Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarko le démago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Sarko le démago   Jeu 25 Jan 2007 - 23:16

Il y a 1000 exemples de l'insupportable faux-culerie de Sarkozy alliée à un sens de la démagogie et du poujado-populisme sans nul autre pareil.
Mais il faut bien commencer par 1... et celui-là vaut quand même son pesant de cacahuètes.
Evil or Very Mad

Sarko dans une usine de St Quentin le 25 janvier a écrit:

"Je veux redonner au beau nom de travailleur le prestige qu'on lui a retiré, parce qu'en abaissant le travailleur on a abaissé l'homme"

"Je veux être proche des ouvriers. Les ouvriers, je les entends, je les comprends", a-t-il ajouté en s'adressant aux ouvriers de l'usine.

"Il y a une réalité ouvrière. Je veux une France où il y a des ouvriers et des paysans. C'est une mémoire de la civilisation. C'est pour ça que dans tous mes déplacements je veux aller dans des usines"

"A leur manière, les travailleurs sont des résistants", a osé le candidat UMP, "porte-parole de la France qui travaille, se lève tôt et ne demande rien d'autre qu'on la respecte en rendant possible la promotion sociale"

-> on passera sur certaines formulations assez délirantes... ou sur le sous-entendu que travailleur = trimeur- sans-revendications-sociales (à l'opposé, implicite, du chômeur feignant qui réclame tout le temps).
L'essentiel est ailleurs...

Le même, la veille, devant des patrons de PME a écrit:

"Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher"

"Je garderai l'intérim et les contrats de projet (...) mais le contrat de travail unique inspiré du CNE est une occasion de simplifier beaucoup le droit du travail français"

-> conclusion ? L'homme qui dit tant aimer les travailleurs, qui veut paraît-il tant réhabiliter le travail et qui se targue d'entendre les ouvriers souhaite étendre à l'ensemble des salariés un contrat pouvant être rompu sans raison par l'employeur au cours des 2 premières années.
C'est à dire instaurer la précarité comme règle, au seul bénéfice d'un patronat qui lui est évidemment déjà tout acquis, Laurence Parisot et les troupes du MEDEF en tête.

Perso, je ne peux pas croire que la baudruche Sarko n'explosera pas de ses contradictions et grands écarts permanents, sa démagogie face aux ouvriers est en tout cas flagrante. Et répugnante.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Dim 28 Jan 2007 - 15:03

On peut faire la même chose avec Royal malheureusement.

La tournure que prend la campagne est désespérante pour l'intelligence Française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Dim 28 Jan 2007 - 22:17

Nous sommes bien d'accord !

Ne pensez-vous pas que, à un moment où l'avenir de l'humanité est en question, devant les réactions de la Nature, il ne serait pas SAGE , plutôt que de se quereller pour des CONNERIES, de se consacrer à l'étude et la concrétisation de ce qui pourrait permettre la SURVIE de l'humanité ....

Car c'est de cela, et de cela seulement dont il devrait être question aujourd'hui, partout et à tout moment !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Dim 28 Jan 2007 - 22:48

lekhan a écrit:
On peut faire la même chose avec Royal malheureusement.

La tournure que prend la campagne est désespérante pour l'intelligence Française.

Hélas , Sarko , c'est sans surprise , on le connait .
Mais elle , quelle deception !
Se faire piquer sur un terrain traditionnellement et fondamentalement de gauche , un théme majeur comme celui du travail , faut vraiment être gourde .
A quand un sous -forum "Elections" ici ?
Et un peu plus d'intervenants , on entre en période de campagne électorale , je vous le rappelle .
A défaut ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Dim 28 Jan 2007 - 23:48

Royal reproche à Sarko l'intervention des RG.....

Qu'a fait Mitterrand pour que le peuple ignore l'existence de Mazarine, pour neutraliser Halier, etc....

A l'heure où l'humanité est en péril en raison, entre autres, de l'inconscience de certains humains et de ceux qui les idolâtrent, il serait grand temps de passer aux choses sérieuses et de parler de l'avenir de la planète Terre ... et de ces très petits humains qu'elle véhicule encore avec générosité quand on voit comment ils la traitent !

Cordialement

fourmi

C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Lun 29 Jan 2007 - 0:48

Admiratrice a écrit:
Hélas , Sarko , c'est sans surprise , on le connait .
Mais elle , quelle deception !
Se faire piquer sur un terrain traditionnellement et fondamentalement de gauche , un théme majeur comme celui du travail , faut vraiment être gourde.

Hum... ce n'est pas parce que Sarko se positionne sur tous les sujets, dont celui -majeur- du travail, qu'il est convaincant ou que Royal lui a abandonné le terrain.
D'ailleurs, pour poursuivre le topic, on appréciera la déclaration de son porte-parole, Xavier Bertrand.

Xavier Bertrand dans La Tribune du 29 janvier a écrit:

Le CNE, avec 800.000 contrats signés et 240.000 créations d'emplois, a montré que l'assouplissement de notre droit du travail permettait de libérer les embauches. Mais il a aussi des défauts comme l'absence de la motivation de rupture du contrat et une période d'essai beaucoup trop longue. Notre intention n'est donc pas de le généraliser

Bizarrement, personne n'a l'air de remarquer les contradictions du ministre candidat, les médias étant focalisés sur les supposées "bourdes" et "gaffes" de Royal ou les "bisbilles" entre elle et Hollande.

Cela tient aussi au rythme des campagnes de Sarko et Ségo, qui n'est pas le même, l'une ayant choisi une méthode jusque là inédite de "consultation de la base" pour ajuster et affiner son programme.
Il ne sera donc dévoilé de manière complète qu'à la mi-février mais il y aura bien un programme, avec, je l'espère, des mesures fortes (l'instauration d'une véritable sécurité sociale professionnelle, avec des droits à la formation tout au long de la vie ? un renforcement des droits syndicaux et du rôle des syndicats ? l'extension négociée des 35h aux PME ? une augmentation programmée et substantielle du SMIC ? etc.).

Et c'est évidemment là-dessus que se jouera en grande partie l'élection, pas sur les histoires de sous-marins nucléaires, de souveraineté de Québec ou de petites fiches des RG...

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Lun 29 Jan 2007 - 1:31

Une chose assez étonnante: Deux personnes écrivent les discours de Sarkozy: Un conservateur de gauche et un libérale pro europeen de droite...

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Lun 29 Jan 2007 - 2:35

stephane a écrit:
Une chose assez étonnante: Deux personnes écrivent les discours de Sarkozy: Un conservateur de gauche et un libérale pro europeen de droite...

Un remake du Chirac candidat de 1995, s'appuyant d'un côté sur Séguin et de l'autre sur Madelin.
On connaît la suite... et je prédis la même si Sarko est élu, Henri Guaino (dont on se demande pourquoi il est allé le rejoindre, alors qu'il avait a priori des sympathies chevènementistes) n'aura plus qu'à faire tapisserie en avalant de grosses couleuvres.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Lun 29 Jan 2007 - 9:57

Une campagne schizophrène qu'on ne peut pas reprocher à Royal bien plus cohérente dans ses propos. On ne peut à la fois comme le prétend Sarko, à la fois réduire les impots, et réduire à zero les sdf: encore de la démagogie.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/


Dernière édition par le Mer 31 Jan 2007 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tell
bavard
bavard


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Lun 29 Jan 2007 - 10:57

stephane a écrit:
Royal bien plus cohérente dans ces propos.
C'est à prendre comme un compliment? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Lun 29 Jan 2007 - 23:03

Citation :
Il ne sera donc dévoilé de manière complète qu'à la mi-février mais il y aura bien un programme, avec, je l'espère, des mesures fortes (l'instauration d'une véritable sécurité sociale professionnelle, avec des droits à la formation tout au long de la vie ? un renforcement des droits syndicaux et du rôle des syndicats ? l'extension négociée des 35h aux PME ? une augmentation programmée et substantielle du SMIC ? etc.).

Et c'est évidemment là-dessus que se jouera en grande partie l'élection, pas sur les histoires de sous-marins nucléaires, de souveraineté de Québec ou de petites fiches des RG...

Celà ne se jouera pas que sur un programme , tu le sais fort bien , mais aussi sur une capacité à convaincre , sur une impression de "solidité" et là ....je suis sans illusions , il va la bouffer .
Elle est piètre oratrice , son élocution est désastreuse , ses bourdes ont renvoyé l'image d'une niaise (je ne dis pas qu'elle l'est ) , enfin , c'est trés mal barré et Bayrou risque de cartonner .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mar 30 Jan 2007 - 2:41

Admiratrice a écrit:
Celà ne se jouera pas que sur un programme , tu le sais fort bien , mais aussi sur une capacité à convaincre , sur une impression de "solidité" et là ....je suis sans illusions , il va la bouffer .
Elle est piètre oratrice , son élocution est désastreuse , ses bourdes ont renvoyé l'image d'une niaise (je ne dis pas qu'elle l'est ) , enfin , c'est trés mal barré et Bayrou risque de cartonner .

Tss tss... tu tires à mon avis des conclusions beaucoup trop tôt, il reste quasiment 3 mois avant le 1er tour et la campagne commencera vraiment pour Ségo quand elle présentera son programme.
Pour l'instant, je ne la trouve en tout cas pas nulle du tout (les polémiques sur ses "bourdes" sont survendues dans les médias), mais elle a sans doute désorienté les gens en instaurant les débats participatifs ou en multipliant les voyages à l'étranger au lieu de parler des sujets de leur quotidien (emploi, pouvoir d'achat etc.).
Quant à l'inexpérience, c'est évidemment ce qui fait à la fois sa force (une impression de nouveauté) et sa faiblesse (un doute sur ses compétences). Mais je ne crois pas que dans le cas d'un duel de 2nd tour face à Sarko, cela pèse vraiment, elle sera de toute façon jugée + sympathique et proche des Français.

En outre, je reste persuadé qu'un réflexe de "vote utile" s'opèrera, beaucoup d'électeurs de gauche regrettent encore aujourd'hui les conséquences de 2002. Et même si Bayrou flambe dans les sondages, je n'oublie pas que Chevènement était crédité de 14% il y a 5 ans, avant de finir à 5 le jour de l'élection.

PS: et même si on en parle peu, je pense que Ségo a surmonté un handicap qui aurait pu coûter cher au candidat PS face à un Sarko ministre de l'Intérieur: elle n'apparaît pas laxiste ou "naïve" à propos de l'insécurité ou du civisme, ce sera une cartouche en moins pour Sarko et des reports de voix sans doute très divers au 2nd tour si elle est qualifiée (je pense que même des gens du FN voteront pour elle... et + facilement que si ça avait été DSK).

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mar 30 Jan 2007 - 21:10

Citation :
stephane"]Une campagne schizophrène qu'on ne peut pas reprocher à Royal bien plus cohérente dans ces propos.

Dans ses propos ou dans ses silences égayés de sourires confits ?
Jusqu'à présent, la dame est "à l'écoute", et "réfléchit" ... sa seule idée c'est qu'elle ne fera pas comme Sarko. Géniale !

Citation :
On ne peut à la fois comme le prétend Sarko, à la fois réduire les impots, et réduire à zero les sdf: encore de la démagogie.

Chaque fois que les impôts diminuent, les rentrées des Etats augmentent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mar 30 Jan 2007 - 21:40

Citation :
Chaque fois que les impôts diminuent, les rentrées des Etats augmentent.
Fables...Je ne pense pas que le gouvernement Reagan à vu ses recettes fiscales augmenter lorsqu'il procéda à une baisse des impôts...Que du contraire, il du massivement emprunter pour palier cette baisse de revenus dans les caisses de l'Etat...
Le vieux mythe néoclassique qui veut que en réduisant les charges patronales on créé plus d'entreprises qui amènent plus de rentrées d'argent et qu'en réduisant les impôts on augmente la propension à consommer...Ce sont les plus pauvres qui consomment le plus et qui nécéssitent le plus les aides d'Etat venant de la redistribution des recettes fiscales et en situation de concurrence imparfaite il n'y à pas une "atomicité d'offreurs"...Même Maggie et son ami John Major ont dû pratiquer une redistribution des revenus et une politique de constructions de grands travaux pour endiguer les 20% de chômage qui résultèrent de la mise en pratique des premières réformes monétaristes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mer 31 Jan 2007 - 0:14

Citation :
Quant à l'inexpérience, c'est évidemment ce qui fait à la fois sa force (une impression de nouveauté) et sa faiblesse (un doute sur ses compétences). Mais je ne crois pas que dans le cas d'un duel de 2nd tour face à Sarko, cela pèse vraiment, elle sera de toute façon jugée + sympathique et proche des Français.

Ne sous -estime pas l'adversaire , il est tout à fait redoutable et ce qui fait sa force , c'est un langage simple , il n'est pas un théoricien .
Lis cette interview , apprécie comme ce serpent rapte le thème du travail , je suis horrifiée par son habileté .

Citation :
Au premier rang, je mettrai la valeur travail dont l’oubli résume à mes yeux toute la crise morale française. Le travail a été délaissé par la droite et trahi par la gauche. Les socialistes ne parlent plus des travailleurs, c’est un signe. Je veux être le candidat du travail. C’est ma cohérence et le ciment de mon projet. La deuxième valeur, c’est le respect. L’erreur de mai 68, c’est d’avoir pensé faire le bonheur de l’élève en le considérant comme l’égal du maître. Or, si l’élève a vocation à dépasser le maître, il doit respecter son autorité. Enfin, il y a la valeur de responsabilité. Je considère qu’il n’existe pas de droit sans devoir en contrepartie. Je demande que nul ne puisse refuser plus de deux offres d’emploi qui correspondent à sa qualification. Je demande aussi qu’il n’y ait pas de minimum social sans une obligation d’activité en contrepartie

http://www.lefigaro.fr/election-2007/20070130.WWW000000479_nicolas_sarkozy_je_suis_lenbspcandidat_du_travail.html

Je n'y crois plus à Royal , elle s'enlise .
Elle ne tiendra pas le choc face à Sarko dans un débat à deux , c'est certain .
D'ailleurs ses amis n'y croient pas eux-mêmes .
Voilà pour te saper le moral Razz

Citation :
Claude ALLEGRE: «Les idées saugrenues de Ségolène». A vrai dire, les idées saugrenues de Ségolène que les Français découvrent chaque jour, j'en ai soupé. Un jour, elle déboule dans mon bureau avec un projet d'arrêté qu'elle voulait me faire signer. Il s'agissait d'interdire les strings au collège. Je lui ai dit que je ne voulais pas me couvrir de ridicule, elle est repartie vexée. Le lendemain, elle voulait suspendre le directeur des Arts et Métiers parce qu'il n'avait pas supprimé le bizutage, etc. Mais jamais ses idées ne concernaient la pédagogie, l'égalité des chances ou une réforme quelconque de fond. C'étaient toujours des gadgets d'autopromotion...

Alain ETCHEGOYEN (ancien conseiller de Claude Allègre au ministère de l'Éducation Nationale) vient de publier «Votre devoir est de vous taire». Il consacre un chapitre à ses relations avec Ségolène Royal, «une expérience qui restera parmi les deux ou trois plus décevantes et plus pénibles que j'ai faites dans ma vie politique». Il dénonce un personnage «parasité par les questions d'image, qui l'obsèdent» et la difficulté de travailler avec elle. «J'ai toujours eu du mal à aborder les questions de fond avec Ségolène Royal qui ne pensait que faire des coups».

Jean-Paul HUCHON (président du Conseil Régional d'Ile-de-France - Socialiste) s'exprimant sur la proposition de Ségolène Royal de créer «des jurys de citoyens»... Il a estimé que «cette idée, c'est le mariage de Gringoire, Je suis partout et du Petit Livre rouge de Mao» (Le Parisien, 06/11/2006).

Michel CHARASSE (ex-ministre, sénateur du Puy-de-Dôme, socialiste): «Les propositions de Mme Royal sont peut-être au premier abord populaires, mais si on réfléchit un peu on voit que le paquet est plus beau que le cadeau».

Julien DRAY (député de l'Essonne, socialiste, et partisan de Ségolène Royal), à l'issue du meeting au Zénith où Ségolène Royal a été chahutée par les militants: «Qu'est ce que tu veux que je te dise ? Elle a franchement été nulle. Nulle, je te dis, elle a été nulle !» (Le Canard Enchaîné, 01/11/2006)

André LAIGNEL (secrétaire général de l'Association des maires de France, maire d'Issoudun, Député européen, socialiste) s'exprimant sur la proposition de Ségolène Royal de créer "des jurys de citoyens", a estimé que celle-ci se situait «dans la veine de l'antiparlementarisme le plus sommaire. Par cette proposition, Mme Royal fait reculer les frontières de la République».

Max GALLO (historien, ancien ministre de François Mitterrand) s'exprimant sur la proposition de Ségolène Royal de créer "des jurys de citoyens": «On a la Révolution culturelle du président Mao, qui voulait "tirer sur le quartier général" et faire juger les professeurs et tous les représentants par le peuple, représenté par les militants qui viennent juger et condamner ceux qui sont élus».

Claude BARTOLONE (ancien ministre, Député de Seine-Saint-Denis, socialiste) s'exprimant sur la réponse que Ségolène Royal a faite à propos de l'entrée éventuelle de la Turquie dans l'Union européenne («Mon opinion est celle du peuple français»), il déclare «Avec un raisonnement comme cela, il y aurait encore la peine de mort, les innocents d'Outreau auraient été exécutés».

Jean GLAVANY (ancien ministre, député des Hautes-Pyrénées, socialiste): «La stratégie (du camp Royal) consiste à taxer de machos tous ceux qui critiquent Ségolène Royal».


François HOLLANDE (député de la Corrèze, Secrétaire national du Parti Socialiste) à propos d(Arnaud Montebourg, porte parole de Ségolène Royal: «Montebourg je ne peux plus le supporter, pour moi c'est une baudruche gonflée de prétention et d'ambition» (Le Canard Enchaîné, 11.10.06)...

Martine AUBRY (ancienne ministre socialiste) a déclaré «qu'elle se jettera dans la Seine» si ses camarades rallient la candidature de Ségolène Royal (cela dit, j'attends encore... peut-être a-t-elle renoncé pour ne pas que les écolos crient encore à la pollution sauvage ?)...

Claude ALLEGRE (ancien ministre): «Ségolène ROYAL n'est capable ni de gagner, ni d'être Président de la République».

Christophe BARBIER(journaliste à l'Express) racontant ses impressions d'après interview avec Ségolène Royal «[...] L'impression d'affronter un pot en acier: cela brille, tout glisse sauf ce qui fait tinter. C'est vide... [...] Le pot d'acier se remplit de la pluie qui tombe... [...] Inquiétante, décevante, percutante, glaçante, présente, troublante: l'énigme Ségolène»...

Jean-Luc MELENCHON (ancien ministre, Sénateur de l'Essonne, socialiste) commentant une proposition de Ségolène Royal tendant à réformer le régime spécial de retraite des élus et parlementaires, il a accusé Ségolène Royal de se livrer à «de la démagogie pure». Et il poursuit: «Elle pourrait commencer par montrer l'exemple, s'il s'agit d'abolir les privilèges... [...] et elle pourrait annoncer par exemple qu'elle renonce à sa retraite de fonctionnaire, parce qu'elle, elle va cumuler à l'âge de la retraite, la retraite de parlementaire et une retraite de fonctionnaire... Les gens qui veulent donner des conseils devraient commencer par se les appliquer à eux-mêmes et laisser les autres qui vivent tranquillement vivre leur vie».

Claude ALLEGRE (ancien Ministre) parlant de Ségolène ROYAL:. «Elle ne travaille pas. Quand elle était avec moi au ministère, elle ne contrôlait rien. Les nominations d'enseignants partaient dans tous les sens. Un jour, à cause d'elle, je me suis fait remonter les bretelles par Jospin et Strauss-Kahn. Avec ça, elle est intraitable pour le personnel. À son cabinet, ça valsait. Elle a changé trois fois de chauffeur. Après mon départ, elle est passée sous la coupe de Martine Aubry, qui se plaignait d'elle tout le temps.»

Propos recueillis par Michel Seguy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mer 31 Jan 2007 - 11:26

Code:
Fables...Je ne pense pas que le gouvernement Reagan à vu ses recettes fiscales augmenter lorsqu'il procéda à une baisse des impôts...Que du contraire, il du massivement emprunter pour palier cette baisse de revenus dans les caisses de l'Etat...
Le vieux mythe néoclassique qui veut que en réduisant les charges patronales on créé plus d'entreprises qui amènent plus de rentrées d'argent et qu'en réduisant les impôts on augmente la propension à consommer.

Entendu ce matin à la radio, sur bel-rtl précisément.

Cela dit, je pense que l'on y parlait de ce qui est discuté ici:

http://www.infrastructure.gc.ca/research-recherche/result/precis/rp18_f.shtml

Le classement correspond.

Au sujet de l'indice de développement humain, la Suède et la Finlande n'y occupent plus, depuis plusieurs années, les premières places.

De manière très intéressante, les traditionnels premiers de classe qui étaient des pays à très fort étatisation et à très forte taxation dégringolent dans le classement et sont remplacés par des pays plus libéraux, à très faible taux de taxation, en ordre:

1. Norway (manne pétrolière, taxation très faible)

2. Iceland (sort d'une réforme fiscale radicale, passé d'un système suédois à un système irlandais de taxation, bond de 10 places au classement)

3. Australia (taxation moyenne à peine supérieure à la Suisse, bond de 10 places)

4. Ireland (pas besoin de commenter)

5. Sweden (dégringolade freinée par l'annonce du dégraissage des services publics, assainissment des finances et allègement des taxes)

6. Canada
7. Japan
8. United States
9. Switzerland
10. Netherlands
11. Finland
12. Luxembourg
13. Belgium (6ème à la 13ème place en un an, et c'est pas fini)
14. Austria
15. Denmark (aucune réforme en vue. 2ème à 15ème place, zou!)

Remarquez que la France ne se trouve pas dans les 15 premières places !
Voila pour le "vieux mythe néo-classique" Very Happy Very Happy Very Happy

Citation :
Ce sont les plus pauvres qui consomment le plus

??? Sources ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gfrey
bavard
bavard


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mer 31 Jan 2007 - 13:55

Citation :
De manière très intéressante, les traditionnels premiers de classe qui étaient des pays à très fort étatisation et à très forte taxation dégringolent dans le classement et sont remplacés par des pays plus libéraux, à très faible taux de taxation, en ordre:
Tu vois un lien, une corrélation entre le libéralisme et le IDH d'un pays? Moi je n'en vois pas...Il suffit de regarder le IDH des autres pays appliquant le libéralisme au niveau mondial...En dehors du traditionnel top 15 c'est pas brillant...C'est même lamentable comparé à ce que l'OMC et le FMI promettaient en 1990...
Citation :
(6ème à la 13ème place en un an, et c'est pas fini)
Very Happy Je reconnais bien là la plume du PRL et du FDF...
Citation :
Remarquez que la France ne se trouve pas dans les 15 premières places !
Voila pour le "vieux mythe néo-classique"
Very Happy 16 avec une différence avec le 15 de 0.2...Enorme différence....Différence aussi entre ce pays et celui de Maggie Thatcher...18ème pour le pays qui se fait le chantre du libéralisme ce n'est guère glorieux...Pareil pour la Nouvelle-Zélande, le Chili ou le Brésil ces hérauts du monétarisme....
Le vieux mythe néo-classique c'est de faire croire qu'on combat la pauvreté et la précarité par la libéralisation de l'économie...
Citation :
??? Sources ?
Réfère toi aux trois lois d'Ernst Engel et à la Théorie Générale de Keynes...
A force de vivre dans les illusions de Say et de la concurrence pure et parfaite on se déconnecte de l'évidence et du réel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mer 31 Jan 2007 - 16:53

Admiratrice a écrit:
Ne sous -estime pas l'adversaire , il est tout à fait redoutable et ce qui fait sa force , c'est un langage simple , il n'est pas un théoricien .
Lis cette interview , apprécie comme ce serpent rapte le thème du travail , je suis horrifiée par son habileté .

Je ne sous-estime pas Sarko mais je ne le surestime pas non plus, car il présente des failles et contradictions patentes qui pourront être exploitées au cours des 3 prochains mois.
Ses discours lyriques sur le travail et les travailleurs ne résistent ainsi pas longtemps à l'examen des faits, et je ne sais pas si beaucoup de gens parmi les ouvriers ou employés seront vraiment dupes au moment de voter.
N'en reste pas moins que l'homme est un spécialiste de la com (et du faux discours "populaire" avec des termes simples), mais cela n'a rien d'une nouveauté car il se comporte comme ça depuis qu'il est ministre de l'Intérieur.

Admiratrice a écrit:
Je n'y crois plus à Royal , elle s'enlise .
Elle ne tiendra pas le choc face à Sarko dans un débat à deux , c'est certain .

Ca me paraît assez dingue... tu n'y crois plus alors qu'elle n'a même pas présenté son programme ni vraiment lancé sa campagne !
Shocked
Moi, je pense que les choses vont vraiment bouger d'ici 1 mois et je ne suis pas pessimiste sur la suite, la méthode de consultation via des débats participatifs amènera au final à donner + de crédibilité à la parole (et aux propositions) de Royal.

Quant au fameux débat à 2, qui supposerait donc Sarko-Royal au 2nd tour, je pense qu'il pourrait être beaucoup + équilibré qu'on ne le croit.
Tu n'y es peut-être pas sensible, toi, mais je pense que Ségolène est assez forte pour parler aux gens... moins à l'aise à l'oral, le ton parfois monocorde, mais une réelle capacité à "toucher" (elle n'a pas non plus fait 60% des voix en interne au PS par pur hasard).

Admiratrice a écrit:
D'ailleurs ses amis n'y croient pas eux-mêmes .
Voilà pour te saper le moral Razz

La plupart des propos datent de la campagne interne du PS, où les coups ont parfois volé bas.
Ce qui prouve d'ailleurs que les critiques n'ont pas empêché la victoire écrasante de Royal lors du vote des adhérents.
Maintenant, il est clair que certains caciques du PS ne la soutiennent pas et qu'ils rêvent au fond de la voir perdre pour récupérer les clés du parti... mais, a contrario, Royal a su fédérer Chevènement et Taubira, ce qui n'était pas forcément gagné.

PS: désolé, au fait, mais j'ai toujours le moral !
Twisted Evil

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Mer 31 Jan 2007 - 17:41

Je ne suis pas amateur de foot, mais il me semble que les média avait prédis plusieurs fois l'echec cuisant de l'equipe de France à chaque fois qu'il se sont retrouvés à une bonne place... désolé pour l'image Embarassed ....

Il y a tout de même un problème: Le peuple a une légère tendance à s'incliner vers la pensée la plus largement diffusée. Si les média, comme j'entend dire, continue à relayer l'amplification absurde des moindre micro erreur de Royal, on va droit dans le mur.

Il est tout de même incroyable que les media s'acharnent sur Royal alors que Sarkozy n'arrete pas les propos ou les actions graves et objectivement condamnables.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Jeu 1 Fév 2007 - 1:38

sympatik a écrit:


PS: désolé, au fait, mais j'ai toujours le moral !
Twisted Evil

Rien n'est joué. C'est bien possible qu'elle le coiffe au poteau. Elle doit se réserver pour la fin.

Et je suis d'accord pour dire que les bourdes de Sarko sont bien plus grave que celle de Sego (enquête sur le patrimoine de Sego par les services secrets, prélévement d'ADN pour le scooter volé du fils de Sarko).

Cette histoire de scooter est incroyable. ce qui me choque, ce n'est pas qu'il ait usé de moyens disproportionnés pour retrouver ce scooter, ce qui me choque est qu'on peut faire des prélévements d'ADN pour ce genre de cas. Je croyais que c'était que les trucs très graves (meurtre, viols,...) qui utilisaient cette technique.
Les médias ne relèvent que la disproportion. Moi, ça me fait peur de vivre dans un monde où ton ADN est pris pour des délits mineurs. Ca se discute même d'ailleurs pour des délits majeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Ven 2 Fév 2007 - 19:16

Citation :
Cette histoire de scooter est incroyable. ce qui me choque, ce n'est pas qu'il ait usé de moyens disproportionnés pour retrouver ce scooter, ce qui me choque est qu'on peut faire des prélévements d'ADN pour ce genre de cas. Je croyais que c'était que les trucs très graves (meurtre, viols,...) qui utilisaient cette technique.
Les médias ne relèvent que la disproportion

en tout cas les medias ont relevé le fait qu'il se maintienne au ministère de l'Interieur alors qu'il est candidat .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Sarko le démago   Ven 2 Fév 2007 - 19:32

Citation :
Moi, ça me fait peur de vivre dans un monde où ton ADN est pris pour des délits mineurs. Ca se discute même d'ailleurs pour des délits majeurs.

Moi, ce qui me dérange, c'est qu'on laisse courir des délinquants.
Et mon ADN est bien entendu à disposition de la Justice et de la Police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarko le démago   Aujourd'hui à 3:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarko le démago
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» famille Sarko:le père...
» BA 105 "garage" de "Air Sarko One"
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» Sarko au Puy du ouf
» Lettre de notre chef de file à Sarko 1er

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Archives :: Archives :: Elections 2007-
Sauter vers: