Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le plus mauvais vendeur de la Terre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Le plus mauvais vendeur de la Terre !   Jeu 16 Nov 2006 - 17:21

Il y a quelques années, j'ai écrit un livre "POURQUOI... MAIS ALORS ?"

Mon idée était "originale" : chaque page du livre se suffisait à elle-même et, par conséquent, je voulais que les pages soient vendues séparément, l'acheteur-lecteur, ensuite, compsant son livre au gré de sa fantaisie....

Je n'ai pas trouvé d'éditeur !

Je possède encore ces pages.....


Alors , quelques années plus tard, j'ai écrit un autre livre "HORS DES LABYRINTHES"....

Mais je ne voulais pas que le prix d'achat du livre soit un obstacle pour les éventuels lecteurs.... alors j'ai proposé le téléchargement GRATUIT de mon ouvrage par internet.....

Beaucoup ont ainsi pu avoir accés à mes 184 pages d'écriture et de documents.....



BIZAREMENT, jamais je n'ai eu de commentaires, ni bons, ni mauvais, sur ma "prose".....



EUREKA, dirait mon ami Archimède !

Aujourd'hui, en tentant de relire cette avalanche de mots et de connaissances, j'ai TROUVE :

Il suffit de lire le prologue pour SAVOIR TOUT ce que je ne cesserai , par la suite, de rabâcher !

Alors, pour vous épargner la fastidieuse lecture de ce que j'avais écrit, contentez-vous de lire le prologue qui ne fait que 2 pages....

Et, pour vous éviter des manimpulations fastidieuses, souffrez que je vous copie ci-dessous ce prologue :

Citation :
"Une fois en possession des Arcanes de l'Art Royal, nous nous inquiétâmes de savoir si c'était là le BONHEUR . Et chacun, s'imaginant être parvenu au bout du Labyrinthe, tomba de haut . Car nous nous rendîmes seulement compte alors que nous étions revenus sans le savoir sur nos pas, nous retrouvant au même point qu'au début de la recherche, et tout aussi peu pourvus de ce après quoi nous soupirions ."



Propos placés par Platon dans la bouche de Socrate lors d'un dialogue où le sophiste Euthydéme fait l'objet de moqueries.

PLATON : disciple de Socrate et maître d'Aristote 428 à 348 avant Jésus-christ.

SOCRATE : 470 à 399 avant Jésus-Christ



PROLOGUE

Tout est dit, et remarquablement dit, par nos illustres amis Platon et Socrate... et ceci a été exprimé par eux il y a presque 2 300 ans. Quelle actualité ! Voici, en termes plus actuels mais pas forcément plus accessibles tant est grande notre "faculté" à rendre compliqué ce qui est simple, la"leçon"à en tirer :

- L'Homme est en quête du bonheur et pense que, pour accéder à ce bonheur, il faut pénétrer les secrets (arcanes) qui y conduisent.

- Quand, après de longs, patients et douloureux efforts, il détient ces secrets, il se met à s'interroger pour savoir s'il a véritablement atteint son but.

- Le simple fait de "s'inquiéter" de savoir si c'est bien là le bonheur porte atteinte, fait ombrage à la qualité de ce qu'il avait obtenu; le doute ravageur et rongeur altère le bonheur qui, de ce fait, ne peut plus être qualifié comme tel... alors la quête pour découvrir et posséder de nouveaux secrets continue, reprend pour l'Homme.

Il se retrouve à nouveau devant l'entrée d'un labyrinthe, du même labyrinthe qui conduit au bonheur... et tout recommence... et recommencera encore, et encore, jusqu'à ce que la vie elle-même cesse et que la Mort mette un terme définitif à cette quête... mais même cette réalité ultime, cette mort, est une nouvelle ouverture béante à la visite d'un Labyrinthe qui, par son importance, dévore la vie avant qu'elle ne soit achevée ?
Le bonheur est-il donc dans cette quête intellectuelle incessante et insatiable ? Cette frustration permanente qu'est l'illusion du bonheur atteint et possédé, puis perdu et à redécouvrir, est-elle vraiment apaisante ? Est-il nécessaire de connaître impérativement un Absolu imaginaire, et donc malléable à l'infini pour connaître et vivre le bonheur ?
Et, au fond, cet Absolu est-il un Absolu universel, absolu, ou l'Absolu dont chacun peut et doit se satisfaire ? Mais alors, en quoi cette quête est-elle nécessaire, si ce n'est pour apprendre à se contenter de l'Absolu sans cesse renouvelé qu'est chaque minute que nous passons sur notre petite planète, au sein du village Terre. J'en ai trouvé, sur mon chemin, de ces Labyrinthes où l'on risque de perdre la "santé" tant les épreuves sont rudes.
Je vais vous narrer quelques-uns de mes périples, mais surtout la chance fantastique que j'ai eue, un soir de 1993, au passage d'une charmante chauve-souris. Elle m'a tout simplement permis de "découvrir" celui que je prétends être LE Labyrinthe; mais ne livrerai aucun combat pour imposer à quiconque mon intime conviction; je communiquerai seulement mes informations comme elles me sont parvenues, et elles constitueront ainsi, pour mes lecteurs, à leur tour après moi, un labyrinthe dans lequel ils auront loisir de se perdre... et de s'échapper ?

C'est sans doute grâce à cette découverte PALPABLE, à ce parcours "in situ", que j'ai pu me délivrer de cette hantise de la recherche frénétique: si la curiosité est restée, elle a perdu son caractère passionné et excessif qui faisait percevoir mes affirmations comme subjectives, péremptoires... et parfois intéressées !

Puisse la relation de mes "inexpériences" vous permettre l'économie de nombre de mes errances, vous faire découvrir plus vite ce que j'ai découvert dans l'Antre du Minotaure en 1995: ma "Pierre Philosophale". "Pierre" comme symbole de la durée, "philosophale" comme amie de la sagesse.

J'ai simplement découvert que le bonheur réside dans quelque chose de très simple, accessible à tous: savourer la VIE et les plaisirs que I'on éprouve à la construire, au mieux de ses possibilités pour soi, pour ses proches, dans un monde où chacun respecte l'autre en le percevant strictement comme un de ses semblables tout simplement, animé du même désir de satisfaire ses besoins fondamentaux. Le reste, tout le reste, n'est que balivernes.

Et pourtant, je sais déjà que les propos que je tiens ici, bien que longuement et mûrement réfléchis, se verront qualifier de vocables très divers, dont certains négatifs, tels que populistes, naïfs, idéalistes, utopistes, etc...

A propos de l'utopie, qu'il me soit permis d'ajouter ce qui suit: j'ai repris à mon compte une affirmation du Professeur Jacquard. J'ai, moi aussi, définitivement chassé de mon vocabulaire le mot "utopie" pour le remplacer par celui de "projet".

Dans le concept d'utopie, on trouve exprimé, en même temps qu’une idée de perfection, l'idée de l'impossibilité d'atteindre cette perfection dont on dit, d'ailleurs, qu'elle ne peut exister.

Pourquoi alors passer sa vie à chasser les imperfections si ce n'est pour s'approcher au plus près de cette perfection, voire même à l'atteindre ?

En revanche, dans l'idée de projet, il n’y a pas cet"a priori"d'inaccessibilité qui freine l'élan, qui brise l'impulsion en tempérant l'optimisme dynamisant.

Il y a un objectif, pourquoi pas ambitieux, qui est défini, une stratégie qui est mise en place, des moyens qu'il convient de réunir et de structurer, le tout soutenu par une volonté et une constance inébranlables, prêtes à se heurter victorieusement aux difficultés.

Après ces sentencieuses paroles, je vous invite donc à parcourir, en ma compagnie, le Labyrinthe de Crête et ceux de nos esprits torturés par la soif d'Absolu. En ce qui me concerne pour les avoir douloureusement découverts et appris, je connais les itinéraires.

Ma visite sera strictement touristique, en terrain connu et je saurai retrouver les sorties. Libre à vous de me quitter en chemin pour mener vos propres investigations... vous ne craignez plus rien car Thésée a définitivement tué Minotaure.


BONNE ROUTE ... et au plaisir de nous retrouver à la sortie !!

Au cas où certains, téméraires et inconscients, voudraient tout de même lire l'ouvrage en question, voici le lien pour le télécharger :

http://origines1.chez.tiscali.fr/HDL.zip
Hors des labyrinthes


Mais , après tout, pourquoi donc vous encombrer avec ce que j'écris : fermez donc votre ordinateur et allez vous promener, ici et maintenant, dans le froid ou dans la chaleur.... et respirez, pensez... ou ne pensez pas.... !!!!!

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Le plus mauvais vendeur de la Terre !   Dim 19 Nov 2006 - 18:51

j'economise pour un voyage en crete cet été Very Happy , vous n'etes pas si mauvais vendeur cher fourmi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Le plus mauvais vendeur de la Terre !   Dim 19 Nov 2006 - 21:03

Si vos ressources sont modestes, cher Stéphane, sachez que je puis vous offrir l'hébergement (c'est-à-dire un toit, une salle de bains, un lit, etc...)

Mes ressources étant modestes, vous participerez aux frais de "bouche", et, comme je n'ai pas de voiture, vous devrez vous résigner soit aux transports collectifs (luxueux, vous serez surpris !) ou à une location de voiture.


Mais l'ESSENTIEL n'est pas là .....



Il est dans le coeur des crétois....

Il est dans ces paysages merveilleux et changeants....

Il est dans cette spiritualité irremplaçable parce que NÔTRE.... profondément....


Je vous offrirai tout cela, gratuitement....


Je suis ravi d'apprendre que vous serez des nôtres l'an prochain !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Le plus mauvais vendeur de la Terre !   Lun 20 Nov 2006 - 11:20

Je te remercie pour ton accueil chaleureux fourmi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Le plus mauvais vendeur de la Terre !   Lun 20 Nov 2006 - 12:06

Nous en reparlerons lorsque vous serez là et que nous boirons un oyzo à la terrasse du "Belgos", mon "PC"....

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plus mauvais vendeur de la Terre !   Aujourd'hui à 0:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plus mauvais vendeur de la Terre !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matelas au sol ou surélevé ?
» Placki kartoflane = galettes de pommes de terre
» Soupe crémeuse au munster et pommes de terre à la bière
» 1847 - Train Rouen-Le Havre, PAILLETTE, Tremblement de terre ...
» Le mauvais coin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Archives :: Archives :: Bazar à trier-
Sauter vers: