Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Villiers, libéralisme ou populisme?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le libér
Invité



MessageSujet: Villiers, libéralisme ou populisme?   Jeu 14 Sep 2006 - 12:30

Je discutais avec un ami du programme de Villiers, que l'ami en question qualifiait de libéral
. Et de me citer la volonté de limiter les impôts, Affirmation qui
m'avait doucement amusé mais que j'ai eu la surprise de retrouver dans
des journaux réputés "sérieux" et qui témoigne d'une profonde
méconnaissance du terme même de libéral.. Et
ces journaux de citer plusieurs propositions du Fou du Puy telles qu'il
les a exprimées dimanche dernier à Guidel aux universités d'été du MPF.
(L'article du Monde à ce sujet):

  • Suppression des 35 heures. Soit. Resteà voir ce qu'il veut derrière. C'est bien gentil de vouloir supprimer la mesure qui crée un emploi pour 50.000€ de subventions mais qu'est ce qu'on met derrière? 36 heures? 39? 48? Une mesure libérale serait de supprimer surtout cette restriction absurde au travail pour laisser les parties prenantes librement négocier.
  • Limitation
    par la constitution des prélèvements publics à 33% du PIB. Pourquoi
    pas, ça va clairement dans le bon sens et malgré mon animosité profonde
    envers le vicomte vendéen, je ne trouve rien à redire, d'un point de
    vue libéral.
  • Suppression du monopole de représentativité syndical. Bravo!On pourrait croire un moment qu'on est sur la bonne voie! Alternative Libérale
    aussi défend cette proposition pour instituer des syndicats plus forts
    et plus représentatifs. Enfin, notre hérault de la culture étale son
    inculture en claironnant que le monopole date de 1946.. alors que c'est 1966.
Jusque
là, pourquoi pas donc.. Mais ce n'est que le dessus.. Il y a comme une
seconde couche M. Preskovitch.. Enfin M. Peltier en l'occurence.
Nouveau bras droit du patron du MPF, Guillaume Peltier que le Monde décrit en ces termes:
Le
jeune secrétaire du Mouvement pour la France s'est formé au sein du
parti de Jean-Marie Le Pen. C'est lui qui incite Philippe de Villiers à
marcher, sans complexe, sur les terres du Front national.. A 29 ans, il
est le principal collaborateur de Philippe de Villiers. Son conseiller.
Celui qui l'a poussé à radicaliser son discours sur l'islam et à
marcher sans complexe sur les terres du Front national (FN). Persuadé
que l'avenir appartient au camp « national populaire », Guillaume
Peltier travaille discrètement mais fermement à changer l'image de son
candidat à l'élection présidentielle. A troquer ses vêtements
d'aristocrate, fervent catholique, contre ceux d'un tribun populiste.
Populisme, le mot est laché. Et tellement plus adapté quand on rentre dans le détail de ces propositions:

  • Première proposition: "Plus de travail, moins d'impôts". On croirait entendre Nicolas Miguet ou Armand Galea..
  • Défense (sur fonds publics of course!) de la "France rurale", des 30.000 villages
  • Repli
    sur soi commercial, protectionnisme, défense de l'agriculture et de la
    PAC qui appauvrit chaque jour davantage les pays en développement...
  • Allocations familiales réservées aux familles françaises, bien gauloises, blondes aux yeux bleus..
  • "Promouvoir la culture nationale, refuser l'enseignement multiculturel" "Priorité à l'art et à la culture française".
    Aryenne la culture? On interdit Mozart, Cesaria Evora ou Sex in the
    city? Quelle bêtise! Souvenons nous de cette anecdote: En 1933 les
    nazis arrivent au pouvoir. Dans l'opéra de Berlin trônent les statues
    de compositeurs célèbres et les amis d'Adolf cherchent immédiatement la
    statue de Felix Mendelssohn (compositeur juif) pour la détruire..
    Ignorants, ces nazis ne savent pas à quoi il ressemble. Ils prennent
    donc la statue au nez le plus "juif" et la détruisent. C'était Wagner.. le compositeur fétiche des nazis

Enfin pour en revenir au sujet, tout un tas de propositions
répugnantes, symbole d'un repli sur soi, d'une peur de l'autre et d'un
populisme que Jean-Marie Le Pen ne renierait pas. Mathieu, réfléchis
avant de voter..
Revenir en haut Aller en bas
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 2:11

Dans le cas de Villiers, je proposerais bien la formule suivante: libéralisme + populisme = néo-poujadisme.
Rolling Eyes
A mon sens, il n'a aucune différence fondamentale avec Le Pen, dont le programme économique est tout autant "anti-étatique", anti-fonctionnaires, et/ou anti-syndicats.

PS: quant à tes arguments libéraux sur la "libre négociation" de la durée du temps de travail, ils semblent quelque peu risibles... une négociation suppose en effet un équilibre du rapport de forces qui reste du domaine de l'utopie pour l'immense majorité des salariés (hormis les super-diplômés dans certains secteurs précis ou les cadres dirigeants, soit à vue de nez même pas 2% du salariat).

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 10:49

D'où l'importance de syndicats forts et représentatifs, on est d'accord! D'où aussi la fin du monopole syndical de la représentativité qui donne à 5 organisations le droit de parler au nom de tous les autres et interdit aux autres syndicats de participer aux négociatios
Revenir en haut Aller en bas
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 13:38

Le Libéral a écrit:
D'où l'importance de syndicats forts et représentatifs, on est d'accord! D'où aussi la fin du monopole syndical de la représentativité qui donne à 5 organisations le droit de parler au nom de tous les autres et interdit aux autres syndicats de participer aux négociatios
Si je comprend bien, tu voteras Ségolène aux prochaines élections...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 13:39

Citation :
Si je comprend bien, tu voteras Ségolène aux prochaines élections...

Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 13:46

Ca va pas malheureux?! Je vote pour un programme pas pour un concours de mode!

Pour les syndicats, c'est Alternative Libérale qui en a parlé bien avant royal.. C'est même dans le manifeste fondateur je crois
Revenir en haut Aller en bas
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 13:56

Le Libéral a écrit:
Ca va pas malheureux?! Je vote pour un programme pas pour un concours de mode!

Pour les syndicats, c'est Alternative Libérale qui en a parlé bien avant royal.. C'est même dans le manifeste fondateur je crois
Pardon, j'avais oublié que alternative liberal était l'un des plus vieux partis français et qu'ils avaient influencé des pays comme la suède...
J'avais oublié aussi que alternative liberal obligerait les citoyens a avoir un syndicat, ah bah non j'avais oublié que dans une démocratie libérale je fais ce que je veux, et donc que je n'aurais pas de raisons d'appartenir à un syndicat si j'en ai pas envie, et pourquoi le ferais-je alors que j'en avais pas envie avant, et qu'en plus mon patron, qui a maintenant plus de pouvoir depuis qu'alternative liberale est au pouvoir n'apprecie pas vraiment ces gauchistes de syndicalistes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 15:14

Un peu frusté mon cher pour être aussi agressif?

L'adhésion obligatoire est une absurdité qui rappelle les pires heures du régime hitlérien d'adhésion obligatoire au syndicat unique. En même tempsq uand on voit la facon dont elle traite ceux qui ne sont pas d'accord avec elle (comme Nolwenn au MJS) ça n'a rien d'étonnant qu'elle veuille obliger et non inciter. N'oubliez pas si vous n'êtes pas sages, à l'armée les jeunes!

J'espère tellement que Jospin ou DSK seront choisis par les militants.. Eux ont un programme, des idées et ne refusent pas de débattre. Jospin a même admis qu'il fallait réformer les régimes spéciaux!
Revenir en haut Aller en bas
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 17:10

Le Libéral a écrit:

L'adhésion obligatoire est une absurdité qui rappelle les pires heures du régime hitlérien d'adhésion obligatoire au syndicat unique.

Là, sans agressivité, je me dois quand même de vous dire que vos propos sont pathétiques...

PS: au fait, la Suède est-elle dirigée par des nazis ?

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Ven 15 Sep 2006 - 17:40

l'adhésion obligatoire j'ai écrit.. A ma connaissance, l'adhésion n'y est pas obligatoire mais incitée par les avantages qu'apportent les syndicats
Revenir en haut Aller en bas
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Jeu 21 Sep 2006 - 14:24

Le Libéral a écrit:
l'adhésion obligatoire j'ai écrit.. A ma connaissance, l'adhésion n'y est pas obligatoire mais incitée par les avantages qu'apportent les syndicats

C'est vrai... n'en reste pas moins, si tu préfères plutôt cette comparaison, que l'adhésion obligatoire n'a rien à voir avec Hitler, à moins de considérer la Belgique où le vote est obligatoire comme un régime nazi.

Car la différence substantielle qui semble t'avoir échappée est qu'il n'est nullement question d'une corporation ou d'un syndicat unique dans la propostion de Ségolène.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Villiers, libéralisme ou populisme?   Aujourd'hui à 0:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Villiers, libéralisme ou populisme?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» P902 Libération
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel
» dans la série congés mater/ je veux les professions libéra
» Temple de Sénitot (Manoir de Bévilliers - Gonfreville l'Orcher)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Institutions-
Sauter vers: