Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "J'aime les américains"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: "J'aime les américains"   Mer 13 Sep 2006 - 2:28

Citation :
lundi 11 septembre 2006, 1h15
Sarkozy proclame à New York son amour pour les Américains

NEW YORK (AFP) - Le numéro deux du gouvernement français Nicolas Sarkozy, candidat probable à l'élection présidentielle de 2007, a proclamé dimanche à New York son amour pour les Américains, tout en soulignant que cela n'empêchait pas une politique autonome de la France.

"Oui, j'aime les Américains. J'aime leur énergie. J'aime le fait que tout soit possible. J'aime la fluidité de la société américaine. On peut partir de bas et monter haut, on peut être haut et descendre très bas. Regardez ce qui est arrivé aux dirigeants d'Enron qui ont été sanctionnés durement", a déclaré M. Sarkozy à l'issue d'une cérémonie en l'honneur des pompiers de New York, en marge des commémorations des attentats du 11 septembre 2001.

"C'est une société qui n'a pas que des qualités. Mais enfin cela fait quinze ans qu'ils connaissent le plein emploi, cela fait quinze ans qu'ils ont 1% de croissance de plus que nous. C'est une démocratie", a-t-il ajouté.

M. Sarkozy, en visite aux Etats-Unis depuis samedi en tant que ministre de l'Intérieur, a toutefois estimé que "tout n'est pas parfait" aux Etats-Unis", pointant du doigt les "grands problèmes sociaux" et les "difficultés d'intégration".

A ses adversaires qui l'accusent d'être trop atlantiste, il a rétorqué: "Qu'est ce qu'on veut, que je sois un admirateur de la société russe".


Il a affirmé toutefois que cet amour pour les Etats-Unis ne veut pas dire alignement: "Je crois que la France doit déployer une politique autonome de celle des Etats-Unis, qu'allié ne veut pas dire rallié et que c'était une erreur d'intervenir en Irak. Je partage pleinement cette orientation qui était celle du président de la République", Jacques Chirac.

Dans un entretien publié dans Le Monde daté de dimanche, il avait estimé qu'une des conséquences de la guerre en Irak en 2003 avait été un renforcement de l'Iran: "Débarrassé de son rival historique, l'Iran se déploie comme une puissance régionale dont je n'ai pas le sentiment qu'elle soit apaisante!".

Dans une pique en direction du président Jacques Chirac et du Premier ministre Dominique de Villepin, ex-ministre des Affaires étrangères, il a toutefois estimé dans cet entretien que la menace du droit de veto par la France avait été "inutile" au Conseil de sécurité de l'Onu et qu'elle avait "conduit à un sentiment d'humiliation aux Etats-Unis".

M. Sarkozy a remis dimanche une médaille d'honneur aux pompiers de la caserne "Engine 54-Ladder 4- Battalion 9", sur la 8ème avenue à Manhattan. Cette caserne a payé le plus lourd tribut parmi les pompiers de New York le 11-Septembre, avac 15 hommes qui ne sont jamais rentrés.

"Ce 11 septembre 2001, vous, les pompiers de New York, vous avez incarné pour le monde entier le dévouement et l'héroïsme", a déclaré M. Sarkozy.

"Et à toi, je veux dire comme à tous les enfants de pompiers morts: +Ton père était un héros+", a ajouté le ministre à l'adresse du jeune Aiden Fontana, 10 ans, dont le père est mort ce jour-là.

M. Sarkozy poursuit lundi sa visite aux Etats-Unis par des entretiens avec le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, au siège de l'Onu.

Il doit aussi assister à une cérémonie religieuse en mémoire des victimes du 11-Septembre et rencontrer des organisations juives et les Français de New-York.

Sa visite de quatre jours se termine mardi à Washington, où il aura des entretiens avec la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice, le secrétaire à la Sécurité intérieure Michael Chertoff et le conseiller national à la sécurité, Stephen Hadley, pour parler des questions liées au terrorisme.

Après son déplacement jeudi et vendredi à Bruxelles, consacré à la "relance" européenne, ces multiples entretiens permettront à M. Sarkozy de travailler sa stature internationale, à moins de huit mois de l'élection présidentielle en France.

http://fr.news.yahoo.com/10092006/202/sarkozy-proclame-new-york-son-amour-pour-les-americains.html


Il m'a fallu presque me pincer pour y croire... et je pense d'ailleurs que Sarko a commis là une erreur politique majeure, notamment face à une partie de son camp encore vaguement attachée au gaullisme.
Quelques observations-questions, quand même, au passage.

Primo, je n'ai toujours pas compris à quel titre la Légion d'Honneur avait été attribuée à quelqu'un n'ayant jamais oeuvré de près ou de loin pour la France ou son rayonnement... ce n'est quand même pas une médaille en chocolat, même si elle a hélas été pas mal galvaudée ces dernières années.

Secundo, pas non plus compris à quel titre Sarko est parti en goguette aux USA. Chirac a affirmé qu'il le représentait pour les cérémonies du 11/9 mais personne n'est dupe, d'autant que son propre ministre (censé lui devoir obéissance) le désavoue sur le domaine réservé de la présidence, les affaires étrangères.

Tertio, pas non plus compris en quoi une société ayant soi-disant le plein emploi et une croissance supérieure à la nôtre (mensonge flagrant, soi dit en passant) était par nature une démocratie, comme il semble l'affirmer (cf la dépêche AFP)... la Chine réalise des performances économiques sensiblement meilleures que les USA, par exemple, sans que Sarko ne s'amuse à qualifier son régime de démocrate.

Quarto, pas compris en quoi la "menace" d'un véto français au moment de la résolution de l'ONU sur l'Irak avait pu être ressentie comme une "humiliation" aux USA... pays qui brandit cette menace et l'applique même à chaque projet s'avisant de condamner ne serait-ce que du bout des lèvres les graves manquements de son allié israélien.
Sarko veut-il dire par là qu'hors de la soumission au grand empire américain, point de salut ?

-> voir le bonhomme nier qu'il est atlantiste est du + haut comique... on n'avait même jamais vu (de mémoire) sur la scène politique française un tel larbin américanophile s'enflammant comme une midinette.
Il a eu ce qu'il a voulu... 1/2h dans le bureau ovale avec Bush hier soir (vu sur LCI), manière limpide de savoir -si l'on pouvait encore en douter- quel candidat a le soutien de Washington pour 2007.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Mer 13 Sep 2006 - 13:01

Bilan parfait. Merci Sympatik.
Surtout le point de vue sur le veto, que dont je n'avais pas eu connaissance...

C'est un plaisir de te lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 2:34

lomig a écrit:

Surtout le point de vue sur le veto, que dont je n'avais pas eu connaissance...

Ce propos est hélas passé semble-t-il assez inaperçu... il semble pourtant très révélateur du genre de politique étrangère que pourrait adopter un Sarkozy président, vis à vis des USA.
Tony Blair ayant annoncé qu'il se retirerait d'ici 1 an, la place de toutou de GWB sera bientôt vacante... et notre petit Nicolas semble rêver d'hériter du beau collier doré et de la laisse assortie.

lomig a écrit:
C'est un plaisir de te lire!

Merci...
Embarassed

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 15:59

Very Happy Very Happy Very Happy Pas croyable ! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 16:04

Je reviens sur mon interjection hilare, parce que ce n'est bien entendu pas l'expédition de Sarkozy qui me semble "pas croyable", mais votre interpêtation de la situation Very Happy

Je suppose que vous avez aussi vôté "non" à la constitution européenne ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 17:05

MP a écrit:
Je reviens sur mon interjection hilare, parce que ce n'est bien entendu pas l'expédition de Sarkozy qui me semble "pas croyable", mais votre interpêtation de la situation Very Happy

Faîtes nous donc partager votre interprétation, alors...

MP a écrit:
Je suppose que vous avez aussi vôté "non" à la constitution européenne ? Very Happy


Eh bien non... j'ai voté oui !
Wink
J'avoue au passage ne pas bien comprendre le lien avec l'atlantisme de Sarkozy... il se trouve que l'UE fait -encore hélas timidement- entendre une voix différente des USA en terme de politique étrangère et je souhaiterais que cette voix soit + forte à l'avenir.
Pour ne rien vous cacher, je ne boude d'ailleurs pas mon plaisir en voyant l'Espagne et l'Italie aujourd'hui + tournées vers Paris que vers Washington et l'Allemagne sur une ligne proche (malgré la victoire de la droite).
Quant au futur successeur de Blair, m'est avis qu'il sera amené à moins de compromissions et d'alignement inconditionnel sur Bush, au vu simplement du sentiment majoritaire dans l'opinion publique britannique.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 17:58

Citation :
Eh bien non... j'ai voté oui !

Bravo ! Smile

Ce que je veux dire (je passe la moitié de l'année un peu partout hors d'Europe), c'est que l'enchainement du "non" français à la Constitution et la longue guerre des banlieues ont terriblement atteint l'image de marque française à l'étanger, et aux USA e.a.

Or, on peut détester l'administration Bush (ce dont je ne me prive pas) mais constater aue les USA sont un marché énorme pour les industries françaises, et que plus de 300.000 d'entr'elles y ont pignon sur rue.

Il était donc urgent et bénéfique d'avoir une visite "amicale" de la France, et Sarkozy, a parfaitement rempli son contrat. Sans pour autant devenir candidat-larbin, soit dit en passant Smile Bref, il a un peu re-doré le blason de la France outre-Atlantique : est-ce un crime ?

En fait d'Atlantisme, je ne crois pas qu'il ait fait l'économie des différences de points de vue entre l'Europe et les USA sur de nombreux points : ce n'est d'ailleurs pas son genre.

Citation :
Pour ne rien vous cacher, je ne boude d'ailleurs pas mon plaisir en voyant l'Espagne et l'Italie aujourd'hui + tournées vers Paris que vers Washington et l'Allemagne sur une ligne proche (malgré la victoire de la droite).

Hum ... c'est selon ...

Citation :
Quant au futur successeur de Blair, m'est avis qu'il sera amené à moins de compromissions et d'alignement inconditionnel sur Bush, au vu simplement du sentiment majoritaire dans l'opinion publique britannique.

Pour en juger, il manque une pièce au puzzle : celui des "arguments" utilisés par les USA pour rallier l'Angleterre, mais aussi l'Espagne, l'Italie et la Pologne à ses engagements les plus contestables (et contestés).

L'Angleterre pèsera comme toujours ses avantages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 18:52

MP a écrit:
Bravo ! Smile

Disons que j'ai pesé le pour et le contre... et que non seulement le TCE ne me semblait pas ultra-libéral comme le clamait l'extrème gauche française (et on ne pourra pourtant guère me suspecter d'être libéral !) mais aussi -et peut-être surtout- je me sens pleinement pro-européen, favorable à une politique commune dans de nombreux domaines (fiscalité, défense, affaires étrangères etc.).

MP a écrit:
Or, on peut détester l'administration Bush (ce dont je ne me prive pas) mais constater aue les USA sont un marché énorme pour les industries françaises, et que plus de 300.000 d'entr'elles y ont pignon sur rue.

D'accord pour séparer les 2, un boycott des produits américains (comme celui vaguement organisé informellement aux USA des produits français, au moment de la résolution 1441 sur l'Irak) me semblerait par exemple stupide.
Cela dit, attention quand même, car Bush mélange allègrement les genres, faisant de sa politique économique une sorte d'arme de sa politique étrangère (via des pressions financières). Et il ne faudrait pas non plus baisser la culotte sous prétexte de ne pas perdre certains marchés.

MP a écrit:
Il était donc urgent et bénéfique d'avoir une visite "amicale" de la France, et Sarkozy, a parfaitement rempli son contrat. Sans pour autant devenir candidat-larbin, soit dit en passant Smile Bref, il a un peu re-doré le blason de la France outre-Atlantique : est-ce un crime ?

Là, je ne suis plus d'accord avec vous.
La visite de Sarko n'avait aucune visée économique à long terme, même en arrière plan.
Il s'agissait juste pour lui d'afficher son soutien à Bush et à son administration, focalisée jusqu'à l'obession sur "la guerre contre le terrorisme", à quelques semaines d'élections risquées au Congrès pour les Républicains.
Et il a largement outrepassé sa fonction de simple ministre de l'intérieur, piétinant la constitution de la Ve République et le rôle du président.

MP a écrit:
En fait d'Atlantisme, je ne crois pas qu'il ait fait l'économie des différences de points de vue entre l'Europe et les USA sur de nombreux points : ce n'est d'ailleurs pas son genre.

Hum... permettez-moi d'avoir un autre avis sur le personnage.
Il est politicard jusqu'au bout des ongles et ne pouvait quand même décemment pas soutenir l'intervention US en Irak, dans la perspective de l'élection présidentielle en France en 2007. Mais on sent que le coeur y était...

MP a écrit:
Pour en juger, il manque une pièce au puzzle : celui des "arguments" utilisés par les USA pour rallier l'Angleterre, mais aussi l'Espagne, l'Italie et la Pologne à ses engagements les plus contestables (et contestés).

L'Angleterre pèsera comme toujours ses avantages.

Vous rejoignez finalement ce que j'écrivais + haut... le fait que Bush ait brandi l'arme économique pour s'attirer quelques soutiens dans sa croisade.
Peut-être suis-je un horrible naïf ou un rêveur fini, mais je crois quand même à une certaine éthique en politique, que ni Sarkozy, ni Blair, ni Berlusconi, ni Aznar ne représentent à mes yeux.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Ven 15 Sep 2006 - 23:36

[quote="sympatik"]
MP a écrit:
Bravo ! Smile

Citation :
Disons que j'ai pesé le pour et le contre... et que non seulement le TCE ne me semblait pas ultra-libéral comme le clamait l'extrème gauche française (et on ne pourra pourtant guère me suspecter d'être libéral !) mais aussi -et peut-être surtout- je me sens pleinement pro-européen, favorable à une politique commune dans de nombreux domaines (fiscalité, défense, affaires étrangères etc.).

Je crois surtout que refuser la Constitution, c'était maintenir l'Europe sous le régime du Traité de Nice. Qui, au contraire de la constitution, rend impossible toute avancée sérieuse de l'Europe, notamment dans le domaine social.

Avoir refusé la Constitution parce qu'elle n'était pas assez sociale est donc une stupidité historique ...


Citation :
Cela dit, attention quand même, car Bush mélange allègrement les genres, faisant de sa politique économique une sorte d'arme de sa politique étrangère (via des pressions financières). Et il ne faudrait pas non plus baisser la culotte sous prétexte de ne pas perdre certains marchés.

Outre que Sarkozy est tout sauf con, il n'avait pas mandat pour baisser son froc ! Mais il a par contre fait forte impression aux USA, et un peu remonté l'estime pour la France.

Citation :
Là, je ne suis plus d'accord avec vous.
La visite de Sarko n'avait aucune visée économique à long terme, même en arrière plan.
Il s'agissait juste pour lui d'afficher son soutien à Bush et à son administration, focalisée jusqu'à l'obession sur "la guerre contre le terrorisme", à quelques semaines d'élections risquées au Congrès pour les Républicains.
Et il a largement outrepassé sa fonction de simple ministre de l'intérieur, piétinant la constitution de la Ve République et le rôle du président.

- La visée de Sarko était essentiellement économique, et jugée là-bas, tant par les américains que par les français, comme essentielle et réussie.
- Durant sa rencontre avec Bush, il a insisté sur les liens historiques, sans faire l'économie des dissensions politiques, et n'a apporté aucun soutien moral à Bush & Co. Sarko a un agenda, sait que Bush est en dégringolade et à la mi-temps de son dernier mandat. Pas folle, la guêpe !
- Enfin, il n'a rien outrepassé du tout : il était là comme Ministre, couvert par Chirac. Exactement comme d'autres Ministres se manifestent ailleurs.

Citation :
Hum... permettez-moi d'avoir un autre avis sur le personnage.
Il est politicard jusqu'au bout des ongles et ne pouvait quand même décemment pas soutenir l'intervention US en Irak, dans la perspective de l'élection présidentielle en France en 2007. Mais on sent que le coeur y était...

On sent ce que l'on a envie de sentir Smile Mais il est certain qu'une mission diplomatique n'est pas une occasion de faire les pieds à des partenaires économiques Smile

Citation :
Vous rejoignez finalement ce que j'écrivais + haut... le fait que Bush ait brandi l'arme économique pour s'attirer quelques soutiens dans sa croisade.
Peut-être suis-je un horrible naïf ou un rêveur fini, mais je crois quand même à une certaine éthique en politique, que ni Sarkozy, ni Blair, ni Berlusconi, ni Aznar ne représentent à mes yeux.

Que fait Sarkozy dans votre énoncé ? Aurait-il trahi la France et l'Europe en vendant ses forces aux caprices de Bush ? Ou alors, chaque homme politique qui serre la man du Président des USA a-t-il un comportement contraire à l'éthique ?

Une pincée de parti-pris, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 0:09

MP a écrit:
Je crois surtout que refuser la Constitution, c'était maintenir l'Europe sous le régime du Traité de Nice. Qui, au contraire de la constitution, rend impossible toute avancée sérieuse de l'Europe, notamment dans le domaine social.

Avoir refusé la Constitution parce qu'elle n'était pas assez sociale est donc une stupidité historique ...

Etonnant, mais on partage pour une fois exactement la même analyse...

MP a écrit:
Outre que Sarkozy est tout sauf con, il n'avait pas mandat pour baisser son froc ! Mais il a par contre fait forte impression aux USA, et un peu remonté l'estime pour la France.

Oh, mais je ne dis pas qu'il est con... simplement, il ne se situe pas dans la lignée traditionnelle de la politique extérieure de la France (peu ou prou la même sous Mitterrand et Chirac, y compris pendant les diverses cohabitations).
Même si le personnage m'irrite sur bien des points, je préfère ainsi largement un Villepin grandiloquent à l'ONU face à un Colin Powell ébahi que le comportement de midinette de Sarkozy et ses réflexions à 2 balles sur l'american dream.

Après, l'opinion de l'administration Bush ou de Fox News sur la France... je m'en fous, personnellement. Et j'aurais même tendance à croire que + elle est négative et + la France a bien agi !

MP a écrit:
- La visée de Sarko était essentiellement économique, et jugée là-bas, tant par les américains que par les français, comme essentielle et réussie.
- Durant sa rencontre avec Bush, il a insisté sur les liens historiques, sans faire l'économie des dissensions politiques, et n'a apporté aucun soutien moral à Bush & Co. Sarko a un agenda, sait que Bush est en dégringolade et à la mi-temps de son dernier mandat. Pas folle, la guêpe !
- Enfin, il n'a rien outrepassé du tout : il était là comme Ministre, couvert par Chirac. Exactement comme d'autres Ministres se manifestent ailleurs.


- Economique ? Ah bon, 1ère nouvelle... j'aimerais bien que vous étayiez un peu ce point de vue.
- Pas de soutien moral ? Hum... le fait de se désolidariser de la menace de véto au moment de l'Irak n'a quand même rien d'anodin, au moment même où Bush patauge face à sa propre opinion et devient de + en + délirant -si cela est possible, vu le niveau déjà atteint- à propos de liens entre Saddam, Al Quaida et l'Iran.
- Chirac n'a en effet pas moufté... mais mon petit doigt me dit qu'il a sûrement peu apprécié la rencontre initialement non prévue Bush-Sarko.
Accessoirement, c'est sans doute la 1ère fois à ma connaissance qu'un simple ministre français en exercice (même pas en charge des affaires étrangères) est ainsi reçu à la Maison Blanche et a un entretien avec le président américain.

MP a écrit:
On sent ce que l'on a envie de sentir Smile Mais il est certain qu'une mission diplomatique n'est pas une occasion de faire les pieds à des partenaires économiques Smile

Vous "sentez" une mission diplomatique, pas moi.
Je doute que Sarko ait été mandaté par Chirac et/ou qu'il ait exactement accompli le mandat prévu. Et je penche pour l'initiative personnelle, comme quand il avait reçu Tom Cruise à Paris (dont le zèle scientologue a même fini par lasser le studio qui "l'employait").
En clair, j'en reviens à la conclusion de mon 1er post, l'atlantisme de Sarkozy est apparu au grand jour. Et ce n'est pas que pure spéculation que de penser qu'il pourrait influer sur la politique extérieure de la France, en cas d'élection en 2007.

MP a écrit:

Que fait Sarkozy dans votre énoncé ? Aurait-il trahi la France et l'Europe en vendant ses forces aux caprices de Bush ? Ou alors, chaque homme politique qui serre la man du Président des USA a-t-il un comportement contraire à l'éthique ?

Une pincée de parti-pris, non ? Smile

Je ne cache pas mon parti-pris, il suffit de lire ma signature pour le saisir.
Wink
Il n'empêche que Sarkozy est venu selon moi donner des gages de "bonne conduite" à quelques mois de la présidentielle et faire passer quelques messages... dans le but d'obtenir un appui discret ? Là, ce serait pure spéculation.
Mais vous comprendrez qu'on puisse rester pour le moins dubitatif voire inquiet à l'idée de voir un jour ce gars là à l'Elysée... ce sera sans ma voix au 1er comme au 2e tour, je vous rassure, quels que soient les cas de figure (même les pires).

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 9:43

Citation :
Oh, mais je ne dis pas qu'il est con... simplement, il ne se situe pas dans la lignée traditionnelle de la politique extérieure de la France (peu ou prou la même sous Mitterrand et Chirac, y compris pendant les diverses cohabitations).
Même si le personnage m'irrite sur bien des points, je préfère ainsi largement un Villepin grandiloquent à l'ONU face à un Colin Powell ébahi que le comportement de midinette de Sarkozy et ses réflexions à 2 balles sur l'american dream.

Deux styles pour une même efficacité Smile Je pense qu'il faut juger la qualité du traitement aux résultats obtenus ...

Citation :
- Economique ? Ah bon, 1ère nouvelle... j'aimerais bien que vous étayiez un peu ce point de vue.

Après les événements de l'an dernier (surtout constitution,banlieues et grèves estudiantines), vous n'avez pas idée à quel point les américains (e.a.) considéraient désormais la France comme un pays de tocards de seconde zone ... Dans leurs styles, Villepin et Sarko ont un peu corrigé le tir. Or, pourquoi l'économie fait-elle confiance à un partenaire, si ce n'est d'abord parce qu'il envoie un signal" sérieux" ?


- Pas de soutien moral ? Hum... le fait de se désolidariser de la menace de véto au moment de l'Irak n'a quand même rien d'anodin, au moment même où Bush patauge face à sa propre opinion et devient de + en + délirant -si cela est possible, vu le niveau déjà atteint- à propos de liens entre Saddam, Al Quaida et l'Iran.

Désolée, je ne comprends pas bien ...

Citation :
- Chirac n'a en effet pas moufté... mais mon petit doigt me dit qu'il a sûrement peu apprécié la rencontre initialement non prévue Bush-Sarko.
Accessoirement, c'est sans doute la 1ère fois à ma connaissance qu'un simple ministre français en exercice (même pas en charge des affaires étrangères) est ainsi reçu à la Maison Blanche et a un entretien avec le président américain.

Cela m'étonne : plusieurs Ministres belges (ni Premier, ni Affaires Etrangères) ont été reçus à la Maison Blanche ... Votre petit doigt n'est-il pas de récepteur d'un sensationalisme médiatique qui se repait de soit-disants guerres entre divas ? Smile


Citation :
Vous "sentez" une mission diplomatique, pas moi.
Je doute que Sarko ait été mandaté par Chirac et/ou qu'il ait exactement accompli le mandat prévu. Et je penche pour l'initiative personnelle, comme quand il avait reçu Tom Cruise à Paris (dont le zèle scientologue a même fini par lasser le studio qui "l'employait").

Là, ça fait un peu "Mc Carthy" Smile Si les Ministres ne devaient recevoir que des types qui ont des convictions "correctes", ne font pas d'excès de vitesse, reconaissent leurs enfants adultérins et paient leurs pensions alimentaires, il y aurait des toiles d'araignées dans les escaliers d'honneur ! Pour revenir à Sarko aux USA, il faut bien comprendre que ce pays est parfaitement indifférent aux cuisines internes françaises, mais que Sarko a oeuvré utilement, ne serait-ce qu'en fonction de l'adage "ce qui est inconnu est par là même suspect". Bref, il ne s'est engagé à rien, a plu , et c'est l'essentiel.

Citation :
En clair, j'en reviens à la conclusion de mon 1er post, l'atlantisme de Sarkozy est apparu au grand jour. Et ce n'est pas que pure spéculation que de penser qu'il pourrait influer sur la politique extérieure de la France, en cas d'élection en 2007.

Outre que l'Atlantisme n'est pas une maladie répertoriée par l'OMS, il me semble aussi erroné de prétendre que Sarko s'apprête à vassaliser la France que de dire que le Pape dit des bourdes Smile

Citation :
Il n'empêche que Sarkozy est venu selon moi donner des gages de "bonne conduite" à quelques mois de la présidentielle et faire passer quelques messages... dans le but d'obtenir un appui discret ? Là, ce serait pure spéculation.

D'accord ... pour la pure spéculation ! Je ne vois guère par quel truchement les USA pourraient booster les votes pour un candidat français ...

Citation :
Mais vous comprendrez qu'on puisse rester pour le moins dubitatif voire inquiet à l'idée de voir un jour ce gars là à l'Elysée... ce sera sans ma voix au 1er comme au 2e tour, je vous rassure, quels que soient les cas de figure (même les pires).

Une allergie irrationelle ? Parce que Sarko dit tout haut ce que tant de gens pensent tout bas ? Et qu'il fait ce qu'il dit ? Ou qu'il travaille trop ? Ou qu'il est intelligent (au sens éthymologique : intelligere : comprendre) ? Nul n'est sans doute prophète en son pays ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 12:28

niark! Sarko comprend les problèmes, Sarko n'est pas atlantiste... et puis quoi encore, bientot vous allez dire qu'il n'est pas populiste.
Répondez donc à ces quelques questions:
Que ferait Sarkozy président si les USA décidaient de faire la guerre à l'Iran?

Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes a t il le LE RAPPORT CAMDESSUS comme livre de chevet?

Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes qui touchent notre société propose de piquer les momes de trois ans pour lutter contre la delinquance alor qu'il est incapable de respecter la loi SRU?
(sinon je suis d'accord avec vous sur le TCE, d'ailleurs les detracteurs n'ont jamais hésités à mentir honteusement pour que le "non" passe!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 13:01

MP a écrit:
Deux styles pour une même efficacité Smile Je pense qu'il faut juger la qualité du traitement aux résultats obtenus ...

De quels "résultats" parlez vous donc ?
Il faut quand même parler du fond, à un moment, et autant Villepin avait raison selon moi de pronostiquer la chienlit en Irak (que tout le monde peut constater aujourd'hui), autant Sarko a tort quand il essaye de se démarquer de la position française de l'époque (en remettant en cause la menace de véto que Chirac avait agitée, lors des débats à l'ONU sur l'Irak).
Alors, le style, l'image, ok... mais une fois encore, il y a des idées politiques derrière et celles de Sarko me dérangent.

MP a écrit:
Après les événements de l'an dernier (surtout constitution,banlieues et grèves estudiantines), vous n'avez pas idée à quel point les américains (e.a.) considéraient désormais la France comme un pays de tocards de seconde zone ... Dans leurs styles, Villepin et Sarko ont un peu corrigé le tir. Or, pourquoi l'économie fait-elle confiance à un partenaire, si ce n'est d'abord parce qu'il envoie un signal" sérieux" ?

Hum... il est d'abord bon de rappeler qu'ils portent une très large part de responsabilité dans tout cela puisqu'ils sont tous 2 au gouvernement depuis 2002.
Mais, surtout, je ne vois pas très bien en quoi le fait d'aller faire un tel cirage de pompes aux américains (avec cette ahurissante remise de la Légion d'Honneur au chef des pompiers de NY ou la réunion avec Bush sur le "terrorisme") aurait une quelconque influence sur l'image économique de la France.
Je ne vois vraiment pas le rapport avec la choucroute, pour tout dire.

MP a écrit:
Citation :
- Pas de soutien moral ? Hum... le fait de se désolidariser de la menace de véto au moment de l'Irak n'a quand même rien d'anodin, au moment même où Bush patauge face à sa propre opinion et devient de + en + délirant -si cela est possible, vu le niveau déjà atteint- à propos de liens entre Saddam, Al Quaida et l'Iran.

Désolée, je ne comprends pas bien ...

Vous ne trouvez pas fort de café que Sarko vienne dire que la France a eu tort d'agiter la menace d'un véto en 2003 sur l'Irak au moment où les conséquences désastreuses de cette intervention américaine apparaissent même à une majorité de l'opinion publique aux USA ?
Moi si...

MP a écrit:
Cela m'étonne : plusieurs Ministres belges (ni Premier, ni Affaires Etrangères) ont été reçus à la Maison Blanche ... Votre petit doigt n'est-il pas de récepteur d'un sensationalisme médiatique qui se repait de soit-disants guerres entre divas ? Smile

Bush n'a jamais reçu Villepin ou Douste Blazy à la Maison Blanche... il est difficile de nier que Sarko a eu droit à un "privilège" du fait de son positionnement américanophile.
C'est d'autant + révélateur en pleine crise à propos de l'Iran, en sachant que Bush voudrait des sanctions immédiates à l'ONU, ce que refuse la France (tout comme le reste de l'UE, la Russie et la Chine, d'ailleurs).
On ne peut pas dire que Sarko ait semblé très éloigné de la position de son hôte, en jugeant "terrifiante" (sic) l'idée que l'Iran se dote de l'arme nucléaire ou en parlant de ce dossier comme de "la crise stratégique majeure" (re-sic) du moment.

http://www2.canoe.com/infos/international/archives/2006/09/20060912-141501.html

Après, pensez ce que vous voulez de mes interprétations... mais vous seriez bien le 1er à affirmer que Chirac et Sarko sont les meilleurs amis du monde.

MP a écrit:
Là, ça fait un peu "Mc Carthy" Smile Si les Ministres ne devaient recevoir que des types qui ont des convictions "correctes", ne font pas d'excès de vitesse, reconaissent leurs enfants adultérins et paient leurs pensions alimentaires, il y aurait des toiles d'araignées dans les escaliers d'honneur ! Pour revenir à Sarko aux USA, il faut bien comprendre que ce pays est parfaitement indifférent aux cuisines internes françaises, mais que Sarko a oeuvré utilement, ne serait-ce qu'en fonction de l'adage "ce qui est inconnu est par là même suspect". Bref, il ne s'est engagé à rien, a plu , et c'est l'essentiel.

Sur Tom Cruise, rien n'obligeait un ministre de l'intérieur (et pas de la culture, rappelons le) à aller le voir en grandes pompes, on se demande toujours pourquoi il a fait ça.

Quant à votre analyse de la perception de la France aux USA, elle me fait sourire.
Les 2 grands quotidiens américains ont, eux, parfaitement saisi les nuances visibles entre Chirac et Sarko.

http://www.cyberpresse.ca/article/20060913/CPMONDE/60913064/5281/CPMONDE

MP a écrit:
Outre que l'Atlantisme n'est pas une maladie répertoriée par l'OMS, il me semble aussi erroné de prétendre que Sarko s'apprête à vassaliser la France que de dire que le Pape dit des bourdes Smile

Oh, vous pouvez le prendre sur le ton de l'ironie... n'en reste pas moins que l'atlantisme est une orientation qui n'est pas celle de la France depuis plusieurs décennies. Sarko lui-même a assumé son penchant, ce sera aux électeurs d'en juger, en toute connaissance de cause.

MP a écrit:
D'accord ... pour la pure spéculation ! Je ne vois guère par quel truchement les USA pourraient booster les votes pour un candidat français ...

Disons que je pense davantage à des appuis via un réseau d'influence... voire de discrets coups de pouce financiers.
Mais comme je l'écrivais dès le post lançant ce topic, Sarko a fait selon moi une erreur politique dans la perspective de la présidentielle de 2007 en France. Nous verrons bien...

MP a écrit:

Une allergie irrationelle ? Parce que Sarko dit tout haut ce que tant de gens pensent tout bas ? Et qu'il fait ce qu'il dit ? Ou qu'il travaille trop ? Ou qu'il est intelligent (au sens éthymologique : intelligere : comprendre) ? Nul n'est sans doute prophète en son pays ... Smile

Ah non, c'est Le Pen qui est censé dire tout haut...
Rolling Eyes
Au hasard, rappelez moi les engagements pris en matière de délinquance et les "résultats" du passage de Sarko à l'intérieur ?
Quid des fabuleuses mesures prises lorsqu'il était à Bercy pour relancer le pouvoir d'achat ?
Vous êtes aveuglé par la com du bonhomme, qui est en effet très doué face aux caméras et a un certain sens -populiste- de la formule.

Stéphane a écrit:
Que ferait Sarkozy président si les USA décidaient de faire la guerre à l'Iran?

Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes a t il le LE RAPPORT CAMDESSUS comme livre de chevet?

Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes qui touchent notre société propose de piquer les momes de trois ans pour lutter contre la delinquance alor qu'il est incapable de respecter la loi SRU?

Excellentes questions.
Wink
Pour la 1ère, la réponse implicite a déjà été donnée par l'intéressé lui-même lors de son petit séjour outre Atlantique.

PS: allez, je dois préparer ma valise, @ dans quelques jours.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 13:29

Citation :
Que ferait Sarkozy président si les USA décidaient de faire la guerre à l'Iran?

Il se concerterait tout bêtement avec ses partenaires européens, de toute évidence Smile Votre question laisse sous-entendre que Sarko serait en attente d'un plan Marshall ... Very Happy Very Happy Very Happy

Citation :
Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes a t il le LE RAPPORT CAMDESSUS comme livre de chevet?

Moi, pauvre belge, pas savoir ce qu'est ce rapport. Ce qui ne m'empêche pas d'admirer le degré d'information des citoyens français qui disposent en permanence de l'inventaire des chambres à coucher de leurs ministres ... Very Happy

Citation :
Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes qui touchent notre société propose de piquer les momes de trois ans pour lutter contre la delinquance

Parce qu'il se réfère à l'avis de tous les psy sérieux : les déviances acquises le sont le plus souvent dans la prime enfance, et c'est à ce moment que la remédiation est la plus efficace. Pourquoi dévier le sujet en parlant de "piquer" ces mômes, quand il est essentiellemnt question d'accompagnement familial.


Citation :
alor qu'il est incapable de respecter la loi SRU?

D'un coup d'oeil, je découvre qu'on parle d'une crise du logement de niveau "humanitaire" Very Happy Pourquoi alors admettre que vos villages sont vidés de leurs habitants, et vouloir maintenir à Paris des gens qui ne demandent que la paix et les alloc ? En Belgique, les réfugiés ont été disséminés sur tout le territoire : une formule saine et digeste (malgré notre taux d'habitants au m²), des enfants scolarisés dans de vraies écoles belges, des prents très appréciés dans les villages, et trouvant du travail dès qu'autorisé.

Citation :
(sinon je suis d'accord avec vous sur le TCE, d'ailleurs les detracteurs n'ont jamais hésités à mentir honteusement pour que le "non"
passe

Oui, nous nous sommes bien amusés ! Au top 10 des arguments les plus farfelus, celui du Gisèle Halimi qui prétendait que, si la Constitution passait, l'avortement ne serait plus autorisé en France ! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 13:54

Citation :

Citation :
Pourquoi Sarkozy, qui comprend si bien les problèmes a t il le LE RAPPORT CAMDESSUS comme livre de chevet?

Moi, pauvre belge, pas savoir ce qu'est ce rapport. Ce qui ne m'empêche pas d'admirer le degré d'information des citoyens français qui disposent en permanence de l'inventaire des chambres à coucher de leurs ministres ... Very Happy
Ce rapport n'est pas Français, je vous laisse lire un article ci dessous tiré du monde diplomatique (journal que vous devez, même si vous êtes belge Smile savoir sérieux)
les fourberies de M Camdessus
C'est Sarkozy qui a déclaré avoir ce rapport comme livre de chevet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Sam 16 Sep 2006 - 13:55

Citation :
Hum... il est d'abord bon de rappeler qu'ils portent une très large part de responsabilité dans tout cela puisqu'ils sont tous 2 au gouvernement depuis 2002.
Mais, surtout, je ne vois pas très bien en quoi le fait d'aller faire un tel cirage de pompes aux américains (avec cette ahurissante remise de la Légion d'Honneur au chef des pompiers de NY ou la réunion avec Bush sur le "terrorisme") aurait une quelconque influence sur l'image économique de la France.

Je crois que vous avez une vision très franco-française, et que vous évaluez mal à quel point la France a besoin de se redorer le blason (même par de petits gestes sympathiques comme de remettre la Légion d'Honneur aux pompiers comme vous le faites régulièrement à des vedettes du pop !)

Citation :
Vous ne trouvez pas fort de café que Sarko vienne dire que la France a eu tort d'agiter la menace d'un véto en 2003 sur l'Irak au moment où les conséquences désastreuses de cette intervention américaine apparaissent même à une majorité de l'opinion publique aux USA ?
Moi si...

L'embargo a affmé les gens, et les a préparé à détester l'Occident ; l'attaque de Bush a finalisé cette opération tout en finesse ... En regrettant l'embrgo, Sarko regrette donc aussi l'opération militaire. Il faut lire le langage diplomatique Smile

Citation :
Bush n'a jamais reçu Villepin ou Douste Blazy à la Maison Blanche... il est difficile de nier que Sarko a eu droit à un "privilège" du fait de son positionnement américanophile.

Tout bêtement, il est sans doute le premier à avoir songé se pointer ... Smile
Ce n'est pas lui personnellement qui a été reçu, mais la France ...

Citation :
C'est d'autant + révélateur en pleine crise à propos de l'Iran, en sachant que Bush voudrait des sanctions immédiates à l'ONU, ce que refuse la France (tout comme le reste de l'UE, la Russie et la Chine, d'ailleurs).
On ne peut pas dire que Sarko ait semblé très éloigné de la position de son hôte, en jugeant "terrifiante" (sic) l'idée que l'Iran se dote de l'arme nucléaire ou en parlant de ce dossier comme de "la crise stratégique majeure" (re-sic) du moment.

Ne pas oublier le lobbying juif intense, surtout en France et aux USA ! Donc, dans une juste répartition des tâches, Villepin chouchoute les arabes et autres musulmans, et Sarko en fait autant avec l'Axe de la Vertu ! Un ballet bien réglé.

Citation :
Après, pensez ce que vous voulez de mes interprétations... mais vous seriez bien le 1er à affirmer que Chirac et Sarko sont les meilleurs amis du monde.

Ca, c'est une question pour Gala ! Very Happy Si le sujet passionne les français, elle semble aux autres totalement incongrue ..

Citation :
Sur Tom Cruise, rien n'obligeait un ministre de l'intérieur (et pas de la culture, rappelons le) à aller le voir en grandes pompes, on se demande toujours pourquoi il a fait ça.

Oui, moi aussi. Mais quelle importance ?
Citation :

Quant à votre analyse de la perception de la France aux USA, elle me fait sourire.
Les 2 grands quotidiens américains ont, eux, parfaitement saisi les nuances visibles entre Chirac et Sarko.

Oui, ces articles montrent une grande estime pour Sarko, et la fin d'un froid sibérien entre la France et les USA. Les américains ont apprécié son discours direct, et découvert que la France existait encore. Pas mal.

Citation :
Oh, vous pouvez le prendre sur le ton de l'ironie... n'en reste pas moins que l'atlantisme est une orientation qui n'est pas celle de la France depuis plusieurs décennies. Sarko lui-même a assumé son penchant, ce sera aux électeurs d'en juger, en toute connaissance de cause.

Quel intérêt aurrait la France à tourner le dos à un de ses principaux partenaires économiques ? Votre vision dichotomique vous empêche de voir qu'on peut être à la fois ami avec l'un et avec l'autre.

Citation :
Disons que je pense davantage à des appuis via un réseau d'influence... voire de discrets coups de pouce financiers.

Peut-être ...

Citation :
Mais comme je l'écrivais dès le post lançant ce topic, Sarko a fait selon moi une erreur politique dans la perspective de la présidentielle de 2007 en France. Nous verrons bien...

Dans un pas qui consomme ces premiers Ministres à raison d'un tous les deux ans, qui décrie tout ce qui bouge, le fait d'exister n'est-il pas une "erreur politique" ? D'où l'intérêt de l'électorat pour les mêmes sempiternels radoteurs ...

Citation :
Au hasard, rappelez moi les engagements pris en matière de délinquance et les "résultats" du passage de Sarko à l'intérieur ?
Quid des fabuleuses mesures prises lorsqu'il était à Bercy pour relancer le pouvoir d'achat ?

Vous savez, je vois tout cela d'assez loin ... Mais les français me semblent plus dolents que malheureux ...

Citation :
Vous êtes aveuglé par la com du bonhomme, qui est en effet très doué face aux caméras et a un certain sens -populiste- de la formule.

Je me réjouis en tout cas de voir un homme politique n'évincer aucun débat, et communiquer : une rareté dans le paysage politique.

Citation :
PS: allez, je dois préparer ma valise, @ dans quelques jours.

Amusez-vousbien ! Moi, je vais en profiter pour me reposer de nos passionnants débats Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Mer 20 Sep 2006 - 18:50

MP a écrit:
Je crois que vous avez une vision très franco-française, et que vous évaluez mal à quel point la France a besoin de se redorer le blason (même par de petits gestes sympathiques comme de remettre la Légion d'Honneur aux pompiers comme vous le faites régulièrement à des vedettes du pop !)

Hum... je crois que vous ne mesurez pas à quel point le blason de la France est autrement + flamboyant que celui des USA, à travers le monde.
Et je ne vois pas ce que la France aurait "gagné" avec le voyage de Sarko outre Atlantique.

MP a écrit:
L'embargo a affmé les gens, et les a préparé à détester l'Occident ; l'attaque de Bush a finalisé cette opération tout en finesse ... En regrettant l'embrgo, Sarko regrette donc aussi l'opération militaire. Il faut lire le langage diplomatique Smile

???
Je parlais de la menace de véto de Chirac à l'ONU contre une résolution autorisant les USA à aller canonner l'Irak.
Et je trouve quand même incroyable qu'un simple ministre en déplacement à l'étranger puisse ainsi se désolidariser de son président.

MP a écrit:
Tout bêtement, il est sans doute le premier à avoir songé se pointer ... Smile
Ce n'est pas lui personnellement qui a été reçu, mais la France ...

Là-dessus, nos analyses divergent... à mes yeux, c'est le candidat atlantiste déjà en pré-campagne pour la présidentielle de 2007 qui a été reçu par Bush, pas le ministre représentant la France.

MP a écrit:
Ne pas oublier le lobbying juif intense, surtout en France et aux USA ! Donc, dans une juste répartition des tâches, Villepin chouchoute les arabes et autres musulmans, et Sarko en fait autant avec l'Axe de la Vertu ! Un ballet bien réglé.

Aimable plaisanterie... je ne vois pas quand Villepin aurait chouchouté les arabes et je ne crois pas du tout qu'il s'agisse d'un ballet réglé de consort avec Sarkozy.
Pourquoi vous obstinez-vous à nier que ce dernier a affiché un positionnement différent de celui de Chirac-Villepin vis à vis des USA et de la politique étrangère de la France ?

MP a écrit:
Ca, c'est une question pour Gala ! Very Happy Si le sujet passionne les français, elle semble aux autres totalement incongrue ..

Relisez ce qu'en ont dit 2 des grands quotidiens américains... tout le monde perçoit très bien que Sarkozy ne va pas se glisser dans les pantoufles de Chirac et qu'il entend rompre avec certaines traditions françaises, notamment dans le domaine de la politique étrangère.

MP a écrit:
Oui, ces articles montrent une grande estime pour Sarko, et la fin d'un froid sibérien entre la France et les USA. Les américains ont apprécié son discours direct, et découvert que la France existait encore. Pas mal.

Les articles montrent que les américains ont apprécié Sarkozy, candidat avoué pour 2007, pas qu'ils apprécient la France incarnée en 1er chef (pour encore quelques mois) par Chirac.

MP a écrit:
Quel intérêt aurrait la France à tourner le dos à un de ses principaux partenaires économiques ? Votre vision dichotomique vous empêche de voir qu'on peut être à la fois ami avec l'un et avec l'autre.

Navré, mais les principaux partenaires économiques de la France sont les pays de l'UE... et l'intérêt de "tourner le dos" aux USA serait par exemple d'éviter de bouffer du boeuf aux hormones ou du maïs OGM, sur fond de subventions agricoles américaines dignes de la PAC.
On ne gagnera jamais rien à aller mendier ou faire des courbettes à Washington, il serait + sage et intelligent de tenter de poursuivre l'unification européenne pour pouvoir présenter un bloc uni face aux USA.

MP a écrit:
Dans un pas qui consomme ces premiers Ministres à raison d'un tous les deux ans, qui décrie tout ce qui bouge, le fait d'exister n'est-il pas une "erreur politique" ? D'où l'intérêt de l'électorat pour les mêmes sempiternels radoteurs ...

Hum... Sarkozy n'a rien d'un perdreau de l'année, ministre sous Balladur et ministre depuis 2002 (pour ne pas dire vice-1er ministre).
Le voir jouer la carte de la "rupture" (son thème de pré-campagne) est donc assez cocasse... le moindre courage de sa part serait de démissionner s'il ne partage pas les vues du gouvernement actuel, pas d'annoncer d'ores et déjà ce qu'il ferait s'il était élu, en se démarquant notamment en matière de politique étrangère (cf l'objet de ce topic).

MP a écrit:
Vous savez, je vois tout cela d'assez loin ... Mais les français me semblent plus dolents que malheureux ...

Peut-être... mais dois-je vous rappeler qu'ils ont porté Le Pen au 2nd tour de la présidentielle en 2002, balayé la droite aux régionales en 2004 (20 régions sur 22 à gauche, du jamais vu) et voté largement non au referendum sur le TCE en 2005 ?
Autant dire que ce que vous qualifiez de simple "dolence" peut provoquer de brutales réactions électorales... d'où mon sentiment que la crise est + profonde et que pas mal de gens sont malheureux et/ou désespérés et/ou révoltés.

MP a écrit:
Je me réjouis en tout cas de voir un homme politique n'évincer aucun débat, et communiquer : une rareté dans le paysage politique.

Ca s'appelle un démagogue ou un populiste, au choix, ce que vous décrivez là.
Quant à la com, vous avez la chance de ne pas être en France et de ne pas vous farcir Sarko à toutes les sauces dans les principaux médias (dirigés par ses amis... c'est toujours + pratique !).
Cela fait longtemps que j'ai atteint l'overdose, pour ma part...

MP a écrit:

Amusez-vousbien ! Moi, je vais en profiter pour me reposer de nos passionnants débats Smile

Me voilà déjà de retour... j'espère que vous avez eu le temps de prendre des forces pour la suite !
Wink

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Mer 20 Sep 2006 - 19:55

Citation :
Me voilà déjà de retour... j'espère que vous avez eu le temps de prendre des forces pour la suite !

Pas vraiment ! Smile

En outre, le débat est difficile parce que, de loin, je joue les "lettres persannes" pendant que vous brandissez le compte-rendu analytique Very Happy

Disons simplement que, pour moi Sarko sort agréablement du lot, dans la politique-spectacle ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "J'aime les américains"   Aujourd'hui à 0:47

Revenir en haut Aller en bas
 
"J'aime les américains"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nouveau préfet n'aime pas le mot "basse".
» Website "In Commemoration of F912 Wandelaar"
» Alessandra Amoroso "Il mondo in un secondo" - 20 dicembre 2010
» "S'immoler à 20 ans", récit d'une infirmière en Af
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Politique Internationale-
Sauter vers: