Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Entre Idéalisme et Matérialisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Entre Idéalisme et Matérialisme   Lun 18 Déc 2006 - 19:07

Les programmes de philosophie dictés par le gouvernement ne comprtent QUE (ou presque) des philosophes Idéalistes... Pourquoi ? La réponse est peut-être que si on apprenait à nos chères têtes blondes à réfléchir de manière matérialiste, la révolution gronderait...
Une analyse plus concrète de la réalité est peut-être dangereuse pour la classe politique en place.
De la même façon, les programmes d'économie portent uniquement sur le système capitaliste, le principe de bénéfice ou de rendement...
Et qu'après on vienne nous parler d'une éducation objective et juste... (ou que ceux qui croient encore que les profs ne sont que des gauchistes-soixante-huitard ratés se détrompent.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Lun 18 Déc 2006 - 22:59

Que pensez-vous de cela :

http://users.swing.be/paul-malvaux/diogene.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chr%C3%A9matistique

http://www.atlantyd.org/modules.php?name=News&file=article&thold=-1&mode=flat&order=0&sid=1

Citation :
...Pendant de nombreuses générations, tant que la nature du dieu se fit sentir suffisamment en eux, ils obéirent aux lois et restèrent attachés au principe divin auquel ils étaient apparentés.

Ils n'avaient que des pensées vraies et grandes en tout point, et ils se comportaient avec douceur et sagesse en face de tous les hasards de la vie et à l'égard les uns des autres.
Aussi, n'ayant d'attention qu'à la vertu, faisaient-ils peu de cas de leurs biens et supportaient-ils aisément le fardeau qu'était pour eux la masse de leur or et de leurs autres possessions.
Ils n'étaient pas enivrés par les plaisirs de la richesse et, toujours maîtres d'eux-mêmes, ils ne s'écartaient pas de leur devoir.
Tempérants comme ils étaient, ils voyaient nettement que tous ces biens aussi s'accroissaient par l'affection mutuelle unie à la vertu, et que, si on s'y attache et les honore, ils périssent eux-mêmes et la vertu avec eux.

Tant qu'ils raisonnèrent ainsi et gardèrent leur nature divine, ils virent croître tous les biens dont j'ai parlé.

Mais quand la portion divine qui était en eux s'altéra par son fréquent mélange avec un élément mortel considérable et que le caractère humain prédomina, incapables dès lors de supporter la prospérité, ils se conduisirent indécemment, et à ceux qui savent voir, ils apparurent laids, parce qu'ils perdaient les plus beaux de leurs biens les plus précieux, tandis que ceux qui ne savent pas discerner ce qu'est la vraie vie heureuse les trouvaient justement alors parfaitement beaux et heureux, tout infectés qu'ils étaient d'injustes convoitises et de l'orgueil de dominer.


Alors le dieu des dieux, Zeus, qui règne suivant les lois et qui peut discerner ces sortes de choses, s'apercevant du malheureux état d'une race qui avait été vertueuse, résolut de les châtier pour les rendre plus modérés et plus sages.

A cet effet, il réunit tous les dieux dans leur demeure, la plus précieuse, celle qui, située au centre de tout l'univers, voit tout ce qui participe à la génération, et, les ayant rassemblés, il leur dit :

"........ "

On prétend que ce texte de Platon est inachevé.....

Il lui a donné la meilleure fin qu'on pouvait imaginer !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Mar 19 Déc 2006 - 19:38

Mouais...
Qu'est-ce que vous voulez que je dise ?
Rien de révolutionnaire, rien d'extraordinaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Mar 19 Déc 2006 - 20:24

laocoon a écrit:
Les programmes de philosophie dictés par le gouvernement ne comprtent QUE (ou presque) des philosophes Idéalistes... Pourquoi ? La réponse est peut-être que si on apprenait à nos chères têtes blondes à réfléchir de manière matérialiste, la révolution gronderait...
Une analyse plus concrète de la réalité est peut-être dangereuse pour la classe politique en place.
De la même façon, les programmes d'économie portent uniquement sur le système capitaliste, le principe de bénéfice ou de rendement...
Et qu'après on vienne nous parler d'une éducation objective et juste... (ou que ceux qui croient encore que les profs ne sont que des gauchistes-soixante-huitard ratés se détrompent.)
Je pense qu'il y plus de philosophe idealiste que materiaiste dans l'histoire de la philosophie. Toutefois, on enseigne les plus grand: démocrite, Spinoza, Leibniz, Marx...
De plus on apprend à réflechir de manière materialiste en physique-chimie et en svt (biologie). Le plus génant, à mon gout, est l'absence de l'enseignement de la logique (qui apprend à ne pas faire d'erreur de raisonnement) et de la rethorique (qui apprend à ne pas se laisser avoir par un discours politique trop passionnel.) Ce sont deux bases fortes que l'école d'une démocratie se devrait d'apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Mer 20 Déc 2006 - 11:14

Citation :
Le plus génant, à mon gout, est l'absence de l'enseignement de la logique (qui apprend à ne pas faire d'erreur de raisonnement) et de la rethorique (qui apprend à ne pas se laisser avoir par un discours politique trop passionnel.) Ce sont deux bases fortes que l'école d'une démocratie se devrait d'apprendre.

J'appelle ceci l'ESPRIT CRITIQUE et cela s'acquiert surtout par l'expérience que l'on tire de la confrontation aus situations réelles .

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Mer 20 Déc 2006 - 21:50

Ca n'empêche pas qu'on peut apprendre la réthorique et la logique à l'école, je suis du même avis que Stéphane.
Mais, la philosophie des matérialistes est quand même survolée, je trouve cela dommage, quand on voit l'impact qu'ils ont eu sur notre société (comparé à Platon, ça fait rire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Mer 20 Déc 2006 - 22:06

Citation :
Ca n'empêche pas qu'on peut apprendre la réthorique et la logique à l'école, je suis du même avis que Stéphane.
Mais, la philosophie des matérialistes est quand même survolée, je trouve cela dommage, quand on voit l'impact qu'ils ont eu sur notre société (comparé à Platon, ça fait rire).

Depuis des années, je déplore que la "philosophie" (littéralement "amour de la sagesse") ne soit pas enseignée dès la maternelle... et que, plutôt que d'enseigner l'AMOUR de la sagesse, on n'enseigne pas la SAGESSE, tout simplement....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Jeu 21 Déc 2006 - 20:38

Je suis pour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Jeu 21 Déc 2006 - 22:56

Citation :
Je suis pour !

Merci !

Dans ce cas, pouvez-vous me définir ce qu'est la SAGESSE sans tomber dans les "travers" ou "dérapages verbeux" de la philosophie ????

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Jeu 21 Déc 2006 - 23:25

Sachez être heureux !
Trouvez la vérité !
voilà les deux principes de la philosophie (j'oublie l'esthétique mais je ne l'aime pas trop Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Ven 22 Déc 2006 - 12:11

laocoon a écrit:
Sachez être heureux !
Trouvez la vérité !
voilà les deux principes de la philosophie (j'oublie l'esthétique mais je ne l'aime pas trop Smile )
Trouver la vérité ou les vérités, toute vérité peut dépendre du réferentiel dans laquelle elle est regardé. La philosophie cherchant LA vérité est peut être une philosophie dangereuse!
"Nous faisons une expérience sur la vérité! Peut-être l'humanité en périra-t-elle! Eh bien soit!" Nietzsche
Je ne suis pas sûr qu'il y ait unicité de la sagesse, ni de la morale. Celui qui dit le contraire est un fou!
fourmi a écrit:
J'appelle ceci l'ESPRIT CRITIQUE et cela s'acquiert surtout par l'expérience que l'on tire de la confrontation aux situations réelles .
Je ne suis pas sûr que l'école de la vie apprenne à bien raisonner, ie, articuler un raisonnement logique. Je dirais même que l'école de la vie m'apprend tout les jours le contraire. Un esprit scientifique, chez 90% des gens (excepté des gens comme Darwin qui l'avait de manière inné) ça se forme. Une fois qu'on a cet esprit, on peut s'en servir pour tenter de comprendre les mécanismes qui nous entourent sans tomber rapidement dans les facilités du mysticisme dont la survie ne dépend que de la crédulité et de l'imbecilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Ven 22 Déc 2006 - 16:31

Citation :
Sachez être heureux !
Trouvez la vérité !
voilà les deux principes de la philosophie (j'oublie l'esthétique mais je ne l'aime pas trop )

Merci !

Cette formulation brève n'est pas sans rappeler les formulations brèves qui caractérisaient les formules des 7 Sages de l'Antiquité .

Celle qui , je pense, est restée la plus universelle est celle de Thalès de Milet :

" Connais-toi toi-même ! "


Ceci implique de trouver la VERITE pour SOI-MÊME, ce que j'ai pu faire....

Cette VERITE pour SOI, si elle est VERITE, est aussi VERITE pour tous les autres et, de ce fait, tout un chacun ne peut que reconnaître en tout autre un "alter ego", un autre "lui-même"...

Alors, chacun ne peut que réaliser que tout autre est son "frère en humanité", et que toute atteinte faite à l'un est une atteinte faite à l'autre, ce qui implique DONC le respect de l'un vers l'autre.

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Ven 22 Déc 2006 - 17:03

Mais, revenons au bon vieux dogme platonicien : si la vérité existe, elle est unique, non ?
Alors la vérité n'existe pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Ven 22 Déc 2006 - 18:37

laocoon a écrit:
Mais, revenons au bon vieux dogme platonicien : si la vérité existe, elle est unique, non ?
Alors la vérité n'existe pas...
Ceci est une preuve ontologique, parce que tu prétends prouver que la vérité n'existe pas à partir de ce qu'elle est. En définissant la vérité comme unique, tu construit un conept qui en aucun cas ne peut produire une existence ou une non existence.
Affirmer que le concept peut servir de preuve n'est qu'une forme de dogmatisme. L'affirmation d'une existence ne peut être que le produit d'une expérience.

De plus que faire si "la vérité n'existe pas" est une vérité?
En ne définissant pas le referentiel dans lequel on se place, en parlant de manière absolu, pour ne pas aboutir à une contradiction, "la vérité n'existe pas" est forcement une phrase fausse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Ven 22 Déc 2006 - 18:38

Citation :
Mais, revenons au bon vieux dogme platonicien : si la vérité existe, elle est unique, non ?
Alors la vérité n'existe pas...

En quoi le fait que la vérité soit UNIQUE suffirait-il à affirmer qu'elle n'existe pas ????

Je puis sans aucun problème vous indiquer une VERITE qui s'applique à moi, à vous, et à tous nos frères humains....

Elle est UNIQUE , UNIVERSELLE et INTEMPORELLE (à l'échelle humaine) mais vous ne pouvez pas dire qu'elle n'existe pas.... puisque VOUS existez, tout comme moi, tout comme nos frères humains .

Gardez-vous des affirmations péremptoires..... !!!!!

Platon n'était pas un "SAGE" : il n'était qu'un "amoureux de la SAGESSE", un philosophe qui , comme tous les philosophes , n'était pas allé au bout des chemins qu'il faut parcourir pour se "connaître soi-même" .... s'ils l'avaient fait, ils ne se prétendraient plus "philosophes"...

Pour se connaître soi-même, il faut avoir présent en mémoire, en permanence, ceci :


AUCUNE CONNAISSANCE, AUCUNE REFLEXION, AUCUN CHOIX VALABLE N'EST POSSIBLE TANT QUE L'HOMME NE S'EST PAS DEPOUILLE DE TOUT CE QUI LE CONDITIONNE, A TOUS LES NIVEAUX DU VECU.

Jacques LACARRIERE , Les Gnostiques, p 138.

Essayez de réfléchir à tous ce qui vous a conditionné depuis que vous VIVEZ, à tout ce qui vous conditionne depuis que vous vivez......... tentez de vous en dépouillez pour vous retrouver comme l'enfant AVANT la naissance, cet "AGNO" ("agno", en grec, signifie "pur") , et , alors, vous pourrez comprendre vraiment ce que je dis ....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Ven 22 Déc 2006 - 19:13

Citation :
e puis sans aucun problème vous indiquer une VERITE qui s'applique à moi, à vous, et à tous nos frères humains....

Elle est UNIQUE , UNIVERSELLE et INTEMPORELLE (à l'échelle humaine) mais vous ne pouvez pas dire qu'elle n'existe pas.... puisque VOUS existez, tout comme moi, tout comme nos frères humains .
Donnez moi donc une vérité qui ne soit pas une tautologie?

Citation :
Gardez-vous des affirmations péremptoires..... !!!!!
tss tss

Citation :
"AUCUNE CONNAISSANCE, AUCUNE REFLEXION, AUCUN CHOIX VALABLE N'EST POSSIBLE TANT QUE L'HOMME NE S'EST PAS DEPOUILLE DE TOUT CE QUI LE CONDITIONNE, A TOUS LES NIVEAUX DU VECU."
Je vous renvoie Vérité et mensonge au sens extra-moral de Nietzsche
Si vous ne voulez pas le lire, il y a un extrait tiré de Wilkipedia pas trop mal.

Résumé
Nietzsche critique l'anthropocentrisme. Celui-ci provient d'une hypostase du besoin (abstraction inexactement déterminée comme une réalité) : cette hypostase se nomme la conscience ou intellect. L'intellect est le produit de ma dépendance à l'égard des autres hommes, produit de la vie sociale.

Le langage n'est pas originairement logique. Il est l'ensemble des transpositions arbitraires des sensations (les concepts sont des 'métaphores' : "excitation nerveuse", puis "image mentale", puis "son articulé"), qui mutilent la singularité et comportent des préjugés grammaticaux (les genres, la relation sujet/objet, l'étymologie).

Ces points conduisent à la formulation d'une distinction : il existe deux plans distincts de la notion de vérité, un plan moral, et un plan extra-moral :

* Le plan de la vérité morale (parfois appelée véracité) provient de la dépendance généalogique des matériaux de la pensée à l'égard de la communauté humaine (qu'on l'appelle société, famille, troupeau ou quoi que ce soit d'autre).
* Le plan extra-moral est obtenu par déconstruction généalogique : en faisant la généalogie des matériaux de la pensée, on découvre les points de déformation. En les corrigeant, on peut reconstruire ce que serait la vérité au sens extra-moral.

La vérité au sens extra-moral conduit à abandonner le genre de vie théorique (celui qui connait par concept), et à lui substituer un genre de vie artistique (celui qui connait par les sensations).

Explication

Ce genre de vie artistique, sur lequel Nietzsche laisse le texte s'achever, est celui de "la domination de l'art" dont les Grecs sont les représentants : "dissimulation, reniement de l'indigence, éclat des intuitions métaphoriques, immédiateté de l'illusion". Cette domination ne doit pas être réduite à un empirisme naïf, pas plus qu'à un produit nouveau de la connaissance comme connaissance parfaite des différences propres de la chose, c'est-à-dire connaissance du singulier. C'est un abandon vivant de la connaissance, un "jeu avec le sérieux".

Un texte écrit contre le criticisme kantien, contre l'idéalisme en général, utilisable contre les théories formelles ou cohérentistes de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Sam 23 Déc 2006 - 16:51

Stéphane,

Comme je l'ai dit, je puis énoncer une VERITE unique, universelle, intemporelle (à l'échelle humaine).....

Sans même connaître cette VERITE que je n'ai pas encore exposée, vous en dites déjà :

Citation :
Donnez moi donc une vérité qui ne soit pas une tautologie?



Réalisez-vous ce que vous dites, ce que vous faites, en disant cela ?????

Un seul mot vient à l'esprit et à la bouche : vous êtes habité d'"a priori" qui font que , à l'ANNONCE d'une VERITE, vous affirmez, sans connaître de ce qui va être dit, que cela est contestable.....

Une performance : critiquer ce que l'on ne connnaît pas au motif que rien n'est acceptable !!!!!!!!!!!!!!!

Quand vous saurez de quelle VERITE il s'agit, vous aurez d'abord honte d'avoir dit ce que vous dites là, puis vous rirez de vous, puis vous ferez la même chose avec ceux que vous connnaissez !

Cordialement

fourmi


Dernière édition par fourmi le Sam 23 Déc 2006 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Sam 23 Déc 2006 - 17:14

Vous parlez régulièrement de PLATON....

A l'évidence, vous ne connaissez pas précisément les textes qu'il a écrit... ou alors vous partagez ses avis, ce qui vous place au même niveau , ALORS, que les suppôts de Front National !

Avez-vous déjà lu VRAIMENT "La République", livre V, qui est le mieux que l'on ait jamais pu écrire en matière d'EUGENISME ????

http://www.md.ucl.ac.be/ama-ucl/espoirs31.htm

http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Eugenisme--Leugenisme_de_Platon_par_Francois-Xavier_Ajavon

http://agora.qc.ca/thematiques/inaptitude.nsf/Dossiers/Eugenisme

etc... etc....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Sam 23 Déc 2006 - 21:35

Lol on entend beaucoup parler de cette vérité mais on n'en voit pas le bout...
Pour Platon, sachez, cher fourmi, que vous n'êtes pas le seul à savoir lire. Et, pour vous, c'est plutôt positif ou négatif, ce que dit Platon de l'eugénisme ?
Essayez vous-même de vous dépouiller de tout ce qui vous conditionne : la morale, le langage, la conscience etc etc... Quand nous nous reverrons vous serez une bête. L'Homme est conditionné, c'est idiot d'aller contre cela, il faut au contraire savoir dépasser ces conditionnements en "transcendant la transcendance".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Dim 24 Déc 2006 - 3:34

Citation :
Lol on entend beaucoup parler de cette vérité mais on n'en voit pas le bout...
Pour Platon, sachez, cher fourmi, que vous n'êtes pas le seul à savoir lire. Et, pour vous, c'est plutôt positif ou négatif, ce que dit Platon de l'eugénisme ?
Essayez vous-même de vous dépouiller de tout ce qui vous conditionne : la morale, le langage, la conscience etc etc... Quand nous nous reverrons vous serez une bête. L'Homme est conditionné, c'est idiot d'aller contre cela, il faut au contraire savoir dépasser ces conditionnements en "transcendant la transcendance".

Encore une fois, vous dénigrez cette VERITE avant même que de la connaître !

Vous avez une attitude "mentale" qui , chez mon ami PIAGET, serait immédiatement qualifiée...

Citation :
Essayez vous-même de vous dépouiller de tout ce qui vous conditionne : la morale, le langage, la conscience etc etc

Me croyez-vous donc assez "simplet" pour préconiser aux autres de faire ce que je n'aurais déjà pas expérimenté sur moi-même ????

Ou me pensez-vous aussi "eugéniste" que Platon pour envoyer d'autres que moi au "casse-pipe" ????


Sachez que je SAIS de quoi je parle pour l'avoir, tout au long de ma vie qui est maintenant paradisiaque, expérimenté, éprouvé, vérifié....

Et c'est parce que je sais que cette démarche, si elle est ABSOLUE, est libératrice, que j'ose dire à tout un chacun qu'il peut la tenter, la popursuivre et la mener à son terme.

Je n'ai absolument rien à y gagner, si ce n'est le sentiment d'avoir fait du bien à mes congénères ....

Je l'ai fait, je sais où cela mène.... et je suis un peu désemparé de ne pouvoir en profiter que "seul" (mais, si je me réfère aux propôs d'un de mes amis présent aussi en Crète à demeure, je ne suis pas vraiement seul ).

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Dim 24 Déc 2006 - 13:56

Notre expérience nous permet peut-être de douter de cette vérité que vous dîtes posséder (puisque vous ne l'avez pas encore énoncée...).
Si vous vous êtes dépouillé de tout ce qui fait l'Homme, comment êtes-vous revenu ??? Pourquoi n'êtes-vous pas resté dans cet état "paradisiaque" et, laissez-moi douter que votre situation soit véritablement parfaite : car si tel était le cas, pourquoi vienriez-vous discuter, disputer sur un forum politique et philosophique ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Dim 24 Déc 2006 - 15:35

Citation :
Notre expérience nous permet peut-être de douter de cette vérité que vous dîtes posséder (puisque vous ne l'avez pas encore énoncée...).

Et vous persévérez !!!!!!!!!!!

Comment pouvez-vous penser que votre expérience vous permettra de douter de la VERITE que je possède puisque vous ne connaissez pas cette VERITE ????

Qui plus est, c'est justement votre propre expérience qui fera que vous ne pourrez pas douter de la VERITE que je vous livrerai bientôt.... et que, figurez-vous, vous connaissez aussi bien que moi....

A toutes fins utiles, et pour éviter toute confusion ou tout dérapage, je vous rappelle les termes exacts du départ de cet échange qui ont été tenus le 22 décembre..... :

Citation :
Je puis sans aucun problème vous indiquer une VERITE qui s'applique à moi, à vous, et à tous nos frères humains....

Elle est UNIQUE , UNIVERSELLE et INTEMPORELLE (à l'échelle humaine) mais vous ne pouvez pas dire qu'elle n'existe pas.... puisque VOUS existez, tout comme moi, tout comme nos frères humains .

Gardez-vous des affirmations péremptoires..... !!!!!

Platon n'était pas un "SAGE" : il n'était qu'un "amoureux de la SAGESSE", un philosophe qui , comme tous les philosophes , n'était pas allé au bout des chemins qu'il faut parcourir pour se "connaître soi-même" .... s'ils l'avaient fait, ils ne se prétendraient plus "philosophes"...

Pour se connaître soi-même, il faut avoir présent en mémoire, en permanence, ceci :


AUCUNE CONNAISSANCE, AUCUNE REFLEXION, AUCUN CHOIX VALABLE N'EST POSSIBLE TANT QUE L'HOMME NE S'EST PAS DEPOUILLE DE TOUT CE QUI LE CONDITIONNE, A TOUS LES NIVEAUX DU VECU.

Jacques LACARRIERE , Les Gnostiques, p 138.

Essayez de réfléchir à tous ce qui vous a conditionné depuis que vous VIVEZ, à tout ce qui vous conditionne depuis que vous vivez......... tentez de vous en dépouillez pour vous retrouver comme l'enfant AVANT la naissance, cet "AGNO" ("agno", en grec, signifie "pur") , et , alors, vous pourrez comprendre vraiment ce que je dis ....

Cordialement

fourmi




Si vous vous êtes dépouillé de tout ce qui fait l'Homme, comment êtes-vous revenu ???

Vous voyez comme vous "dérapez" rapidement !

Je n'ai jamais dit que je m'étais dépouillé de tout ce qui fait l'homme, j'ai dit que je m'étais dépouillé de tout ce qui le conditionne....

Cela veut dire que je suis totalement détaché de l'attrait pour l'argent (mais je m'en sers pour vivre dans cette société qui fonctionne avec ), pour la voiture (mais je voyage en bus voire en auto-stop, quand je ne suis pas à pieds), pour la "réussite sociale" (ce qui ne m'empêce pas d'apprécier quand j'ai des échanges de qualité ), pour tout ce qui fait "socialement" , l'Homme, du moins ce que la société veut qu'un homme soit pour paraître "homme"


Citation :
Pourquoi n'êtes-vous pas resté dans cet état "paradisiaque"

Je suis en permanence dans cet état "paradisiaque"... encore avant-hier, dans un bar de Timbaki, j'étais avec le musicien et chanteur crétois Antonis PSARANTONIS, mon ami.

Quand il jouait, il me suffisait de fermer les yeux pour me retrouver dans le labyrinthe de Gortyne qui est devenu pour moi le "mitra" originel, à la fois celui de ma mère et de la Terre, notre "mère" à tous....

http://stigmes.gr/br/brpages/articles/psarantbr.htm

http://www.explorecrete.com/cretan-music/psarantonis-markoyannis.htm

Sa musique :

http://www.explorecrete.com/cretan-music/samples/psarantonis-maleviziotis.wma

http://www.explorecrete.com/cretan-music/samples/psarantonis-sousta.wma

http://www.explorecrete.com/cretan-music/samples/psarantonis-hairomai.wma

Ceci s'appele "se ressourcer", tout simplement, et je suis capable de le faire à tout moment, jusqu'à retrouver l'EXTASE foetale.... et donc le déconditionnement dont je parlais..... et vous remarquerez que PSARANTONIS, lui aussi, parle d'extase !

Citation :
............et, laissez-moi douter que votre situation soit véritablement parfaite

Vous êtes obsédé par le doute !


Citation :
car si tel était le cas, pourquoi viendriez-vous discuter, disputer sur un forum politique et philosophique ???

Il me plaît d'échanger avec des personnes intéressantes comme vous l'êtes, de tenter de leur communiquer , avec mes mots, mes ressentis et où cela peut mener un individu qui accepte de "lâcher prise"....

A chaque fois que quelqu'un parvient à vivre ce que je vis, à sa manière, ent outer liberté, mon bonheur que je pensais total s'enrichit encore , c'est vous dire !

Et je puis vous dire que de plus en plus de mes correspondants arrivent à cet état....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Lun 1 Jan 2007 - 18:36

Je vous trouve un peu agressif fourmi, vous affirmez sans rien prouver et on est sensé vous croire sur parole. Je vous réclame un postulat et une démonstration à partir de vos postulat, de chacune de vos propositions. Sinon tout ce que vous direz sera du vent ou de la poésie, rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laocoon
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Lun 1 Jan 2007 - 18:47

Je suis d'accord, vous parlez beaucoup mais ne faîtes rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Mer 3 Jan 2007 - 0:41

Citation :
Je vous trouve un peu agressif fourmi, vous affirmez sans rien prouver et on est sensé vous croire sur parole. Je vous réclame un postulat et une démonstration à partir de vos postulat, de chacune de vos propositions. Sinon tout ce que vous direz sera du vent ou de la poésie, rien d'autre.

Stéphane.....

Vous me décevez !!!!!!!!!!!

Je n'ai rien affirmé puisque, pour l'instant,; je ne vous ai rien livré de ce que je vous ai dit que je vous dirai !

Je ne vous demande pas de me "croire sur parole"..... je vous demande, après avoir entendu la vérioté que je veux vous exposer, de me dire siu vous avez la possibilité de dire que ce n'ets pas LA vérité .

Mais, dans la mesure où vous ne savez toujours pas ce que je vais vous dire, vous n'avez, OBJECTIVEMENT, qu'une attitude à avoir : attendre !

Au lieu de cela, vous réclamez un postulat et une démonstration à partir de mes postulats, de chacune de mes propositions, alors que vous ne savez mêlme pas s'il y a une ou des propositions, s'il y a même proposition....

Pire encore, vous conditionnez la crédibilité de ce que vous ne connaissez pas encore à la FORME que cela prendra et qui doit entrer dans les critères qui sont ceux qui vous satisfont.

Cordialement

Michel FOURNIER

Rappel de mes propos du 22 décembre :

Citation :
Je puis sans aucun problème vous indiquer une VERITE qui s'applique à moi, à vous, et à tous nos frères humains....

Elle est UNIQUE , UNIVERSELLE et INTEMPORELLE (à l'échelle humaine) mais vous ne pouvez pas dire qu'elle n'existe pas.... puisque VOUS existez, tout comme moi, tout comme nos frères humains .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre Idéalisme et Matérialisme   Aujourd'hui à 21:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre Idéalisme et Matérialisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» alternative entre porte-bébé et écharpe
» J'hesite entre 3 modeles de groupe 0/0+
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Humanités :: Philosophie-
Sauter vers: