Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La question nucléaire en Corée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: La question nucléaire en Corée.   Sam 11 Nov 2006 - 16:38

Nucléaire: discussions entre Américains et Nord-Coréens la semaine

AFP 11.11.06 | 11h26





Américains et Nord-Coréens se verront la semaine prochaine à New York pour une rencontre de travail consacrée aux sanctions financières américaines et à la reprise des négociations multipartites sur le programme nucléaire de Pyongyang, affirme samedi un quotidien japonais. Des représentants de Washington et de Pyongyang discuteront des sanctions américaines imposées à la fin de l'an dernier pour punir la Corée du Nord, accusée de blanchiment d'argent et de trafic de faux dollars, selon le Mainichi Shimbun, citant des sources américaines et nord-corénnes à New York. Le deux parties évoqueront aussi la date de reprise des négociations à six (les deux Corées, Etats-Unis, Chine, Russie et Japon) sur le programme nucléaire nord-coréen, suspendues depuis septembre 2005, ajoute le Mainichi. La Corée du Nord, qui a réalisé le 9 octobre son premier essai nucléaire, a annoncé à la fin octobre qu'elle était prête à revenir à la table des négociations à six.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-28783852@7-46,0.html



Rencontrer et communiquer dans un cadre bilatéral avec les USA était depuis longtemps l'une des exigences de la RPDC.

En y répondant favorablement, le changement de posture étasunienne correspond donc à la reconnaissance par les USA d'une réactualisation du rapport de force. Ainsi, cette évolution peut s'interpréter comme une confirmation des réussites nord-coréennes des tests de missiles intercontinentaux et de l'essai souterrain nucléaire.

Cette récente acceptation d'une forme de dialogue, dans un plus grand contexte de stabilité et de recherche de paix, pourra-t-il aboutir à une coexistence coopérative durable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
Sandra
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 294
Age : 33
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: La question nucléaire en Corée.   Dim 19 Nov 2006 - 16:02

Les USA sont plus intransigeants avec la Corée du Nord qu'avec Israël.



Bush n'obtient pas l'appui de Séoul

Associated Press (AP)
18/11/2006 14h16


President George W. Bush invite le premier ministre japonais Shinzo Abe et le président sud-coréen Roh Moo-hyun



Le président américain George W. Bush n'est pas parvenu samedi à convaincre la Corée du Sud de participer pleinement au programme américain d'inspection des navires soupçonnés de transporter des équipements liés au nucléaire ou à la construction de missiles en Corée du Nord.
Le président sud-coréen Roh Moo-hyun a toutefois déclaré que son pays «soutiendrait les principes et les objectifs de la PSI», l'Initiative de sécurité contre la prolifération. Les deux hommes se sont entretenus avant l'ouverture du sommet de l'APEC (Forum de coopération économique Asie-Pacifique) qui rassemble les dirigeants de 21 pays à Hanoï. Il a aussi discuté avec le nouveau Premier ministre japonais Shinzo Abe.

M. Bush comptait entreprendre la Chine et la Russie dimanche afin de faire pression ensemble sur la Corée du Nord pour qu'elle donne des preuves de sa volonté d'éliminer son programme nucléaire militaire, au moment où elle s'apprête à rejoindre les négociations à six (États-Unis, Corée du Nord et du Sud, Chine, Japon, Russie) sur ce dossier, après les avoir boycottées depuis plus d'un an.

Le président américain a, selon son conseiller à la sécurité nationale Steve Hadley, assuré ses interlocuteurs qu'en dépit de la victoire de l'opposition démocrate aux élections parlementaires du 7 novembre, «il restait campé sur ses positions et garderait le cap en matière de politique étrangère» des États-Unis.

http://www2.canoe.com/infos/international/archives/2006/11/20061118-141606.html



Alors que l’ONU demande la cessation immédiate de la violence

Israël multiplie ses incursions dans Gaza


édition 2608 du dimanche 19 novembre 2006
par A.C.M





Lors d’une séance spéciale de son Assemblée générale, convoquée d’urgence après le rejet, lundi, d’un texte similaire par le Conseil de sécurité dû à un veto des Etats-Unis, l’ONU, dans une résolution adoptée à une écrasante majorité, appelle Israël à une cessation immédiate des opérations militaires.

L’Assemblée générale de l’ONU a appelé Israël, puissance occupante, «à cesser immédiatement ses opérations militaires qui mettent en danger la population civile palestinienne dans le territoire occupé, y compris à Jérusalem-Est, et à retirer ses forces de la bande de Gaza sur ses positions d’avant le 28 juin», date de la double agression d’Israël contre le Liban-Sud et les territoires palestiniens.

Elle demande au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, de mettre sur pied une mission d’enquête sur la bavure de l’artillerie israélienne qui a tué 19 Palestiniens, surtout des femmes et des enfants, le 8 novembre à Beit Hanoun, dans le nord de Gaza, et de lui faire un rapport dans les 30 jours.

Adopté par 156 voix contre 7 (Etats-Unis, Israël, Australie, Nauru, Palau, la Micronésie et les îles Marshall) avec 6 abstentions, le texte, non contraignant, appelle également à «la cessation immédiate des opérations militaires et de tous actes de violence entre Israël et les Palestiniens, y compris les exécutions extrajudiciaires, les bombardements de zones civiles, les raids aériens…».

Les diplomates arabes avaient décidé, après l’échec au Conseil de sécurité, de saisir l’Assemblée générale où le veto n’existe pas. Intervenant avant le vote, l’ambassadeur du Qatar à l’ONU, Abdulaziz El-Nasser, a qualifié la résolution de juste et équilibrée».

Marchandages israélo-américains Pour sa part, le représentant israélien, Dan Gillerman, a rejeté en bloc la résolution pour ne pas avoir fait mention à «Hamas» et au «terrorisme», rejetant la responsabilité du massacre de Beit Hanoun sur les Palestiniens.

«L’effusion de sang peut cesser en un instant si le terrorisme cesse [...] Mettez fin à la violence et Israël n’aura plus à pratiquer l’autodéfense», a-t-il dit à l’adresse des Palestiniens. L’ambassadeur américain, John Bolton, a, de son côté, soulevé des objections sur la nécessité d’une mission d’enquête et sur son coût, estimé à 131 000 dollars.

Il y a lieu de noter qu’à Genève, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU avait aussi décidé d’une enquête sur le drame. Cependant, au lendemain de cet appel de la communauté internationale, les violences ont continué dans les territoires occupés, où l’armée a multiplié ses incursions et ses opérations militaires et l’aviation accentué les raids nocturnes dans le nord de la bande de Gaza.

Hier, un membre du Jihad islamique a été mortellement atteint à la poitrine. Plus tard, deux autres Palestiniens ont été blessés par les tirs de soldats israéliens, selon des informations confirmées par une porte-parole de l’armée israélienne.

Dans un communiqué, l’armée israélienne a, en outre, confirmé trois raids aériens nocturnes dans le nord de la bande de Gaza, qui, selon des témoins, ont visé la maison d’un chef militaire, celle d’un responsable de la sécurité et un bâtiment abritant un groupe de charité.

A. C. M.

http://www.jeune-independant.com/display.php?articleId=27373



Le fonctionnement de l'ONU doit il être réformé afin de rendre l'autorité de l'assemblée générale plus universelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louve-intrepide.forumactif.com/
Admiratrice
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: La question nucléaire en Corée.   Dim 19 Nov 2006 - 23:33



Excellente photo .
On y lit clairement le sentiment d'auto-satisfaction de ces deux crapules sanguinaires .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La question nucléaire en Corée.   Aujourd'hui à 23:27

Revenir en haut Aller en bas
 
La question nucléaire en Corée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Politique Internationale-
Sauter vers: