Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fabriquerait-on l'histoire ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Fabriquerait-on l'histoire ???   Jeu 16 Nov 2006 - 18:25

Christophe Colomb a-t-il découvert l’Amérique en 1492 ? Ou bien ce sont
les Vikings qui l’ont découverte avant lui ? Mais, avant les Vikings, ceux
qui vivaient là, n’existaient-ils donc pas ?

L’Histoire officielle nous raconte que Vasco Núñez de Balboa a été le
premier qui a vu les deux océans du haut d’une montagne du Panama. Mais
ceux qui vivaient là, étaient-ils donc aveugles ?

Qui a donné leurs premiers noms au maïs ; et là la patate, et à la tomate,
et au chocolat, et aux montagnes, et aux fleuves de l’Amérique ? Hernan
Cortés ? Francisco Pizarro ? Mais ceux qui vivaient là, étaient-ils donc
muets ?

On nous a dit et on continue de nous dire que les émigrants du Mayflower
sont venus peupler l’Amérique. Mais l’Amérique était-elle donc inhabitée ?

Comme Christophe Colomb ne comprenait pas ce que les Indiens lui disaient,
il a cru qu’ils ne savaient pas parler.

Comme ils étaient nus, comme ils étaient pacifiques et comme ils donnaient
tout en échange de rien, il a cru qu’ils n’avaient pas d’intelligence.

Et comme il était sûr d’être entré en Orient par la porte de derrière, il
a cru qu’il était en présence d’Indiens de l’Inde.

Ensuite, au cours de son second voyage, l’Amiral a dicté un arrêté qui
stipulait que Cuba était une partie de l’Asie.

Ce document est daté du 14 juin 1494 et il stipule que les équipages de
ses trois caravelles reconnaissent que telle est la vérité et que
quiconque osera soutenir le contraire sera condamné à cent coups de fouet,
à dix mille maravédis d’amende et à avoir la langue tranchée.

Le notaire, Hernan Pérez de Luna, a signé l’acte et au bas de la page ont
signé aussi les marins qui savaient signer.

Les conquistadors exigeaient que l’Amérique fût ce qu’elle n’était pas.
Ils ne voyaient pas ce qu’ils voyaient, mais ce qu’ils voulaient voir : la
fontaine de jouvence, la ville de l’or, le royaume des émeraudes, le pays
de la cannelle. Et ils ont décrit les Américains comme ils avaient cru,
auparavant, qu’étaient les païens d’Orient.

Christophe Colomb a vu, sur les côtes de Cuba, des sirènes avec des
visages d’homme et des plumes de coq, et puis il a été convaincu que, non
loin de là, les hommes et les femmes avaient tous une queue.

En Guyane, selon Sir Walter Raleigh, les gens avaient les yeux sur les
épaules et la bouche au milieu de la poitrine.

Au Venezuela ; selon Frère Pedro Simón, il y avait des Indiens avec des
oreilles si longues qu’elles traînaient par terre.

Sur les rives du fleuve Amazone, selon Cristóbal de Acuña, les natifs
avaient les pieds à l’envers, avec les talons devant et les orteils
derrière et, selon Pedro Martín de Anglería, les femmes se mutilaient un
sein pour pouvoir tirer à l’arc plus facilement.

Anglería qui a écrit la première histoire de l’Amérique, mais qui n’y a
jamais mis les pieds, a aussi affirmé que dans le Nouveau Monde il y avait
des gens avec des queues, comme Christophe Colomb l’avait dit, et que
leurs queues étaient si longues qu’ils ne pouvaient s’asseoir que sur des
sièges percés.

Le Code Noir interdisait la torture des esclaves des colonies françaises.
Mais si les maîtres fouettaient leurs noirs ce n’était pas pour les
torturer, mais pour les éduquer et quand ils s’enfuyaient, ils leur
coupaient les tendons.

Elles étaient émouvantes les lois des Indes qui protégeaient les indiens
dans les colonies espagnoles. Mais bien plus émouvants encore étaient le
pilori et le gibet plantés au centre de chaque Grand Place du Centre Ville.

Elle était rudement persuasive la lecture de la sommation qui à la veille
de tout assaut livré à toute bourgade expliquait aux Indiens que Dieu
était venu sur Terre et qu’il avait mis à sa place Saint Pierre et que
Saint Pierre avait pour successeur le Saint Père et que le Saint Père
avait fait don à la reine de Castille de tout ce territoire et que c’était
pour cela qu’ils devaient quitter les lieux ou payer un tribut en or et
que s’ils refusaient ou s’ils tardaient à s’exécuter bataille leur serait
livrée et qu’ils seraient faits esclaves, eux, mais aussi leurs femmes et
leurs enfants. Malheureusement cette sommation était lue en rase campagne,
à l’extérieur du bourg, en pleine nuit, en langue castillane et sans
interprète, en présence du notaire, mais sans la présence d’un seul Indien
parce que les Indiens, à cette heure-là, ils dormaient à quelques lieues
de là sans se douter le moins du monde de ce qui allait leur tomber dessus.

Jusqu’à il n’y a pas très longtemps, le 12 octobre c’était le Jour de la
Race. Mais est-ce qu’une telle chose existe ?

Qu’est ce que la race ? Est-ce autre chose qu’un mensonge utile pour
dépouiller et exterminer son prochain ?

En 1942, quand les Etats-Unis sont entrés en guerre, la Croix Rouge de ce
pays a décidé que le sang noir ne serait pas accepté dans ses banques du
sang. On évitait ainsi que le mélange des races, interdit au lit, se fît
par voie d’injection. Mais quelqu’un a-t-il jamais vu du sang noir ?

Ensuite, le Jour de la Race est devenu le Jour de la Rencontre. Est-ce que
les invasions coloniales sont des rencontres ? Celles de hier et celles
d’aujourd’hui, ce sont des rencontres ? Ne faut-il pas les appeler plutôt
des viols ?

Peut-être l’épisode le plus révélateur de l’histoire de l’Amérique est-il
advenu en l’année 1563, au Chili. Le fortin de Arauco était alors assiégé
par les Indiens ; la garnison n’avait plus ni vivres ni eau, mais le
capitaine, Lorenzo Bernal, refusait de se rendre. Du haut de la palissade,
il cria :

- Nous, nous serons de plus en plus nombreux !
- Avec quelles femmes ? demanda le chef indien.
- Avec les vôtres. Nous leur ferons des enfants qui deviendront vos maîtres.

Les envahisseurs ont appelé cannibales les anciens Américains, mais plus
cannibale encore était le Cerro Rico de Potosí dont les puits de mine
dévoraient de la chair indienne pour alimenter le développement du
capitalisme de l’Europe.
http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=1998

Et on les a appelés idolâtres parce qu’ils croyaient que la nature est
sacrée et que nous sommes tous frères de tout ce qui a des jambes, des
pattes, des ailes ou des racines.

Et on les a appelés sauvages. Sur ce point au moins ils ne se sont pas
trompés, car ces Indiens étaient tellement ignorants qu’ils ne savaient
pas qu’il leur fallait demander un visa, un certificat de bonne conduite
et un permis de travail à Christophe Colomb, à Cabral, à Cortés, à
Alvarado, à Pizarro et aux émigrants du Mayflover.

(d'Eduardo Galeano - Brecha)

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 20 Nov 2006 - 17:40

Quand je pense que certains attendent 2006 pour se rendre compte que l'histoire est construite, produite, réécrite, réinterprétée, fabriquée...

Michel Foucault en parlait déjà dans les années 60. Avant lui, Braudel en parlait déjà. Avant eux, il y en avait d'autres...

L'Amérique a servi de "local" aux puissances européennes et à leur arrogance. Ils n'ont pas commis de crimes puisque les indiens n'étaient pas humains. Ils ont juste pris un territoire (ses ressources, etc.) sur lequel des animaux humanoïdes sans âme vivaient. Forcément, dans leurs histoires, ils n'en parlent pas, c'est sans intérêt...
Les tragédies du colonialisme en sont l'écho le plus proche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 20 Nov 2006 - 20:07

Citation :
Michel Foucault en parlait déjà dans les années 60. Avant lui, Braudel en parlait déjà. Avant eux, il y en avait d'autres...

N'avez-vous donc jamais remarqué que, lorsqu'un penseur de "bon sens", émet une remarque PERTINENTE, celle-ci :

- soit est récupérée par des "bien-pensants" qui vont la dénaturer et lui faire perdre tout son sens.

- soit elle provoque chez ceux qui se sentent "visés" une réaction qui vise à faire taire, ou a annihiler le penseur de "bon sens".

- soit elle provoque chez les mêmes qui se sentent visés une STUPIDE envie d'aller plus vite dans la démonstration de leur stupidité, avec pour objectif de démontrer que le penseur de "bon sens" n'est pas de "bon sens" (parce que le "bon sens" est chez eux !).... parfois, on voit jusqu'à même utliser la psychiatrie : "Il est fou donc non crédible".

Citation :
Quand je pense que certains attendent 2006 pour se rendre compte que l'histoire est construite, produite, réécrite, réinterprétée, fabriquée...

En parlant ainsi, vous vous comportez comme un de ceux qui se sentent visés.... car la seule VRAIE importance d'une remarque de "bon sens" est qu'elle soit partagée par TOUS.....

Il aura fallu, par exemple, attendre 2006 pour que, grâce à Internet, aux médias, et à l'envie de la CHINE de dominer la planète, pour que , en Europe, la MASSE des peuples ne découvre que ce n'était pas Christophe Colomb qui avait découvert l'Amérique (mais ce ne sont pas les Chinois non plus !)

http://www.1421.tv/maps.asp

Depuis des années, je le diffusais. Mais ce n'était que "préparer le terrain" pour que, une fois l'abcès percé, la guérison soit rapide .

Je pense, lomig, qu'il vous faut impérativement intégrer ces phénomènes comportementaux collectifs dans votre mode de pensée.... en commençant par vous en séparer vous-même, individuellement.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Ven 24 Nov 2006 - 0:34

Pour être sincère, je ne comprends rien à ton charabia.

Il ne s'agit pas de savoir que ce n'est pas Cristobal Colon qui a découvert l'amérique, puisqu'on apprend très jeune que ce sont des vikings. Des traces encore plus minoritaires peuvent affirmer que c'est un autre peuple, en tout cas, personnellement, je me suis arrêté aux vikings.

Il s'agit ici d'une histoire "d'images d'Epinal" collectionnées. Puis il y a l'histoire des romans, et puis il y a l'histoire des historiens. Voilà toutes les couches historiques que l'on trouve, avec leurs mythes, leurs erreurs, leurs généralités, etc.

Ce n'est pas qu'une question de "bon sens" (le bon sens n'existe pas, depuis le temps que c'est prouvé...), c'est une question de savoirs, d'articulations des savoirs, de mises en perspectives de savoirs avec nos croyances, nos cultures propres, etc.

L'histoire, ce n'es tpas une question de vérité, c'est une question d'archives et de connaissances disponibles, et tu l'exprimes très bien: si les chinois ont découvert le nouveau continent et que l'on ne le savait pas, c'est juste parce que l'histoire du monde, et celle qui est écrite par notre civilisation, pays, région...

Quant à votre dernier paragraphe, je ne vois pas à quels comportements vous faites référence, ni collectifs, ni individuels!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Ven 24 Nov 2006 - 9:09

"L'histoire est écrite par les vainqueurs"... et j'ajoute POUR les vainqueurs !

Mais les vainqueurs, un jour, peuvent très bien devenir les "vaincus".

Nous en avons , surtout en ce moment, la preuve quotidienne.

Par conséquent, et ceci n'est qu'une simple remarque de "bon sens" que vous allez avoir du mal à intégrer, lorsque le vainqueur d'un moment est vaincu, l'histoire se réécrit .

Bravo pour savoir d'où l'on vient, qui on est, où l'on va



Citation :
Ce n'est pas qu'une question de "bon sens" (le bon sens n'existe pas, depuis le temps que c'est prouvé...), c'est une question de savoirs, d'articulations des savoirs, de mises en perspectives de savoirs avec nos croyances, nos cultures propres, etc.

Encore une fois, vous émettez un jugement sur quelque chose que vous ne connaissez pas !


Ne sachant pas ce qu'est le bon sens, puisque n'en disposant pas, vous ne pouvez que nier son existence par tous moyens, l'affirmation péremptoire étant votre moyen de prédilection.


Débarrasez-vous du concept stupide d'"intelligence", remplacez-le par celui, intelligent cette fois, d'"ESPRIT CRITIQUE", et vous arriverez peut-être, enfin, à accéder au "bon sens"....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Ven 1 Déc 2006 - 19:20

Il n'y a pas de bon sens. Franchement, tu parles, toi-même de connaître la Vérité, avec un grand V comme vendetta, alors que c'est une création métaphysique qui n'existe pas plus que le "bon sens". Si tu avais un minimum de culture ethnologique ou anthropologique, tu en serais convaincu. L'évidence n'existe que pour celui qui sait. Le bon sens n'existe que pour celui qui détient tous les référents d'une culture donnée, tous les savoirs qu'il faut, pour "bien agir" selon les règles d'une société...

Je ne juge pas, contrairement à ce que tu dis, je prends des éléments objectifs: le bon sens n'est pas une intuition, n'est pas due au caractère "raisonnable" de quelqu'un (ça fait des siècles qu'on a prouvé quêtre raisonnable ne voulait rien dire), le bon sens est un think tank, un produit culturel.

Tu peux juger que c'est le bon sens que de ne pas coloniser un pays en administrant une religion unique par la guerre. Mais c'est un produit culturel: le "bon-sens" de l'époque, c'était de massacrer ces sauvages en leur faisant abjurer leur foi, pour éviter que le diable n'emporte aussi les occidentaux, parce que les "sauvages" étaient une menace. Et aussi, et surtout, et c'es tà toi que je m'adresse Fourmi, parce que, de toute façon, la VERITE, les occidentaux la détenaient, ils allaient pas s'abaisser à faire des concessions avec des sous-hommes.

L'esprit critique, je l'ai depuis mon plus jeune âge, et j'ai toujours nié le concept même d'intelligence. Le bon sens, par contre, a été mis à l'épreuve, lors de rencontres interculturelles, comme l'ont éprouvés les explorateurs, découvreurs, ou les ethnologues. Bizarrement, c'est toujours celui qui ne fait pas partie de la culture où il s'insère qui ne détient pas ce "bon-sens". Ou alors, il l'impose par la force. Bizarre, non? Cristobal Colon a imposé le bon sens du bien et du mal aux indigènes... Va falloir m'expliquer pourquoi...
LE BON SENS N'EXISTE PAS. C'est une invention des bien-pensants qui veulent éviter les justifications, parce que leurs arguments ne tiennent pas la route! Le bon sens, c'est l'évidence propre à une culture. L'évidence n'existe pas en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Ven 1 Déc 2006 - 20:17

Le numéro de "Science et vie" paru ce mercredi titre sur le fait que les pierres qui ont servi à la construction des pyramides égyptiennes ne seraient pas des pierres extraites de carrière, mais des pierres "confectionnées" dans des moules, à la manière du béton.

Cette thèse a été abordée il y a des années déjà.

En 1993, la revue "Incroyable et Scientifique" dont je détiens encore quelques exemplaires relatait ce FAIT étrange : dans des fragments des pierres qui avaient servi à la construction des pyramides, on avait trouvé des ongles humains et des cheveux.

Depuis 13 ans, les "scientifiques" freinaient des 4 fers pour que cette thèse qui bouleversait toutes les affirmations PEREMPTOIRES antérieures, ne vienne pas sur le devant de la scène....

C'est fini !!!!!!!!!!!!!!

Ce sera leur Apocalypse !

Ils avaient oublié que l'HISTOIRE a un sens, celui qui conduit à la VERITE, le "bon sens".... qui se nourrit des apports de l'ESPRIT CRITIQUE.

A qui le tour ????

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Mer 6 Déc 2006 - 13:52

... confused

Le sens de l'histoire, c'est la négation des dommages du colonialisme, le sens de l'histoire, c'est dire qu'un musulman est intrinsèquement mauvais, le sens de 'lhistoire, c'est dire que les extraterrestres ont atterri à Roswell...

Le sens de l'histoire n'existe pas. Il n'y a pas de direction, pas d'intelligibilité de l'histoire. Sauf à se pencher derrière et à RECONSTRUIRE le passé en le rendant cohérent. L'histoire ne mène pas à la vérité, pas plus qu'un chameau ou un nomade, l'histoire ne fait que représenter les événements humains que ceux-ci jugent importants... De là à y trouver la Vérité, c'est une croyance absurde...
On veut nous faire croire que "l'humanité" (le sentiment) existe depuis plusieurs dizaines de siècles, voire qu'il est génétique. Voilà ce que veulent nous faire croire les philosophes de pacotille et les généticiens de bas-étage.
Or ce n'est pas la vérité qui nous dira qui a raison, pas plus que l'histoire, c'est la domination d'un savoir sur un autre. l'histoire nous a appris que l'homme était produit, son humanité aussi, sa dignité aussi, tout est construit par l'histoire. S'il n'y avait pas eu de progrès de la médecine pour allonger la vie, si les politiques sociales n'avaient pas permis d'allonger la vie, la conséquence de la baisse de la natalité n'aurait pas vu le jour. La conséquence de cette baisse, qui est d'accorder plus d'importance à ses rejetons, car ils sont moins nombreux, n'aurait pas existé. Le mythe de l'instinct maternel n'aurait pas pu naître, l'importance qu'a la vie humaine n'aurait aucun sens, sa dignité non plus, et par conséquent, le sentiment d'humanité serait une billevesée.

Il n'y a pas de sens de l'histoire, il y a juste les vainqueurs et les vaincus, le hasard et la chance. être vainqueur ne signifie pas avoir raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Mer 6 Déc 2006 - 14:14

Citation :
Le sens de l'histoire n'existe pas.

UNE FOIS DE PLUS, une affirmation péremptoire qui ne repose que sur la subjectivité de son auteur....

Vous avez gagné, lomig.....

























Vous avez gagné le DROIT absolu de continuer à déverser vos flots de CONNERIES.....



















Personne ne vous en voudra car il faut bien que "jeunesse se passe" !














Bon courage !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Ben
bizut


Nombre de messages : 15
Localisation : http://debat-citoyen.sup.fr/
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Dim 4 Mar 2007 - 18:12

l'Histoire est une science en perpetuel mouvement. On apprend constament de nouvelles choses. Certes, elle peut être fabriquée sur certains points, mais cela peut être corrigé par les recherches.
Etant en fac d'histoire, on nous dit de ne jamais rester cloisonné sur un avis. Il faut toujours pouvoir se remettre en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://debat-citoyen.sup.fr/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Dim 4 Mar 2007 - 18:43

Citation :
l'Histoire est une science en perpetuel mouvement. On apprend constament de nouvelles choses. Certes, elle peut être fabriquée sur certains points, mais cela peut être corrigé par les recherches.
Etant en fac d'histoire, on nous dit de ne jamais rester cloisonné sur un avis. Il faut toujours pouvoir se remettre en question.

Merci de votre inrtervention....

L'histoire étant écrite par les "vainqueurs", mais la victoire étant un conept "éphémère", que reste-t-il de l'histoire quand les vainqueurs d'aujourd'hui deviennent les vaincus de demain (qui n'est jamais qu'aujourd'hui.... dans le futur).

Y-a-t'il seulement UNE histoire ???

N'y aurait-il pas plutôt des histoires dont il suffit de tirer la synthèse (la substantifique moëlle) pour que l'HISTOIRE existât ?

Et puis, après tout, qu'importe l'HISTOIRE qui n'est que l'écriture des pérégrinations humaines à travers le temps....

Hier a été demain et il devient aujourd'hui ; aujourd'hui a été demain et devient hier ; demain sera aujourd'hui puis hier...

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Dim 4 Mar 2007 - 18:45

Quand un parlement s'arroge le pouvoir de voter la nature de l'histoire celui-ci se prétend créateur de la réalité des événements.
C'est biensûr absurde.
La réalité est : Celle-ci ne se vote pas. Mais l'histoire peut se trouver mise au jour par son étude.
Mais, comment empêcher les vainqueurs de rédiger l'histoire qui leur convient.
Les USA ont gagné la guerre froide contre l'URSS ... Alors l'URSS fut l'apogé de l'antidémocratie, l'empire du mal, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Dim 4 Mar 2007 - 18:56

Je vis en Crète.....

Ici, il n'y a , même si on fait "semblant" de croire à .... il n'y a qu'UN seul DIEU : CHRONOS, le TEMPS, qui est le "Maître de l'Univers".....


Je m'en remets au TEMPS et, pour l'instant, je constate qu'il profite à François BAYROU............ ce qui correspond à ce qui est ma CERTITUDE....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Dim 4 Mar 2007 - 22:54

L'Histoire n'est pas nécéssairement écrite par les vainqueurs, elle l'est même de moins en moins.
L'Histoire était écrite jadis par les vainqueurs et souffrait d'innombrable biais (sociaux, raciaux, nationaliste, confessionnel, sexiste etc).
De nos jours on apprend aux historiens à passer outre ces influences.

C'est pourquoi les exemples que vous citez Fourmi ne peuvent être considéré comme émanent d'historiens scientifiques, ou alors ils sont le relais d'une thèse sans être une affirmation certaine.
Ils sont également la simplification de la réalité.

Il existe donc une véritable histoire qui se veut la relation exacte des faits. Elle se base sur une démarche bien préçise visant à alléger l'impact des biais, de même qu'il n'existe pas seulement un historien mais plusieurs donc pas nécéssairement du même avis sur un sujet.
Il y a également de nombreuses sciences utiles à l'Histoire qui permettent d'aprocher au mieux la réalité d'un fait passé.

Citation :
Les USA ont gagné la guerre froide contre l'URSS ... Alors l'URSS fut l'apogé de l'antidémocratie, l'empire du mal, etc.
Je vois mal comment on pourrait dire l'inverse ! Par contre, de nombreux historiens sortent des archives ou des oubliettes, des faits bien peu favorable aux USA.
Si seulement le vainqueur écrivait l'histoire, alors ces faits ne ressortiraient pas et l'on enseignerait, l'on écrirait une relation des faits extrêmement manichéenne.
Citation :
Quand un parlement s'arroge le pouvoir de voter la nature de l'histoire celui-ci se prétend créateur de la réalité des événements.
C'est biensûr absurde.
Ce n'est pas si absurde que cela. Je n'aimerais être juif et entendre foisoner les thèses révisionnistes.
Du reste, ces lois imposent surtout un jugement de l'histoire. On doit considérer les massacres d'arméniens comme un génoçide, on doit considérer la colonisation comme positive etc.
Citation :
Certes, elle peut être fabriquée sur certains points, mais cela peut être corrigé par les recherches.
Généralement, quand elle est fabriquée, surtout si le sujet est important, il se trouve tjs des historiens pour contredire les fabrications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 1:44

Citation :
Ce n'est pas si absurde que cela. Je n'aimerais être juif et entendre foisonner les thèses révisionnistes.
Du reste, ces lois imposent surtout un jugement de l'histoire. On doit considérer les massacres d'arméniens comme un génocide, on doit considérer la colonisation comme positive etc.

Mais quand donc, Savinien, vous sortirez-vous de cette "PERMANENCE" récurrente et lassante qui ne vous permet de voir la vie, l'histoire de l'humanité, l'avenir de l'humanité, que sous le seul angle de vision que celui des juifs....qui ont fabriqué LEUR HISTOIRE et qui ont voulu que leur histoitre soit celle de l'humanité ?????

JAMAIS vous ne pouvez vous sortir de ce cercle qui finit par devenir "vicieux"????????????????????????????

Quoiqu'il puisse être dit, vous ramenez tout aux juifs !

Certes, Savinien, Jean de Patmos a dit, dans l'Epilogue de l'Apocalypse, qu'il allait descendre des cieux une "Jérusalem Céleste" entourée de murs faits de pierres précieuses avec des portes qui porteraient les noms des 12 tribus d'Israël.

Certes, depuis des millénaires, le peuple juif, peuple à la nuque raide, est convaincu que Yahvé lui apportera, après Amaggeddon, la vie éternelle (Armageddon n'a qu'un sens : "Har maggidon", ce qui nous ramène à Maggidon" , tout simplement).

http://www.herodote.net/motHebreux.php?main=eea52cc78e324aa491bf765712733bf4

Mais ce peuple juif dont vous êtes , semble oublier trois choses essentielles :

- l'accès à la vie éternelle, dans la Jérusalem Céleste, se fait sous le regard d'un Yavhé pour qui le respect de la vie est ABSOLU.... et les iraëliens de Jérusalem, avec leur MUR et leurs bombes à fragmentation, sont loin de respecter ce principe ABSOLU.

Aïe, aïe,, aïe !!!!! ....et en plus, grâce au droit qu'ils se sont octroyés de recourir à l'USURE, ils continuent à adorer le veau d'OR !!!!!!!!!!!!



- Ensuite, il est question de lumière qui est celle de dieu pour éclairer cette Jérusalem Céleste.... une lumière permanente, naturelle.

Yahvé ou "Elie" est "Ilios", le soleil, et c'est lui qui y pourvoit

.... et , à ma connaissance, c'est ici, en Crète, plus précisément dans l'île de Gavdos qui est l'île de Calypso.... que l'énergie solaire est valorisée depuis des décennies, comme étant l'avenir de l'humanité (est-il besoin de vous rappeler qu'en grec, "APO" signifie "qui vient de ..." si bien quie "APO-CALYPSO" signifie, tout simplement "qui vient de CALYPSO") .

Pour en avoir la preuve, il vous suffit de vous référer au journal grec "TO BHMA" de ce jour, en page 50 , de ce jour !

OUI, ce pétrole qui ETAIT la clef énergétique planétaire n'était qu'un leurre !

La vraie énergie, irremplaçable et totalement onoffensive est celle du SOLEIL, le mot SOLEIL comportant en lui-même diverses façons de le dire : "ILEOS" , "SOL", "ELI".....

- enfin , il est question de venir boire l'eau de la vie, GRATUITEMENT.... et , dites-moi, Savinien, cela vous coûte-t-il un quelconque centime pour me lire et pour m'entendre vous apporter l'eau-de-la-vie par mon Verbe ????

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 3:38

Fourmi, je parle des lois imposant une vision de l'Histoire, comment voulez vous ne pas évoquer la Shoah et les négationistes ?

Vous êtes une fois encore tout à fait hors de propos ! Je ne vois rien du tout sous l'angle de vision des juifs. J'expliquais simplement que ces lois sur l'Histoire peuvent être justifiées.
Pour ce faire, je cite un exemple. J'ai pris les juifs et les négationistes comme j'aurais pu prendre les arméniens et les turques, seulement, à ma connaissance, il n'y a pas de lois interdisant de nier le génoçide arménien.

Je ne ramène donc rien du tout aux juifs, j'ai pris l'exemple le plus frappant, celui qui saute à l'esprit.

De plus, ce n'était pas et de loin, l'essentiel de mon post !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 10:01

fourmi a écrit:
Citation :
Ce n'est pas si absurde que cela. Je n'aimerais être juif et entendre foisonner les thèses révisionnistes.
Du reste, ces lois imposent surtout un jugement de l'histoire. On doit considérer les massacres d'arméniens comme un génocide, on doit considérer la colonisation comme positive etc.

Mais quand donc, Savinien, vous sortirez-vous de cette "PERMANENCE" récurrente et lassante qui ne vous permet de voir la vie, l'histoire de l'humanité, l'avenir de l'humanité, que sous le seul angle de vision que celui des juifs....qui ont fabriqué LEUR HISTOIRE et qui ont voulu que leur histoitre soit celle de l'humanité ?????

Vous êtes limite amusant avec vos éternelles divagations qui sont à 90% à coté du sujet (je dis limite parce que ca pue quand meme un peu, hein, sinon ca serait franchement fendard).

Savinien ne parle pas de la religion juive et de son "histoire" religieuse mais tout simplement de l'Histoire, la vraie, celle du siècle passé et qui intéresse un peu trop certaines cliques de nostalgiques du 3ème reich...

A moins que vous considéreriez l'histoire de la 2ème guerre mondiale comme "fabriquée par les juifs" ?

Parce que, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais cette guerre s'est passée ici et concerne autant les juifs que les non-juifs. Que ca vous plaise ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 11:09

Citation :
Je ne ramène donc rien du tout aux juifs, j'ai pris l'exemple le plus frappant, celui qui saute à l'esprit.

C'est l'exemple qui "saute à VOTRE esprit", c'est tout ce que je constate, car, comme pour l'Histoire, il peut y avoir d'autres exemples qui frappent d'autres esprits....

Mon esprit qui est très large et dans ses perceptions du monde et du temps, et dans ses valeurs, a été constamment assailli par les contradictions de l'Histoire de l'Humanité ce qui fait que, pardonnez-moi, je n'ai pas plus de raison de privilégier un exemple qu'un autre.... tant l'Histoire de notre Humanité contient d'HORREURS....

............comme par exemple, récemment, des bombes atomiques larguées sur des villes japonaises par un pays qui , aujourd'hui, est engagé dans une lutte contre les "Forces du mal", justifiant cette lutte avec des mensonges énormes, tandis que , de l'autre côté, on demande à des humains de se sacrifier pour massacrer en masse des "infidèles" qui se trouvaient concentrés dans deux tours jumelles symbolisant le "pouvoir maléfique de l'argent" pour qu'ils héritent d'un paradis où les attendent 70 vierges .... tandis que l'on pend un "leader" ... alors qu'on place au même moment l'aboliton de la peine de mort dans la Constitution française...........

Je pourrais vous parler des Amazones pour parler du sexisme, du dieu Mithra comme source, par opposition, du christianisme, d'Apollonius de Tiane comme "Messie" en concurrence avec Jésus de Nazareth, d'Alexandre le Grand, parti en quête (officielle) de terres, mais qui, en fait, ramenait des esclaves, de la Guerre des Gaules qui fut en réalité une guerre commerciale pour la vente du vin romain, de l'Apocalypse de St Jean qui contient des références à son époque MAIS aussi à la nôtre, etc... etc....

Mais, puisque ce qui vous saute à l'esprit est là.... alors, je vais parler de cela... pourquoi pas ... !


Citation :
Fourmi, je parle des lois imposant une vision de l'Histoire, comment voulez vous ne pas évoquer la Shoah et les négationistes ?

Je pourrais invoquer la Schoah et les négationistes, je pourrais vous raconter ce qui m'est arrivé lorsque je me suis retrouvé, seul, au milmieu du camp de Majdaneck, en larmes, parce que toutes les souffrances de ceux qui avaient péri ici m'assaillaient, je pourrais vous dire ce que je pense de ces "négationistes"....

Mais c'est d'autre chose , de quelque chose de bien plus global et permanent que je parle.... et quand vopus parlez des "lois" imposant une vision de l'histoire, vous utilisez une expression qui me convient mais vous ne lui donnez peut-être pas le même sens...

Vous écrivez :

Citation :
L'Histoire n'est pas nécéssairement écrite par les vainqueurs, elle l'est même de moins en moins.
L'Histoire était écrite jadis par les vainqueurs et souffrait d'innombrables biais (sociaux, raciaux, nationaliste, confessionnel, sexiste etc).
De nos jours on apprend aux historiens à passer outre ces influences.

Je lis donc que l'histoire est de moins en moins écrite par les vainqueurs.... ce qui veut dire, si on remonte le film de l'Histoire à l'envers, que l'Histoire, plus on remonte dans le temps, a été écrite massivement par les vainqueurs qui lui ont ainsi donné le sens qu'ils voulaient lui donner.... j'ose espérer que, puisque je ne fais que reprendre vos propos, nous serons d'accord sur ce point "fondamental".

Elle souffrait, dites-vous, d'innombrables "biais".... je pense comprendre "altérations"... et vous donnez quelques exemples. Là encore, je ne puis que partager votre point de vue.... car il est incontestable que l'histoire a un sens qui donne lieu à des déviances...
Le sens de l'histoire (des hommes) c'est que l'homme est apparu un jour sur terre, qu'il y restera un certain temps, qu'il souhaite y vivre HEUREUX comme il l'était dans l'utérus maternel, la Terre devenant, à sa naissance, sa nouvelle Mère, puis qu'il en disparaitra !

Actuellement, et depuis quelques décennies, heureusement, les historiens passent outre ces influences, dites-vous... vous allez jusqu'à dire qu'on leur "apprend" à passer outre ces influences...
Jusqu'à présent, je connaissais des historiens qui n'étaient pas reconnus comme tels parce qu'ils passaient outre ces influences... alors, je suis ravi d'apprendre qu'on leur apprend la LIBERTE.

Je constate que nous sommes donc d'accord....

Citation :
Il existe donc une véritable histoire qui se veut la relation exacte des faits.

Je n'en suis pas si sûr : si, aujourd'hui, on peut faire une relation "exacte" de faits, cela ne garantit pas pour autant que l'histoire qui s'élabore soit excate , et pour diverses raisons...

- Les "faits", quels sont-ils ? Qui les sélectionnent pour en faire des "faits" qui ont une importance "historique ?

- La description de ces faits, même si les faits sont vus par une caméra, est "orientée.... car même le cameraman choisit son angle de vue, ses images, a ses intentions...

- L'enchaînement des faits, leur assemblage est aussi le "fait" d'historien qui ont leur vision, leur orientation, leurs convictions...

Je ne cherche pas à dire qu'il existe une véritable ou une fausse Histoire... car, plus on remonte dans le passé, plus la "reconstitution" de l'histoire devient complexe voire impossible....

Ce que je sais, c'est que lorsqu'une conception de l'Histoire est reconnue, à un moment donné, comme OFFICIELLE, elle induit dans l'HUMANITE des choix idéologiques, des comportements , des "faits" qui donnent UN sens aux actes de la collectivité humaine

Un exemple :

- supposons un peuple qui s'invente un dieu tout-puissant qui lui impose diverses contraintes, lesquelles contraintes ayant pour objectif de faire de ce peuple le seul peuple qui survivrait lorsque la fin du monde arrivera.... c'est-à-dire que ce peuple dominera le monde.

- supposons qu'au fil des temps, un autre peuple s'invente un passé glorieux faisant de lui le peuple survivant d'une extraordinaire civilisation mythique disparue qui dominait le monde et dont il serait l'héritier .... ce qui lui permettrait alors d'envisager de dominer le monde.

- supposons qu'un beau jour, ces deux peuples se retrouvent en situation d'affrontement. Que se passera-t-il ? l'un voudra extreminer l'autre car il pourra y avoir deux vainqueurs en raison des positions de l'un et de l'autre.


De la science-fiction ? (ou plutôt de l'histoire-fiction)

Comme j'aimerais que cela en soit, de la fiction.....

Mais cette histoire globale a donné naissance à une Histoire de l'humanité qui dure depuis des millénaires et dont il serait temps que nous comprenions le sens afin de revenir dans le "bon sens" qui est celui-ci : sur cette petite planète dont on sait aujourd'hui qu'elle est en danger, et les hommes qu'elle porte en même temps qu'elle, il serait opportun que tous ces hommes, à l'avenir de plus en plus incertain , conjuguent leurs efforts non pour dominer le monde, mais pour VIVRE le BONHEUR, tout simplement, sur cette petite planète, en plaçant en priorité la nécessite de tout faire pour la préserver encore quelque temps !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 13:15

Citation :
Citation:
Je ne ramène donc rien du tout aux juifs, j'ai pris l'exemple le plus frappant, celui qui saute à l'esprit.


C'est l'exemple qui "saute à VOTRE esprit", c'est tout ce que je constate, car, comme pour l'Histoire, il peut y avoir d'autres exemples qui frappent d'autres esprits....

Mais lisez vous ce que j'écris ? Suivez vous quelque peu l'actualité ? Je ne parle pas de l'Histoire mais des LOIS M2MORIELLES . Lorsque l'on parle de négationisme, quel est donc alors selon vous, l'exemple qui saute à l'esprit du quidam lambda ?

Citation :
ce qui fait que, pardonnez-moi, je n'ai pas plus de raison de privilégier un exemple qu'un autre....
Seulement voilà, pour être jugé pour négationisme, jusqu'à présent, il faut s'en prendre uniquement à la Shoah !
Citation :
............comme par exemple, récemment, des bombes atomiques larguées sur des villes japonaises par un pays qui , aujourd'hui, est engagé dans une lutte contre les "Forces du mal", justifiant cette lutte avec des mensonges énormes, tandis que , de l'autre côté, on demande à des humains de se sacrifier pour massacrer en masse des "infidèles" qui se trouvaient concentrés dans deux tours jumelles symbolisant le "pouvoir maléfique de l'argent" pour qu'ils héritent d'un paradis où les attendent 70 vierges .... tandis que l'on pend un "leader" ... alors qu'on place au même moment l'aboliton de la peine de mort dans la Constitution française...........
MAis mon pauvre Fourmi, personne ne remet en cause les bombardements nucléaires (qui au demeurant ne furent pas les plus meurtrier de la Seconde Guerre Mondiale).

Citation :
Je n'en suis pas si sûr : si, aujourd'hui, on peut faire une relation "exacte" de faits, cela ne garantit pas pour autant que l'histoire qui s'élabore soit excate , et pour diverses raisons...
Qui se veut Fourmi, pas qui soit !
Citation :
- Les "faits", quels sont-ils ? Qui les sélectionnent pour en faire des "faits" qui ont une importance "historique ?
Mais l'historien ne sélectionne pas des faits, ne peut pas le faire, il doit tous les prendre en compte. Seulement certains fait ont, de part leurs conséquences, plus d'importance que d'autres : La prise de pouvoir par Hitler est beaucoup plus significative pour un historien relatant la Seconde guerre que la partie de boule entre Marius et Simplet.
Citation :
- La description de ces faits, même si les faits sont vus par une caméra, est "orientée.... car même le cameraman choisit son angle de vue, ses images, a ses intentions...
Bien sûr, elle reste orientée car l'être humain ne peut que tendre à l'objectivité mais la méthode enseignée augmentant énormément l'angle qui conduit davantage à une prise de vue d'ensemble qu'un plan cadré.
Citation :
Ce que je sais, c'est que lorsqu'une conception de l'Histoire est reconnue, à un moment donné, comme OFFICIELLE, elle induit dans l'HUMANITE des choix idéologiques, des comportements , des "faits" qui donnent UN sens aux actes de la collectivité humaine
Il y a deux histoires officielles : celle des historiens, basée sur une étude scientifique du passé et celle des politiciens, basée sur des arrangements avec le passé.
Ainsi l'on a longtemps enseigné que le Moyen-Âge était un âge sombre car cela asseyait une certaine politique. L'historien a mis bas ces sornettes.

L'exemple que vous donnez parle de
Citation :
mythes
créateurs, l'histoire passe par là pour en vérifier l'authenticité et souvent remet le mythe en question. Seulement voilà, il y a le mythe populaire, souvent issu d'une vulgarisation (nécéssaire, on ne peut donner en secondaire, des cours d'histoire de dix heures semaines) et la véritable connaissance de l'histoire. C'est le rôle de ces connaisseurs de rappeller l'histoire "vraie" lorsque des peuples s'enhardissent dans leurs mythes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 14:31

Citation :
............comme par exemple, récemment, des bombes atomiques larguées sur des villes japonaises par un pays qui , aujourd'hui, est engagé dans une lutte contre les "Forces du mal", justifiant cette lutte avec des mensonges énormes, tandis que , de l'autre côté,

L'"esprit large" ne doit pas oblitérer la mise en perspective ! La dernière guerre a fait 50 millions de morts !
Et il a fallu Hiroshima et Nagazaki pour y mettre un terme, ce qui représente environ 10.000 morts directs, et un total estimé au maximum à 250.000 morts en comptabilisant tous les "effets secondaires" de maladie liées à l'atomisation.
250.000 morts, c'est énorme, mais c'est aussi 0,25 % des morts de la guerre.
En mettant un terme à cette tuerie, on a sans doute épargné cent fois plus de vies.
Cessons de jouer à "battre sa coulpe".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 14:41

Citation :
Il y a deux histoires officielles : celle des historiens, basée sur une étude scientifique du passé et celle des politiciens, basée sur des arrangements avec le passé.
Ainsi l'on a longtemps enseigné que le Moyen-Âge était un âge sombre car cela asseyait une certaine politique. L'historien a mis bas ces sornettes.

Voilà qui nous permet de rester dans le sujet que j'ai initié et qui s'intitule "Fabriquerait-on l'histoire ? ".... avec une pointe d'humour ""socratique" destinée à jouer faussement l'ingénu afin que les uns et les autres s'expriment sur le sujet, pensant l'auteur de la question.... "ignare".

Il y a donc une histoire officielle, celle des historiens , basée sur une étude scientifique du passé..... je l'ignorais jusqu'à ce jour ....

Mais comment peut-on faire une étude "SCIENTIFIQUE" du passé quand on ne connaît pas ce passé ou que ce qui en est dit est une manipulation de l'histoire faite par des politiciens qui tirent intérêt de cette manipulation et qui "domine" les historiens ?

http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-3814108.html

Je me souviens d'une "altercation" verbale que j'ai eue avec Yves Coppens quand il déclara que Lucy était la plus ancienne femme de l'humanité et que, par elle, on pouvait comprendre pour quoi l'humain avait opté piour la position verticale..... je lui rétorquais que, un jour, on trouverait plus ancien qu'elle... et que, du coup, sa théorie s'effondrerait....

On a trouvé Tumaï.... sa théorie "scientifique" s'est effondrée.... mais on nous a sorti un magnifique "L'Odyssée de l'espèce" qui conforte sa théorie qui, pourtant, n'a plus de fondement scientifique !

Donc, si je comprends bien, les "historiens" seraient D'ABORD les critiques "scientifiques" de la version de l'Histoire concoctée par les politiciens, version qui est basée sur des arrangements avec le passé.

Dans ce cas, les historiens passent leur temps à tenter de rectifier des erreurs sur des thèmes définis par les politiciens.... mais ils n'écrivent pas l'Histoire car leur fonds est prédéfini....

Mais ne perdent-ils pas leur temps ????

Juste un exemple :

- nous sommes en 2007.

- si nous sommes en 2007, c'est parce que le Christ serait né il y a 2007 années, un 25 décembre de l'année ZERO, à Béthleem, d'une Marie qui était venue dans cette ville avec Joseph pour satisfaire à une demande de recensement décrétée par un empereur romain, une Marie enceinte mais on ne sait pas par quel "artifice" surnaturel.... et qu'il sera interdit de représenter enceinte dans toute la statuaire... par le Concile de Trente, (mais il en reste encore : http://www.cornillonconfoux.com/francais/dec2_vierge.html http://www.culture.gouv.fr/culture/noel/franc/mariavan.htm
http://www.patrimoinedefrance.org/ico012.htm (Yann HARLAUD, historien est un de mes amis personnels et il saurait vous parler de ses démêmés avec Patrick DEMOUY, lui aussi de mes amis, lui aussi historien, mais qui a l'appui de l'archevêché de Reims ) http://www.congoplus.info/article_congoplus-1864.html)



- les mathématiciens savent qu'il n'a pas pu exister d'an ZERO, les historiens savent que le Jésus-Christ dont on parle là a une existence incertaine, qu'il ne peut être né un 25 décembre qui est le jour du "Sol Invictus" des mitraïstes", qu'il serait né, s'il est né un jour, 6 ou 7 ans avant l'an ZERO (erreur de traduction du moine "Denys-le-Petit".... mais même ma Bible de Jérusalem, donne ce "scoop"), les biologistes savent que la "génération spontaneé" est une vue de l'esprit, pour les microbes, alors à plus forte raison pour les humains.....

Que d'éléments pour dire que nous ne sommes pas en 2007 mais plutôt en 2013 ou 2014.... et encore, si l'on accepte de prendre comme références la naissance de cet improbable Christ qui fut désigné comme Messie , parmi une multitude d'autres, vers 320, par un empereur romain qui voulait asseoir l'autorité de Rome sur l'ensemble du bassin méditérranéen.... les "chrétiens" sont donc des "vainqueurs" comme tant d'autres qui ont écrit leur Histoire en voulant la rendre "universelle" dans un nouveau "TESTAMENT" (le mot "Katholikos", en grec, signifie "universel" !!!!), à la suite d'autres peuples qui ont leur ancien TESTAMENT.... et que veut dire, précisément, le mot TESTAMENT ???



On comprend pourquoi les religions tiennent à leur calendrier qui recouvre "leur" histoire.... qui est devenue celle de la planète alors que de nombreux humains n'ont que faire de toutes ces "stupidités", ces contes pour prédicateurs du temps jadis, dit Monseigneur XXIII, archevèque de PARIS :

Citation :
extrait de l'Homélie prononcée à Reims par Monseigneuir XXII, alors archevèque de Tours, lors des fêtes johanniques , en la cathérale de REIMS, le 23 juin 2002 :

2. La peur engendre la dissimulation.

Est-il bien nécessaire aujourd’hui de faire la liste de nos peurs collectives ? Si nous ne pouvons pas nous en affranchir, en nommer quelques-unes nous donnera du moins quelque lucidité sur le temps que nous vivons. Jamais sans doute au cours de l’histoire de l’humanité, nous n’avons connu globalement plus de prospérité, plus de commodités de vie, plus de sécurité, qu’aujourd’hui en France. Les plus anciens n’ont pas besoin de remonter à Jeanne d’Arc pour évoquer le souvenir des misères de la vie, une génération suffit. Tant de biens produits et partagés, même si le partage n’est pas équitable, tant de facilités à vivre ne nous empêche pas d’être rongés par l’angoisse. Nous sommes parmi les pays qui consomment le plus de tranquillisants. Est-ce parce que nous avons beaucoup à perdre que nous avons tant de peurs ?

L’atome, la couche d’ozone, les usines Seveso, les aliments supposés pollués, le cancer, le sida, l’incertitude sur les retraites à venir, l’accompagnement de nos anciens dans les dernières années de leur vie, l’économie soumise aux jeux financiers, le risque du chômage, l’instabilité des familles, l’angoisse du bébé non-conforme, ou l’angoisse de l’enfant à naître tout court, l’anxiété de ne pas réussir à intégrer notre jeunesse, l’extension de l’usage des drogues, la montée de la violence sociale qui détruit, brûle, saccage et violente, les meurtriers aveugles de la conduite automobile.

Je m’arrête car vous pouvez très bien compléter cet inventaire en y ajoutant vos peurs particulières. Comment des hommes et des femmes normalement constitués pourraient-ils résister sans faiblir à ce matraquage ?

Matraquage de la réalité dont les faits divers nous donnent chaque jour notre dose.

Matraquage médiatique qui relaie la réalité par de véritables campagnes à côté desquelles les peurs de l’enfer des prédicateurs des siècles passés font figure de contes pour enfants très anodins.


Ici, en Crète, c'est la "révolution" car ne voilà-t-il pas que l'on veut harmoniser les calendriers européens : Pâques se célèbrera désormais le même jour dans toute l'Europe, les saints seront fêtés les mêmes jours, etc....

Mais qui décide de la véracité de la date de la crucifixion de ce Christ incertain ?

Mais qui décide que tel Saint doit être fêté tel jour qui deviendra alors jour de congé ?

Mais qui décide que le Père Noël qui a supplanté" le "petit Jésus" dans sa crêche, doit être habille de rouge et de blanc, couleurs d'une boisson qui voulait se faire boire même en hiver ?

Allons, Savinien, soyons sérieux : je connais parfaitement les travaux des "historiens" dont vous parlez... et je leur rends un très respectueux hommage pour l'énorme travail qu'ils accomplissent, pour les risques qu'ils prennent parfois, pour les vérités qu'ils petrmettent d'entrevoir....

MAIS , Savinien, que changent-ils en ce bas-monde qui continue à s'enfoncer dans une ignorance crasse, qui refuse de tirer les leçons d'un passé qui pourrait remettre en cause le présent qu'ils nous concoctent ?????

Ah ! Comme je voudrais que ces "historiens", plutôt que de se crêper le chignon sur des broutilles, abordent le problème de face et sur le fond et fassent taire ces politiciens qui manipulent NOTRE histoire !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 14:49

Il est vrai qu'il aurait certainement mieux valut faire des opérations militaires classiques, extirper les japonais de chaque îlot du Pacifique, débarquer au Japon et en réaliser, l'arme à la main, l'occupation entière.

Quand on voit que le débarquement sur l'île de Bétio (petite île miniscule) n'a laisser que 146 survivants dont seulement 16 japonais sur une garnison de 4700 hommes ... La bataille d'Okinawa vit 110.000 japonais perdent la vie sur 120.000... On est en droit de se demander ce qu'aurait couter en vie japonaise l'invasion du Japon.

Et je ne parle même pas de vie française (en effet, la France se préparait à envoyer des troupes).

Non, de grâçe, cessons les trips moraux à trois centimes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 16:44

Citation :
Il est vrai qu'il aurait certainement mieux valut faire des opérations militaires classiques, extirper les japonais de chaque îlot du Pacifique, débarquer au Japon et en réaliser, l'arme à la main, l'occupation entière.

Il aurait mieux valu ne JAMAIS se sentir "obligés" à en arriver là !

Pourquoi donc des milliers d'humains ont-ils eu à subir des attaques d'un "ennemi" aussi lointain dans l'espace ?????

.......... un "ennemi" qui, encore aujourd'hui, au nom d'une conception de la démocratie qui n'est que la leur (héritée, mais "biaisée" de la démocratie crétoise que les athéniens, déjà, ont pervertie) occupe soit-disant "légitimement" un pays lointain, comme par hasard proche d'un autre pays nouvellement créé mais qui a une idéologie où les références à l'argent-monnaie (l'usure) est une permanence... à un tel point que, sur leurs billets de banque, ils ont écrit qu'ils avaient foi en leur DIEU....

http://origines1.chez-alice.fr/DOLLAR.htm

http://www.unisson06.org/phpbb2/viewtopic.php?p=2105#2105

Pourquoi les histoierns semblent-ils ne jamais s'être posés ce genre de question ?

Pourquoi, alors que les réponses sont évidentes, n'entend-on jamais un historien COURAGEUX révéler ce qui se passe réellement dans ce monde dominé, depuis CRESUS, par la monnaie qui a anéanti l'homme pour en faire l'esclave de l'argent ?

http://origines1.chez-alice.fr/grossous.htm

http://origines1.chez.tiscali.fr/quiestjesus.doc

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Savinien
bavard
bavard


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 17:31

Citation :
Pourquoi donc des milliers d'humains ont-ils eu à subir des attaques d'un "ennemi" aussi lointain dans l'espace ?????

D'abord ce sont les japonais qui ont tirés les premiers (Pearl Harbor) ensuite les USA ne sont pas si loin du Japon (Midway, Alaska-Dutch Harbor fut aussi attaqué) mais aussi que les USA étaient présent aux Phillipines (Corregidor, Bataan). Je ne parle même pas de leurs cannonières silonnant les fleuves chinois (attaquée "accidentellement par les japs envahissant la Chine).

Fourmi, vous n'allez tout de même pas faire des japonais, des saints hommes rempli d'amour et de fraternité quand même ?

Citation :
à un tel point que, sur leurs billets de banque, ils ont écrit qu'ils avaient foi en leur DIEU....
Mais cela n'a rien à voir ! Les américains ne sont pas plus accro à l'argent que nous.
Citation :
http://origines1.chez-alice.fr/DOLLAR01.htm
Ce site est un ramassis de conneries, Hitler n'a jamais été inspiré par les illuminatés de Bavière et Hitler est né en Bohême pas en Bavière, à passer sa jeunesse "adulte" à Vienne ! Ses inspirateurs sont Wagner et Chamberlain prinçipalement.
Il ne restera durablement en Bavière qu'après la première guerre mondiale !
Et alors je vous laisse apprécier le pseudo rapport en Hilter et les franc-maçons (qu'Hilter ne pouvait sentir). Sans parler du mythe à la con des franc-maçons voulant domminer le monde !

Citation :
Pourquoi les histoierns semblent-ils ne jamais s'être posés ce genre de question ?
Parce qu'elles sautent aux yeux de tous qui connait l'épisode de l'indépendance des USA ! Le rapport à Dieu a toujours été très fort parmi ces protestants et (pour la plupart) franc-maçons. Le "In God we trust" n'est là que pour rappeller l'existence de Dieu.
Citation :

http://www.unisson06.org/phpbb2/viewtopic.php?p=2105#2105
encore un ramassis de conneries et un manque absolu de discernement. La Bible n'a pas pour vocation à écrire l'Histoire. C'est un receuil de mythes, de fables, de poésies et de lois que l'on peut interprêter. Prêter serment sur la Bible est une symbolique signifiant que l'on n'osera pas renier sa foi, ses prinçipes et mentir.
Quand au trip de "toutes les religions ont fait des milliers de morts", c'est de la vaste couillonade ! A moins qu'une religion (comme une secte indoue ou celle recommandant les sacrifices humains) ne prône la mise à mort, ce sont des HOMMES qui ont INTERPRÊTE des écrits pour mener au massacre. C'est du moins le cas pour les trois grandes religions du livres (Lomiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiig je défends l'islam !).
On a bien massacré allègrement au nom de prinçipes généreux comme "Liberté Egalité, Fraternité".
Citation :
ce monde dominé, depuis CRESUS, par la monnaie qui a anéanti l'homme pour en faire l'esclave de l'argent ?
L'argent existe depuis bien avant Crésus, celui çi et son prédécesseurs ne sont qu'à l'origine de la pièce de monnaie. L'accumulation de biens remonte bien plus haut dans les âges !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Lun 5 Mar 2007 - 19:56

Bien Savinien,


Le ton que vous employez, votre mauvaise foi permanente, votre attitude systèmatique de rejet de ce que je puis dire me conduisent à cesser, jusqu'à ce que vous soyez devenu quelqu'un de cordial et donc de fréquentable, tout échange avec vous.

J'ai été courtois, j'ai été patient, j'ai été tolérant... mais il y a des limites à tout.... y compris à la tolérance....

Si j'ai quelque chose à dire, à l'avenir, de vos interventions, je continuerai à la faire mais sans m'adresser directement à vous, ce qui devrait vous dispenser de vos manifestations gratuites et insultantes d'agressivité à mon encontre.

JAMAIS je ne vous ai méprisé ou insulté.... et cela même si je suis en désacopord avec vous....

Ce sont des idées, des arguments, des informations que l'on échange sur ce forum, pas des insultes, des jurons ou des arguments de mauvaise foi basés sur des interprétations éhontées.

Exemple :

Citation :
Fourmi, vous n'allez tout de même pas faire des japonais, des saints hommes rempli d'amour et de fraternité quand même ?

Je ne porte aucun jugement, ni sur les japonais, ni sur quelque autre nation puisque je me borne à dire que les manipulations de l'Histoire , fomentées par LES UNS ET LES AUTRES , finissent par dresser des groupes d'humains contre d'autres alors que la situation planétaire est telle qu'il convient d'unir les efforts de tous pour assurer notre SURVIE !

En revanche, la façon dont vous parlez des japonais dans cette phrase démontre de votre part une appréciation négative.... qui n'est que la vôtre, qui n'engage que vous, homme incapable d'avoir le recul nécessaire pour apprécier la situation dans son ensemble.

Sortez le nez de vos livres d'histoire, prenez quelque distance et tout ira mieux....pour vous !

Restons-en là.

Je ne souhaite aucun commentaire de votre part sur ce que je viens d'écrire ici .

Cordialement .

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fabriquerait-on l'histoire ???   Aujourd'hui à 15:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Fabriquerait-on l'histoire ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Humanités :: Pédagogie-
Sauter vers: