Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La CPI, frein à la paix ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: La CPI, frein à la paix ?   Lun 18 Sep 2006 - 17:44

L'Angleterre est accusé de freiner le processus de paix entre le governement ougandais et le LRA (rebelles du Nord ayant commis des crimes particulièrement atroces). En effet, l'Angleterre soutient la Cour Pémale Internationale qui a lancé des mandats d'arrêt contre les chefs de la LRA.
Des pourparlers de paix ont été tenu au Soudan avec avec des sousfifres de la LRA, car les chefs avaient peur de s'y rendre et de se faire arrêter.

Il semble que la population affectée par cette guerilla soit pour une amnistie des chefs de la LRA, tant elle est épuisée et traumatisée dans les camps de réfugiés.

Quelle difficile situation. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Lun 18 Sep 2006 - 19:36

même si l'armée de la LRA est à 80% constitué d'enfants soldats, on ne peut pas l'organisation comme on pardonne un enfant. La LRA a commis des crimes d'une intensité dramatique. Qu'en pense le FSD qui a été attaqué l'année derniere?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Jeu 21 Sep 2006 - 0:46

Concombre a écrit:

Quelle difficile situation. Qu'en pensez-vous ?

Hum... je crois que ce n'est pas la GB mais le procureur de la CPI lui-même qui refuse d'envisager l'abandon des poursuites contre les dirigeants de la LRA.
Et, franchement, quand on examine les poursuites, elles semblent parfaitement légitimes au vu des atrocités commises contre les civils par la pseudo armée du pasteur fou Joseph Kony, constituée d'enfants soldats enlevés et drogués pour mutiler et tuer.
Alors, ok personnellement pour une amnistie des troupes mais certainement pas des dirigeants, je trouverais quand même ça indigne sur le plan moral.

PS: et, au fait, salut Concombre !
Wink

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Jeu 21 Sep 2006 - 19:29

Je sais que les dirigeants de la LRA sont des fous sanguinaires, mais, si j'essaie de comprendre pourquoi les ougandais sont pour le retrait des mandats d'arrêt, il semble que la paix ne pourra se faire si les chefs de LRA sont menacés d'être emprisonnés (genre, je reste en fuite et je demande à me sbires de continuer les exactions).

Ce n'est pas la première fois que des gens menacés par la CPI s'en sortent en menancant en retour le processus de paix. C'est le cas de Bemba au Congo qui est arrivé 2ème après Kabila aux dernières élections. Ce type a fait des horreurs, mais la CPI ne l'a pas arrêté, processus de paix oblige.

Idem pour les soudanais et le Darfour, même si la menace de poursuite du CPI à leur encontre semble avoir obligé les dirigeants soudanais à calmer leurs milices.

J'ai l'impression que la population dans ces pays là en général accepte plus facilement les amnisties que nous (voir Rwanda, Afrique du Sud). Parce qu'ils ont besoin de paix plus que nous et peut-être aussi parce qu'il ne croient pas en la justice et la CPI n'a pas fait encore leur preuve.

Je ne sais que dire sur la LRA. Quand j'étais au Sud Soudan, je suis allé dans le nord de l'Ouganda et nous avons traversé un de ces camps de réfugiés. C'est épouvantable, ils dormaient sous des espèces de toit en paille tout près du sol, aucune commodités, la malaria pourtant, pas de médic.
Dans l'article que j'ai lu, les réfugiés piaffent d'impatience de retourner sur leur terre pour vivre décemment. Ils ne peuvent le faire tant que la paix n'est pas signer.

Je ne dis pas qu'il faut retirer les mandats d'arrêt. Je ne sais pas ce qui est le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moranion
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Jeu 21 Sep 2006 - 19:48

Citation :
J'ai l'impression que la population dans ces pays là en général accepte plus facilement les amnisties que nous (voir Rwanda, Afrique du Sud). Parce qu'ils ont besoin de paix plus que nous et peut-être aussi parce qu'il ne croient pas en la justice et la CPI n'a pas fait encore leur preuve.

Mouais, c'est surtout parce que NOUS sommes en paix, donc moins enclin à accepter que des criminels s'en sortent.

Sinon, je suis bien d 'accord avec toi, qu'est-ce qui est le mieux ?
Je crains qu'il n'y ai pas de solution viable, tout au plus peut-on essayer de détemriner la moins pire des deux:
- soit on maintient les mandats d'arrêts, au prix d'une paix possible, au nom de principes de justice. L'inconvénient de cette solution est, bien évidemment, la guerre qui continue.
- soit on les abandonne, au nom d'une paix possible, au prix de la justice. L'inconvénient que je vois à cette solution n'est pas tant le déni de justice -on peut légitimement considérer qu'apporter la paix est aussi une forme de justice-, mais qu'à moyen terme, ce déni de justice légale ne ressorte. Je n'ai pas de cas en Afrique, mais on a bien vu ce qui s'est passé au Chili (avec Pinochet), en France (avec la collaboration), en Espagne dans une moindre mesure (et j'en oublie évidemment, ce sont juste les exemples qui me viennent à l'esprit).

J'ai l'impression qu'avec ce problème, tu poses le doigt sur une interrogation fondamentale : quel est le sens de la justice et le sens des lois pénales ? Est-il juste qu'un criminel soit absous de ses crimes, alors que ce serait illégal, mais que cette absolution amène le bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Ven 22 Sep 2006 - 17:43

Doit on promettre à un tueur de ne pas être jugé si il promet de ne plus jamais tuer?
Si les responsables de la lra avaient été moins sanguinaires, on les aurait moins crains, et le peuple n'aurait pas voulu que la justice s'incline.
Quelle est la morale de cette histoire: si vous êtes ignobles vous serez comdamné, mais si vous êtes terriblement ignoble, alors on ne fera rien.
Si je peux me permettre cette métaphore religieuse, c'est un peu comme dire: si vous vous comportez mal, vous irez un enfer, par contre si vous vivez dans l'extreme violence toute votre vie, vous ferez partis des chefs de l'enfer et pourrez torturer légalement les damnés.

De plus, y aura t il vraiment paix, ou une simple trève permettant à la lra (ou à une mutation de la lra) de préparer un gros coup.
N'avons nous pas les moyens militaire de réduire à néant les dirigeant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Ven 22 Sep 2006 - 18:26

Je suis complétement d'accord avec ce que tu dis, Stephane. Sur le principe ces types doivent être arrêtés.
C'est le risque de voir des gens faire des exactions jusqu'à se faire inculper ou menacer d'être inculpé et alors proposer la paix à ce moment-là en échange du retrait des mandats d'arrêt.

Sur le terrain des choses surviennent absolument incompréhensible pour nous occidentaux.
Au Libéria ou en Sierra Leone, je ne sais plus lequel de ces pays, les gens ont voté pour leur ancien bourreau pour que les combats cessent et pour enfin avoir la paix, même à ce prix.
Comme le dit très bien Moranion: c'est surtout parce que NOUS sommes en paix, donc moins enclin à accepter que des criminels s'en sortent.

Je ne dis pas que les peuples de ces pays ont moins le droit que nous à la justice, mais la question se pose quand on voit débarquer les gens de la CPI dans ces pays dévastés.


Je ne sais pas si vous avez vu le thema sur arte sur la CPI, mais c'était passionant de voir le procureur général de la CPI lui-même soulévé ces questions. C'est très intéressant de voir que finalement, il a décidé de refuser de retirer les charges contre les chefs de la LRA.


Autre sujet qu'on pourrait mettre en relation: j'ai appris avec tristesse que le leader sud-africain Zuma ne passera pas en procès pour suspicion de corruption. Les charges ont été totalement retiré pour des raisons semble-t-il purement techniques. Cet homme (dont je ne connais pas le programme politique) aura alors de grandes chances de finir président en 2009. Il avait été déclaré innoncent il y a quelques mois d'une accusation de viol. Durant ce procès on avait pu voir ces supporters (nombreux dans ce pays) faire un véritable forcing (manif monstre, discrédit de la jeune femme accusatrice, etc...), rendant une issue en faveur de la plaignante très peu probable...
Est-ce que les charges ont été laissée tomber pour une paix sociale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Sam 23 Sep 2006 - 1:06

Concombre a écrit:
Je suis complétement d'accord avec ce que tu dis, Stephane. Sur le principe ces types doivent être arrêtés.
C'est le risque de voir des gens faire des exactions jusqu'à se faire inculper ou menacer d'être inculpé et alors proposer la paix à ce moment-là en échange du retrait des mandats d'arrêt.

Un risque qui semble bien réel... comme l'est à mon avis celui que la LRA ou une dissidence de la LRA finisse par reprendre les armes dans quelques années pour un motif bidon.

Concombre a écrit:
Sur le terrain des choses surviennent absolument incompréhensible pour nous occidentaux.
Au Libéria ou en Sierra Leone, je ne sais plus lequel de ces pays, les gens ont voté pour leur ancien bourreau pour que les combats cessent et pour enfin avoir la paix, même à ce prix.
Comme le dit très bien Moranion: c'est surtout parce que NOUS sommes en paix, donc moins enclin à accepter que des criminels s'en sortent.

C'était au Libéria (mais ça concerne aussi la Sierra Léone puisque le conflit libérien y a été en quelque sorte "importé").
Charles Taylor a été élu en 97 avec un slogan de campagne aussi délirant que cynique: "He killed my ma, he killed my pa, but I'll vote for him anyway” et la promesse d'une paix civile.
Soit dit en passant, il a fini par être acculé militairement à Monrovia par certains de ses anciens alliés et la roue a tourné pour lui.
Après un exil doré au Nigéria, il a quand même fini extradé en mars en Sierra Léone puis à La Haye où il va être jugé par la cour spéciale de l'ONU pour "crimes contre l'humanité" sans que le Libéria ne soit heureusement reparti dans une guerre à feu et à sang.

Concombre a écrit:
Je ne dis pas que les peuples de ces pays ont moins le droit que nous à la justice, mais la question se pose quand on voit débarquer les gens de la CPI dans ces pays dévastés.

Je ne sais pas si vous avez vu le thema sur arte sur la CPI, mais c'était passionant de voir le procureur général de la CPI lui-même soulévé ces questions. C'est très intéressant de voir que finalement, il a décidé de refuser de retirer les charges contre les chefs de la LRA.

Précisons quand même que la CPI est très récente et que le conflit en Ouganda l'est moins.
Maintenant, se pose la question de l'éventuel "droit d'ingérence" en cas de conflit armé dans un pays qui a des conséquences catastrophiques pour les populations civiles.
Ca reste à trancher, il n'y a qu'à voir le ballet diplomatique autour du Darfour... mais en ce qui concerne la justice, après les faits eux-mêmes, j'y suis tout à fait favorable et donc très content de l'existence de cette CPI pour punir les coupables même plusieurs années après leurs crimes.

Concombre a écrit:
Autre sujet qu'on pourrait mettre en relation: j'ai appris avec tristesse que le leader sud-africain Zuma ne passera pas en procès pour suspicion de corruption. Les charges ont été totalement retiré pour des raisons semble-t-il purement techniques. Cet homme (dont je ne connais pas le programme politique) aura alors de grandes chances de finir président en 2009. Il avait été déclaré innoncent il y a quelques mois d'une accusation de viol. Durant ce procès on avait pu voir ces supporters (nombreux dans ce pays) faire un véritable forcing (manif monstre, discrédit de la jeune femme accusatrice, etc...), rendant une issue en faveur de la plaignante très peu probable...
Est-ce que les charges ont été laissée tomber pour une paix sociale ?

Je ne sais pas pourquoi les charges ont été abandonnées... mais on peut évidemment douter de la totale impartialité de la justice sud africaine étant donné le pédigrée politique du monsieur (considéré comme le favori à la succession de Thabo Mbecki à la présidence du pays).

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La CPI, frein à la paix ?   Aujourd'hui à 21:13

Revenir en haut Aller en bas
 
La CPI, frein à la paix ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix Nobel de la Paix
» Peut plus avoir la paix avec ces foutus téléphones !!!!!
» L'euro frein aux exportations ?
» [RECH] Etriers de frein AVG et AVD
» Vivre chaque instant de sa vie en paix.........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Politique Internationale-
Sauter vers: