Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que penser du commerce équitable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Que penser du commerce équitable?   Sam 9 Sep 2006 - 21:46

« Les ventes de produits équitables ont décollé en 2005 dans le monde
LEMONDE.FR | 28.06.06 | 18h48 • Mis à jour le 28.06.06 | 19h02

Les ventes mondiales de produits "commerce équitable" ont bondi de 37 % en 2005, à 1,1 milliard d´euros, selon le rapport annuel de l´organisme international qui délivre le label, Fairtrade Labelling Organisation (FLO), publié mercredi 28 juin. Plus de 300 entreprises à travers le monde se sont associées au commerce équitable l´an dernier, une hausse de 29 % qui porte le nombre total des sociétés offrant ces produits à 1 483. Le nombre de producteurs s´étant vu accorder le label a plus que doublé entre 2001 et 2005, pour atteindre 508, dans 58 pays, assurant de meilleures conditions commerciales à plus de cinq millions de personnes, note également la FLO.

Au Royaume-Uni, les ventes de produits "équitables" ont progressé de 40 %, à 195 millions de livres (282 millions d´euros) l´an dernier et représentent un quart des ventes mondiales, selon des chiffres récemment publiés par la Fondation du commerce équitable, organisme britannique de certification et membre de la FLO. Marks and Spencer est devenue en mars le premier grand commerce de détail britannique à ne vendre que du thé et du café portant la marque "commerce équitable". La chaîne de magasins a par ailleurs étendu sa gamme de vêtements en coton sous ce label.

En France, l´attribution du label "commerce équitable" a pris, en comparaison avec d´autres pays européens, beaucoup de retard. Mais, note le rapport, à partir de 1998, les choses ont évolué, avec notamment le succès "incroyable" des produits Max Havelaar. »


Que doit on penser de ce décollage des ventes des produits commerces équitables? Une bonne nouvelle nous dirait la doxologie. Je ne suis pas forcement d’accord avec le comment du commerce équitable.

J’ai quelques objections à ce mode de commerce :

Le commerce équitable ne tient pas compte des coûts écologiques, c’est une réalité, pourquoi va-t-on importer du miel, des fruits ou des légumes ? Il me semble que la France est un pays qui a tout cela. Le transport coûte pour l’environnement et en plus défavorise encore les échanges locaux.
C’est d’ailleurs ici que je suis totalement en désaccord avec le commerce équitable tel qu’il est aujourd’hui. Tout le monde est maintenant au courant que nous consommons trop, beaucoup trop, environ trois fois trop. Nous sommes amener à consommer toujours plus, par différente influence, la pub, la socialisation, mais ce n’est pas ici le débat, ce qui m’intéresse c’est la diversité des biens à consommer et surtout leur provenance. Aujourd’hui el commerce favorise les échanges internationaux, plutôt que les échanges locaux, le commerce équitable participe à une dédramatisation du fait de consommer des produits « polluants ». Le produit est commerce équitable alors si ça vient du Guatemala ce n’est pas grave, on fait une bonne action. Au contraire, on contribue à la rentabilisation de la pollution émise et on provoque une concurrence déloyale par rapport aux échanges locaux.
Chercher l’erreur quand on voit un produit commerce équitable moins cher qu’un produit sur un marché.
L’éthique du commerce équitable n’est elle pas justement de ne pas rentrer dans cette optique là, et de favoriser les échanges locaux, il me semble que si.
La relocalisation de l’économie est une clé de l’avenir de la planète, Avenir écologique comme économique ou humain.
Si en plus nous donnons bonne conscience à l’achat de produits de premières nécessités internationaux, alors nous contribuons à la dégradation de la planète.

Les coûts écologiques d’un produit commerce équitable ne sont pas plus négligeables que ceux d’un autre produit international.

Il y a aussi le problème de l’atteinte à la biodiversité locale, mais il est tellement logique que je ne vais pas le développer.

Un deuxième point me gêne vraiment, c’est le Néo-colonialisme qui règne autour du commerce équitable. On est pas dans l’esprit d’un transfert de technologies utiles. Mais dans l’esprit de rentabiliser une production théoriquement locale en imposant les normes et les valeurs qui sont les nôtres. On leurs impose un mode de production, des techniques sans finalement leur demander leur avis. Ne serait il pas plus utile pour la planète, pour les paysans, d’apprendre à développer leur culture pour d’abord arriver à une autosuffisance alimentaire et ensuite développer les échanges locaux sous forme de coopératives avec les surplus de production ? Je crois que le commerce équitable devrait passer par un transfert de technologie et concerné les surplus de productions, ça serait déjà plus éthique

Toujours dans cette idée de Néo-colonialisme moderne, le commerce équitable participe à cette espèce de rapport dominant dominé qu’on entretien avec les pays en développement.

Si il s’agit d’aider ces pays pourquoi on leur envoi nos entreprises ? Du moins pourquoi on envoi nos entreprises pour qu’elle tire des profits de ces pays ? Et pourquoi on trouve encore le culot d’estampiller équitable ce genre de commerce ? Est-ce vraiment équitable d’apporter son entreprise et de dicter le mode de production, la production ?

Et enfin dernier point majeur d’opposition au commerce équitable tel qu’il est, l’hypocrisie sur les prix et le marché. Le commerce équitable se targue en général de payer au dessus des prix du marché, 10% au dessus en général. Le seul petit problème est que le coût de production est parfois supérieur de 50% au prix du marché. Alors certes 10 % de plus c’est mieux que rien, mais ce n’est toujours pas assez. De plus cela veut dire qu’on croit encore à cette histoire de marchés internationaux saint sauveur de la pauvreté. Je crois qu’il est très hypocrite de se flatter de ce genre de démarche, bien sur il faut encourager les Multinationales à payer ce que valent les coûts de production est voir plus, mais ce n’est pas comme ça qu’on y arrivera. Pas en développant encore une filière de la grande distribution. Au final actuellement pour quasi toutes les marques du commerce équitable c’est de l’achat de bonnes consciences, plus qu’un réel coup de pouces au développement local.

Pour que ça soit efficace le commerce équitable devrait être un réel partenaire du développement local, un véritable partenaire du transfert de technologie, et surtout un véritable partenaire d’un autre commerce, un commerce de qualité, mais un commerce qui n’est issus que d’un surplus, pas un commerce de rapport.

L’intérêt du commerce équitable serait je pense justement de participer au développement d’une autre économie baser sur le système actuel. Baser sur l’échange des seuls surplus et sur un rapport égalitaire entre le producteur et le distributeur.

On est peut être sur la bonne voix, il est vrai que voir ces produits en supermarché nous pousse à nous poser la question qu’on t’il de différent, qu’est ce que c’est, etc. etc. Nous serions donc sur la voix de la réflexion face à notre mode de consommation actuelle, c’est donc à poursuivre mais à poursuivre dans les vraies valeurs du commerce équitable, si tant est que ces deux mots ne soient pas antithétiques. Il est temps de penser une nouvelle économie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
Alouqua
nouvelle intervenante


Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Dim 10 Sep 2006 - 16:00

J'avoue que je ne voyais pas du tout les choses comme cela et je suis tout à fait d'accord sur certains points.

Mais le fait de favoriser la consommation de ces produits, n'est-ce pas une façon de faire entrer les pays en dévelopement dans le commerce mondial ? De leur donner une chance de s'intégrer et donc de se développer ?
Si l'on en reste à des échanges locaux, on laisse des pays entiers "hors circuit", on les laisse dans leur pauvreté et leur isolement. Consommer ces produits qui garantissent un revenu plus élevé pour les producteurs qu'un produit "normal" c'est aussi un début de chance pour eux de pénétrer le circuit du commerce international et donc de rompre avec leur solitude et leur isolement.
Et quand tu dis qu'acheter ces produits est un achat de bonne conscience, il faut rappeler que ces produits sont souvent vendus dans des magasins spécialisés, assez rarement à **ch*n, L*cl*rs ou je ne sais quelle autre grande surface. Il y a donc une véritable démarche de la part de ceux qui les achètent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissidences.actifforum.com/
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Dim 10 Sep 2006 - 16:31

Pourquoi veux tu leur faire intégrer le marché mondial alors que c'est à cause de ce même marché qu'ils sont dans cette situation? les échanges locaux ne sont pas développé, a t on d'abord développer le marché international en France, ou aux USA? Bien sur que non, on doit d'abord être auto suffisant avant de l'intégrer c'est logique.

Les grandes surfaces ont des produits commerces équitables, de plus en plus.

La solitude et l'isolement dont tu parles est surement bénéfique dans un premier temps, pour eux, et pour la planète.

Je m'explique tant qu'ils n'ont pas développé leur porpre marché, quitte à ce que ça soit un marché de subsistance, ou vivrier ils n'ont pas d'intêret à vendre leur production sur le marché mondial. Il me semble que c'est évident, tu ne vas pas vendre des choses dont tu as besoin ou dont ton pays a besoin si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
Alouqua
nouvelle intervenante


Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Dim 10 Sep 2006 - 20:03

Le Japon n'a jamais été "autosuffisant" avant d'exporter.
Et la Chine qui connaît aujourd'hui l'expansion que nous savons n'a pas été ainsi du temps où elle était repliée sur elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissidences.actifforum.com/
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Mar 12 Sep 2006 - 18:28

Le problème vient du fait que l'économie mondialisée place tous les pays en situation de dépendance. Le commerce équitable va au moins utiliser un circuit différent et permettre à des producteurs de s'en sortir.

Il me semble cynique de laisser ces pays déconnectés de notre économie (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent plus vendre chez nous), mais de penser que, par contre, il est légitime d'aller profiter de leurs matières premières... Donc de laisser les gros producteurs exploiter les populations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Mar 12 Sep 2006 - 20:35

lomig a écrit:
Le problème vient du fait que l'économie mondialisée place tous les pays en situation de dépendance. Le commerce équitable va au moins utiliser un circuit différent et permettre à des producteurs de s'en sortir.

Il me semble cynique de laisser ces pays déconnectés de notre économie (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent plus vendre chez nous), mais de penser que, par contre, il est légitime d'aller profiter de leurs matières premières... Donc de laisser les gros producteurs exploiter les populations...

Personne ne l'a pensé, bien sur qu'un développement locale n'exclu une exploitationde leur part des surplus. le commerce équitable ce n'est pas à nous de leur apporter. Par contre nous pouvons transféré nos technologies utiles.

Quand au japon il est autosuffisant dans son alimentation Wink et depuis assez longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Mer 13 Sep 2006 - 13:29

ce sont surtout des transferts de compétences qui sont nécessaires pour accompagner les transferts technologiques.

Ma position étant que, vu le système actuel et la mauvaise volonté générale pour effectuer ces transferts, (qui, de toute façon, ne concerneraient pas le sproducteurs en question), le commerce équitable est une bonne chose. cela évite le monopole d'une sciété de conton, de café, de banane, de thé, sur les tous petits producteurs...
Le problème, ne vient pas du commerce équitable, mais du fait que ces pays sont incapables de développer eux-mêmes leurs produits afin qu'is acquièrent une plus value. L'exemple type, c'est celui du coton africain qu'on vent pour des broutilles à une industrie marocaine, qui va vendre bien plus cher à une entreprise française pour finaliser le produit qui reviendra tellement cher à son retour en Afrique que le spauvres n'auront pas les moyens de se l'acheter. C'est le développement extensif qui leur manque. ET ça dépasse le cadre de la réflexion, à mon avis, sur le commerce équitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Mer 13 Sep 2006 - 14:05

Citation :
Le commerce équitable ne tient pas compte des coûts écologiques, c’est une réalité, pourquoi va-t-on importer du miel, des fruits ou des légumes ? Il me semble que la France est un pays qui a tout cela. Le transport coûte pour l’environnement et en plus défavorise encore les échanges locaux.

Mwais ... Smile En fait, les produits qui viennent en Europe bénéficient souvent de tarifs bradés et n'entraînent aucun coût écologique : ils prennent les créneaux de fret non utilisés sur des voyages de retour.

En outre, les produits que nous sommes prêts à payer relativement cher sont en sur-abondance dans les pays d'origine : voir par exemple les ananas de Côte d'Ivoire ou du Bénin qui sur place, sont empilés en tas énormes le long des routes, comme nos tas de betteraves.



Citation :
Chercher l’erreur quand on voit un produit commerce équitable moins cher qu’un produit sur un marché.

Elle est toute trouvée ! Ces produits sont vendus avec beaucoup moins d'intermédiaires, dont on sait qu'ils font plus que décupler le prix final. Il y a donc de la marge Smile

Citation :
L’éthique du commerce équitable n’est elle pas justement de ne pas rentrer dans cette optique là, et de favoriser les échanges locaux, il me semble que si.

Je l'ai dit : ta vision est aussi erronée que si tu prétendais qu'il existe un marché local dans le nord de l'Europe pour l'eau de pluie Smile

Citation :
La relocalisation de l’économie est une clé de l’avenir de la planète, Avenir écologique comme économique ou humain.
Si en plus nous donnons bonne conscience à l’achat de produits de premières nécessités internationaux, alors nous contribuons à la dégradation de la planète.


Faux : nous évitons simplement que des bzteaux ne revienent à vide.

Citation :
Il y a aussi le problème de l’atteinte à la biodiversité locale, mais il est tellement logique que je ne vais pas le développer.

Tu devrais, au contraire, parce qu'on ne comprend pas Smile

Citation :
Un deuxième point me gêne vraiment, c’est le Néo-colonialisme qui règne autour du commerce équitable. On est pas dans l’esprit d’un transfert de technologies utiles. Mais dans l’esprit de rentabiliser une production théoriquement locale en imposant les normes et les valeurs qui sont les nôtres. On leurs impose un mode de production, des techniques sans finalement leur demander leur avis. Ne serait il pas plus utile pour la planète, pour les paysans, d’apprendre à développer leur culture pour d’abord arriver à une autosuffisance alimentaire et ensuite développer les échanges locaux sous forme de coopératives avec les surplus de production ? Je crois que le commerce équitable devrait passer par un transfert de technologie et concerné les surplus de productions, ça serait déjà plus éthique

Bel exemple de néo-colonialisme un village africain qui n'arrivait pas à se nourrir (terre quasi stérile, pluies insuffisantes). Tout autour, une véritable jungle forestière. Je leur ai appris à collecter les branchettes, les hacher et en faire du compost (en deux mois, avec la chaleur !)Et à couvrir leurs cultures avec une bonne couche de ce compost ! Les plantes n'ont plus jamais eu soif, et ont doublé de volume ! Ai-je mal fait ?

Citation :
Toujours dans cette idée de Néo-colonialisme moderne, le commerce équitable participe à cette espèce de rapport dominant dominé qu’on entretien avec les pays en développement.


Va dire cela au type qui mange enfin à sa faim, à la coopérative qui investit ses profits dans la construction de maisons et d'infrastructures, aux gosses qui font enfin des études convenables Very Happy Si tu crois qu'ils se sentet "opprimés" Very Happy Very Happy Very Happy

Citation :
Si il s’agit d’aider ces pays pourquoi on leur envoi nos entreprises ? Du moins pourquoi on envoi nos entreprises pour qu’elle tire des profits de ces pays ? Et pourquoi on trouve encore le culot d’estampiller équitable ce genre de commerce ? Est-ce vraiment équitable d’apporter son entreprise et de dicter le mode de production, la production ?

"On" ne leur envoie rien du tout ! Mais en accord avec les Conventions de Lomé, et à la demande des pays ACP, on favorise des joint-ventures qui sont les véritables mises sur orbite de l'économie de ces pays démunis.

Citation :
Et enfin dernier point majeur d’opposition au commerce équitable tel qu’il est, l’hypocrisie sur les prix et le marché. Le commerce équitable se targue en général de payer au dessus des prix du marché, 10% au dessus en général. Le seul petit problème est que le coût de production est parfois supérieur de 50% au prix du marché. Alors certes 10 % de plus c’est mieux que rien, mais ce n’est toujours pas assez.

Hein ? Tu veux dire qu'un agriculteur, quelque part dans le monde, dépenserait 50 € pour produire ce qu'il vend 1 € ? tu les prends pour des cons ? Very Happy

Un conseil, si je peux me permettre voyage un peu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Mer 13 Sep 2006 - 20:44

Citation :
"Mwais ... En fait, les produits qui viennent en Europe bénéficient souvent de tarifs bradés et n'entraînent aucun coût écologique : ils prennent les créneaux de fret non utilisés sur des voyages de retour.

En outre, les produits que nous sommes prêts à payer relativement cher sont en surabondance dans les pays d'origine : voir par exemple les ananas de Côte d'Ivoire ou du Bénin qui sur place, sont empilés en tas énormes le long des routes, comme nos tas de betteraves. "

Et est-ce que la côte d'ivoire est un pays autosuffisant? Est-ce qu'en côte d'ivoire tous les habitants mangent à leur faim?

Citation :
"Elle est toute trouvée ! Ces produits sont vendus avec beaucoup moins d'intermédiaires, dont on sait qu'ils font plus que décupler le prix final. Il y a donc de la marge "

Bien sur un producteur qui vient vendre ses légumes au marché ça fait en effet beaucoup d'intermédiaire Wink C'est ici une concurrence déloyale, polluante et qui pénalise notre futur. L'échange local doit être favorisé par rapport à l'échange international.


Citation :
"Je l'ai dit : ta vision est aussi erronée que si tu prétendais qu'il existe un marché local dans le nord de l'Europe pour l'eau de pluie "

Le commerce équitable à donc pour éthique de moins exploiter que le commerce traditionnel tout en utilisant le même système, les mêmes échanges et du coup le justifiant?


Citation :
"Bel exemple de néo-colonialisme un village africain qui n'arrivait pas à se nourrir (terre quasi stérile, pluies insuffisantes). Tout autour, une véritable jungle forestière. Je leur ai appris à collecter les branchettes, les hacher et en faire du compost (en deux mois, avec la chaleur !)Et à couvrir leurs cultures avec une bonne couche de ce compost ! Les plantes n'ont plus jamais eu soif, et ont doublé de volume ! Ai-je mal fait ?"

Ça c'est ce qu'on appel du transfert de technologie utile et je suis totalement pour. Le militantisme vous rendrez donc aveugle ?

Citation :
"Va dire cela au type qui mange enfin à sa faim, à la coopérative qui investit ses profits dans la construction de maisons et d'infrastructures, aux gosses qui font enfin des études convenables Si tu crois qu'ils se sentent "opprimés" "

Enfin à sa faim? Je doute qu'il profite tous de cette aubaine. D'autant que l'exemple est mal choisi, la coopérative est un développement du réseau local, je suis pour aussi, et j'ai dis que le commerce équitable devrait se baser d’abord là dessus. Les profits réinvestis c'est très bien et ça vient de quoi? Du réseau local, la coopérative Wink

Ce qui accessoirement n'exclu absolument pas le rapport de domination, on a justifié les biens faits du colonialisme par la construction d'hôpitaux, de routes et d'écoles Wink

Citation :
" "On" ne leur envoie rien du tout ! Mais en accord avec les Conventions de Lomé, et à la demande des pays ACP, on favorise des joint-ventures qui sont les véritables mises sur orbite de l'économie de ces pays démunis."

Mise en orbite? Les PMA ont il changé grâce au commerce équitable? Est-ce qu'ils sont autosuffisants? Est-ce que le réseau local est assez développé encore loin de là il me semble, n'est il pas?
Mise en orbite de qui, de quoi? Les producteurs de coton malien n'en sont il pas toujours au même point? Les paysans bengalis ont ils plus de moyens?

Citation :
"Hein ? Tu veux dire qu'un agriculteur, quelque part dans le monde, dépenserait 50 € pour produire ce qu'il vend 1 € ? Tu les prends pour des cons ?

Un conseil, si je peux me permettre voyage un peu "

Non tu as des problèmes de calcul parement. 2euros pour 1 euros ça existe, ici aussi d'ailleurs regardons les producteurs de laits, de fruits et légumes.
L'avion est un coût écologique... Mais sinon le commerce équitable en Roumanie, en Bulgarie vous y pensez? Non parce que ce n'est pas bien loin et on y vit pourtant avec respectivement 30 et 60 euros par mois. Un vêtement coûte 30 euros en Bulgarie, c'est normal?

Le commerce équitable c'est bien quand il est équitable, local, et qu'il participe au développement utile.

Le voyage est un luxe qu'on a pas à ce permettre du moins par avion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Mar 19 Sep 2006 - 1:01

Citation :
Et est-ce que la côte d'ivoire est un pays autosuffisant? Est-ce qu'en côte d'ivoire tous les habitants mangent à leur faim?

La Côte d'Ivoire (du moins avant les derniers événements !) était un pays
plutôt privilégié où, système tribal oblige, personne n'avait faim. Quant aux ananas, il y en a tant que personne ne se baisse même plus pour les ramasser Smile

Citation :
Bien sur un producteur qui vient vendre ses légumes au marché ça fait en effet beaucoup d'intermédiaire Wink C'est ici une concurrence déloyale, polluante et qui pénalise notre futur. L'échange local doit être favorisé par rapport à l'échange international.

Je parlais du commerce international, où les produits de "commerce équitable" passent par des filières moins multiplicatrices des prix.

Privilégier le commerce local est évidemment la première démarche de tous ces pays, du moins dans les denrées de premières nécessités. Ne vous inquiétez pas pour les stocks de maïs, de patates douces ou de puulets.

Mais considérez aussi que ces pays comme tous les autres, ne peuvent se contenter de nourrir leurs habitants : ils doivent aussi leur fournir des infrasructures correctes, des soins médicaux, des enseignants, etc. Comme tous les pays, par le biais de l'impot (c'est à dire pas grand chose dans les pays pauvres). Il faut donc attirer des capitaux, soit par des exportations lucratives, soit par des investissements qui le seront.

Citation :
Le commerce équitable à donc pour éthique de moins exploiter que le commerce traditionnel tout en utilisant le même système, les mêmes échanges et du coup le justifiant?

Le commerce équitable n'a qu'un but : permettre à un maximum de gens d'atteindre une petite aisance, de contribuer à l'impôt local, et donc d'assurer à la fois une vie meilleure pour les bénéficiaires du système, et des possibilités contributives accrues pour l'Etat. Tout le reste est assez oiseux ...

Citation :
Enfin à sa faim? Je doute qu'il profite tous de cette aubaine. D'autant que l'exemple est mal choisi, la coopérative est un développement du réseau local, je suis pour aussi, et j'ai dis que le commerce équitable devrait se baser d’abord là dessus. Les profits réinvestis c'est très bien et ça vient de quoi? Du réseau local, la coopérative Wink

I°. J'ai vu en profondeur plus de 10 pays africains, mais jamais quelqu'un qui avait faim. Au Sahel d'il y a 15 ans, il n'était pas question de commerce équitable ou non, il n'y avait RIEN. Pareil au Darfour. Pour le reste, les casseroles ne sont pas souvent vides.
2°. Vous vous focalisez sur la bouffe et l'organisation des coopératives. Mais vous oubliez que, pour vivre ces coopératives ne peuvent ni ne doivent ingurgiter toute leur production : elles doivent aussi pouvoir en faire profiter d'autres, dans le pays ou en dehors (ne serait-ce que pour financer leur matériel agricle, leurs irrigations, leurs silos, etc.) Or, qui dit commerce dit circulation : il faut donc de bonnes routes, de l'électricité, etc.
3°. Pour vous donner un exemple, un village de pêcheurs en Gambie. Le poisson, abondant, arrivait sur la plage où il était vendu aux habitants sur l'heure. 120 minutes plus tard, ce qui n'était pas déjà à bouillir ou à sècher était bon pour la poubelle, en raison de la chaleur. Donc, les habitants mangeaient du poisson à satiété, ... mais rien d'autre.
Quelques années plus tard, la route qui y mène est devenue carossable, l'électricité a été installée, on y fabrique de la glace, et le surplus de poisson en emporté par de magnifiques camions qui, au retour, apportent du lait, des fruits, des légumes ... et de l'argent.
Inutile de vous dire que ces équipements étaient donc indispensables, et qu'ils ont été fiancés par le gouvernement (et l'aide internationale bien entendu). Mais que ce projet n'a pu être mené à bien que grâce aux rentrées fiscales pour d'autres exportations.

Citation :
Mise en orbite? Les PMA ont il changé grâce au commerce équitable? Est-ce qu'ils sont autosuffisants? Est-ce que le réseau local est assez développé encore loin de là il me semble, n'est il pas?
Mise en orbite de qui, de quoi? Les producteurs de coton malien n'en sont il pas toujours au même point? Les paysans bengalis ont ils plus de moyens?

Je fatigue ! Le commerce équitable ne résoudra pas tout, mais il contribue au développement, de même que le micro-crédit, de même que les joint-ventures technologiques avec des PME européennes, de même que les investissements des grandes compagnies qui choisissent de produire sur place et donc de faire travailler des gens, de même que les grands financements de l'UE ou de la banque Mondiale.
Le Bengale, je ne connais pas le problème.
Le Mali, d'une pauvreté extrème : les producteurs de coton y fon figure de riches.

Citation :
L'avion est un coût écologique...

Les avions cargo sont rès rares en Afrique, et ne transportent des denrées qu'à l'occasion de retours à vide : coût écologique = zéro.

Citation :
Mais sinon le commerce équitable en Roumanie, en Bulgarie vous y pensez? Non parce que ce n'est pas bien loin et on y vit pourtant avec respectivement 30 et 60 euros par mois. Un vêtement coûte 30 euros en Bulgarie, c'est normal?

Tu me fais rire ! Un vêtement dans une boutique de luxe coûte peut-être 3O €, mais le tissu pour faire une robe en coûte 2 (tissu haut de gamme) et la couturière qui te copiera le dernier modèle de cuverture du "Elle" t'en demandera 4 ... parce que tu es étranger Smile Ne compare pas en France le salaire d'un ouvrier et le prix des confitures chez Fauchon Very Happy

Citation :
Le voyage est un luxe qu'on a pas à ce permettre du moins par avion Wink

Very Happy Very Happy Bruxelles-Marrakech en avion : 99 €. Moins que les péages pour traverser la France + le carburant + l'usure de la voiture. Moins aussi que le train.

Rien ne devait dispenser les gens de voyager : au pire, on le fait en stop, on jobbe ici et là, on s'embarque sur un cargo, on se trouve une place de bagagiste dans un grand hôtel, ou d'accompagnateur d'una gence de voyages, mais on se bouge : cela permet de coller à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concombre
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 85
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Jeu 21 Sep 2006 - 19:45

Je n'ai pas tout lu ce que vous avaz dit, mais d'abord fervente adepte du commerce équitable, j'ai maintenant quelques doutes (même si je continue à achéter équitable pour les produits "exotiques", bananes, thé, café).

J'ai lu le livre "le roman noir des matières premières" d'un journaliste de rfi dont je ne me souviens plus du nom et qui critiquait ce commerce.

Je crois d'abord que les pays du sud sont intégrés à notre économie avec les matières premières. le problème est que les prix sont trop bas.

Ce journaliste disait que le commerce équitable discriminait les paysans qui n'étaient pas dans un "réseau équitable", car ce commerce capte des clients.
Il disait que le problème est le prix de base et que la lutte doit se faire sur une élevation du prix de base pour que tous les paysans en profitent et non seulement ceux qui ont eu la chance d'avoir de clients prêts à payer plus pour leur café.

Le second point important pour moi, c'est le problème écologique. Quand je vois les fleurs Max-Havelaar, ça fait mal. Elles arrivent en avion et de plus, le commerce de la fleur au Kenya, par exemple, commerce d'exportation, remplace des champs de culture vivrière. Ce qui est tout à fait illogique.

Tout ça n'est pas simple. Et on n'est pas forcément bien au courant de tous les paramètres. Mais le sujet est intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Jeu 21 Sep 2006 - 20:30

http://www.arte.tv/fr/search__results/1323766.html


Citation :
Nauru, l’île aux désastres
de Laurent Cibien et Pascal Carcanade –
ARTE GEIE / Beta Productions / RFO / RTBF – France 2006 (22’)


>> Vidéo - 22'

Nauru, 21 km2, 12000 habitants, la plus petite république indépendante du monde, perdue au milieu de l’Océan Pacifique. Nauru est un Etat au destin unique : richissimes jusque dans les années 90, grâce à l’extraction d’un des phosphates les plus purs de la planète, les Nauruans survivent désormais dans le chaos d’un pays en faillite.
Depuis 5 ans, les journalistes qui ont pu visiter l’île se comptent sur les doigts d’une main. Comme si Nauru avait honte de son histoire désastreuse. Après plus d’un an de négociations, l’équipe d’ARTE Reportage a pu s’y rendre.

Aujourd’hui, les derniers hectares de phosphate disponibles sont en fin d’exploitation, les trois-quarts de l’île ressemblent à une gigantesque carrière, et l’argent a été dilapidé, par incompétence ou naïveté. La population meurt de diabète, d’obésité, des excès de la société de consommation… Pour survivre, Nauru en est réduite à jouer un mauvais rôle : celui de recevoir les demandeurs d’asile jugés indésirables et envoyés par l’Australie.

Nauru : la caricature d’un développement non durable…

Quand on vous le disait que la fin dui monde capitaliste est annoncée !

Nauru est la démonstration REALISTE, ni démagogique, ni idéalisée, de ce qui arrive quand.... on agit comme on agit en ce moment sur la planète TERRE....

Aujourd'hui même, à cette heure précise, TV5 Monde diffuse ce reportage......

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Ven 22 Sep 2006 - 20:10

Citation :
Le commerce équitable n'a qu'un but : permettre à un maximum de gens d'atteindre une petite aisance, de contribuer à l'impôt local, et donc d'assurer à la fois une vie meilleure pour les bénéficiaires du système, et des possibilités contributives accrues pour l'Etat. Tout le reste est assez oiseux ...

Vraiment en pratiquant une discrimination? ne trouvez vous pas déloyale le recrutement ou plutôt comment il est fait?

Citation :
Les avions cargo sont rès rares en Afrique, et ne transportent des denrées qu'à l'occasion de retours à vide : coût écologique = zéro.


Un avion qui vole ne pollue donc pas?


Citation :
Tu me fais rire ! Un vêtement dans une boutique de luxe coûte peut-être 3O €, mais le tissu pour faire une robe en coûte 2 (tissu haut de gamme) et la couturière qui te copiera le dernier modèle de cuverture du "Elle" t'en demandera 4 ... parce que tu es étranger Ne compare pas en France le salaire d'un ouvrier et le prix des confitures chez Fauchon

Là c'est a vous de voyagez trés cher, j'ai un exemple précis d'une pair de chaussure à 750 léva à plovdive en Bulgarie, soit environ 50euros Wink
De même j'ai souvenir de jean's à Devin qui vallait 20euros.
Alors pas de commerce équitable pour eux? le salaire moyen n'y est pourtant que de 60euros Wink


Pour le reste on est d'accord, le développement locale, puis un prix planché pour le marché international.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Ven 22 Sep 2006 - 23:46

Citation :
Vraiment en pratiquant une discrimination? ne trouvez vous pas déloyale le recrutement ou plutôt comment il est fait?

??? Je ne sais pas. Des précisions ?

Citation :
Un avion qui vole ne pollue donc pas?

Un cargo qui rentre d'Afrique pollue autant s'il rentre à vide que s'il est chargé d'ananas. Donc, l'ananas représente une pollution zéro.

Citation :
Là c'est a vous de voyagez trés cher, j'ai un exemple précis d'une pair de chaussure à 750 léva à plovdive en Bulgarie, soit environ 50euros Wink
De même j'ai souvenir de jean's à Devin qui vallait 20euros.
Alors pas de commerce équitable pour eux? le salaire moyen n'y est pourtant que de 60euros Wink

J'ai le souvenir, à Bruxelles, de jeans à 120 €. Mais il y en a d'excellent chez Carrefour à ... 4 € Very Happy Voyez les prix où se fournit la majorité des gens, et non l'offre de boutiques de luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Sam 23 Sep 2006 - 10:24

Citation :
Un cargo qui rentre d'Afrique pollue autant s'il rentre à vide que s'il est chargé d'ananas. Donc, l'ananas représente une pollution zéro.

Faux ! Un bateau chargé a un tirant d'eau tel qu'il lui faut beaucoup plus d'énergie pour parcourir la même distance qu'un bateau vide.

C'est avec des affirmations aussi péremptoires sur des "riens" approximatifs que des banques belges comme FORTIS se sont enrichies avec les "comptes dormants", vous savez,, ces comptes ouverts un jour par des gens qui meurent, ou partent sans les vider... et que les banques s'approprient au bout de quelque temps.... comme une certaine banque l'avait fait avec les comptes des juifs morts pendant l'holocauste

http://www.belgium.be/eportal/application?languageParameter=fr&pageid=contentPage&docId=42471

je vous le dis : la Belgique ... un modèle !

Cordialement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Sam 23 Sep 2006 - 10:34

Citation :
Faux ! Un bateau chargé a un tirant d'eau tel qu'il lui faut beaucoup plus d'énergie pour parcourir la même distance qu'un bateau vide.

Je parlais d'avions cargo ! A l'altitude où ils établissent leur route, il faut considérer (avis d'un commandant de bord-instructeur) qu'il va brûler 5 % de sa charge en plus. Donc, une tonne d'ananas donne une consommation accrue de 50 litres ! Autant dire RIEN.

Citation :
C'est avec des affirmations aussi péremptoires sur des "riens" approximatifs que des banques belges comme FORTIS se sont enrichies avec les "comptes dormants", vous savez,, ces comptes ouverts un jour par des gens qui meurent, ou partent sans les vider... et que les banques s'approprient au bout de quelque temps.... comme une certaine banque l'avait fait avec les comptes des juifs morts pendant l'holocauste

Les comptes en déshérance ne sont pas une spécialité belge, mais un phénomène généralisé. Par contre, la Belgique a légiféré sur la destination de ses comptes non revendiqués, ce qui est en effet exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Sam 23 Sep 2006 - 12:36

Citation :
??? Je ne sais pas. Des précisions ?

Les agriculteurs qui ne sont pas rencensé dans les filiéres équitable ont trés peu dde chance d'y rentré. Ce n'est pas de la discrimination?



Citation :
J'ai le souvenir, à Bruxelles, de jeans à 120 €. Mais il y en a d'excellent chez Carrefour à ... 4 € Voyez les prix où se fournit la majorité des gens, et non l'offre de boutiques de luxe.

De la pure mauvaise fois, ici. Ce n'était pas des boutiques dnas les avenue chic, d'autant qu'une amie bulgare nous à confirmé que les prix était trés élevé par rapport à leur salaire.

Et même un jean a 4 euros quand on gagne 30 ou 60 euros par mois ça me semble totalement impensable...


Citation :
Je parlais d'avions cargo ! A l'altitude où ils établissent leur route, il faut considérer (avis d'un commandant de bord-instructeur) qu'il va brûler 5 % de sa charge en plus. Donc, une tonne d'ananas donne une consommation accrue de 50 litres ! Autant dire RIEN.

50 litres, c'est un plein de voiture. Accessoirement le cargo ne faisant pas qu'une fois ce genre de trajet, et n'étant pas le seul à le faire. ça fait des milliers de litres assez rapidements...

Toujours est il que vous ne pouvez pas nier les carences du commerce équitable, ou alors c'est vraiment de la mauvaise fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Sam 23 Sep 2006 - 17:58

Citation :
Les agriculteurs qui ne sont pas rencensé dans les filiéres équitable ont trés peu dde chance d'y rentré. Ce n'est pas de la discrimination?

Non, c'est sans doute du corporatisme Smile Mais qui les empèche d'y entrer ? Leurs collègues, ou les managers de ce commerce ?

Citation :
De la pure mauvaise fois, ici. Ce n'était pas des boutiques dnas les avenue chic, d'autant qu'une amie bulgare nous à confirmé que les prix était trés élevé par rapport à leur salaire.

Une remarque générale : les français ne peuvent-ils contrer un argument sans injurier celui qui le formule ? Non, je ne suis pas de mauvaise foi, je parle d'expérience. Je sais que tout est un peu cher dans des pays aux bas salaires, mais plusiers mois de travail pour la paire de godasses basiques me semble un peu romancé.

Citation :
Et même un jean a 4 euros quand on gagne 30 ou 60 euros par mois ça me semble totalement impensable...

Lisez. Je parlais de prix en Belgique.

Citation :
50 litres, c'est un plein de voiture. Accessoirement le cargo ne faisant pas qu'une fois ce genre de trajet, et n'étant pas le seul à le faire. ça fait des milliers de litres assez rapidements...

La barbe ! Aucune voiture ne rentrerait d'Afrique avec une tonne d'anas pour un plein.

Citation :
Toujours est il que vous ne pouvez pas nier les carences du commerce équitable, ou alors c'est vraiment de la mauvaise fois.

Pour votre information :
- je me fiche du commerce équitable comme un poisson d'une pomme. Tout en trouvant cela vaguement sympa.
- je participe directement à des programmes de développement autrement intéressants, en Afrique.
- "mauvaise foi" s'écrit sans "s", et idique un trouble de personnalité quand on en fait usage à chaque argument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fourmi
second secretaire
second secretaire


Nombre de messages : 877
Age : 67
Localisation : Agii Deka (Crète)
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Sam 23 Sep 2006 - 18:50

Citation :
- "mauvaise foi" s'écrit sans "s", et idique un trouble de personnalité quand on en fait usage à chaque argument.

INDIQUE s'écrit avec un "n" et cela indique un trouble de personnalité dû à une excessive intempérance....

En raison de la bassesse ce ce que vous venez d'écrire là, on pourrait vous retourner ce compliment :

"Une remarque générale : les belges ne peuvent-ils contrer un argument sans injurier celui qui le formule ?"

Mais j'ai bien dit : "on pourrait", c'est-à-dire que je ne vous retourne pas le "compliment"...

Je me contenterais de dire que vous savez très bien utiliser les "arguments ad hominem" qui n'honorent en rien celui ou celle qui pratique ainsi.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ad_hominem


Très , très amicalement

fourmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.origines.fr.st
lekhan
bavard
bavard


Nombre de messages : 162
Age : 27
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Jeu 28 Sep 2006 - 11:21

Madame sachez que mon jeune âge ne vous donne pas le droit de m'insulter.

Bien sur si un trouble de la personalité vient hurter mon argumentaire alors c'est que je ne dois pas être apte à une quelconque réflexion.

Bien sur vous participez à d'autres projet en Afrique bien plus intéressant, et donc on ne peut rien vous opposez puisque vous êtes la divinité savante du terrain.

Voilà qui est assez ridicule. D'autant que si vous vous foutez du commerce équitable, ce n'est pas la peine d'avoir un avis dessus.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que penser du commerce équitable?   Aujourd'hui à 15:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Que penser du commerce équitable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commerce équitable et contradiction
» Le commerce équitable
» commerce équitable
» Penser positif??
» vive la littérature équitable !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Economie et Social-
Sauter vers: