et la patrie,
Que luttaient ces bataillons.

Votre gloire est immortelle,
Volontaires et Officiers Blancs,
Et votre agonie cruelle,
La honte de l'Occident.


Et un dernier, le chant des marais ou chant des déportés :

Loin dans l’infini s’étendent
Les grands prés marécageux
Pas un seul oiseau ne chante
Dans les arbres secs et creux

Refrain
O terre de détresse
Où nous devons sans cesse
Piocher, piocher ! (bis)

Bruits de chaînes, bruits des armes
Sentinelles jour et nuit
Des cris, des pleurs et des larmes,
La mort pour celui qui fuit

Mais un jour, dans notre vie,
Le printemps refleurira.
Libre alors, ô ma Patrie,
Je dirai : tu es à moi !

O terre d’allégresse
Où nous pourrons sans cesse
Aimer, aimer !

Sinon j'ai quelques chants royalistes aussi Twisted Evil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Ven 23 Fév 2007 - 17:28

Savinien a écrit:
"Le Temps des Cerises" est surtout le chant des communards !

Deux autres chants :

Le chant des partisans :

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Je crois que le vrai nom de ce chant est Chant de la libération. Je l'écoutais en boucle il y quelques temps. Et le chant des partisans est peut être celui-la:

Par le froid et la famine

Dans les villes et dans les champs

A l’appel du grand Lénine (bis)

Se levaient les partisans.



Pour reprendre le rivage

Le dernier rempart des blancs

Par les monts et par les plaines

S’avançaient les partisans. (bis)

Notre paix, c’est leur conquête

Car en mil neuf cent dix-sept

Sous les neig’s et les tempêtes

Ils sauvèrent les Soviets. (bis)

Ecrasant les armées blanches

Et chassant les atamans

Ils finirent leur campagne

Sur les bords de l’Océan. (bis)

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Chants politiques   Ven 23 Fév 2007 - 20:02

Je sais, enfin, pour ce que j'en ai lu, les deux parties en réclament la primauté ... Si ça tombe, la chanson originale nous contait les amours d'une jeune russe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Chants politiques   Ven 23 Fév 2007 - 22:46

Citation :
La compagnie jolie môme chante cette chanson.
Smile En effet et c'est même leur chanson phare il me semble...Mais je connais plus d'eux les chansons "contemporaines" satiriques telles que "Le Mouton Noir" et "Adieu le 12".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Chants politiques   Sam 24 Fév 2007 - 1:46

En fait je dois avouer que les chansons postées ici (y compris les miennes) pour la plupart me dégoutent ... Et oui, on oublie la terrible réalité qu'elles recouvrent ; Elles suinent le sang !

Moi aussi, je préfère de loin les chansons satiriques avec comme groupe phare : Ludwig von 88 (le 88 n'a vraiment rien à voir avec les néo-nazi !!!).

Je vais tenter de vous en trouvez quelques textes.

Ha j'oubliais, un chant qui m'a vraiment secoué les trip : Va pensiero de Verdi, ou le choeur des esclaves dans Nabucco et chanté par La Callas, splendide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Sam 24 Fév 2007 - 23:51

Savinien a écrit:

Ha j'oubliais, un chant qui m'a vraiment secoué les trip : Va pensiero de Verdi, ou le choeur des esclaves dans Nabucco et chanté par La Callas, splendide !
Tu me prends au vol, j'allais justement poster ce magnifique texte de l'opera de Verdi que j'écoute aussi en boucle:
Va, pensiero, sull'ali dorate;
va, ti posa sui clivi, sui colli
ove olezzano tepide e molli
l'aure dolci del suolo natal!
Del Giordano le rive saluta,
di Sionne le torri atterrate.
Oh, mia patria sì bella e perduta!
Oh, membranza sì cara e fatal!

Arpa d'or dei fatidici vati,
perché muta dal salice pendi?
Le memorie nel petto raccendi,
ci favella del tempo che fu!
O simile di Solima ai fati
traggi un suono di crudo lamento,
o t'ispiri il Signore un concento
che ne infonda al patire virtù!


traduction:
Va, pensée, sur tes ailes dorées;
Va, pose-toi sur les pentes et les cols
Où fleurent, tièdes et humides
les brises douces du sol natal!
Du Jourdain, elle salue les rives,
de Sion les tours détruites.
Oh, ma patrie si belle et perdue!
Oh, souvenir si cher et funeste!

Harpe d’or des prémonitoires devins,
Pourquoi pends-tu, muette, du saule?
Les souvenirs au cœur, tu ravives,
tu nous parles du temps qui fut!
Ou que, pareille au sort d'Israël,
tu tires un son de triste complainte
Ou que le Seigneur t’inspire une harmonie
Qui nous insuffle la vertu d’endurer les souffrances!

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Chants politiques   Dim 4 Mar 2007 - 19:06

Je me suis rappelé de la vieille chanson méconnue de 1981:


Regarde :
Quelque chose a changé.
L'air semble plus léger.
C'est indéfinissable.

Regarde :
Sous ce ciel déchiré,
Tout s'est ensoleillé.
C'est indéfinissable.

Un homme,
Une rose à la main,
A ouvert le chemin
Vers un autre demain.

Les enfants,
Soleil au fond des yeux,
Le suivent deux par deux,
Le cœur en amoureux.

Regarde :
C'est fanfare et musique,
Tintamarre et magique,
Féerie féerique.

Regarde :
Moins chagrins, moins voûtés,
Tous, ils semblent danser
Leur vie recommencée.

Regarde :
On pourrait encore y croire.
Il suffit de le vouloir
Avant qu'il ne soit trop tard.

Regarde :
On en a tellement rêvé
Que, sur les mur bétonnés,
Poussent des fleurs de papier

Et l'homme,
Une rose à la main,
Etoile à son destin,
Continue son chemin.

Seul,
Il est devenu des milliers
Qui marchent, émerveillés
Dans la lumière éclatée.

Regarde :
On a envie de se parler,
De s'aimer, de se toucher
Et de tout recommencer.

Regarde :
Plantée dans la grisaille,
Par-delà les murailles,
C'est la fête retrouvée.

Ce soir,
Quelque chose a changé.
L'air semble plus léger.
C'est indéfinissable.

Regarde :
Au ciel de notre histoire,
Une rose, à nos mémoires,
Dessine le mot espoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Dim 4 Mar 2007 - 19:15

Désolé, pas de chant....

Juste des mots, peu de mots, mais si VRAIS :

http://fr.mikis-theodorakis.net/index.php/article/articleview/254/1/56/



"Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis LIBRE"

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Dim 4 Mar 2007 - 21:58

Pour en rester à Mikis Theodorakis, j'avoue écouter avec une certaine nostalgie "Changer la vie", l'hymne de campagne du PS en 1977, dont il avait composé la musique.

(oui, j'admets avoir des goûts parfois spéciaux... Embarassed )

http://www.fluctuat.net/3118-Chansons-de-campagne

I.
Les voix des femmes, et les voix des hommes
Ont dû se taire beaucoup trop longtemps
Ne croyons plus aux lendemains qui chantent
Changeons la vie ici et maintenant
C'est aujourd'hui que l'avenir s'invente
Changeons la vie ici et maintenant

Prendre la parole
Décider nous-mêmes
Libérer nos vies des chaînes de l'argent
Écrire notre histoire à la première personne
Être enfin des hommes et non des instruments

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

II.
Ne versons plus au nom de leur puissance
Notre sueur, nos larmes, notre sang
Les travailleurs travaillent pour la France
Pas au profit de quelques possédants
Pour partager les fruits de l'abondance
Changeons la vie ici et maintenant

Prendre la parole
Décider nous mêmes
Libérer nos vies des chaînes de l'argent
Faire du bonheur notre monnaie courante
Maîtriser la science et dominer le temps

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

III.
Il nous faudra reprendre en main nos villes
Qui ne sont plus que des ghettos géants
Où le printemps n'a plus le droit d'asile
Où meurent les vieux, les arbres, les enfants
C'est dans nos propres murs qu'on nous exile
Changeons la vie ici et maintenant

Prendre la parole
Décider nous-mêmes
Libérer nos vies des fleuves de ciment
pour ne plus mourir de l'air que l'on respire
Et pour pouvoir vieillir auprès de nos enfants

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

IV.
Un siècle meurt, un millénaire commence
Plus de prisons, de cages et de camps
Tendons la rose rouge de l'espérance
Aux opprimés de tous les continents
L'histoire est là qui nous offre une chance
Changeons la vie ici et maintenant

Libérer la femme
Libérer l'école
Donner la parole aux frères émigrants
Ecrire notre histoire à la première personne
Être enfin des hommes et non des instruments

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Chants politiques   Mar 6 Mar 2007 - 1:08

La cucaracha, la cucaracha,
Ya no puede caminar ;
Porque no tiene, porque le falta
Marijuana que fumar



Ya se van los Carrancistas,
Ya se van para Perote,
Y no pueden caminar,
Por causa de sus bigotes.

Con las barbas de Carranza
Voy (a) hacer una toquilla
Pa(ra) ponérsela (a)l sombrero
Del señor Francisco Villa

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Chants politiques   Dim 26 Aoû 2007 - 21:51

Patalo
Y'en avait ras le capuchon de s'faire refi-
Ler de la vie à moitié prix en court-bouillon
Tous les poulets du H.I.V. en transfusion
C'est des produits on en avait ras-le-képi

Tout est nickel y a rien à r'voir faut surtout pas
Couper l'cordon ni la télé intraveineuse
Démagogie dégamogie des plus véreuses
Tout va si bien ce s'rait trop con faut surtout pas

Toucher à nos acquis scellés nos patrimoines
On s'est battus l'oubliez pas dans nos chansons
Si y'a d'la soupe dans vos gamelles et de l'avoine
C'est qu'le bon dieu l'a bien voulu il est si bon

Du sel dans les pâtes à l'eau
Du beurre dans les haricots
De l'eau pour s'laver la peau
Du sang pour cracher des mots
D'la voix pour gueuler plus haut
Des fleurs pour t'aimer bientôt
Du ciel pour les animaux

Y'en a qui naissent moins bons qu'les autres mais c'est normal
On est pas tous apparus dans l'même salon
Tous les lépreux les p'tits nimbus et les couillons
Et les élus de la nation du capital

Faut circuler y'a rien à voir faites-nous confiance
On s'y connaît on vous promet des vies heureuses
Démocratie décramotie des plus frileuses
C'est nous les rois du bataillon de la finance

Alors votez pour nos partis et sans surprise
Vous y trouverez que du blanc-bec et du pognon
J'y ai laissé mon pantalon et ma chemise
Tout ce qu'on vous d'mande c'est d'nous envoyer vos dons

Du sel dans les pâtes à l'eau
Du beurre dans les haricots
De l'eau pour s'laver la peau
Du sang pour cracher des mots
D'la voix pour gueuler plus haut
Des fleurs pour t'aimer bientôt
Du ciel pour les animaux

Y en avait ras-le-potiron les castagnettes
Si les tranchées t'ont pas suffi j'connais une zone
Y semblerait que les séismes et les cyclones
N'assouvissent pas nos fringales de marionnettes

C'est nous les rois de la conso et de l'outrance
On y peut rien c'est le destin qui nous arrose
Vu qu'le destin ressemblait à si peu de choses
Dégobillons cette pâtée qu'on recommence

Du sel dans les pâtes à l'eau
Du beurre dans les haricots
De l'eau pour s'laver la peau
Du sang pour cracher des mots
D'la voix pour gueuler plus haut
Des fleurs pour t'aimer bientôt
Du ciel pour les animaux

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chants politiques   Aujourd'hui à 23:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Chants politiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chants normands
» Les partis politiques
» chants marin de normandie
» hommes politiques, unification, fédéralisme
» Chants marins de Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: La vie du forum :: Le Café-
Sauter vers: