Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Ven 15 Sep 2006 - 23:49

Citation :
Quelle est votre couleur préféré?
Savez vous courir à plus de 200km?

Je n'ai pas de couleur préférée, vraiment....


Je ne comprends pas votre question "courir à plus de 200 km" n'a aucun sens .

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Ven 15 Sep 2006 - 23:57

Citation :
C'est un choix ou c'était parce que toi et tes copains étaient très doués ?

Parce qu'ici, si jeune, c'est quasi impossible ou très rare...

Non, rien de très spécial. disons que nous nous ennuyions ferme en primaires, et avons été autorisés à faire (dans des écoles différentes) deux fois deux années en une.

D'autres, qui nous ont rejoint, se barbaient tellement en humanités qu'ils ont laissé tomber et sont passés directement par le Jury Central (un système belge qui permet d'obtenir son diplôme directement par examens)

C'est plus dur, mais une manière de se débarrasser de classes trop lentes Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 0:03

Citation :
Comme je le disais dans un autre post, la plupart des élites croient à la notion préfabriqués et artificielle de mérite.
Le mérite est dans nos société actuelles ce que le droit du sang était autrefois: une croyance permettant de justifier la domination d'une classe sur une autre. la phrase "j'ai le pouvoir parce que Dieu m'a élu" a été remplacé par "j'ai le pouvoir parce que je le mérite", cette phrase tellement naturelle pour notre société serait vue par n'importe quel être exterieur comme un mépris pour le plus faible qui n'a "que ce qu'il mérite!"

N'est-ce pas surtout l'opinion que prêtent ceux qui pensent avoir "raté" à ceux qu'ils croient avoir "réussi" ?

Parce que, franchement, je n'ai jamais rien perçu de tel ... en Belgique. A chaque occasion, je me demande si les français fonctionnent à ce point différemment ... Mais il est vrai qu'ils adorent "prendre les grades", d'une manière qui nous semble ridicule Smile

En fait, nous pensons que chaque échelon hiérarchique est nécessaire, et que sans son "classeur" ou sa secrétaire, un patron est un homme mort ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 0:18

Citation :
En fait, nous pensons que chaque échelon hiérarchique est nécessaire, et que sans son "classeur" ou sa secrétaire, un patron est un homme mort !

Ce qui veut dire que le "classeur" ou "la (le ?) secrétaire" sont tout aussi nécessaires que le patron (la patronne ?) ... et que, DONC, la hiérarchie est une vaste "fumisterie ".... un piège à cons... une carotte sous le nez des exploités pour les faire avancer....du con-formisme !!!!

Cordialement

*fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 8:45

Citation :
Ce qui veut dire que le "classeur" ou "la (le ?) secrétaire" sont tout aussi nécessaires que le patron (la patronne ?) ... et que, DONC, la hiérarchie est une vaste "fumisterie ".... un piège à cons... une carotte sous le nez des exploités pour les faire avancer....du con-formisme !!!!

Et c'est une fourmi qui dit cela ? Une des bestioles les plus hiérarchisées ? Very Happy

Non ! Toute réussite entrepreneuriale est le fruit d'un travail d'équipe, où chaque élément a une valeur propre et indispensable (ou le devrait ...)

La hiérarchie est indispensable et fonctionnelle, exactement comme dans un orchestre symphonique, il y a un chef d'orchestre, des solistes, des "premiers violons" et d'obscurs joueurs de triangle.

Ceci dit, cette hiérachie impérative n'a aucune raison de mépriser quelque membre de son orchestre, ni de lui parler grossièrement. Par contre, il a le devoir de synchroniser le travail, et de le faire recommencer jusqu'à la perfection.

L'arrogance de certains petits managers n'est qu'un "jeu" psychologique trahissant leur stress et leur incompétence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 9:17

Citation :
Non ! Toute réussite entrepreneuriale est le fruit d'un travail d'équipe, où chaque élément a une valeur propre et indispensable (ou le devrait ...)

La hiérarchie est indispensable et fonctionnelle, exactement comme dans un orchestre symphonique, il y a un chef d'orchestre, des solistes, des "premiers violons" et d'obscurs joueurs de triangle.

Ceci dit, cette hiérachie impérative n'a aucune raison de mépriser quelque membre de son orchestre, ni de lui parler grossièrement. Par contre, il a le devoir de synchroniser le travail, et de le faire recommencer jusqu'à la perfection.

Bien vu....


Dans le même style, la même démonstration, mais à l'echelle mondiale :

http://www.quid.fr/2006/Politique/Capitalisme/1

Citation :
Défense.

Si le capitalisme repose sur un défaut de l'homme, la soif de puissance, qui se traduit par l'appât du gain, cet appât peut être un moteur du progrès.

Si le capitalisme s'intéresse aux secteurs rentables, ceux-ci sont aussi souvent les plus utiles.

Si l'homme est un instrument, c'est un instrument qu'il faut « soigner » pour qu'il fonctionne convenablement : on doit donc lui accorder du repos, un meilleur salaire et lui faciliter ses conditions de travail.

Mais il n'est pas qu'un instrument : tout salarié d'une entreprise est, sinon le client de l'entreprise, du moins celui de multiples autres entreprises. Or, pour que le capitalisme « tienne », il faut vendre.

Comme les salariés forment l'essentiel des acheteurs, pour qu'ils puissent acheter, il faut leur verser un salaire suffisant.


Un État capitaliste ne peut donc négliger le niveau de vie de ses salariés ; sinon, c'est la ruine et la faillite de la chaîne

Cordialement

fourmi ( "Four" pour "Fournier"..."Mi" pour "Michel")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 9:49

Citation :
Un État capitaliste ne peut donc négliger le niveau de vie de ses salariés ; sinon, c'est la ruine et la faillite de la chaîne

Exact. Je dirais même que cette remarque est sans doute valable aussi pour les états non capitalistes ...

C'est d'ailleurs le drame des pays pauvres : salaires minables, consommation ultra réduite : difficile d'amorcer la pompe ...

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 15:10

Citation :
Un État capitaliste ne peut donc négliger le niveau de vie de ses salariés ; sinon, c'est la ruine et la faillite de la chaîne

Cette remarque n'est pas de moi..... même si je n'en pense pas moins, voire plus....

Elle est dans le QUID qui est, en France, un outil de REFERENCE... et qui est ouvert à toute critique....

Cette "remarque" est réinscrite depuis des décennies, dans les mêmes termes.... sans que personne n'ose la discuter tellement elle est "bien-fondée"....

Pourtant, en France, on souhaite voir s'organiser des syndicats forts et contesttaaires pour IMPOSER par le conflit ce qui est de BON SENS !!!!

Pauvres cons de français, bien moulés dans leur CON-FORMISME...

Oui, les politiques ont su faire d'eux des "CONS-FORMES" à la docilité !!!!

Actuellement, à propos des problèmes de violence scolaire, les français ont le choix entre une candidate à la Présidence qui propose de mettre deux enseignanats dans la classe dès qu'il y a des difficultés (ROYAL, n'est-ce-pas ?), ou un candidat qui préconise le "fichage" des enfants perturbés et/ou perturbants dès l'âge de dix-huit mois !!!!

Prouvez-moi que ce n'dest pas ce que l'une ou l'autre propose !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 15:47

Citation :
Actuellement, à propos des problèmes de violence scolaire, les français ont le choix entre une candidate à la Présidence qui propose de mettre deux enseignanats dans la classe dès qu'il y a des difficultés (ROYAL, n'est-ce-pas ?), ou un candidat qui préconise le "fichage" des enfants perturbés et/ou perturbants dès l'âge de dix-huit mois !!!!

Pour la solution Royale, mieux vaudrait un prof et deux gorilles : ça ferait plus sympa ! Ceci dit, de nombreux collèges américains à problèmes ont un policier (plutôt débonnaire) attaché à la boite, avec des succès apprécialbes ...

Pour le fichage des bébés perturbés, vous me faites rire. Quelle différence avec un bébé présentant un test positif à la tuberculose, par exemple ? Est-il brimé pare qu'on lui prête une attention particulière, et qu'on incite ses parents à être attentifs à sa nourriture et à ses heures de sommeil ? Quel bonheur si cette attention peut modifier le climat familial et aider un enfant à s'épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 18:30

Citation :
Pour la solution Royale, mieux vaudrait un prof et deux gorilles : ça ferait plus sympa ! Ceci dit, de nombreux collèges américains à problèmes ont un policier (plutôt débonnaire) attaché à la boite, avec des succès apprécialbes ...

Pour le fichage des bébés perturbés, vous me faites rire. Quelle différence avec un bébé présentant un test positif à la tuberculose, par exemple ? Est-il brimé pare qu'on lui prête une attention particulière, et qu'on incite ses parents à être attentifs à sa nourriture et à ses heures de sommeil ? Quel bonheur si cette attention peut modifier le climat familial et aider un enfant à s'épanouir.

J'ai exposé à Dame ROYAL qu'il n'y avait qu'une solution pour résoudre ce genre de problème :

- faire que de l'enseignant, émane une AUTORITE, l'AUTORITAS en latin (en grec "AUTO" = lui-même ; "RITON" = jugement) qui lui permet de s'imposer et de se faire respecter.

- faire que l'enseignant soit investi, par la société dans toutes ses composantes, de l'AUTORITE, le POTESTAS en latin, c'est-à-dire qu'il ait de la société (parents, mairies, ministère, que sais-je encore...) la garantie qu'il sera soutenu dans ses actes pédagogiques, dans son statut d'enseignant , sauf, bien sûr, s'il venait à commettre une "faute" grave.

Mais s'il a été correctement formé, si on l'a choisi pour ses qualités humaines et pour sa rigueur morale, alors la "faute grave" est un risque minime !

Pas besoin d'un second enseignant, de 2 gorilles ou même d'un flic "débonnaire"....

Mais c'est le PS qui, à mai,ntes occasions, a discrédité l'enseignement et qui vient aujourd'hui s'en plaindre.

Connaissez-vous cette histoire d'un éducateur, notoirement de gauche, qui se faisait "tripoter" le sexe par des enfants et qui se défend d'avoir été pédophile ????

Belle image de l'enseignement !!!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Cohn-Bendit

Citation :
En 2001, l’actualité le remet au premier plan avec la publication d'extraits de son livre « Le Grand Bazar » (Belfond 1975) où il raconte ses activités d’aide-éducateur dans un jardin d’enfants autogéré de Francfort. Il écrivait en particulier : « Il m'était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m'avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ? Mais s'ils insistaient, je les caressais quand même ». Il ajoutait encore : « J'avais besoin d'être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu'ils dépendent de moi ». Ces passages sont interprétés par certains, 25 ans plus tard, comme un acte de pédophilie. Cohn-Bendit se défend, expliquant que le texte n’avait pas fait scandale à l’époque et qu’aucune plainte d’enfant ou de parent n’avait été déposée.

«Prétendre que j’étais pédophile est une insanité. La pédophilie est un crime. L’abus sexuel est quelque chose contre lequel il faut se battre. Il n’y a eu de ma part aucun acte de pédophilie.» Des parents de ces « crèches alternatives » ont d’ailleurs apporté leur soutien au leader écologiste [...]. « Nous savons qu’il n’a jamais porté atteinte à nos enfants », écrivent-ils. Les enfants eux-mêmes rejettent dans cette lettre « toute tentative de rapprochement entre Daniel Cohn-Bendit et des personnes coupables d’abus sexuels sur enfants » (extrait de l’article de Paul Quinio, Libération, 23 février 2001).

Quant au "fichage" des bébés, il ne m'inquiète par pour lui-même. Me prenez-vous pour un "simplet" ?

Il peut être au contraire très utile de se pencher précocément sur des situations qui pourraient devenir pesantes afin d'apporter, EN AMONT, des remèdes ou des solutions....

Mais c'est de l'UTILISATION qui pourrait être faite de ce genre de "fichage" dont je me méfie !

Citation :
Exemple précis
: à REIMS, ville où j'ai exercé TRENTE ans, on a créé des quartiers TRES spécifiques, concentrationnaires en ce sens qu'on y a regroupé des familles en difficultés dont les enfants, scolarisés ensemble, avaient des résultats "faibles" que les enseignants expliquaient par le milieu familial et social d'où ils étaient originaires.

Je me suis penché sur cet état de fait avec un autre oeil. Ce que j'ai découvert était tout autre.

Cela se traduirait ainsi :

- prérentrée de septembre, l'enseignant reçoit la liste de ses élèves et commente : "Ah ! J'en ai trois cette année qui vienne de la Cité Henri Gand... trois échecs assurés.... Oh ! Et on m'a refilé les 2 frères Cl.... qui ont si bien échoués l'an dernier.... c'est à désespérer...! Bon, mais o,n ne pourra rien me reprocher si j'échoue... après tout...

- rentrée septembre : les tropis de la Cité Henri Gand et les 2 frères Cl... se retrouvent au fond de la classe, avec des albums de coloriage....

- fin de l'année scolaire : les cinq enfants sont vus par le psychologue qui les oriente en classe spécialisée.

Regardez cette Bande Dessinée tirée de la stricte réalité ... et vous comprendrez.... j'ai pour ma part vécu des situations de ce genre !

http://origines1.chez-alice.fr/docforum01.htm

Bien sûr, ce que je dis là n'est pas forcément le cas général... mais...

Cordialement

fourmi

Et


Dernière édition par fourmi le Lun 27 Avr 2009 - 7:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 18:59

Citation :
Connaissez-vous cette histoire d'un éducateur, notoirement de gauche, qui se faisait "tripoter" le sexe par des enfants et qui se défend d'avoir été pédophile ????

Belle image de l'enseignement !!!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Cohn-Bendit

J'hallucine ! Twisted Evil Surtout quand il se pose en innocent objet sexuel de bambins obsédés par la braguette. Gerbant.

Citation :
Quant au "fichage" des bébés, il ne m'inquiète par pour lui-même. Me prenez-vous pour un "simplet" ?

Il peut être au contraire très utile de se pencher précocément sur des situations qui pourraient devenir pesantes afin d'apporter, EN AMONT, des remèdes ou des solutions....

Citation :
Mais c'est de l'UTILISATION qui pourrait être faite de ce genre de "fichage" dont je me méfie !

Les centres PMS (psycho-socio-scolaires en Belgique) ont évidemment un devoir de confidentialité plus hermétique qu'un tombeau ...

Citation :
Exemple précis : à REIMS, ville où j'ai exercé TRENTE ans, on a créé des quartiers TRES spécifiques, concentrationnaires en ce sens qu'on y a regroupé des familles en difficultés dont les enfants, scolarisés ensemble, avaient des résultats "faibles" que les enseignants expliquaient par le milieu familial et social d'où ils étaient originaires.

Génial ! Ici, quand un enfant a des difficultés, on assiste la famille, bien sûr, mais on le change généralement d'école et on cherche la meilleure du coin, pour qu'il en bénéficie par capillarité ...

Citation :
Cela se traduirait ainsi :

- prérentrée de septembre, l'enseignant reçoit la liste de ses élèves et commente : "Ah ! J'en ai trois cette année qui vienne de la Cité Henri Gand... trois échecs assurés.... Oh ! Et on m'a refilé les 2 frères Cl.... qui ont si bien échoués l'an dernier.... c'est à désespérer...! Bon, mais o,n ne pourra rien me reprocher si j'échoue... après tout...

Citation :
- rentrée septembre : les trois de la Cité Henri Gand et les 2 frères Cl... se retrouvent au fond de la classe, avec des albums de coloriage....

- fin de l'année scolaire : les cinq enfants sont vus par le psychologue qui les oriente en classe spécialisée.

N'est-ce pas un des nombreux effets pervers de la carte scolaire ? Qui cantonne les enffants dans des ghettos (sans doute pour garder leur accent intact Smile )

Quand je regarde votre superbe bande dessinée, j'y lis en transparence combien un enfant "anormal" (comme s'il était anormal de bailler aux corneilles dans une classe ennuyeuse) peut fournir d'emplois à des socio-culs de tout poil ...

Et je fais le parallèle avec un petit truc tout bête et gratuit, mis au point par un chouette Président de CPAS (centre public d'aide sociale) : les petits trainards et les cancres patentés des écoles communales ont été mis en contact, un à un, avec des adultes disponibles et suffiamment formés, tous volontaires (enseignants ou employés retraités, e.a). Chaque enfant se rendait quotidiennement chez son adulte de proximité, pour y faire ses devoirs, avant de rentrer à la maison. Aucun luxe : un verre de lait ou de grenadine et une bonne grosse tartine, mais une table débarrassée et le calme pour faire ses devoirs, étudier ses leçons, ranger son cartable et tailler ses crayons. En fin d'année, 85 % de ces "cas désespérés" étaient dans le peloton de tête de leur classe ...

Médicaliser les cancres, c'est quasi génocidaire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 20:28

Merci de votre approbation....

Sachez que j'ai des "tonnes" d'exemples de ce genre et que ceci m'incite, en ce qui concerne les "politiques", les "psycho-machins-trucs", les savants de tous poils qui sont coupés de la réalité, à la plus extrème réserve quant à leurs déclarations POMPEUSES...

Elles sont POMPEUSES de voix, de fric ou de gloire.... qu'ils pompent sur le dos des humains crédules qui leur accordent leur confiance....

Ravi de savoir qu'en Belgique, il y a beaucoup moins de "dérapages"... et qu'il y a même des solutions "miraculeuses" et "très bon marché"....

Un peu d'amour, un peu de compréhension, un peu de temps... de l'altruisme, que dis-je?..... de l'HUMANISME... et tout s'arrange !!!!



C'est sans doute pour cette raison que tant d'enfants français en difficultés dans le Nord de la France sont scolarisés en Belgfique !

Cordialement

fourùmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Sam 16 Sep 2006 - 23:36

Citation :
C'est sans doute pour cette raison que tant d'enfants français en difficultés dans le Nord de la France sont scolarisés en Belgique !

Tiens, je l'ignorais Smile

De tous vos exemples, ne pourriez-vous faire un bouquin ? Probablement sans vous enrichir, il vous permettrait de lancer un débat essentiel, et vous seriez certainement invité comme "avocat du Diable" à quelques tables rondes ... Si un seul gosse s'en sort grâce à vous, vousn'auriez déjà pas perdu votre temps Smile

Par ailleurs, j'ai eu plusieurs occasions, dans d'autres matières, et à l'occasion de colloques internationaux restreints, de comparer les systèmes belges et français. A chaque fois, j'ai été frappée par l'excès de règlementations, de classifications et de procédures françaises, tandis que mes interlocuteurs bavaient devant la souplesse fonctionnelle à la belge.

Si je transpose au cas qui nous occupe, "clientéliser" de force les écoliers et élèves, les trier comme des oeufs, les aiguiller quasi automatiquement, relève me semble-t-il de normes plus industrielles qu'humaines ...

Où subsite-t-il un espace de liberté et d'épanouissement ?

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 10:15

Citation :
De tous vos exemples, ne pourriez-vous faire un bouquin ? Probablement sans vous enrichir, il vous permettrait de lancer un débat essentiel, et vous seriez certainement invité comme "avocat du Diable" à quelques tables rondes ... Si un seul gosse s'en sort grâce à vous, vousn'auriez déjà pas perdu votre temps

J'avais tenté, il y a des décennies , cette forme d'action ...

Hélas, si écrire un bouquin n'est pas difficile, du moins pour moi, en revanche, il faut trouver un éditeur et, figurez-vous, en France, je n'ai pas pu trouver un éditeur qui acceptât à l'époque de me publier.... pour des raisons qui ne m'ont jamais été expliquées mais que je devine, nombre d'éditeurs vivant du système.

Qui plus est, il se trouve que la préoccupation "enseignante" n'était à l'époque pas seulement la mienne : je cherchais ce qui poussait les humains à se comporter comme ils se comportent, pourquoi ils ont inventé leurs dieux, pourquoi ils se sont fabriqués des pays, des drapeaux, des conflits, pourquoi ils étaient en route à saccager la planète où ils vivaient en toute in -conscience, etc... (j'ai trouvé les réponses qui, elles, peut-être, feront l'objet d'une publication... j'y travaille).

L'éducation est un des moyens que certains hommes qui se pensent "élite" utilisent pour asservir les autres à leurs volontés ... parfois "perturbées", voire criminelles : nous avons de célèbres exemples dans l'Histoire récente !!!

Alors, concernant l'Education, j'ai agi autrement : là où j'étais, indifférent aux représailles qui m'accablaient (et je puis vous assurer qu'on ne m'a RIEN épargné) , j'ai mis en oeuvre, PRATIQUEMENT, dans les classes où j'étais, mes idées qui, comme par hasard, sont bien proches de ce que vous avancez.

On ne m'aurait pas "réprimé" si cette mise en oeuvre n'avait pas porté ses fruits !

Le fait qu'on me réprime INJUSTEMENT puisque j'obtenais les résultats que l'on disait vouloir atteindre , MAIS en ne respectant pas toujours les règles pesantes et sclérosantes que vous signalez, me conduisit dans des situations incroyables qui me valurent réprimandes, sanctions, condamnations judiciaires lourdes, exclusion de l'Education....tout ceci me permettant d'accumuler des expériences, mais , SURTOUT, des documents que personne ne peut, bien sûr, réfuter et qui authentifient mes propos et récits !!!!!!!

Mais, dans le même temps, chaque fois qu'opn en remettait une "couche", j'utilisais tous les moyens à ma disposition pour faire passer mes messages : medias, réseaux d'amis, associations , parents, internet, interpellation des Ministres, de la Présidence, des institutions les plus diverses....... illustrant mes déclarations par les documents appropriés.

Je devins ainsi un "martyr" qui prônait la bonne cause et qui se faisait "sabrer" par la société alors que celle-ci aurait au moins pu essayer de l'écouter...

Mais quand vous dites,, avec justesse, des choses différentes de celles que disent les gens de pouvoir lorsqu'ils sont AU pouvoir , aïe, aïe, aïe,...

Au fil du temps, on finit par entendre ma "petite" voix, petite mais costaude, et qui le lâchait pas prise, faisant flêche de tout bois, comme écrivit un jour un Procureur de la République à mon sujet.

Petit à petit, des Ministres en place ou qui allaient l'être m'écrivirent personnellement, ainsi que bien d'autres personnalités politiques...

Petit à petit, je vis apparaître dans les propositions ou décisions de certains d'entre eux des idées que je reconnaissais.... mais dont je me gardais bien de leur dire que j'étais celui qui les leur avait suggérées... il fallait ménager leur "narcissisme" pour que les choses avancent.

En cette rentrée 2006, les dispositions nouvelles et novatrices qui sont imposées aux enseignants et à la société par Gilles De Robien me satisfont largement sur le plan des principes... reste à voir comment se passera la mise an application ???

C'est pourquoi je suis maintenant orienté, toujours avec la même technique, à une transformation des mentalités concernant les notions de fraternité et d'égalité : la société française est profondément "élitiste" car héritière d'un principe dit de "démocratie" inventé par une Grèce antique qui était éminemment "élitiste".... je vous invite à lire mes interventions sur ces sujets...

La transformation du système éduicatif telle qu'envisagée doit être nécessairement accompagnée de cette autre transformation.... qui va , elle aussi, dans le sens de choses que vous avancez.

Mais si, pour vous, il est des évidences qui s'imposent, sachez qu'en France, il y a du chemin à parcourir pour que les français "se rendent à l'évidence" (comprendre "capitulent devant l'évidence").

Un exemple :

- il y a 20 ans, je fréquentais un couple d'éducateurs à Marchienne, près de Charleroi. Les visitant un jour chez eux, je découvris un double circuit d'eau : de l'eau potable pour le robinet de la cuisine et celui de la salle de bains, de l'eau de récupération pour les toilettes, le lavage du linge, le lavage des sols, ...

- surpris de cette "innovation", je leur en demandais plus. Ils m'expliquèrent qu'en Belgique, depuis "belle lurette", on construisait les maisons avec des citernes au sous-sol. Les gouttières conduisaient les eaux de pluie dans ces citernes et l'eau ainsi récupérée était utilisée dans le second circuit !

- de retour en France, je me suis ouvert de cette "découverte" qui faisaient passer les français pour des "cons", eux si "intelligents" qui n'avaient pas été capables d'être moins "cons" que ces belges dont ils ne cessaient de se moquer par ailleurs !

Depuis à peu près 5 ans, on commence, en France, à découvrir cette technique terriblement "novatrice" et "écologique" !!!!!!!!!!!!

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, n'est-ce-pas ?

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 10:46

Smile Commençons par la fin : quand j'ai construit ma maison, il y a 15 ans, j'ai "inventé" une série de by-pass qui réservent, sauf accident, l'eau potable aux seuls robinets de la cuisine et de la salle de bain : toilettes, lave-vaisselle et lessiveuse, eau chaude, ménage et jardin fonctionnent à l'eau de pluie filtrée ... et les adoucisseurs sont oubliés, bien entendu ! Avec une au potable vendue chez nous à plus de 2,5 € du m³, et une prévision de voir ce prix doublé d'ici dix ans, j'ai largement amorti mes by-pass Smile Ceci dit, vos amis belges vous ont un peu bluffé : je ne connais aucune autre maison équipée de ce système quasi autarcique Smile

J'admire votre difficile cursus, et en conlus qu'à mon instar, votre point faible (?) est de vous intéresser à trop de choses, ce qui vous donne le profil "inquiétant" de généraliste, à une époque où seuls des mono-penseurs font figure de spécalistes crédibles Smile En fait, je constate que les mécanismes sont toujours peu ou prou les mêmes, qu'il s'agisse de locataires indélicats, d'enfants limités en raison de leur éducation, ou de conflits internationaux : manque d'investissement personnel, et d'intelligence (intelligere = comprendre).

Faites une expérience plaisante : quand l'heure est aux bavardages dans un salon et que des parents éplorés stigmatisent leur enfant (il est menteur, il est nerveux, il est colérique, il est paresseux ...), demandez doucement "pourquoi ?"

Ce simple mot provoque généralement un séïsme psychologique ! Smile

Parce qu'il est bien évident qu'on hérite d'un enfant paresseux ou fourbe comme d'un blond ou d'un gosse qui a de grands pieds, et que le parents n'y sont pour rien Very Happy Very Happy Very Happy

Toute la société fait pareil : coller une étiquette sur un enfant, et le ranger dans la boite ad hoc, c'est tout de même plus reposant que de se prendre la tête ...

Moi, j'ai la conviction que, sauf tares génétiques rares, un enfant est comme une auberge espagnole : on n'y trouve que ce qu'on y apporte ...

Un sujet sur lequel je risque de devenir intarrissable ... Je vous fais donc grâce (peut-être provisoirement) de ma foule d'expériences heureuses dans ce domaine ...

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimzegin
seconde conseillère
seconde conseillère


Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 11:41

fourmi a écrit:
C'est sans doute pour cette raison que tant d'enfants français en difficultés dans le Nord de la France sont scolarisés en Belgfique !
Absolument véridique et j'en suis témoin direct ayant un enfant dyslexique au plus haut degré...... entre parenthèses en Internat il viennent des quatre coins de la France pas que du Nord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 12:21

Citation :
Moi, j'ai la conviction que, sauf tares génétiques rares, un enfant est comme une auberge espagnole : on n'y trouve que ce qu'on y apporte ...

Excuse moi tu penses qu'un enfant est une forme évolué de pâte à modeler?

Je veux bien croire que la socialisation n'aille pas dans le sens de l'esprit critique mais tout de même. Même un enfant à un avis sur les choses, qu'il s'invente, qu'il imagine.
D'autant que l'enfant abouti souvent aprés quelques années je dirais vers l'age de 8 ou 9ans à un avis sur les choses, tu peux lui en apporté oui, mais comment veux tu toi déconstruire le monde qu'il s'est inventé avant en lui apportant des choses?

Peut être que je crois trop au dicernement, et que l'argument d'autorité est surement la panacée de tous les problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 12:34

Citation :
Moi, j'ai la conviction que, sauf tares génétiques rares, un enfant est comme une auberge espagnole : on n'y trouve que ce qu'on y apporte ...


Mon "problème" c'est que ce n'est pas, chez moi, une CONVICTION, mais une CERTITUDE étayée par des mines de dossiers et de documents incontournables.... ce qui finit, un jour, par saper les plus hautes montagnes de conneries !

Citation :
Faites une expérience plaisante : quand l'heure est aux bavardages dans un salon et que des parents éplorés stigmatisent leur enfant (il est menteur, il est nerveux, il est colérique, il est paresseux ...), demandez doucement "pourquoi ?"

Ce simple mot provoque généralement un séïsme psychologique !

Expérience que je fais régulièrement, mais pas seulement avec les enfants .

Je pourrais, par exemple, prendre la remarque de lekhan :

Citation :
Excuse moi tu penses qu'un enfant est une forme évoluée de pâte à modeler?

Je veux bien croire que la socialisation n'aille pas dans le sens de l'esprit critique mais tout de même. Même un enfant à un avis sur les choses, qu'il s'invente, qu'il imagine.

... et poser la question :

"POURQUOI pensez-vous qu'un enfant a un avis sur les choses, avis qu'il s'invente, qu'il imagine ?"

"POURQUOI ne pouvez-vous pas concevoir que l'enfant, avant de naître, a déjà un "capital" psychique constitué, un "capital" qui lui servira de base fondamentale tout au long de sa vie, et qu'il exploitera tout ce que le monde dans lequel il est arrivé, après 9 mois de gestation, lui offre pour retrouver le "confort absolu" qu'il a alors connu ?"

"POURQUOI ne pouvez-vous pas concevoir que l'enfant qui sort du ventre de sa mère, innocent et surtout IGNORANT des choses du monde dans lequel il fait irruption "à son corps défendant", cherche à savoir ce qui se passe et ne peut que prendre pour argent comptant tout ce que les "adultes" savants qui l'entourent lui disent ?"

"POURQUOI ne pouvez-vous concevoir que c'est parce que ces explications sont insuffisantes, contradictoires, ou fantaisistes que l'enfant développe son esprit critique qui lui permetr de confronter ce qu'il SENT être VRAI et ce qu'on lui affirme vrai, ce qu'il SAIT....?

Ecoutez les réponses !!!!... et cela même si la réponse est le silence...

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 16:57

Citation :
Excuse moi tu penses qu'un enfant est une forme évolué de pâte à modeler?

Une pâte à modeler ? Non une éponge ! Qu'il est criminel de laisser se déssècher ...

Il va d'abord apprendre l'amour, se gorger d'affection paisible, prendre confiace en lui et dans les autres ;
Il doit, dès les langes, être lancé devant des difficultés diverses et surmotables, pour y apprendre l'effort et la joie de la réussite.
Il doit vivre des expériences enrichissantes quotidiennement (ouvrir une noix, suivre une fourmi, grimper un obstacle, écouter une clochette ...)
Et bien manger (sain, varié, dans une chouette ambiance). Et dormir au moins 12 heures).

Il apprendra à avoir de l'ordre "parce que c'est plus joli" et à regarder des livres d'autant plus facilement qu'il aura eu l'occasion de la grosse dépense physique qui lui est naturellement indispensable.

Son entourage ne perdra pas de vue qu'un gosse de 6 ans, capable de retenir les noms de 40 Pokemons, est tout aussi intéressé par ceux des dieux égyptiens, et que la "guerre des mondes" et son marchandising forcené est très gaie, mais moins passionnante que la bataille de Trafalgar. (Nelson aura la plus grosse pomme de pin pour la simulation Smile )

En rentrant de l'école, il aura droit à un goûter très attendu, avec l'adulte de référence curieux et enchanté d'entendre raconter sa journée . Un adulte qui ne confondra pas télé et baby-sitter, et l'entrainera à des activités plus aérées, ou plus créatives (peindre, coller, faire des expériences, cuisiner des biscuits, avec de plus en plus d'autonomie, mais toujours une attention affectueuse (et admirative, les gosse adorent épater un peu Smile )

Il y aura aussi les moments difficile : la Maitresse n'a pas été juste ? C'est l'occasion d'évacuer des fantasmes : personne n'arrive jamais à être tout à fait juste, et sans doute Madame était-elle un peu "fatiguée" : il faut la comprendre ... Sourires et bisous.

A ce rythme, mes deux "petits" (11 et 13 ans) sont hyper joyeux , drôlement cultivés, dans les premiers de leurs classes, secouristes junior (l'ainé a déjà "sauvé un adulte" et a eu la chance de recevoir des remerciements de la famille qui lui ont mis les larmes aux yeux), mais aussi plongeurs sous-marins brevetés, scouts, cavaliers confirmés, joueurs redoutables de ping-pong et de whist, et bons débutants de tennis. Ils sont francophones, mais se débrouillent en anglais ... et en flamand, belgitude oblige. Ils adorent leurs amis, qui le leur rendent bien.

Je n'ai jamais dû élever la voix, sauf pour rire Very Happy

Dans la famille, tout le monde travaille beaucoup, et pour permettre aux enfants d'avoir présence et activités, il faut parfois déployer des trésors d'imagination, mais c'est possible, en partageant par exemple les navettes avec d'autres parents.

Il ne s'agit donc ps de "dresser" les enfants, mais de leur ouvrir les yeux, de leur apprendre tout petits que toute réussite est la conséquence d'un effort personnel, et de rendre ces efforts plaisants. Question d'investissement personnel ...

C'est en soignant les chevaux, en équilibant la mare à grenouilles, en taillant les arbustes ou en étant responsables de la gamelle du chat que ces enfants développent des racines et acquièrent progressivement une indépendance en rapport avec leur maturité.

Aucune instance, aucun programme, aucun décret ne remplacera cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 17:49

Merci et bravo, MP.

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 18:35

Vu sous cette angle c'est tout à fait séduisant et ça me convient.

Néanmoins je ne suis pas sur que l'enfant n'est pas la capacité d'apprendre par lui même et d'être dans la position de demandeur.

Par exemple mes parents m'ont appris à lire, et m'ont donné le gout du livre, mais je suis venu seul à l'histoire, puis l'archéologie, puis la sociologie et la philosophie.

Je les remercies, quand j'ai envie d'acquérir 10 livres il me les offres pour la plus part ce qui me pousse à continuer mes lectures.

Mais la seul erreur qu'il est fait je crois c'est d'avoir acheter la télévision dans mes jeunes années. J'y ai maintenant renoncé mais il fut un temps ou j'y passais des erreurs.

Sinon j'ai a peu prés suivit le développement en plus solitiare que tu as fait suivre à tes enfants.

tu dois être un bon parent Wink

Rendre intelligent c'est finalement cde qui fera évoluer le pays, tu y contribues comme ça.
Bravo continu, avec tes enfants.

On devrait apprendr eà tous les parents comment rendre intelligent leurs enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 19:56

Citation :
lekhan"]Vu sous cette angle c'est tout à fait séduisant et ça me convient.

Néanmoins je ne suis pas sur que l'enfant n'est pas la capacité d'apprendre par lui même et d'être dans la position de demandeur.

Par exemple mes parents m'ont appris à lire, et m'ont donné le gout du livre, mais je suis venu seul à l'histoire, puis l'archéologie, puis la sociologie et la philosophie.

Bien sûr Smile Vous avez eu une enfance affectueuse et attentive, et vous étiez donc prêt à voler de vos propres ailes ...

Citation :
Mais la seul erreur qu'il est fait je crois c'est d'avoir acheter la télévision dans mes jeunes années. J'y ai maintenant renoncé mais il fut un temps ou j'y passais des erreurs.

Si la maisonée est suffisamment active, et l'heure de se mettre au lit bien déterminée, la télé est un outil intéressant à petites doses, même si le programme est vaguement débile Smile Mes gosses, qui la regardent peu, sont capables de me jouer toutes les pubs, font avec n'importe quel objet des démonstrations de téléboutique hallucinantes, et semblent développer un sens aigu du marketing Very Happy Very Happy

Citation :
tu dois être un bon parent Wink


J'ai surtout la chance de réellement m'amuser avec les enfants ! Et nous partageons la passion des échanges et des découvertes. je n'ai en fait aucun mérite particulier Smile

Citation :
Rendre intelligent c'est finalement cde qui fera évoluer le pays, tu y contribues comme ça.
Bravo continu, avec tes enfants.

On devrait apprendr eà tous les parents comment rendre intelligent leurs enfants.

C'est pourtant plus amusant que de se faire une "french manucure" Very Happy

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 20:03

Lol je n'en doute pas. La télé m'a volé mon enfance, je ne peu qu'avoir un ressentiment envers elle. Quand je pense aux nombres de livres que j'aurai pu lire, aux nomres de sortis que j'aurais pu faire, c'est ma conclusion. On nous balance des stérétoypes prémaché et on anhile notre imagination.

Vivre sans télé c'est liberté de l'esprit. Reste les viols mentales de la publicité.
Aparement ça marche assez bien Smile Ou plutôt malheureusement.

L'esprit critique doit être la base du fondement de l'individu, du moins je le crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 20:07

Un seul mot me vient à l'esprit pour illustrer ce qui vous anime :

" AMOUR"

Oui, cela existe, la preuvre, MP le vit à l'intérieur et le met en pratique avec les autres...

Alors, pourquoi pas l'AMOUR , toujours et partout,..... pas celui à la "Cohn- Bendit",................. l'autre , .....le vrai,..... le "pur".... le "simple"........

Cordialement

I love you

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Dim 17 Sep 2006 - 23:02

Citation :
lekhan"]Lol je n'en doute pas. La télé m'a volé mon enfance, je ne peu qu'avoir un ressentiment envers elle. Quand je pense aux nombres de livres que j'aurai pu lire, aux nomres de sortis que j'aurais pu faire, c'est ma conclusion. On nous balance des stérétoypes prémaché et on anhile notre imagination.

Tu sais, la télé, ce n'est qu'une boite suivie d'un fil Smile On l'allume ou on ne l'allume pas ; on choisit son programme, ou on zappe au hasard. Elle n'est donc intrusive ou dictatoriale que pour ceux qui le veulent (comme Internet, d'ailleurs ...). Il y a aussi des ménagères qui s'occupent à regarder tourner leur linge par le hublot de la lessiveuse Smile Disons plutôt que tu as été, à un moment de ta vie, un peu "passivé", sans doute par manque de stimulations plus alléchantes ...

Mais à toute chose malheur est bon : je suppose que tu te rattrapes Smile

Citation :
Vivre sans télé c'est liberté de l'esprit. Reste les viols mentales de la publicité.
Apparement ça marche assez bien Smile Ou plutôt malheureusement.

Quant au viol mental des pubs, j'ai des doutes (et plus encore Smile ) :
ces petits clips, à leur première projection, valent un examen parfois réjoui (il y en a d'excellents). Ensuite, ils barbent : c'est l'heure de ranger la cuisine ! Mais je n'ai jamais vu quelqu'un se ruer pour s'acheter un produit dont il n'aurait pas besoin. Simplement, certains pensent, grâce à la pub, que telle poudre à lessiver est meilleure que telle autre, de prix d'ailleurs équivalent. Aucun préjudice.

Citation :
L'esprit critique doit être la base du fondement de l'individu, du moins je le crois.

Esprit critique, ça fait un peu râleur : je préfère "mise en perspective" Smile

Il faut aussi s'assurer qu'avant d'être capable de critiquer, on est assez mûr pour admirer. La critique est le versant "aigre" de l'individu, l'admiration est son moteur ... Smile Une aptitude psychologique essentielle qu'on ne développe plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation   Aujourd'hui à 21:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Des bienfaits de la concurrence dans l'éducation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Malaise dans l'éducation ?
» accoucher dans l'eau (risques/bienfaits)
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» éducation, sv, pression sociale
» Les bienfaits de la bicarbonate de soude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Humanités :: Pédagogie-
Sauter vers: