Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Solutions écologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Solutions écologiques   Jeu 26 Oct 2006 - 19:11

Suffirait-il juste de trouver des solutions technologiques et de les utiliser pour régler tous les problèmes écologiques, sans avoir à toucher à la croissance économique ?



Actuellement, nous ne disposons pas de ces moyens-là et rien ne peut permettre d'affirmer que ce sera le cas bientôt ni même plus tard. A moyen terme, ce serait bien tard. A long terme, ce serait trop tard.

Il ne s'agit pas de prévenir une catastrophe qui pourrait survenir dans le futur ni qui commencerait aujourd'hui.
Les problèmes sont déjà là. Il s'agit de ne plus les amplifier sachant qu'avec l'inertie environnementale, au mieux ceux-ci ne s'accentueront qu'en conséquences de nos erreurs passées au moment où celle-ci cesseront enfin.
Il faut s'adapter et vite. Savoir changer, se remettre en question et surtout en avoir le courage est impératif.

Et peu importe la nomination des moyens pour cela, planification ou tout autre terme qui contrarierait moins certains, du moment de ces moyens soient ceux de la mise en oeuvre de objectifs qui eux ne peuvent être déniés.

Ne nous voilons pas la face en nous berçant d'illusions dans le fait qu'il serait possible de tout changer sans rien changer par des moyens technologiques qui nous seraient accessibles.

Les solutions ne peuvent pas être : La même croissance avec la prise en compte satisfaisante des objectifs !



En effet, dans une économie fondée sur le marché libre et non faussée, chaque entrepreneur décide seul de ses objectifs de production ainsi que des moyens pour les réaliser et tout client décide seul de lui acheter dans les quantités qu'il veut.
C'est dans ces conditions que les jeux du marché déterminent la nature et le volume de chaque production.

Toute limitation significative et efficace ne peut provenir que d'une régulation. Il s'agit donc bien d'une question de modèle économique.

La diminution des quantités de rejet de gaz à effet de serre notamment est un objectif économique ne pouvant se trouver assuré que par une planification.



D'autre part, diminuer ces rejets tout en conservant la croissance économique supposerait une conversion très importante des productions de biens matériels en productions de services ainsi qu'une amélioration considérable des rendements puissance/alimentation des machines.

C'est mathématiquement évidemment envisageable mais concrètement impossible.

Les diminutions des rejets de gaz à effet de serre impliquent non pas le maintien de la consommation d'énergie fossile mais sa nette décroissance, sachant en plus qu'il faille partager la possibilité de produire avec tous les pays du monde dont la Chine et l'Inde.




Une décroissance économique s'impose. C'est un objectif incontournable.
Une planification s'en trouve le moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Ven 27 Oct 2006 - 0:41

J'ai peur que beaucoup pense que le nucléaire est une solution tout à fait envisageable pour changer le moins possible nos habitudes et ne pas toucher à la croissance économique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Dim 5 Nov 2006 - 15:50

Si il y a décroissance économique, mais croissance de la population mondiale (exponentielle) ainsi qu'une amélioration des conditions de vie du tiers monde (qui represente près de 80% de la planète) comment pourront nous gerer? Faut il arreter de faire des enfants? Faut ils laisser creuver les africains? Il faut agir très vite pour trouver de nouvelles technologies moins polluantes, limiter la croissance démographique et calculer le temps de renouvellement des énergie terrestre en s'assurant qu'elles restent toujours superieures à la consommation. Peut être faudrait il songer (dans le long terme) à l'utilisation des ressources energetiques extra-terrestres afin de limiter la pollution sur terre. Il va serieusement falloir songer, pour s'en sortir en restant humain, à une solution un peu couteuse et utopique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Sam 18 Nov 2006 - 16:57

La conférence sur le climat se termine mollement

Etienne Dubuis
Samedi 18 novembre 2006

ENVIRONNEMENT. Aucun signal fort n'est venu de Nairobi malgré des attentes croissantes.


(EPA)



Devant l'évidence du réchauffement climatique, la communauté internationale s'est donné ces dernières années deux objectifs: freiner le phénomène et s'adapter à ses premières manifestations. Conformément au programme fixé par la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique de 1992, la 12e conférence sur le climat, qui s'est tenue ces deux dernières semaines à Nairobi, a tenté de progresser sur ces deux fronts. Avec des fortunes diverses.

Deux mécanismes destinés à soutenir les efforts d'adaptation des pays les plus menacés, le Fonds spécial changements climatiques et le Fonds pour les pays les moins avancés, sont déjà opérationnels. Un troisième, en revanche, le Fonds pour l'adaptation, est en panne. Il dispose d'argent, puisqu'il reçoit 2% du prix des certificats acquis dans divers projets de développement propre. Mais il ne possède toujours pas d'organe de gestion. La conférence de Nairobi a tenté en vain de lui en donner enfin un.

«Les parties se sont mises d'accord sur la manière dont sera géré le fonds et sur ses finalités, mais pas encore sur l'identité de son gestionnaire», a avoué le secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique, Yvo de Boer.

«Cet échec est très décevant, commente Martin Hiller, responsable de la communication sur le changement climatique du WWF International. La conférence de Nairobi a été la première à se dérouler en Afrique subsaharienne, ce qui a conduit à une conscientisation sans précédent des populations de cette partie du monde. Le moment était idéal pour réaliser une avancée en leur faveur. D'autant que le continent noir est l'un des plus affectés par le réchauffement.»

Sur l'autre grand chapitre, la limitation du réchauffement, les discussions ont été laborieuses. Le Protocole de Kyoto, qui représente la partie la plus avancée de ce programme, impose des taux d'émission à un certain nombre de pays industrialisés jusqu'en 2012. Au-delà, rien n'est dit.

Les Etats industrialisés qui ont ratifié le texte se sont accordés sur la nécessité de réduire de 50% les émissions des gaz à effet de serre. Il reste à savoir selon quel calendrier.

Préparer 2012

La question est d'importance. Pour qui veut combattre le réchauffement climatique, il est crucial d'empêcher un vide juridique entre les derniers effets du Protocole de Kyoto et l'entrée en vigueur du texte suivant. Ce qui signifie que les négociations doivent se terminer bien avant 2012 pour permettre aux Etats intéressés de ratifier le document.

«Nous souhaitons qu'un signal fort soit donné en faveur de la continuité», confiait encore vendredi matin José Romero, de la division Affaires internationales de l'Office fédéral de l'environnement. L'Allemagne avait proposé que les négociations sur le futur régime s'ouvrent en 2007 et s'achèvent en 2009. Or les participants ont finalement accepté d'entamer en 2008 seulement la révision du Protocole de Kyoto. Et ils n'ont convenu d'aucune date butoir.

Autre blocage: bien que les pays industrialisés aient répété qu'ils ne parviendraient pas seuls à arrêter le réchauffement, les pays en développement ont continué à refuser l'idée de partager l'effort.

http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&article=194212



De nouveau, la montagne accouche d'une souris.
Une bonne volonté est affichée dans les discours. Le diagnostique est reconnu. Les objectifs sont annoncés. Mais, les moyens ne sont, encore une fois de plus, pas acceptés.

Non seulement les rejets de gaz à effet de serre ne diminuent pas mais ceux-ci augmentent. Et, comme si cela ne suffisait pas, la vitesse de cette augmentation s'accroît elle-même.
Sur ce problème du réchauffement climatique comme sur la grande majorité des questions environnementales, c'est le fiasco.

Pourtant, certains affirment que maintenant ce sujet serait traité sérieusement et qu'ainsi les formations politiques écologistes devraient abandonner leur indépendance pour se vassaliser.
Certes, ce discours hégémoniste se trouve aussi tenu sur toutes les autres thématiques de société. Le monopole devrait régner.
Heureusement, cette voie royale de l'autruche n'a pas encore éliminé les autres solutions candidates.

Plus que jamais, l'environnement réclame les véritables solutions, celles puisant leur utilité dans l'efficacité, celles prônant vis-à-vis des objectifs l'application de leurs moyens.
Mais, pour que les solutions soient entendues, la fédération de tous les participants de bonne volonté doit être réalisée. Et, si vos cris ne trouvent pas seuls leurs échos, n'oubliez pas vos bulletins de vote !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Sam 3 Fév 2007 - 22:08

Reuters - 03/02/07 à 11:08:00 - 344 mots

L'AIE a cherché à financer des critiques du rapport du Giec

WASHINGTON (Reuters)





L'American Enterprise Institute (AEI), club de réflexion qui a touché 1,6 million de dollars de la compagnie ExxonMobil, a proposé l'an dernier à des scientifiques jusqu'à 10.000 dollars en échange d'essais critiquant les orientations devant être annoncées dans le rapport sur l'évolution du climat mondial du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

Selon ce rapport, qui a été rendu public vendredi, la vitesse moyenne du réchauffement s'accélère et elle a été de 0,74° C pour les 100 dernières années. La vitesse moyenne du réchauffement au cours des 50 dernières années est le double de la pente moyenne pour les 100 dernières années, lit-on dans le rapport du Giec.

L'AEI, organisme de réflexion qui entretient des rapports étroits avec l'administration Bush et le monde des grandes entreprises, a démenti avoir recherché des savants doutant du réchauffement planétaire pour les charger de contester le rapport du Giec.

L'AEI a lancé son offre à des scientifiques à partir de juillet dernier, mais a fini par renoncer à son projet, selon Kenneth Green, qui a travaillé à ce programme.

Révélé tout d'abord dans le journal The Guardian à Londres, ce programme visait à publier des essais de scientifiques au même moment que la parution du rapport du Giec, pour nourrir la contestation.

Dans une lettre du 5 juillet adressée à un climatologue du Texas, Green et un collègue, Steven Hayward, proposaient 10.000 dollars pour un essai de 7.500 à 10.000 mots, devant être rendu le 15 décembre dernier, soit six semaines avant la parution attendue du rapport du Giec. Les auteurs de la lettre offraient d'autres "honoraires" et des paiements de frais de voyages si le scientifique participait à une série de conférences sur le même sujet.

Cette lettre a été obtenue par Greenpeace et communiquée aux médias.

lien



Questions :

--> Ne pensez-vous pas qu'une très bonne action pour la Terre consisterait à diminuer voire à supprimer le rôle des capitaux dans les activitées humaines ?
--> En effet, si même ceux auquels nous souhaiterons faire le plus confiance dans leurs publications peuvent être concernés par les problèmes de corruptions, à qui alors se fier pour se forger des avis pertinents ?
--> La vision la plus exacte possible du monde n'est elle pas un essentiel pilier de la démocratie en nous permettant de choisir, notamment pour voter, et pour savoir quand accepter ou contester ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Dim 18 Fév 2007 - 2:04

La décroissance je suis pour dans une certaine mesure raisonnée.

Elle est bien sur nécessaire dans tous les pays riches, mais dans les pays pauvres il faut plutôt une croissance juste qui joue un facteur d'égalisation. Une sorte de régulation aboutissant à une empreinte écologique soutenable et raisonnable.

Cela passe par une relocalisation des économies bien sur mais aussi par la solution technique contrairement a ce qu'ils prétendent chez les cheynet...

Le Pelamis pour l'électricité, le chanvre pour l'isolation, la brique en terre, les matériaux techniques non polluant pour la construction, internet pour la limitation de l'utilisation du papier, mais aussi des transports en commun plus performant et à l'électricité ou la biomasse,...

Voilà par quoi doit passer la décroissance, des solutions techniques,économiques et sociales pour une régulation et un niveau de vie soutenable dans toute la planéte.

Tocqueville craindrai l'individualisme particulariste mais aprés tout si il est soutenable et intelligent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 13:04

décroissance... tentant... Mais jusqu'à preuve du contraire, on a jamais prouvé que la croissance était fatalement proportionnelle à la pollution.... Quand on voit que certains gagnent leurs vie sur Second life (jeu ou l'on a une seconde vie virtuelle mais ou l'argent qui circule, lui, et bien réel), s'ils sont vegetaliens et ne voyages jamais en avion, je ne suis pas sûr de l'importante pollution qu'ils engendrent...

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 17:18

Le rapport croissance second life n'est pas trés visible.

Il faudrait que vous m'expliquiez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 17:28

bah rien ne prouve que l'on ne peut d'envelopper une économie complètement virtuelle ou l'on travaillerait et consommerait en ligne, sans plus de matière première qu'il y a 50 ans... Mais ce n'est qu'une utopie faisant figure d'exemple.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 17:38

stephane a écrit:
Quand on voit que certains gagnent leurs vie sur Second life (jeu ou l'on a une seconde vie virtuelle mais ou l'argent qui circule, lui, et bien réel), s'ils sont vegetaliens et ne voyages jamais en avion, je ne suis pas sûr de l'importante pollution qu'ils engendrent...

Ils ont un PC et un modem qui tournent, plus toute l'infrastructure télécom derrière qui leur permet d'être branchés. Sans compter l'infrastructure du jeu lui-même (serveurs, maintenance et tout le people qui bosse à ca).
S'il est végétalien et qu'il bouffe des bananes et des oranges alors qu'il habite par ici, merci la pollution pour importer tout ca.

Et pour ce que j'en ai vu jusqu'à maintenant, "l'économie" dans SE c'est essentiellement basé sur le cul et l'achat/vente de terrains immobiliers. Neutral Bref ils brassent du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 17:56

MawaK a écrit:

Ils ont un PC et un modem qui tournent, plus toute l'infrastructure télécom derrière qui leur permet d'être branchés. Sans compter l'infrastructure du jeu lui-même (serveurs, maintenance et tout le people qui bosse à ca).
oui comme beaucoup de gens, il n'y a pas croissance polluante supplémentaire. Comme vous dites, ils brassent du vent, et ça c'est par contre de la croissance et non polluantes.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 18:15

stephane a écrit:

oui comme beaucoup de gens, il n'y a pas croissance polluante supplémentaire.

Euh, désolée mais "beaucoup" de monde ca ne veut rien dire. Surtout à l'echelle mondiale. De plus, un ordinateur (et TOUT ce que ca engendre pour le fabriquer, depuis la R&D jusqu'aux composants), c'est extrêmement polluant.

Citation :

Comme vous dites, ils brassent du vent, et ça c'est par contre de la croissance et non polluantes.

Sauf que si tout le monde brasse du vent, on va pas aller loin. Et pour qu'une partie des gens puissent se permettre de brasser du vent, il en faut un paquet derrière qui, eux, font des choses bien concrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 18:31

Citation :
stephane a écrit:

oui comme beaucoup de gens, il n'y a pas croissance polluante supplémentaire.

Euh, désolée mais "beaucoup" de monde ca ne veut rien dire. Surtout à l'echelle mondiale. De plus, un ordinateur (et TOUT ce que ca engendre pour le fabriquer, depuis la R&D jusqu'aux composants), c'est extrêmement polluant.
évidemment, mais quand on a un ordinateur et qu'on s'en sert tout les jours, si on achète du vent, on ne pollue pas plus, et pourtant on fait de la croissance.

Citation :
Citation :

Comme vous dites, ils brassent du vent, et ça c'est par contre de la croissance et non polluantes.

Sauf que si tout le monde brasse du vent, on va pas aller loin. Et pour qu'une partie des gens puissent se permettre de brasser du vent, il en faut un paquet derrière qui, eux, font des choses bien concrètes.
[/quote]
Un paquet d'accord, mais pas forcement plus qu'aujourd'hui. La croissance n'engendre rien d'autre que des phénomène exponentielle, et c'est cela le danger pour l'environnement, car tout phénomène exponentielle entraine une régulation naturelle=> conséquence terribles pour l'être humain.. Si la croissance est proportionnelle à la pollution, elle engendrera une pollution exponentielle, d'où l'idée de décroissance. Ce que je dis, c'est que si on continue à polluer exactement comme maintenant, ce n'est pas vraiment dangereux (faudrait quand même planter des arbres). Par contre si il y a une augmentation chaque année de la pollution, on court au suicide collectif.
Donc si on se debrouille pour que 100% de la croissance soit non polluante, il n'y a pas trop de problèmes. (à condition que la démographie ne s'en mèle pas trop)

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 18:54

stephane a écrit:
Ce que je dis, c'est que si on continue à polluer exactement comme maintenant, ce n'est pas vraiment dangereux

Euh non seulement la pollution actuelle est deja dangereuse. Mais en plus ta vision s'arrête plus ou moins au palier de ta porte... on n'est pas seul sur cette planète et on représente une minorité extrêmement privilégiée qui pourrait peut-etre se permettre de croitre sans polluer plus, mais ce n'est de loin pas le cas de la très grande majorité des gens qui peuplent cette planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 19:15

je ne te contredit pas. Je dis juste qu'on est pas forcement obligé de décroitre pour sauver la planète.
De plus c'est une nécessité d'aider les autres pays à grandir directement proprement non seulement en développant le commerce local mais en réduisant au maximum l'économie à une économie locale. Beaucoup d'énergie disparait dans les transports.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mar 27 Fév 2007 - 19:22

Ok, sur ca on est d'accord Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mer 30 Mai 2007 - 16:27

En France, le nucléaire assure 78% de la production d'électricité mais l'électricité n'étant qu'une faible fraction de l'ensemble des sources d'énergie qui restent très majoritairement fossiles, à savoir le pétrole, le gaz, le charbon.
Les énergies fossiles entraînent de très importants rejets de gaz à effet de serre. L'épuisement de ces sources implique de toute façon de les remplacer. Le mieux est de le faire le plus tôt possible.
Les centrales nucléaires à fission que nous savons exploiter nécessitent de l'uranium ou d'autres combustibles analogues qui eux-aussi s'épuisent. Ces centrales génèrent des déchets radioactifs très encombrants pour longtemps.
L'utilisation des énergies renouvelables permettant un développement durable devient de plus en plus urgent. L'énergie solaire est notamment essentielle. L'énergie holienne s'avère une source complémentaire là où cela s'avère pertinent.

Une décroissance économique est indispensable pour assurer la diminution globale des utilisations d'énergies sales. L'augmentation des utilisations des énergies propres, d'ailleurs très en retard, n'évitera pas cette nécessité de décroissance.
Or, une économie de marché sans croissance économique tombe inexorablement en récession. Une régulation économique ne peut donc être évitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Mer 30 Mai 2007 - 20:35

La population peut aussi diminuer naturellement ce qui n'aurait pas d'effet négatif sur le niveau de vie global.

_________________
La guerre, c'est simple : c'est faire entrer un morceau de fer dans un morceau de chair.
Godard
http://unavenirmeilleur.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Jeu 31 Mai 2007 - 8:51

Sauf épidémie d'acné juvénile, il y a peu de chances que nos populations diminuent, vue le bon milliard de gens qui cherchent à s'installer chez nous Smile

Les éoliennes ne présentent d'intérêt que, très localement, pour des endroits ultra ventés en permanence et, de toute manière, il a été calculé que, pour les besoins domestiques de la seule petite Belgique, il faudra en placer ... 3 millions !

Le solaire ne fonctionne qu'en cas d'ensoleillement (autant dire pas souvent dans le nord. Le photovoltaïque se contente de lumière, et est donc plus performant, mais ultra cher à l'installation, et peu fiable à l'usage.

Les bio-carburants sont intéressants pour une grosse ferme qui recycle ses résidus (il faut aimer rouler en dégagant une odeur d'huile de friture !), mais si on voulait l'utiliser pour remplacer le pétrole, il faudrait cultivier uniquement à cet usage la surface de ... 5 fois la terre ! Bref, complètement fou pour notre planète où tant de gens ont faim.

Les pompes à chaleur sont des alternatives formidables, dans leur version "eau-air". Mais uniquement à proximité de grands lacs ...

Bref, on ne réduira la dépendance au pétrole que de deux manières :

- économie réelles d'énergie ;
- nucléaire évolué, qui consomme 1000 fois moins d'uranium, et donc pratiquement pas de déchets.

La France avance bien sur le second point, mais semble à la traine pour le premier :

ainsi, j'entendais il y a deux jours qu'on se lançait dans la construction de maisons sociales "qui ne consommerait que 100 litres d'"équivalent pétrole" au m², par an : en Suisse et en Allemagne, on construit désormais des maisons "passives" à consommation (garantie par l'Etat) de ... 1 litre d'équivalent pétrole par m²/an !

Bref, on fait beaucoup de bêtises, et on en raconte bien plus encore ...

Le Canada vient d'interdire, d'ici 4 ans, la vente de lampes à incandescence, qui seront remplacées par des "lampes économiques" (néon).

Or, que constate-t-on, à part la lumière lugubre de ces lampes ?

- sous nos lattitudes, c'est surtout en hiver que l'on utilise l'éclairage électrique dans les maisons ;
- ce qui correspond à la période de chauffe ;
- les "lampes économiques" consomment environ 25 W, mais ne chauffent pas du tout : ce sont donc 25 watts brûlés pour voir clair ;
- les lampes à incandescences en consomment, mettons, 100 watts. Mais produisent 100 watts de chaleur, et donc éclairent pour rien.

Le bilan est donc tout à fait négatif pour les lampes "économiques", sauf en cas d'utilisation extérieure Smile
-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solutions écologiques   Aujourd'hui à 15:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Solutions écologiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» couches jetables écologiques
» des solutions au dela de nos frontières
» 10 solutions anti-vergetures
» Docu sur Arte : La biodiversité menacée, quelles solutions pour demain
» les différents labels écologiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Humanités :: Ecologie-
Sauter vers: