Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nairobi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Nairobi   Lun 6 Nov 2006 - 8:31

http://www.cyberpresse.ca/article/20061105/CPACTUALITES/611051296/1020/CPSCIENCES

Citation :
Climat: ouverture lundi à Nairobi de la 12e conférence internationale

Agence France-Presse

NAIROBI


La 12e conférence internationale sur le climat ouvre ses travaux lundi à Nairobi sous l'égide des Nations unies, avec l'objectif affiché de pérenniser et de renforcer les efforts engagés pour lutter contre la menace que fait peser le réchauffement de la planète.

Quelque 6.000 participants sont attendus à la conférence, qui sera clôturée le 17 novembre. La cérémonie d'ouverture dans la capitale kényane est prévue lundi à partir de 10H00 (07H00 GMT).

Un récent rapport publié de l'économiste britannique Sir Nicolas Stern, qui prévoit un impact socio-économique du changement climatique équivalent à celui des deux guerres mondiales ou de la crise de 1929, devrait stimuler les débats.


Pour la première fois, les travaux se déroulent dans un pays d'Afrique sub-saharienne, continent particulièrement vulnérable au réchauffement et tout aussi démuni pour y faire face.

Comme à Montréal l'an passé, la réunion de Nairobi abrite parallèlement les négociations au titre de la Convention (COP12) - à laquelle adhèrent 189 des 192 Etats membres de l'Onu - et la 2e réunion des parties au Protocole de Kyoto (MOP2), ratifié par 156 pays à l'exception notable des Etats-Unis ou de l'Australie.

Parmi les chantiers prioritaires, selon une source diplomatique occidentale: "l'après Kyoto", qui expire en 2012, l'enrôlement des grandes économies émergentes comme l'Inde, la Chine ou le Brésil dans les efforts de lutte contre l'effet de serre et l'aide aux pays en développement dans ce domaine.

Sur la période 2008-2012 actuellement couverte par le Protocole, seuls 35 pays industrialisés et l'Union européenne - dits pays de l'Annexe I, qui représentent un tiers environ des émissions mondiales - sont tenus collectivement de réduire de 5% leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), essentiellement liées à la combustion des énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon).

bur-mc/mpd


http://www.cyberpresse.ca/article/20061103/CPSCIENCES/61103129/1020/CPSCIENCES

Citation :
SELON UNE ÉTUDE

Les poissons pourraient disparaître des océans d'ici 2048

Associated Press

Washington


Si rien n'est fait, la pollution et la surpêche pourraient faire disparaître la quasi-totalité des espèces de poissons et crustacés des océans d'ici 2048, selon une étude publiée ce vendredi dans la revue américaine Science.

«Que l'on regarde les résultats d'expériences en laboratoires ou les études sur l'ensemble des océans, nous faisons le même constat. En perdant des espèces, nous perdons la productivité et la stabilité de tout l'écosystème» marin, explique Boris Worm, principal auteur de l'étude réalisée par des biologistes et économistes américains et canadiens.

Le scientifique, de l'Université d'Halifax au Canada, s'est dit «choqué» par la généralisation de ce phénomène, «au-delà ce que nous imaginions». Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont fait la synthèse de données couvrant 1000 ans d'histoire marine, 32 expériences scientifiques, des études effectuées dans 48 domaines marins protégés et des statistiques des Nations unies sur la pêche de 1950 à 2003.


http://www.notre-planete.info/ecologie/devdurable/freinsdd_1.php

Citation :
Aucune échéance ni ligne de conduite pour chaque pays ne sont venues ponctuer ces belles paroles !
On sait que le soleil, qui n'est pas prêt de s'éteindre, constitue, par ses rayons, une énergie 15000 fois supérieure à celle nécessaire à la population mondiale chaque année. Pourquoi ne pas récupérer ce don de la terre ?

Le solaire, l'éolien, l'hydraulique, la biomasse, la géothermie, appliqués à grande échelle, peuvent remplacer nos énergies conventionnelles et polluantes.
Selon l'Epia et Greenpeace, l'énergie solaire pourrait fournir l'électricité nécessaire à plus de 1 milliard de personnes et créer plus de 2 millions d'emplois d'ici 2020. En 2040, 25% de la demande énergétique mondiale prévue pourrait être assuré. Lorsqu'on sait qu' un être humain sur 3 n'a pas accès à l'électricité, que ces énergies renouvelables préservent l'environnement, créent des emplois et favorisent la production agricole, donc la réduction de la pauvreté, on se demande bien si nos institutions fonctionnent correctement ! Pourquoi personne ne suit le Brésil et l'UE lorsqu'en 2002 ils proposent des objectifs précis et des dates en vue de l'utilisation de ces énergies ?

Nous détruisons notre planète alors même qu'elle nous offre, tous les jours, l'énergie dont nous avons besoin.
Prenons conscience des réalités, des réalités qui ne sont pas essentiellement économiques ! Nous savons très bien que nous polluons nos mers, notre sol et notre atmosphère. Mais ces éléments sont les facteurs même de l'apparition de la vie et de sa préservation ; sans eux, notre espèce s'éteindra. C'est ce que nous voulons ?

Que de victimes pour cette énergie qui n'existera plus dans 50 ans ! A moins de découvrir rapidement d'hypothétiques gisements sous-marins, l'exploitation du pétrole devrait cesser dans une quarantaine d'années. Par ailleurs, la durée d'exploitation du gaz naturel est estimée à 62 ans, et celle du charbon et de l'uranium à un peu plus de 200 ans.
Ces énergies sont non seulement épuisables mais également polluantes. L'AIE (Agence internationale de l'énergie) prévoit 61% d'augmentation des consommations énergétiques mondiales d'ici à 2030 : 30% en Europe, 42% aux Etats-Unis, 119% en Chine, 188% en Asie du Sud. Vous imaginez les futurs pics de pollution !

Et la guerre, toujours la guerre…Qui oserait affirmer aujourd'hui que le véritable enjeu des deux guerres en Irak n'était pas le pétrole ?
Cette énergie, polluante, est, depuis une cinquantaine d'année, l'objet de toutes les convoitises, et la cause de bien des bouleversements (statut des pays de l'OPEP et collusion entre terrorisme et démocratie, Koweït, Irak). Les sociétés industrialisées se sont rendues esclaves de l'or noir à cause de leurs choix en politique énergétique. Toutefois, conscients que le pétrole est épuisable, nos gouvernants vont bien devoir, par nécessité, élaborer de nouveaux systèmes d'utilisation des ressources. Il serait temps !


Permettez-moi (et même si vous le le permettez pas) de vous soumettre lire la fin du texte du Critias de mon ami Platon qui a tant fréquenté cette Crète puisqu'il y a même écrit "la république et lers Lois"....., un texte dont des ignorants, des peureux et des manipulateurs ont prétendu qu'il était inachevé :


Citation :
...Pendant de nombreuses générations, tant que la nature du dieu se fit sentir suffisamment en eux, ils obéirent aux lois et restèrent attachés au principe divin auquel ils étaient apparentés.

Ils n'avaient que des pensées vraies et grandes en tout point, et ils se comportaient avec douceur et sagesse en face de tous les hasards de la vie et à l'égard les uns des autres.

Aussi, n'ayant d'attention qu'à la vertu, faisaient-ils peu de cas de leurs biens et supportaient-ils aisément le fardeau qu'était pour eux la masse de leur or et de leurs autres possessions.

Ils n'étaient pas enivrés par les plaisirs de la richesse et, toujours maîtres d'eux-mêmes, ils ne s'écartaient pas de leur devoir.

Tempérants comme ils étaient, ils voyaient nettement que tous ces biens aussi s'accroissaient par l'affection mutuelle unie à la vertu, et que, si on s'y attache et les honore, ils périssent eux-mêmes et la vertu avec eux.


Tant qu'ils raisonnèrent ainsi et gardèrent leur nature divine, ils virent croître tous les biens dont j'ai parlé.

Mais quand la portion divine qui était en eux s'altéra par son fréquent mélange avec un élément mortel considérable et que le caractère humain prédomina, incapables dès lors de supporter la prospérité, ils se conduisirent indécemment, et à ceux qui savent voir, ils apparurent laids, parce qu'ils perdaient les plus beaux de leurs biens les plus précieux, tandis que ceux qui ne savent pas discerner ce qu'est la vraie vie heureuse les trouvaient justement alors parfaitement beaux et heureux, tout infectés qu'ils étaient d'injustes convoitises et de l'orgueil de dominer.

Alors le dieu des dieux, Zeus, qui règne suivant les lois et qui peut discerner ces sortes de choses, s'apercevant du malheureux état d'une race qui avait été vertueuse, résolut de les châtier pour les rendre plus modérés et plus sages.

A cet effet, il réunit tous les dieux dans leur demeure, la plus précieuse, celle qui, située au centre de tout l'univers, voit tout ce qui participe à la génération, et, les ayant rassemblés, il leur dit :


"................................. "

Je ne ferai AUCUN COMMENTAIRE !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
 
Nairobi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RDC : trois textes signés entre la République Démocratique du Congo et le M23, au Kenya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Politique Internationale-
Sauter vers: