Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les résultats de la politique Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 21 Sep 2006 - 1:23

J'en rirais si ce n'était pas aussi tragique... 2 CRS presque lynchés par une bande de jeunes dans l'Essonne et voilà Sarkozy reparti dans l'une de ses énièmes tirades démago-populistes devant micros et caméras (de son petit ton pénétré et faussement sincère).

Citation :
"Je vous garantis que nous ne lésinerons pas sur les moyens." Après l'agression mardi soir de deux CRS à la cité des Tarterêts, Nicolas Sarkozy a "garanti" mercredi que la vingtaine d'attaquants seraient arrêtés. Promesse faite lors d'un déplacement à Bobigny pour présider une réunion de travail sur la sécurité. "On ira les chercher un par un", a-t-il ajouté. Selon le ministre de l'Intérieur, les enquêteurs disposent "d'empreintes digitales retrouvées sur et dans la voiture (des CRS) ainsi que d'empreintes digitales" qui ont été décelées sur des restes de pizzas que consommaient les agresseurs derrière un talus en "attendant les CRS".

Selon lui, la "vingtaine d'individus se sont comportés comme des sauvages frappant un homme à terre avec une violence extrême". "Aussi, a-t-il ajouté, je prends cette affaire extrêmement au sérieux car des individus qui sont capables de faire ça, sont également capables de le faire sur n'importe quel citoyen croisé dans la rue, la nuit". Le ministre de l'Intérieur a estimé qu'il devait cette "sévérité aux services de police et aux habitants de ces quartiers qui ont le droit de vivre en paix".

http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,3333025,00-ira-chercher-par-.html


Il n'a semble-t-il pas lu les propos de maires de Seine St Denis, publiés la veille par Le Monde, y compris ceux de l'UDF Jean Christophe Lagarde...

Citation :
"Les émeutes ont libéré les interdits chez un certain nombre de jeunes", constate le maire (PS) de Bondy, Gilbert Roger. "Depuis novembre, un verrou a sauté pour une partie des adolescents", déplore Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, député (UDF). "On fait face à des actes de violence quasi gratuite", se désole Christian Demuynck, maire de Neuilly-Plaisance, sénateur (UMP). Inquiets face à l'augmentation du nombre de vols avec violence en Seine-Saint-Denis, les élus locaux critiquent l'action de la police et de la justice dans le département.

Tous les élus s'emportent en constatant que le nombre de policiers par habitant reste beaucoup plus élevé à Paris qu'en Seine-Saint-Denis. Jean-Christophe Lagarde estime que sa commune était mieux servie sous le gouvernement de Lionel Jospin. "A l'époque, pour 65 000 habitants et 120 kilomètres de rues, j'avais trois véhicules de police la nuit. Aujourd'hui, je n'en ai plus qu'une. Il suffit qu'il y ait un accident de circulation et il n'y a plus personne."

M. Lagarde critique le déploiement des compagnies républicaines de sécurité après les émeutes. "Je refuse d'avoir des CRS dans ma commune depuis mars. On ne veut plus les voir! Alors qu'ils sont censés patrouiller dans les quartiers, ils ne font que du contrôle routier. Ils ridiculisent la République quand ils arrêtent les citoyens qui n'ont rien fait et ils n'agissent pas contre les délinquants."

Le département, c'est vrai, séduit peu les fonctionnaires. "Les policiers qui arrivent chez nous ont à peine quatre ou cinq ans de plus que les délinquants. Ils sortent de l'école et n'ont aucune expérience. Comme ils ne sont pas assez nombreux, les bureaux ferment à 18 heures et les quartiers sont abandonnés", relève Christian Demuynck. Gilbert Roger y voit une des conséquences de l'abandon de la police de proximité par Nicolas Sarkozy : "Les jeunes savent qu'il y a des descentes de police. Mais ils savent aussi qu'entre deux interventions, il n'y a plus personne."

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-814400@51-814401,0.html

En bref, un ministre en poste quasiment sans interruption depuis 2002 a promis de passer les cités au Karcher, récoltant des émeutes inédites en Europe par leur ampleur et leur durée.
Il n'a eu de cesse de vanter ses soi-disant résultats en matière d'évolution de la délinquance alors que ceux-ci sont totalement falsifiés.
Il a cassé l'outil à peine mis en place par le gouvernement Jospin (et évidemment améliorable), la police de proximité, au profit de structures tape à l'oeil type GIR n'ayant nullement la même fonction, dans la seule optique de la répression aveugle sans l'ombre d'un début de prévention.

Et la seule réponse qu'il trouve à ce bilan calamiteux est de s'en prendre à une justice qui serait trop laxiste et relâcherait les délinquants !
Rolling Eyes
Tout le monde sait que la meilleure défense est l'attaque (surtout en politique, encore + qu'au football) mais j'ose croire qu'il n'aura pas les jambes pour tenir d'ici mai 2007 et que ses adversaires sauront lui asséner des tacles décisifs. Sinon, c'est à désespérer...

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 21 Sep 2006 - 10:19

Ce qui serait intéressant, c'est d'apprendre ce que vous préconisez pour maintenir ou rétablir l'Etat de Droit.

- les Maires ne sont pas contents du travail des CRS et préféreraient un renforcement de "leur"police. Là où il y avait trois voitures, il n'y en a plus qu'une. Je veux bien, mais les choses allaient-elles mieux ?

- On s'émeut de la mansuétude des Parquets pour les délinquants ? Pareil chez nous et dans plusieurs autres pays. Avons-nous tort ?

- des CRS se font démolir par des hordes de casseurs ? Faut-il ne pas réagir ?

Bref, je vous nomme Ministre, le temps que vous mexpliquiez ce qu'il faut faire ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 21 Sep 2006 - 11:34

Citation :
Bref, je vous nomme Ministre, le temps que vous m'expliquiez ce qu'il faut faire ...

Si vous vous sentez le "pouvoir" de nommer quelqu'un Ministre, c'est qu'alors vous êtes soit Premier Ministre, nommé à cette fonction par le Président de la république, soit le Président de la République lui-même....

Le Ministre est un éxécutant comme un autre à l'échelle de la République française, un fusible que l'on sait faire sauter à l'occasion en le rendant responsable des erreurs venant de "plus haut"...

Le "plus haut", en la circonstance, c'est VOUS, puisque vous nommez un Ministre : quelles sont vos CONSIGNES ?

Très amicalement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 21 Sep 2006 - 13:25

Curieuse, vote lecture au premier degré ...

Ma phrase signifiait simplement que la critique est aisée et l'art difficile, et je demandais à mon interlocutrice ce qu'ele préconisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 21 Sep 2006 - 13:51

MP a écrit:
Bref, je vous nomme Ministre, le temps que vous mexpliquiez ce qu'il faut faire ... Smile

Comme l'a rappelé Fourmi, il y a quand même une chaîne de commandement et cela supposerait que vous soyez vous-même président ou 1er ministre.
Wink

Mais je veux bien tenter de lancer quelques propositions:

- rétablir et amplifier la police de proximité, l'ilotage, la présence 24/24 de policiers affectés à des quartiers, qui connaissent un tant soit peu les habitants et peuvent dialoguer avec eux au quotidien

- recruter massivement des éducateurs de rue, travaillant en coordination avec la police et avec les parents des mineurs impliqués dans des actes de délinquance

- créer des centres éducatifs fermés pour les mineurs délinquants multi-récidivistes jugés dangereux, encadrés par l'armée et destinés à les réinsérer au sein de la société (cours de rattrapage scolaire, élaboration de projets humanitaires ou à intérêt général, apprentissage de la discipline, participation à des stages au sein des pompiers...)

- mettre sous tutelle de l'Etat des allocations de la CAF pour les familles de mineurs primo délinquants afin de financer leur placement en internat, avec des objectifs de réussite scolaire

- développer la prévention et l'esprit civique dès l'école primaire via des cours spécifiques en présence d'intervenants impliqués (pompiers, policiers, travailleurs sociaux)

- recruter des magistrats et greffiers afin d'accélérer les temps de traitement judiciaire et d'assurer l'application des peines pour les petits délits relevant des TIG (Travaux d'Intérêt Général)

- réaffirmer le rôle de l'Etat dans les quartiers sensibles via la création de pôles administratifs de proximité

-> je n'ignore pas que ces propositions auraient un coût certain... mais il est peut-être temps de mettre des moyens adéquats au vu de la situation

PS: je ne suis pas une interlocutrice mais un interlocuteur (même si mon avatar est trompeur)

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 21 Sep 2006 - 23:51

Citation :


- rétablir et amplifier la police de proximité, l'ilotage, la présence 24/24 de policiers affectés à des quartiers, qui connaissent un tant soit peu les habitants et peuvent dialoguer avec eux au quotidien

- recruter massivement des éducateurs de rue, travaillant en coordination avec la police et avec les parents des mineurs impliqués dans des actes de délinquance

- créer des centres éducatifs fermés pour les mineurs délinquants multi-récidivistes jugés dangereux, encadrés par l'armée et destinés à les réinsérer au sein de la société (cours de rattrapage scolaire, élaboration de projets humanitaires ou à intérêt général, apprentissage de la discipline, participation à des stages au sein des pompiers...)

- mettre sous tutelle de l'Etat des allocations de la CAF pour les familles de mineurs primo délinquants afin de financer leur placement en internat, avec des objectifs de réussite scolaire

- développer la prévention et l'esprit civique dès l'école primaire via des cours spécifiques en présence d'intervenants impliqués (pompiers, policiers, travailleurs sociaux)

- recruter des magistrats et greffiers afin d'accélérer les temps de traitement judiciaire et d'assurer l'application des peines pour les petits délits relevant des TIG (Travaux d'Intérêt Général)

- réaffirmer le rôle de l'Etat dans les quartiers sensibles via la création de pôles administratifs de proximité

-> je n'ignore pas que ces propositions auraient un coût certain... mais il est peut-être temps de mettre des moyens adéquats au vu de la situation

A d'infimes nuances près, tous ces programmes sont activés en Belgique depuis des années : difficile d'en évaluer les résultats exacts puisque sans ces mesures la situation serait peut-être pire, mais ce type de délinquance est néanmoins en hausse constante. Ce qui excède les gens et fait le lit de l'ED ... Evil or Very Mad

Nos points faibles, les IPPJ (centres fermés pour mineurs) où nos mineurs récidivistes (les primo-délinquants ne sont jamais sanctionnés) sont conviés à passer un mois ou deux pendant les vacances scolaires, pour ne pas briser leur année académique. Ils y partent donc en bande et en bus, début juillet, en chantant, et tombent sur des infrastructures superbes, dans des parcs magnifiques, équipées de tous les équipements sportifs et ludiques imaginables, et encadrés par des GO sympa ... Ils rentrent finaoût, en promettant de s'y retrouver l'été suivant, tandis que les "braves petits" exempts de condamnation ont passé l'été à sautiller entre les pavés de leur rue ...

Les IPPJ accueillent aussi des mineurs qui ont fait l'objet de condamnations plus graves, de type criminelles. Ceux-là y sont à l'année, mais leur ré-insertion prévoit des "sorties accompagnées", comme aller skier à Avoriaz, faire du vol à voile en Pologne, ou nager avec des dauphins en Floride (sic !). Toutes distractions qu'aucun adolescent standard ne peut s'offrir... La récente sortie d'un jeune gitan polonais, inculpé mais non encore jugé pour avoir tué un étudiant en pleine journée dans une gare de Bruxelles pour lui voler son MP3 a mis le feu aux poudres dans l'opinion publique et même au gouvernement : il s'était fait offrir par l'Administration une place à 100 € à un match de foot international, quelques jours après son arrestation ...



Citation :
PS: je ne suis pas une interlocutrice mais un interlocuteur (même si mon avatar est trompeur)

Excusez-moi, Monsieur ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 0:21

MP a écrit:
A d'infimes nuances près, tous ces programmes sont activés en Belgique depuis des années : difficile d'en évaluer les résultats exacts puisque sans ces mesures la situation serait peut-être pire, mais ce type de délinquance est néanmoins en hausse constante. Ce qui excède les gens et fait le lit de l'ED ... Evil or Very Mad

Votre constat est sans doute réaliste en ce qui concerne l'augmentation des votes ED parallèlement à celle de la délinquance (ou du moins à la perception de cette délinquance).
Il n'y a qu'à voir ce qui s'est passé chez nous en 2002, sur fond de campagne médiatique à haute dose sur l'insécurité (entretenue à dessein pour faire tomber Jospin... et ça a bien fonctionné).
Cela dit, je serais curieux de savoir ce que ferait la dite ED au pouvoir, au-delà des slogans tonitruants: l'instauration de la loi martiale et de la guillotine dès la 1ère pomme volée chez le marchand ?
Une société fondée sur le tout répressif est vouée à l'échec, tôt ou tard, il convient quand même de le rappeler y compris face aux foules vengeresses attirées par l'odeur du sang.

MP a écrit:
Nos points faibles, les IPPJ (centres fermés pour mineurs) où nos mineurs récidivistes (les primo-délinquants ne sont jamais sanctionnés) sont conviés à passer un mois ou deux pendant les vacances scolaires, pour ne pas briser leur année académique. Ils y partent donc en bande et en bus, début juillet, en chantant, et tombent sur des infrastructures superbes, dans des parcs magnifiques, équipées de tous les équipements sportifs et ludiques imaginables, et encadrés par des GO sympa ... Ils rentrent finaoût, en promettant de s'y retrouver l'été suivant, tandis que les "braves petits" exempts de condamnation ont passé l'été à sautiller entre les pavés de leur rue ...

C'est un peu le principe des fameux "centres fermés" élaborés par la droite française depuis 2002, dont les résultats ne semblent pas vraiment flambants alors qu'il y a eu pourtant un sacré tapage lors de leur mise en place.
Mais l'idée que j'évoquais, pompée sur Ségolène Royal, me semble un peu différente: il s'agirait de centres encadrés par l'armée et destinés non pas à des activités ludiques mais à un rattrapage scolaire et même civique, avec projet obligatoire à mener à bien avant d'en sortir.

MP a écrit:
Les IPPJ accueillent aussi des mineurs qui ont fait l'objet de condamnations plus graves, de type criminelles. Ceux-là y sont à l'année, mais leur ré-insertion prévoit des "sorties accompagnées", comme aller skier à Avoriaz, faire du vol à voile en Pologne, ou nager avec des dauphins en Floride (sic !). Toutes distractions qu'aucun adolescent standard ne peut s'offrir... La récente sortie d'un jeune gitan polonais, inculpé mais non encore jugé pour avoir tué un étudiant en pleine journée dans une gare de Bruxelles pour lui voler son MP3 a mis le feu aux poudres dans l'opinion publique et même au gouvernement : il s'était fait offrir par l'Administration une place à 100 € à un match de foot international, quelques jours après son arrestation ...

J'ai un peu suivi cette récente polémique... une fois encore, le but n'est pas à mes yeux d'offrir des distractions mais de réapprendre des règles de respect et de vie en société à des jeunes totalement déphasés.

PS: vous êtes tout excusé pour la confusion de sexe, mon avatar est trompeur.
Wink

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 9:45

Citation :
Cela dit, je serais curieux de savoir ce que ferait la dite ED au pouvoir, au-delà des slogans tonitruants: l'instauration de la loi martiale et de la guillotine dès la 1ère pomme volée chez le marchand ?

Very Happy Very Happy Moi aussi ! Chez nous, l'ED n'a même pas de programme, si ce ne sont quelques "yaka" lapidaires, mais sufisants pour coaguler les inquiets et les mécontents, ce qui pourrait tout de même les mener à summum de leurs ambitions : décrocher quelques strapontins municipalistes ou parlementaires ... Smile

Citation :
Une société fondée sur le tout répressif est vouée à l'échec, tôt ou tard, il convient quand même de le rappeler y compris face aux foules vengeresses attirées par l'odeur du sang.

Aucun risque en Belgique, où la politique a plutôt été à l'angélisme le plus exquis !

Citation :
C'est un peu le principe des fameux "centres fermés" élaborés par la droite française depuis 2002, dont les résultats ne semblent pas vraiment flambants alors qu'il y a eu pourtant un sacré tapage lors de leur mise en place.
Mais l'idée que j'évoquais, pompée sur Ségolène Royal, me semble un peu différente: il s'agirait de centres encadrés par l'armée et destinés non pas à des activités ludiques mais à un rattrapage scolaire et même civique, avec projet obligatoire à mener à bien avant d'en sortir.

Il me semble que c'était, dépuis longtemps, la propostion d'Alliot Marie ..

Citation :
J'ai un peu suivi cette récente polémique... une fois encore, le but n'est pas à mes yeux d'offrir des distractions mais de réapprendre des règles de respect et de vie en société à des jeunes totalement déphasés.

Réapprendre la vie en société à un mineur de 17 ans et demi au moment des faits, qui risque d'être déféré aux Assises et de prendre 20 ans, avant même son procès ? Et choisir ce moment de paix et d'amour qu'est un match de foot ? Ici, tout le monde a une autre lecture : ce sont les animateurs sociaux qui compensent leurs émoluments - trop faibles à leurs yeux - par de menus avantages comme la Floride, Avoriaz ou le foot, le délinquant mineur leur servant de passeport ... Smile

Citation :
PS: vous êtes tout excusé pour la confusion de sexe, mon avatar est trompeur.

Maman m'avait toujours dit de me méfier des sirènes .. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 13:05

MP a écrit:
Very Happy Very Happy Moi aussi ! Chez nous, l'ED n'a même pas de programme, si ce ne sont quelques "yaka" lapidaires, mais sufisants pour coaguler les inquiets et les mécontents, ce qui pourrait tout de même les mener à summum de leurs ambitions : décrocher quelques strapontins municipalistes ou parlementaires ... Smile

Rien de très différent du FN en France, alors... cela reste un vote contestataire contre le "tous pourris" davantage qu'un vote d'adhésion à un projet bien établi.

MP a écrit:
Aucun risque en Belgique, où la politique a plutôt été à l'angélisme le plus exquis !

Les Français sont + agités... peut-être parce qu'ils ont guillotiné leur roi il y a 2 siècles, contrairement aux belges ?
Il me semble en tout cas que les tentations de révolte voire de révolution ont toujours été + fortes d'un côté du Quiévrain que de l'autre.

MP a écrit:
Il me semble que c'était, dépuis longtemps, la propostion d'Alliot Marie ..

Hum... pas tout à fait. Alliot Marie a créé un bidule, les centres "Défense 2e chance", qui accueillent des jeunes (non délinquants) sur la base du volontariat.
C'est Ségolène qui a évoqué l'encadrement militaire pour de jeunes délinquants, suscitant d'ailleurs de gros remous au sein du PS (l'idée n'a pas été reprise dans le projet du parti pour la présidentielle).

MP a écrit:
Réapprendre la vie en société à un mineur de 17 ans et demi au moment des faits, qui risque d'être déféré aux Assises et de prendre 20 ans, avant même son procès ? Et choisir ce moment de paix et d'amour qu'est un match de foot ? Ici, tout le monde a une autre lecture : ce sont les animateurs sociaux qui compensent leurs émoluments - trop faibles à leurs yeux - par de menus avantages comme la Floride, Avoriaz ou le foot, le délinquant mineur leur servant de passeport ... Smile

La prison reste quand même la seule solution à mes yeux en cas de meurtre... les centres que j'imagine ne seraient destinés qu'aux auteurs de délits, pas de crimes.

Pour l'histoire des animateurs sociaux, j'avoue que je n'avais pas pensé à cette approche mais ce que vous écrivez semble pertinent.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 13:32

Citation :
Les Français sont + agités... peut-être parce qu'ils ont guillotiné leur roi il y a 2 siècles, contrairement aux belges ?

Les Belges ne pourraient pas guillotiner LEUR roi.....

Les Belges sont deux peuples : les wallons et les flamands.... qui ne vivent pas toujours, c'est le moins qu'on puisse dire, en parfaite harmonie.

Les wallons prétendent que le roi des "belges" (ce qu'ils ne sont pas puisque wallons) est le roi des flamands et donc n'est pas leur roi.... tandis qu' l'autre peuple raisonne de même....

Quant au roi, lorsque le peuple (???) , majoritairement, opte pour une décision qui ne convient pas au roi des Belges, alors il démissionne le temps que la loi soit promulguée... et ainsi sa signature ne figure pas au bas de la LOI....

Ici, en Crète, je côtoie les deux "identités" et c'est "épique", souvent !

Un modèle, vous dis-je !!!!!

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 15:16

Pour en revenir au sujet, les accusations de Sarkozy tombent décidément à plat... mais cela n'a rien d'étonnant de la part de ce personnage adepte de la démagogie.

Citation :
Bobigny : le verdict de l'inspection
LE MONDE | 22.09.06 | 11h17

Il allait devenir le "modèle de l'excellence en matière judiciaire". C'est ce qu'avaient promis solennellement au tribunal de Bobigny Dominique de Villepin, ministre de l'intérieur, et Dominique Perben, garde des sceaux, en avril 2004.

Deux évasions successives avaient, quelques jours plus tôt, remis en lumière les graves problèmes de ce tribunal. Deuxième en France pour le nombre d'affaires traitées (plus de 200 000 par an), Bobigny est asphyxié par les procédures pénales et englué dans une pénurie chronique de moyens. Peu avant la visite conjointe, inédite, des deux ministres, des magistrats avaient protesté contre l'insuffisance des policiers mis à leur disposition en remettant onze prévenus en liberté. Police et justice, avait insisté M. de Villepin, sont "confrontées à des problèmes d'intérêt commun".

Un vaste audit du tribunal a été réalisé en 2005 par l'inspection générale des services judiciaires. Le Monde a pris connaissance de ses résultats en ce qui concerne les services du procureur, l'autorité chargée de poursuivre les délinquants. Ils montrent qu'à Bobigny, en dépit de ses difficultés, la justice est loin de démissionner, au contraire : les magistrats y affichent une productivité répressive extraordinaire. Chaque substitut du procureur traite plus de 1 500 dossiers par an, contre moitié moins pour ses collègues de Paris. A la permanence "flagrants délits et garde à vue", deux substituts reçoivent chacun 42 appels journaliers de la police, affaires qu'ils traitent en dix minutes. A la permanence des enquêtes préliminaires, ce sont 85 affaires par jour, cinq minutes pour chacune.

La division de l'action publique territorialisée (Dapter) traite ainsi avec la police, en temps réel et en flux continu, la délinquance de voie publique : atteintes aux personnes, aux biens ou à la sécurité publique. Cette délinquance, "préoccupation majeure des habitants et des élus de Seine-Saint-Denis", selon le rapport d'audit, représente 70 % de l'activité totale du parquet de Bobigny. A ce titre, la division de l'action publique est la "vitrine de la justice pénale dans le département".

Or, a conclu la mission d'audit, "force est de constater que la Dapter, composée de magistrats de peu d'expérience dont la qualité et la motivation ne sont pas en cause, souffre d'un sous-effectif chronique, de la rotation rapide de ses membres et d'un encadrement insuffisant". La justice est à l'image de tous les services publics du 93. A la rentrée 2006, les services du procureur comptent 15 débutants sortant d'école parmi 45 magistrats. Le turnover des fonctionnaires greffiers est pire. Ils sont moins nombreux qu'en 1999, et il en manque 50 pour faire tourner le tribunal.

Confrontés, selon l'audit, à "une charge de travail trop importante", les magistrats ne peuvent assumer l'intégralité de leurs fonctions. Bien que leur échoient 16 contrats locaux de sécurité et 2 groupes locaux de traitement de la délinquance, ils sont "contraints d'abandonner presque entièrement leurs tâches en matière de politique de la ville", a découvert l'inspection. "Ils ne sont pas davantage en capacité de suivre les enquêtes en cours et d'assurer une direction effective de la police judiciaire", cette mission essentielle du procureur. En général, les magistrats fixent un délai de trois mois aux services enquêteurs pour répondre à leurs demandes. "Ce délai reste purement théorique puisqu'aucun rappel n'est adressé en cas de dépassement." La direction de la police judiciaire est en outre compliquée par "la multiplicité des interlocuteurs et l'éparpillement des services dans le département".

Le parquet des mineurs, autre service audité, est le premier de France. En 2004, il a enregistré plus de 10 000 plaintes, deux fois plus qu'à Créteil ou à Marseille. "La délinquance juvénile continue d'augmenter sur le département de Seine-Saint-Denis", note la mission d'inspection, la part des mineurs progressant dans l'ensemble des mis en cause (15 % du total).

La réponse fournie par la justice est de plus en plus répressive : majoritaires en 2002, les mesures alternatives aux poursuites (rappel à la loi, mesure de réparation, etc.), traditionnellement développées à Bobigny, sont devenues minoritaires au profit des poursuites. Auprès des mineurs déférés, les réquisitions de mandat de dépôt (demandes de placement en détention) ont crû de 36% entre 2003 et 2004. "Une réponse pénale est apportée à chaque acte de délinquance", écrivent les inspecteurs. Bon élève malgré tout de la politique gouvernementale, Bobigny affiche un "taux de réponse pénale" de 83 % en 2005, en plein dans la moyenne nationale.

L'audit relève pourtant un autre élément : les mineurs victimes augmentent nettement plus vite (+12,4 % entre 2003 et 2004) que les auteurs (2,6 %), en raison, notamment, d'une explosion du contentieux de la famille.

Le parquet des mineurs est engorgé. "Les délais d'attente pour accéder au magistrat de permanence varient entre une heure et une heure et demie." C'est une source de friction avec les services de police, qui doivent signaler toute affaire au procureur avant que le mis en cause ait quitté les locaux de police. L'audit relève cependant "des relations quotidiennes très bonnes" entre la responsable de la brigade des mineurs de Seine-Saint-Denis et son homologue du parquet.

Le service de l'exécution des peines, chargé, en bout de chaîne, d'appliquer les jugements prononcés, s'engorge lui aussi. Au premier trimestre 2005, 3 500 jugements correctionnels (les vols, par exemple) attendaient d'être exécutés, autant que pour toute l'année 2004. Dans ce secteur, il fallait plus de neuf mois en moyenne pour exécuter les décisions des juges. L'audit a conclu à des "secteurs sinistrés". Par exemple, à la mi-2005, aucune des 26 décisions prises cinq mois plut tôt en application du "plaider-coupable" n'était exécutée, alors que cette nouvelle procédure est censée aller plus vite. Le service a été "délaissé", et "les partenaires traditionnels de l'exécution des peines que sont les huissiers, les représentants de la préfecture et le Trésor public n'ont pas été rencontrés" pour traiter les problèmes.

Un plan d'urgence, promis en 2004, a été partiellement engagé, comportant des créations d'emplois de fonctionnaires et de juges. Le garde des sceaux s'est "réjoui" de voir 12 200 personnes condamnées à Bobigny en 2005 contre 10 000 en 2002. Mais, chez les magistrats qui affrontent le flot quotidien de la délinquance, "c'est le sauve-qui-peut", confie l'un d'eux, "car les gens travaillent trop, et mal".

Nathalie Guibert

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-815679@51-814401,0.html

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 18:10

Ce qui me déprime, c'est qu'un sondage semble montrer que les français sont d'accord avec ce qu'il a dit....

Imaginez ce type président de la République...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 18:23

Si les cités étaient détruites, la violence liée aux cités disparaitrait.
La majorité des delinquants viennent de cités populaire.
Donc si les cités étaient détruites la delinquance diminuerait prodigieusement.

En un seul coup, on règle deux problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Ven 22 Sep 2006 - 18:30

stephane a écrit:
Si les cités étaient détruites, la violence liée aux cités disparaitrait.
La majorité des delinquants viennent de cités populaire.
Donc si les cités étaient détruites la delinquance diminuerait prodigieusement.

En un seul coup, on règle deux problèmes.

C'est nim qui proposait également cette solution au problème insoluble des banlieues. Elle est intressante à discuter.

Une vraie mixité sociale, un éclatement de ces ghettos ethnico-sociaux pourraient en effet sur le papier faire régresser les actes de délinquence.

La question est comment les déplacer ? Ou? et dans quelle mesure, ils accpeteraient d'être séparés, le fait d'être ensemble devant sans doute leur donner un sentiment de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Sam 23 Sep 2006 - 0:30

Citation :


Les Belges ne pourraient pas guillotiner LEUR roi.....

Les Belges sont deux peuples : les wallons et les flamands.... qui ne vivent pas toujours, c'est le moins qu'on puisse dire, en parfaite harmonie.

Les wallons prétendent que le roi des "belges" (ce qu'ils ne sont pas puisque wallons) est le roi des flamands et donc n'est pas leur roi.... tandis qu' l'autre peuple raisonne de même....

Quant au roi, lorsque le peuple (???) , majoritairement, opte pour une décision qui ne convient pas au roi des Belges, alors il démissionne le temps que la loi soit promulguée... et ainsi sa signature ne figure pas au bas de la LOI....

Ici, en Crète, je côtoie les deux "identités" et c'est "épique", souvent !

Un peu people, comme vision Smile

en fait ne pas confondre la "question royale" des années 50, et l'opinion belge sur la monarchie :

Actuellement, il y a une quasi unanimité du citoyen de base et de l'ensemble de la classe poliique en faveur de cette monarchie, mais beaucoup de bruit fait par un mouvement séparatiste flamand, pour lequel le roi est un ciment qui les dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Sam 23 Sep 2006 - 0:33

Citation :
Une vraie mixité sociale, un éclatement de ces ghettos ethnico-sociaux pourraient en effet sur le papier faire régresser les actes de délinquence.

Ce serait une expérience ... Mais force m'est de constater que, nulle part dans le mponde, à ma connaissance, une telle mixité n'a été possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Sam 23 Sep 2006 - 0:47

stephane a écrit:
Si les cités étaient détruites, la violence liée aux cités disparaitrait.
La majorité des delinquants viennent de cités populaire.
Donc si les cités étaient détruites la delinquance diminuerait prodigieusement.

En un seul coup, on règle deux problèmes.

Je ne nie pas que la qualité au sens large de l'habitat ait une influence et que ce ne soit pas un facteur aggravant dans le cas de certaines cités.
Mais cela reste un simple facteur, selon moi, et pas la seule cause ou raison de la délinquance.
Dans une société de plein emploi où le taux de chômage des jeunes non ou peu diplomés n'atteindrait pas 30%, y aurait-il par exemple tant de violences urbaines ?

Et puis, on pourrait gloser aussi sociologiquement sur les jeunes délinquants des cités: un certain nombre issus de l'immigration, de familles mono-parentales ou "démissionnaires", ayant des revenus assez bas etc.
De là à en tirer des conclusions définitives, je m'en garderais bien car le problème est complexe et recoupe précisément selon moi différents facteurs qui peuvent hélas se cumuler.

Concombre a écrit:
Ce qui me déprime, c'est qu'un sondage semble montrer que les français sont d'accord avec ce qu'il a dit....

Ce genre de sondages ne signifie rien, les gens réagissent à chaud sur une déclaration sans connaître le contexte (ni les résultats de l'inspection des services judiciaires qui "disculpe" complètement les magistrats de Bobigny).
Le problème est qu'en faisant ainsi de la surenchère démagogique et en jouant implicitement au jeu du "tous pourris" vis à vis de l'institution, Sarko renforce Le Pen à moyen terme.
A lui d'assumer le risque de faire finalement basculer des électeurs vers le FN au 1er tour de la présidentielle... mais s'il se retrouve éliminé d'un 2nd tour opposant le(la) candidat(e) socialiste à Le Pen, j'avoue que je rirai quand même bien sous cape.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Sam 23 Sep 2006 - 10:24

Citation :
Dans une société de plein emploi où le taux de chômage des jeunes non ou peu diplomés n'atteindrait pas 30%, y aurait-il par exemple tant de violences urbaines ?

La question mérite qu'on s'y penche, en effet. Mais aussi son inverse : dans une société exempte de violences urbaines, trouve-t-on 30 % de "jeunes" au chômage ? N'est-ce pas un peu l'oeuf et la poule ?

Citation :
Et puis, on pourrait gloser aussi sociologiquement sur les jeunes délinquants des cités: un certain nombre issus de l'immigration, de familles mono-parentales ou "démissionnaires", ayant des revenus assez bas etc.

Bien entendu. Je cite quelques pistes (pour lesquelles je n'ai pas de solution toute faite)

- perte de référence culturelle : les familles de ces gosses proviennent de pays où on ne mange que ce que l'on gagne. Ce qui mobilise quasi toutes les énergies. Ici, ce qui tient lieu d'alimentaire tombe tout roti dans le bec, pour grand nombre de ces familles. D'où sentiment "de ne servir à rien".

- perte de contrôle social : dans un village ou une médina, tout le monde connait tout le monde, et le gosse qui déambule en toute liberté est en permamence sous le contrôle de centaines d'yeux. Les parents sont avertis de la mondre incartade à la minute même. Chez nous, une fois tourné le coin de la rue, les adolescents deviennent quasi anonymes.

- dans les pays d'origine, un enfant qui se comporte mal est puni immédiatement (parents, police, etc). Chez nous, il est au pire déféré devant un magistrat qui le relâche sur l'heure, et déterminera sa sanction (très éventuelle) un an plus tard, d'où le sentiment pervers d'impunité.

- facteurs d'outgroup : une langue familiale différente, des usages alimentaires et vestimentaires différents, un accent différent quand on parle le français, une religion différente, et en prime la vision d'un mode où les "blancs" oppriment les arabes, le tout solidement ancré, ne porte ni à l'assimilation, ni à l'intégration.

Citation :
Le problème est qu'en faisant ainsi de la surenchère démagogique et en jouant implicitement au jeu du "tous pourris" vis à vis de l'institution, Sarko renforce Le Pen à moyen terme.

C'est amusant, cet argument quasi universel de la gauche : cacher des dysfonctionnements pour ne pas donner d'idées impures à l'ED ? En ait, il me semble que si on veut se débarasser de l'ED, il faut cesser de taire ce que tout le monde sait, mais au contraire le mettre en exergue et y remédier.

En partant du principe que si la plupart des "solutions" prônées par l'ED sont superficielles, débiles et pernicieuses, leurs critiques n'en sont pas moins intéressantes à examiner : notre société doit se réformer sans cesse, et prendre en compte toutes ses composantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Sam 23 Sep 2006 - 12:30

MP a écrit:
La question mérite qu'on s'y penche, en effet. Mais aussi son inverse : dans une société exempte de violences urbaines, trouve-t-on 30 % de "jeunes" au chômage ? N'est-ce pas un peu l'oeuf et la poule ?

Hum... il me semble quand même que les violences urbaines ont augmenté depuis la fin des 30 glorieuses et l'apparition d'un chômage de masse. Donc, je les vois davantage comme une conséquence que comme une cause, personnellement.

MP a écrit:
Bien entendu. Je cite quelques pistes (pour lesquelles je n'ai pas de solution toute faite)

- perte de référence culturelle : les familles de ces gosses proviennent de pays où on ne mange que ce que l'on gagne. Ce qui mobilise quasi toutes les énergies. Ici, ce qui tient lieu d'alimentaire tombe tout roti dans le bec, pour grand nombre de ces familles. D'où sentiment "de ne servir à rien".

- perte de contrôle social : dans un village ou une médina, tout le monde connait tout le monde, et le gosse qui déambule en toute liberté est en permamence sous le contrôle de centaines d'yeux. Les parents sont avertis de la mondre incartade à la minute même. Chez nous, une fois tourné le coin de la rue, les adolescents deviennent quasi anonymes.

- dans les pays d'origine, un enfant qui se comporte mal est puni immédiatement (parents, police, etc). Chez nous, il est au pire déféré devant un magistrat qui le relâche sur l'heure, et déterminera sa sanction (très éventuelle) un an plus tard, d'où le sentiment pervers d'impunité.

- facteurs d'outgroup : une langue familiale différente, des usages alimentaires et vestimentaires différents, un accent différent quand on parle le français, une religion différente, et en prime la vision d'un mode où les "blancs" oppriment les arabes, le tout solidement ancré, ne porte ni à l'assimilation, ni à l'intégration.


Ca me semble quelque peu simpliste, même s'il y a sans doute un malaise spécifique chez un certain nombre de jeunes issus de l'immigration extra-européenne (et de pays qui furent des colonies françaises).
Quant à l'histoire du juge qui relâche le jeune délinquant sur l'heure, voilà bien une légende urbaine sur laquelle s'appuie Sarkozy en contradiction avec les faits.
Consultez donc l'audit effectué au tribunal de Bobigny (le seul de Seine St Denis) qui a été publié dans la presse et qui dément cette version.

Citation :
Les réquisitions de placement en détention envers les mineurs ont augmenté de 36% entre 2003 et 2004

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060922.OBS3027.html

MP a écrit:
C'est amusant, cet argument quasi universel de la gauche : cacher des dysfonctionnements pour ne pas donner d'idées impures à l'ED ? En ait, il me semble que si on veut se débarasser de l'ED, il faut cesser de taire ce que tout le monde sait, mais au contraire le mettre en exergue et y remédier.

Voilà bien l'astuce de Sarkozy, dans laquelle vous sautez à pieds joints.
A la base, le "dysfonctionnement" évident est que ce ministre a claironné depuis 4 ans qu'il allait faire diminuer la délinquance, via de nouvelles lois + répressives et des renforts matériels & humains au sein de la police.
Or, les chiffres montrent que c'est un échec cuisant, notamment en Seine St Denis... non seulement la délinquance a augmenté mais, contrairement aux belles paroles, les policiers sont moins nombreux sur le terrain qu'avant 2002 !
Plutôt que de répondre de ce bilan, Sarkozy a aussitôt allumé un contre-feu en mettant gravement en cause la justice (qu'il a en quelque sorte rendu coupable de son propre échec), déclenchant une polémique qui a fait la une de la presse.
Excellente tactique de com', j'en conviens, mais en aucun cas le reflet de la réalité ou de soi-disant "dysfonctionnements" de l'appareil judiciaire, puisque l'audit de Bobigny dément totalement les affirmations du ministre.

Le résultat ? Une décrédibilisation générale de l'Etat via cette guéguerre police-justice, le sentiment poujadiste rampant du "tous pourris-tous des nuls-juges laxistes" flatté et renforcé et donc des voix potentielles supplémentaires pour Le Pen, qui n'a même plus à faire campagne.
Donc, je prends les paris avec vous: les propos de Sarkozy n'affaibliront en rien le score du FN à la présidentielle et ne lui permettront pas d'attirer ses électeurs sur son nom à lui.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Lun 25 Sep 2006 - 14:10

la mise sous tutelle des allocs, y'a rien de plus con...

sinon, faire en sorte que la police de proximité et autres ilôtiers soient une police "communautaire", c'est-à-dire qui connaisse bien le quartier, les gens, etc. Une police en qui tout le monde aurait confiance. Car le problème, c'est la confiance face à la police.

Que font des CRS en seine saint denis dans la rue à 4h du mat' alors qu'ils n'ont rien à y faire? Pourquoi pratiquer une interpellation musclée quand la seule chose suspecte, c'est le faciès de la personne interpellée?

Ensuite, c'est la faute à Sarko si ces CRS se sont faites tabasser, car elles étaient là où elles ne snt pas censées être, en train de faire quelque chose qu'ils ne sont pas censés faire. Je rappelle qu'ils ont des missions commandées, et que les missions de routine ne font pas partie de leur culture professionnelle et que, par conséquent, ils n'ont pas les compétences pour agir de la sorte.

Ajoutons à cela le fait que Sarko croit faire le malin en embrasant tous les conflits, avec son bras de fer permanent. Est-ce une manière de faire de la politique?

Je rappele que Mucchieli, Roché, Le Goaziou, et Jobard ont très bien expliqués les racines du mal, mais ont aussi donné des réponses concrètes poru sortir de la merde, sans forcément tout détruire.
Jobard signalait déjà en octobre dernier que le policier cristallisait aux yeux des jeunes des cités les multiples discriminations dont ils sotn victimes, et que cela les incitait d'autant plus à la violence, qu'un CRS, c'est "pire" qu'un policier. Le problème de l'autorité, ce n'est pas l'autorité, mais le masque qui le porte. La confiance doit être reconstruite, elle doit pas ête mise de côté au profit d'un bras de fer à la con.

Si vous avez le temps, regardez sur le site de la 5e l'émission "que fait la police" de C dans l'air. (jeudi dernier)

J'ai déjà écrit beaucoup sur ce site sur els violences, l'insécurité, etc. Je vous conseille de vous y rapporter. Sachez seulement que les violences stagnent depuis 50 ans, et qu'il n'y a pas de changement majeur (les tournantes existaient dans les mêmes proportions dans les années 50).

Le problème urbain est à signaler: les barres d'immeubles font qu'en effet, la famille, les voisins ne sont pas là pour surveiller leurs enfants. leurs conditions de vie ne facilitent pas non plus l'apprentissage de la vie en société et encore moins al discipline.

Sinon, je suis Sympatik sur le mythe du juge laxiste... et sur les conclusions auxquelles on arrive quand on fait le bilan de la sarkomania...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Lun 25 Sep 2006 - 16:12

Citation :
Ensuite, c'est la faute à Sarko si ces CRS se sont faites tabasser, car elles étaient là où elles ne snt pas censées être, en train de faire quelque chose qu'ils ne sont pas censés faire. Je rappelle qu'ils ont des missions commandées, et que les missions de routine ne font pas partie de leur culture professionnelle et que, par conséquent, ils n'ont pas les compétences pour agir de la sorte.

Very Happy Very Happy Very Happy Donc, les CRS ne pourraient patrouiller qu'en des lieux et à des heures admis par les malfrats ? lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Lun 25 Sep 2006 - 23:22

oui oui! (là, je te prends pour un con...)

non, mais leur rôle n'est pas de patrouiller, mais d'intervenir sur des terrains tendus. Ils ont un rôle qu'on pourrait qualifier "d'exceptionnel", encadrer les manifs, protéger des points clés, des personnalités, faire "tampon" entre deux groupes, intervenir en cas de grosse bévue. La routine c'est pas fait pour eux.
Qu'ils se plaignent à leur ministre, qui les envoie au casse-pipes et augmente de manière exponentielle les tensions. les banlieues ont pas besoin de ça!
Bon sang, ils ont eu des rapports de l'IHESI, ils le savent tout ça. Tu crois que la police nationale, les CRS, la gendarmerie, tout ce beau monde, ils connaissent pas par coeur la manière de mettre à ébullition un quartier???
Tu crois qu'ils savent pas comment l'éviter non plus?

Tu crois que Sarko n'a pas fait exprès de déclencher les émeutes aussi, tant que tu y es?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Mar 26 Sep 2006 - 17:14

lomig a écrit:
la mise sous tutelle des allocs, y'a rien de plus con...

Ah, et pourquoi ?
A la base, les allocs doivent servir aux enfants et ne pas constituer un simple revenu complémentaire pour les parents, me semble-t-il.
Or, quand les parents n'assument pas, à l'évidence, l'exercice de leurs responsabilités vis à vis des enfants, doit-on les laisser disposer seuls de cette petite manne financière ?
Celle-ci ne peut-elle pas en revanche servir à financer l'éducation défaillante des enfants via une gestion des fonds par l'Etat (en fait, une gestion de ses propres fonds... car c'est lui qui verse indirectement les allocs) ?

lomig a écrit:
sinon, faire en sorte que la police de proximité et autres ilôtiers soient une police "communautaire", c'est-à-dire qui connaisse bien le quartier, les gens, etc. Une police en qui tout le monde aurait confiance. Car le problème, c'est la confiance face à la police.

Oui... à condition qu'on se comprenne bien sur le sens de l'adjectif "communautaire". S'il s'agit de recruter sur des bases ethniques pour qu'il y ait davantage de flics beurs ou noirs, je ne suis pas du tout d'accord.

lomig a écrit:
Que font des CRS en seine saint denis dans la rue à 4h du mat' alors qu'ils n'ont rien à y faire? Pourquoi pratiquer une interpellation musclée quand la seule chose suspecte, c'est le faciès de la personne interpellée?

Hum... il me semble qu'il y a eu un guet-apens monté par des jeunes et non un simple concours de circonstances (du genre l'occasion qui fait le larron).
En outre, l'agression n'aurait sans doute pas eu lieu en présence de 2 cars complets de CRS.

Cela dit, je suis d'accord sur le fait que le rôle des CRS n'est pas de faire du contrôle d'identité dans les cités, c'est un véritable détournement de leur mission.

lomig a écrit:
Je rappele que Mucchieli, Roché, Le Goaziou, et Jobard ont très bien expliqués les racines du mal, mais ont aussi donné des réponses concrètes poru sortir de la merde, sans forcément tout détruire.
Jobard signalait déjà en octobre dernier que le policier cristallisait aux yeux des jeunes des cités les multiples discriminations dont ils sotn victimes, et que cela les incitait d'autant plus à la violence, qu'un CRS, c'est "pire" qu'un policier. Le problème de l'autorité, ce n'est pas l'autorité, mais le masque qui le porte. La confiance doit être reconstruite, elle doit pas ête mise de côté au profit d'un bras de fer à la con.

C'est entrer là dans la logique de la "victime" ou soi-disant victime et ne prendre donc aucun recul sur la situation.
Les discriminations dont se plaignent de nombreux jeunes, ne les appliquent-ils pas eux-mêmes par exemple à l'égard des femmes ou des homosexuels ?
Il n'y a quand même pas de blanches colombes avides d'intégration d'un côté et une autorité fasciste et brutale de l'autre, cette vision manichéenne est ridicule et ne tient pas à l'examen + de 10 secondes.

lomig a écrit:
J'ai déjà écrit beaucoup sur ce site sur els violences, l'insécurité, etc. Je vous conseille de vous y rapporter. Sachez seulement que les violences stagnent depuis 50 ans, et qu'il n'y a pas de changement majeur (les tournantes existaient dans les mêmes proportions dans les années 50).

C'est faux, en ce qui concerne les homicides, en progression quasi ininterrompue depuis une 50aine d'années.
Et les violences sont différentes... je ne suis ainsi pas sûr du tout que ce qu'on appelle les "actes gratuits" avaient autant cours quand l'autorité de l'Etat était + forte.

lomig a écrit:
Sinon, je suis Sympatik sur le mythe du juge laxiste... et sur les conclusions auxquelles on arrive quand on fait le bilan de la sarkomania...

Tant mieux, cela nous fait un véritable point d'accord.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Mar 26 Sep 2006 - 20:27

Concombre a écrit:

Une vraie mixité sociale, un éclatement de ces ghettos ethnico-sociaux pourraient en effet sur le papier faire régresser les actes de délinquence.

La question est comment les déplacer ? Ou? et dans quelle mesure, ils accpeteraient d'être séparés, le fait d'être ensemble devant sans doute leur donner un sentiment de sécurité.
Je crois très moyennement au sentiment de sécurité...
comment les déplacer: En construisant des immeubles mixte socialement (type Haussmann mais en mieux au point de vue confort), en imposant aux villes qui n'ont pas les 20% de logements sociaux des taxes très lourdes qui serviront à construire les immeubles en question (ou la requisition dans les villes en question des immeubles vides).

PS: Il faut lutter contre un abus, qui je pense est courant. La petite et riche ville de Bievres a construit ses logements sociaux pour y accueullir en priorité les enfants de médecins et d'avocats qui étaient plus ou moins directement dans l'entourage du maire... Sale mentalité, à corriger.

Une mesure pas mal serait que l'état achete des zones isolés de France et les redistribues à plus ou moins bas prix en fonctions des revenues des acheteurs.

Le département ou il y a le plus de delinquance est le 93. C'est aussi le departement qui detient 80% des français les plus pauvres. Comment peut on s'en prendre aux jeunes delinquants de ces ghettos alors qu'ils n'auraient peut être jamais sombrés dans la delinquance si il avaient vécu 10 km plus loin!!!!

A chaque type de société correspond ses criminels. Les criminels ont une place importante dans une société car ils sont le reflet d'un disfonctionnement social. La politique de bon sens, surtout la plus conservatrice, cherche à s'en debarasser plus qu'à les comprendre, car les comprendre serait remmettre en cause une société qui par nature est une structure cherchant à se conserver, et donc qui met à sa tête des gens qui sont aptes à la conserver.
La punition est la forme la plus simple de se debarasser d'un problème social car elle sous entend l'absurdité que sombrer dans la delinquance est un choix conscient.

Que serait Sarkozy si il était né dans les conditions exacts d'un jeune deliquant? C'est à cette question qu'il faudrait réflechir...

Je tiens à preciser aussi que les cités ne devaient pas rester en place plus de 15 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Jeu 28 Sep 2006 - 15:03

stephane a écrit:
comment les déplacer: En construisant des immeubles mixte socialement (type Haussmann mais en mieux au point de vue confort), en imposant aux villes qui n'ont pas les 20% de logements sociaux des taxes très lourdes qui serviront à construire les immeubles en question (ou la requisition dans les villes en question des immeubles vides).

Hum... sans atteindre une mixité sociale parfaite, il me semble que les cités n'étaient pas les ghettos qu'on décrit aujourd'hui dans les années 70.
Il est difficile d'empêcher de partir les ménages qui s'en sortent le mieux et c'est quand même globalement ce qui s'est passé.
J'irai même + loin... cette "fuite" a été au moins implicitement encouragée à l'intérieur même des cités par de nombreuses dégradations inciviques sur les parties communes (boites aux lettres incendiées, ascenseurs pleins d'urine ou volontairement cassés, irrespect des règles de voisinage et du bruit après 22h etc.).

Il y a quand même des bases de vie commune en société qu'il faudrait (ré)apprendre à un certain nombre de gens avant de songer à les "mélanger" au sein de nouvelles constructions.

stephane a écrit:
Le département ou il y a le plus de delinquance est le 93. C'est aussi le departement qui detient 80% des français les plus pauvres. Comment peut on s'en prendre aux jeunes delinquants de ces ghettos alors qu'ils n'auraient peut être jamais sombrés dans la delinquance si il avaient vécu 10 km plus loin!!!!

Excuse moi, mais je ne comprends pas ta conclusion sur les 10 km.
Si la délinquance se nourrit de la pauvreté, ce qui me semble assez évident, on risque juste de déplacer le problème sans régler sa cause principale (la pauvreté).

En revanche, là où je suis d'accord avec toi, c'est sur l'effet de groupe.
Quand on concentre au même endroit des gens à problèmes, non insérés socialement, il y a risque supplémentaire d'aboutir hélas à des violences.

Mais l'une des solutions passe selon moi par l'éducation et par l'éducation civique en particulier.

stephane a écrit:
A chaque type de société correspond ses criminels. Les criminels ont une place importante dans une société car ils sont le reflet d'un disfonctionnement social. La politique de bon sens, surtout la plus conservatrice, cherche à s'en debarasser plus qu'à les comprendre, car les comprendre serait remmettre en cause une société qui par nature est une structure cherchant à se conserver, et donc qui met à sa tête des gens qui sont aptes à la conserver.
La punition est la forme la plus simple de se debarasser d'un problème social car elle sous entend l'absurdité que sombrer dans la delinquance est un choix conscient.

En théorie, ça peut paraître assez vrai.
Mais, en pratique, ça l'est à mon avis beaucoup moins.
Sombrer dans la délinquance n'est pas une obligation ni même une fatalité... l'individu a quand même des armes personnelles pour lutter, y compris dans un milieu qui le pousse à marcher en dehors des clous.
En clair, tous les jeunes de cités ne sont pas des délinquants, loin s'en faut, certains réussissent même des parcours scolaires très satisfaisants.
Et seule une minorité, au fond, pose réellement des problèmes de sécurité publique.
Que fais-tu face à cette minorité qui menace l'équilibre d'une majorité si tu refuses de recourir à la punition ?

stephane a écrit:
Que serait Sarkozy si il était né dans les conditions exacts d'un jeune deliquant? C'est à cette question qu'il faudrait réflechir...

Je n'en sais rien... il aurait pu devenir délinquant.
Mais il aurait pu aussi s'accrocher comme un malade à l'école, obtenir des bourses et finir par changer de milieu social.
Certes, je t'accorde que les statistiques montrent bien qu'il est beaucoup + facile de réussir scolairement quand on est né à Neuilly qu'à La Courneuve... mais elles ne montrent pas qu'il est impossible de réussir en étant né à La Courneuve, c'est quand même une grosse nuance.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les résultats de la politique Sarkozy   Aujourd'hui à 23:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Les résultats de la politique Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fils de politique méritocratie
» Le Politique selon Platon
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Justice, sécurité-
Sauter vers: