Ecologie-Intelligence-Solidarité

Pour la fondation d'une France bâtie sur l'intelligence.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le libér
Invité



MessageSujet: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Jeu 7 Sep 2006 - 22:46


J'ai
eu un choc récemment en découvrant que j'étais d'accord avec pêle-mêle
le PCF, la LCR, la CGT, FO et d'autres organisations à la mode en
France et d'un autre âge pour le reste du monde.. Il m'a fallu quelques
jours pour me remettre et me consoler de cette collusion bien
involontaire.. De retour après la déprime profonde qui a suivi je me
lance dans un petit billet pour expliquer pourquoi, en tant que libéral
et en tant qu'individu doté de bon sens, je suis contre cette fusion
absurde:

  • Revenons brièvement en
    arrière. Début des années 2000, on sépare EDF de GDF car leurs métiers
    n'ont rien en commun et les synergies sont quasi inexistantes. 2006, on
    veut rapprocher GDF et les centrales de Suez (Electrabel
    majoritairement). Cohérence industrielle? Projet d'entreprise? Cherchez
    l'erreur.. En même temps.. si la cohérence et l'intelligence était une
    caractéristique des hommes politiques, ça se saurait.

  • ou Bernard Thibaut nous assure avec moultes gesticulations de cabri que
    le projet c'est la privatisation de GDF, moi je vois l'inverse.. C'est
    la nationalisation de SUEZ, l'Etat devient actionnaire de référence
    avec une minorité de blocage. Quand on connaît les capacités de
    gestionnaire dont a fait montre l'Etat par exemple après les
    nationalisations de 1981, on a de quoi s'inquiéter pour l'avenir de
    Suez.
  • Qu'est ce d'autre que du protectionnisme même pas déguisé, ce fameux patriotisme économique?
    Alors que l'on sait depuis Frédéric Bastiat, Adam Smith ou David
    Ricardo tous les bienfaits du libre échangisme, alors que chacun
    d'entre nous voit chaque jour l'intérêt du libre échange quand on
    achète des produits moins chers et que l'on dispose ainsi de plus
    d'argent pour sortir, aller voir des expositions, des galeries,
    pourquoi ce repli sur soi, cette crainte d'un voisin qui n'est "que"
    italien (imaginez que ce soit un saoudien qui ait voulu racheter
    Suez..).


Que je rassure malgré
tout les quelques lecteurs libéraux qui auraient survécus aux gros mots
du début, je suis pour la privatisation de ce dinosaure français qu'est
GDF.
Petit post scriptum final sur les prix de l'énergie: Comme le rappelle fort justement le journal l'Express,
que EDF soit public n'a pas empêché les prix du monopole d'augmenter de
70% en 6 ans.. Dans l'indifférence syndicale la plus totale

"Reflet
d'une demande croissante et d'une offre stagnante, les cours de
l'électricité et du gaz n'ont cessé d'augmenter depuis la première
vague d'ouverture, en 2000. Et la propriété du capital n'a rien à y
voir: d'être encore nationale à 70% n'a pas empêché EDF de doubler en
six ans les tarifs libres appliqués aux industriels. "

Si
les prix augmentent c'est surtout qu'il y a insuffisance de la
production.. Donc mauvaise gestion par l'Etat des besoins
prévisionnels.. Mais chut il ne faut pas le dire!
Revenir en haut Aller en bas
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 8 Sep 2006 - 1:02

Le titre de votre topic est parfaitement adapté... mais je ne vais pas bouder mon plaisir et donc saluer ce 1er (et seul ?) point d'accord entre nous !
cheers

Evidemment, je ne suis en revanche pas du tout en ligne avec le reste de l'analyse, et pour ma part partisan de la renationalisation complète et de la fusion d'EDF-GDF.

Les privatisations ou délégations de service public sont en effet de longue date catastrophiques pour l'usager-client-citoyen qui n'en retire aucun avantage ou bénéfice.
Exemple de l'eau, le prix du m3 étant comme par hasard très largement supérieur dans les villes ayant cédé la gestion aux ex Générale et Lyonnaise (devenues Véolia et... Suez) par rapport aux régies municipales.
Exemple de l'ANPE qui retrouve du boulot aux chômeurs (à comparaison égale de la cible visée) avec les mêmes résultats que les agences d'intérim... mais avec un coût 3 fois moindre (ah, j'entends encore les louanges sur l'immense "progrès" qu'était l'ouverture de ce marché aux dites agences).
Exemple (sans doute le + absurde, à tous points de vue) des renseignements téléphoniques, avec des tarifs opaques et supérieurs à l'ancien 12 sans aucune amélioration de service.

Et je pourrais continuer longtemps cet inventaire à la Prévert de l'aberration libérale.

Pour en revenir quand même d'un mot au secteur de l'énergie, il est évident que c'est un domaine tellement essentiel pour la population qu'il se doit de rester public, à l'instar de l'éducation, de la justice, de l'armée etc.
A ce propos, je serais d'ailleurs favorable à la renationalisation d'Elf et d'Areva... mais peut-être aura-t-on l'occasion d'en reparler.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 8 Sep 2006 - 7:45

Comment est ce possible de mentir autant en si peu de mots. Si quelque chose me déplait c'est la malhonnêteté intellectuelle, l'ANPE ne fonctionne pas pour 3 fois moins cher, bien au contraire! Et en plus pour des résultats inférieurs...

Pour le téléphone, étonnament je vois surtout la formidable baisse du prix des communications, le développement exponentiel de l'Adsl dès que la concurrence a pu jouer. Chronologiquement, la corrélation est parfaite.

Quant à la délégation de l'eau rien n'est plus faux également, les études l'attestent.. Cela a apporté également un plus faible gaspillage que la gestion par les communes, donc un grand avantage pour l'environnement. On peut être en désaccord mais pas en truquant les chiffres svp
Revenir en haut Aller en bas
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 8 Sep 2006 - 13:37

Le Libéral a écrit:
Comment est ce possible de mentir autant en si peu de mots.

Shocked
Vous parlez de qui et/ou de quoi ?

Le Libéral a écrit:
Si quelque chose me déplait c'est la malhonnêteté intellectuelle, l'ANPE ne fonctionne pas pour 3 fois moins cher, bien au contraire! Et en plus pour des résultats inférieurs...

Christian Charpy, DG de l'ANPE a écrit:
Nous avons mené une étude qui sera prochainement publiée sur le taux de sortie du chômage pour des personnes prises en charge, soit par les opérateurs privés, soit par l'ANPE dans le cadre de son dispositif d'accompagnement renforcé. Pour des populations comparables, les résultats sont identiques entre l'ANPE et le privé, avec un taux de sortie de 35 % au bout de six mois, mais pour un coût trois fois plus faible à l'ANPE.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-810457@51-799145,0.html


Je n'y peux rien si cela ne va pas dans le sens de vos mensonges... aurez-vous l'honnêteté intellectuelle de l'admettre ?

Le Libéral a écrit:
Pour le téléphone, étonnament je vois surtout la formidable baisse du prix des communications, le développement exponentiel de l'Adsl dès que la concurrence a pu jouer. Chronologiquement, la corrélation est parfaite.


Je parlais du 12, les renseignements téléphoniques... vous répondez à côté avec l'ADSL.
De toute façon, la baisse du prix des communications est trompeuse: appels nationaux et internationaux, oui, sans aucun doute. Appels locaux (la majorité, en fait, des appels passés par une majorité de la population) absolument pas. Une simple unité pouvait permettre de téléphoner plusieurs heures dans la même circonscription tarifaire il y a encore seulement une 20aine d'années.

Et tant qu'on parle de téléphonie, comment passer sous silence la situation des opérateurs mobiles. 3 gros groupes (dont 2 privés dès le début puis le 3e, public, lui-aussi privatisé) régulièrement accusés par l'INC Que Choisir et autres assocs de consommateurs de s'entendre sur les tarifs et de proposer des offres quasi similaires.
Avec, comble du comble, des subventions publiques pour déployer des antennes relais dans les zones géographiques "non rentables" !

J'ai comme dans l'idée qu'on n'aura pas 8 ou 9 opérateurs internet différents pendant très longtemps et que le paysage d'internet ressemblera fort à celui du mobile dans à peine 4 ou 5 ans.

Le Libéral a écrit:
Quant à la délégation de l'eau rien n'est plus faux également, les études l'attestent.. Cela a apporté également un plus faible gaspillage que la gestion par les communes, donc un grand avantage pour l'environnement. On peut être en désaccord mais pas en truquant les chiffres svp

J'attends avec impatience que vous me citiez les études qui attesteraient vos affirmations... en attendant, je me permets à mon tour de vous accuser de mensonge éhonté, de trucage et de malhonnêteté intellectuelle.
Twisted Evil

Citation :
Au deuxième sous-sol de l'Assemblée nationale, une poignée de députés colloquent, mardi, avec des associations de consommateurs, tous très remontés contre les "marchands d'eau", l'oligopole Suez-Vivendi-Bouygues. Ils réclament la renationalisation de l'industrie de l'eau, considérée comme un bien commun inaliénable. Outre la posture idéologique, ils disposent d'un argument sonnant et trébuchant, a priori imparable : dans les collectivités locales qui ont sous-traité au privé, l'eau serait plus chère (de 25 % à 45 % selon l'endroit) que dans celles où la distribution est restée sous régie municipale.

Libération 02/02/2004

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Calife


Nombre de messages : 963
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 8 Sep 2006 - 13:37

Vous ne pourrez tout de même que convenir que la privatisation des autoroutes de Frances était une absurdité, cela rapportait énormément à l'état (car il ne faut pas oubier que si l'état possède de grosses entreprises et qu'il les gère bien, il gagne beaucoup d'argent, et c'est ça en moins d'impots!). Il aurait été plus ingénieux de privatiser les routes de frances qui sont à proximité des grandes villes, ce qui aurait fait gagner de l'argent à l'état tout en limitant la pollution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moranion
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 8 Sep 2006 - 15:33

Pour la libéralisation des télécoms : soit, ca a fait baisser les prix. C'est vrai.
Mais en échange, tout non paiement de la facture en temps et en heure donne illico la coupure (temporaire, mais quand meme) de la ligne (testé chez Suckable Fuckable Reversable par moi-même). Ca n'était pas le cas chez FT, où le non paiement de la 3e facture de suite entrainait la coupure temporaire; gratuite, de plus, cette coupure, alors que toute coupure est maintenant facturée.

Et c'est exactement la même chose pour EDF. Ces augmentations de prix, d'ailleurs, n'ont été décidé que pour rendre attractive l'action (et le dividende) de FT, qui sinon n'aurait pas été rentable.
Quant à parler de "mauvaise gestion par l'Etat des besoins
prévisionnels"... Ha oui c'est sur que quand c'est privé c'est plus simple, y'en a pas du tout, de besoin prévisionnel. Pour une simple raison : l'énergie n'étant pas stockable, une production suffisante en toute circonstance demande donc des capacités de production bien trop importantes en temps normal; d'où des coûts d'entretien, de production, d'investissement,etc... bien trop fort pour que ce soit rentable.

Bref, vive le libéralisme économique... Quand tu n'as pas de problème financier. Si tu en as, c'est donc que tu n'es pas "viable" économiquement... Et le libéralisme te répond "t'es pas viable, va voir ailleurs, on t'emmerde".

Le libéralisme, ou le droit d'être complètement amoral, et en être fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moranion
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Lun 11 Sep 2006 - 14:29

J'ajouterais, de plus, en réponse à ceci:
Citation :
Petit post scriptum final sur les prix de l'énergie: Comme le rappelle fort justement le journal l'Express,
que EDF soit public n'a pas empêché les prix du monopole d'augmenter de
70% en 6 ans.. Dans l'indifférence syndicale la plus totale


"Reflet
d'une demande croissante et d'une offre stagnante, les cours de
l'électricité et du gaz n'ont cessé d'augmenter depuis la première
vague d'ouverture, en 2000. Et la propriété du capital n'a rien à y
voir: d'être encore nationale à 70% n'a pas empêché EDF de doubler en
six ans les tarifs libres appliqués aux industriels. "

Qu'il s'agit là des tarifs pour les industriels, APRES ouverture à la concurrence. Or, d'après la doxa libérale, la concurrence est censée faire baisser les prix... Donc j'attends l'explication de notre ami libéral pour expliquer pourquoi une ouverture à la concurrence a fait exploser les prix confused
Que de plus, ce que l'Express oublie "malencontreusement" de préciser (à moins que ce ne soit pas un oubli de l'Express Twisted Evil ), c'est que la hausse a été générale, partout dans le monde.
L'étude annuel du NUC (Natrional Utility Consulting Group) qui compare les prix de l'énergie de 15 pays, a fait apparaitre les chiffres suivants (cout de l'électricité, tendance 2001-2006, prix du kWh):
Danemark: + 91,5%, 0,1104
Royaume Uni: +80,7%, 0,0908
Suède: +77,4%, 0,0573
France (marché dérégulé) : +75,6%, 0,0867
Finlande: +66,5%, 0,0666
Allemagne: +48,9%, 0,0850
Pays-Bas: +40,4%, 0,0907
Espagne: +39,3%, 0,0766
Afrique du Sud: +25,1%, 0,0333
Belgique: +24,1%, 0,0865
Etats-Unis : +22,5%, 0,0726
Italie: +21,1%, 0,1090
France (marché réglementé) : +10,6%, 0,0522
Canada: +8,3%, 0,0483
Australie: +2,8%, 0,0436

-> http://www.lesechos.fr/info/medias/200076861.pdf
Je n'ai pas trouvé, mais je serais curieux de voir quels pays ont libéralisé durant cette période 2001/2006; juste comme ca, histoire de voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Lun 11 Sep 2006 - 15:21

Je crois qu'il suffit de savoir lire pour trouver ta réponse.. COmme je l'ai déjà écrit ci dessus, ça résulte de cours du pétrole et du gaz plus élevés (donc hausse des cours pour les centrales fonctionnant avec ces énergies) et d'une mauvaise prévision.. par les états.. Mais chut si c'est la faute de l'état, il ne faudrait pas le réveler..
Revenir en haut Aller en bas
Moranion
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Lun 11 Sep 2006 - 15:41

Le Libéral a écrit:
Je crois qu'il suffit de savoir lire pour trouver ta réponse.. COmme je l'ai déjà écrit ci dessus, ça résulte de cours du pétrole et du gaz plus élevés (donc hausse des cours pour les centrales fonctionnant avec ces énergies) et d'une mauvaise prévision.. par les états.. Mais chut si c'est la faute de l'état, il ne faudrait pas le réveler..

Une mauvaise prévision par les états... Ce qu'il y a de bien avec les intégristes libéraux, c'est que comme tous les religieux, ils ont un Grand Satan (l'Etat en l'occurence).
Ben le Satan, il a tellement "mal" qu'avec le marché règlementé, la France a une très faible augmentation (inférieure à la moyenne), et un coût parmi les plus bas.
Alors que le Dieu Marché, il a tellement "bien" prévu l'évolution, que les augmentations sont supérieures à la moyenne (sauf dans les cas où la dérégulation est tellement ancienne, que les prix ont déja explosé), de même que les prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Lun 11 Sep 2006 - 16:38

Qui a augmenté ses prix de 70% en 6 ans.. Euh .. Langue au chat?

Un indice, c'est public..

Un autre indice?

Ca commence par un E et ça finit par un DF..
Revenir en haut Aller en bas
Moranion
aspirant
aspirant


Nombre de messages : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Lun 11 Sep 2006 - 16:41

Le Libéral a écrit:
Qui a augmenté ses prix de 70% en 6 ans.. Euh .. Langue au chat?

Un indice, c'est public..

Un autre indice?

Ca commence par un E et ça finit par un DF..

Ce en quoi, EDF n'a fait que suivre l'évolution du... marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomig
second conseiller
second conseiller


Nombre de messages : 466
Age : 33
Localisation : Les Ravenelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Mar 12 Sep 2006 - 18:24

comme quoi le problème vient juste de la soumission de l'ETat au marché...

Cete fusion est en effet une erreur fondamentale, car elle risque de démanteler le monopole naturel qui permettait une réglementation raisonnée... La hausse des prix dépendant des conjonctures économiques et des collusions entre "gros", on n'a aucun mal à chercher une solution plus rentable...

Je rappellerais à Libéral que Smith et Ricardo ne valent pas un kopec. L'un parlait du marché comme d'un marché de village, et n'avait aucune preuve empirique de ce qu'il avançait, et le second a extrêmisé une pensée qui n'avait aucune connexion avec l'économie réelle... Merci des références les plus absurdes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/lomig1983/
le libér
Invité



MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Mar 12 Sep 2006 - 18:55

Vous faites preuve d'une naïveté désarmante.. si l'Etat n'augmente pas ses prix quand ses coûts augmentent, qui paient.. Vous!
Revenir en haut Aller en bas
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Mer 13 Sep 2006 - 2:03

Le Libéral a écrit:
Vous faites preuve d'une naïveté désarmante.. si l'Etat n'augmente pas ses prix quand ses coûts augmentent, qui paient.. Vous!

Hum... il se trouve que les recettes fiscales de l'Etat dépendent pour partie (non négligeable) de l'imposition des entreprises et non des particuliers.
En revanche, le prix du gaz fourni par une société privée n'augmentera que pour les particuliers... et le différenciel bénéficiaire servira en outre à indemniser des actionnaires (qui sont rarement des particuliers, ou de manière très marginale).
On voit donc bien clairement qu'il n'y a strictement aucun intérêt pour les particuliers, en l'occurence les 60 millions de Français, de privatiser GDF via cette hasardeuse fusion avec Suez (qui, comble de l'absurde, est propriétaire de la principale société belge... d'électricité, alors que la droite explique à grands cris qu'une fusion-renationalisation d'EDF-GDF serait un non sens économique).
Rolling Eyes

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 22 Sep 2006 - 13:09

Tiens, il semble que contrairement aux affirmations des dirigeants de Suez et GDF, l'éventuelle fusion ne se fasse pas sans casse sociale...
Une raison de + de s'y opposer !

Citation :
vendredi 22 septembre 2006, 11h51
GDF-Suez: 20.000 emplois supprimés d'ici 2010, selon une expertise

PARIS (AFP) - La fusion GDF-Suez devrait entraîner une amputation de 10% des effectifs cumulés des deux groupes, soit 20.000 suppressions d'emplois d'ici 2O10, selon un rapport d'expertise d'un cabinet indépendant rendu public vendredi par les syndicats CGT, FO, CFE-CGC, CFTC.
Ces syndicats hostiles à la fusion GDF-Suez ont présenté à la presse un rapport commandé par le cabinet Alpha qui était chargé d'analyser les demandes de Bruxelles et les possibilités de réponse de GDF. Ce rapport a été réalisé pour le compte du comité mixte de production (partie du CCE habilité à donner un avis consultatif sur le fonctionnement de l'entreprise) de GDF.

Philippe Taurines (FO), délégué FO, a affirmé à l'AFP, que les auteurs du rapport pronostiquaient une diminution de "10% du nombre des salariés à l'horizon de 2010, soit 20.000 suppressions d'emploi". Cela, a ajouté M. Taurines, alors qu'"on nous avait dit que le futur groupe serait créateur d'emplois".

Par ailleurs, selon le délégué FO, toujours sur la foi du rapport d'expertise, "la marge par actionnaire devrait progresser au taux de 21,1%".

"Les mutualisations entre les deux entreprises vont conduire à des suppressions d'emploi massives", a déclaré de son côté Dominique Villers (CFTC).

http://fr.news.yahoo.com/22092006/202/gdf-suez-20-000-emplois-supprimes-d-ici-2010-selon.html


_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Ven 22 Sep 2006 - 23:57

Citation :
Exemple de l'eau, le prix du m3 étant comme par hasard très largement supérieur dans les villes ayant cédé la gestion aux ex Générale et Lyonnaise (devenues Véolia et... Suez) par rapport aux régies municipales.

A tout hasard, je vous signale que le prix réel de l'eau (traitement des eaux usées comprises) se situe en Europe aux environs de 4 € du m³.
Prix qui devra être atteint endéans les 10 ans partout en Europe. Et qu'entretemps, l'assainissement des eaux usées va demander des milliards d'€ d'investissement. Investissements auxquels se sont attaqué les grandes compagnies. Certaines municipalités ne se préoccupent guère de ces investissements, et vendent l'eau sous son prix de revient. a terme, ce sont leurs habitants qui auront de mauvaises surprises ...

Citation :
Exemple de l'ANPE qui retrouve du boulot aux chômeurs (à comparaison égale de la cible visée) avec les mêmes résultats que les agences d'intérim... mais avec un coût 3 fois moindre (ah, j'entends encore les louanges sur l'immense "progrès" qu'était l'ouverture de ce marché aux dites agences).

Pouvez-vous m'expliquer ? L'ANPE est à charge du contribuable, les sociétés d'intérim sont de sociétés privées, assujetties à l'impôt : la première coûte, les secondes rapportent ...

Citation :
Exemple (sans doute le + absurde, à tous points de vue) des renseignements téléphoniques, avec des tarifs opaques et supérieurs à l'ancien 12 sans aucune amélioration de service.

Le 12 était un service largement déficitaire. Etat qui ne pouvait que s'aggraver avec la cherche immédiate et gratuite sur Internet.

Citation :
Pour en revenir quand même d'un mot au secteur de l'énergie, il est évident que c'est un domaine tellement essentiel pour la population qu'il se doit de rester public, à l'instar de l'éducation, de la justice, de l'armée etc.

Pour quelle raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Sam 23 Sep 2006 - 0:08

Citation :

Bref, vive le libéralisme économique... Quand tu n'as pas de problème financier. Si tu en as, c'est donc que tu n'es pas "viable" économiquement... Et le libéralisme te répond "t'es pas viable, va voir ailleurs, on t'emmerde".

Le libéralisme, ou le droit d'être complètement amoral, et en être fier.

Après cette virile proclamation, je voucrais venir à ce que je connais, le cas belge. Les libéraux (ces gens sans moralité Very Happy ) ont obtenu :

- électricité : jamais de coupure pour non-paiement, mais un débit réduit suffisant pour le chaufage, deux ou trois lampes et une plaque de cuisson.
- téléphone : en cas de non-paiement, les gens sont invités à se présenter immédiatement aux services sociaux qui enquêtent : en cas d'impécuniosité involontaire, l'abonné continue à recevoir ses appels, et peut en passr deux par jour.
- mazout : un accord a été pris pour que les fournisseurs livrent 2.000 l. maximum et acceptent la mensualisation de la facture, sous garantie de l'Etat.

Est-ce cela "dire m..." aux impécunieux ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
membre éminent de l'opposition


Nombre de messages : 581
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Sam 23 Sep 2006 - 0:15

Citation :
Qu'il s'agit là des tarifs pour les industriels, APRES ouverture à la concurrence. Or, d'après la doxa libérale, la concurrence est censée faire baisser les prix... Donc j'attends l'explication de notre ami libéral pour expliquer pourquoi une ouverture à la concurrence a fait exploser les prix confused

Le gaz a suivi la hausse du pétrole, et l'électricité a nécessité partout des investissement colossaux. D'où augmentation généralisée dans otute l'europe. Aucun rapport avec la venue de 30% de capital privé Very Happy Very Happy Very Happy


Citation :
Que de plus, ce que l'Express oublie "malencontreusement" de préciser (à moins que ce ne soit pas un oubli de l'Express Twisted Evil ), c'est que la hausse a été générale, partout dans le monde.
L'étude annuel du NUC (Natrional Utility Consulting Group) qui compare les prix de l'énergie de 15 pays, a fait apparaitre les chiffres suivants (cout de l'électricité, tendance 2001-2006, prix du kWh):
Danemark: + 91,5%, 0,1104
Royaume Uni: +80,7%, 0,0908
Suède: +77,4%, 0,0573
France (marché dérégulé) : +75,6%, 0,0867
Finlande: +66,5%, 0,0666
Allemagne: +48,9%, 0,0850
Pays-Bas: +40,4%, 0,0907
Espagne: +39,3%, 0,0766
Afrique du Sud: +25,1%, 0,0333
Belgique: +24,1%, 0,0865
Etats-Unis : +22,5%, 0,0726
Italie: +21,1%, 0,1090
France (marché réglementé) : +10,6%, 0,0522
Canada: +8,3%, 0,0483
Australie: +2,8%, 0,0436

Exact ! A noter que les pays où la hausse est la plus forte se trouvaient à des niveaux trop bas et des investissements insuffisants, qu'ils doivent compenser maitenant. Remarquez aussi, malgré vos cris d'orfaies, que le Kw français est l'un des plus bas du monde ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sympatik
Calife


Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Sam 23 Sep 2006 - 0:16

MP a écrit:
A tout hasard, je vous signale que le prix réel de l'eau (traitement des eaux usées comprises) se situe en Europe aux environs de 4 € du m³.
Prix qui devra être atteint endéans les 10 ans partout en Europe. Et qu'entretemps, l'assainissement des eaux usées va demander des milliards d'€ d'investissement. Investissements auxquels se sont attaqué les grandes compagnies. Certaines municipalités ne se préoccupent guère de ces investissements, et vendent l'eau sous son prix de revient. a terme, ce sont leurs habitants qui auront de mauvaises surprises ...

Aimable plaisanterie... comme si les municipalités ne raisonnaient pas à long terme et n'investissaient pas dans les réseaux d'eau et d'assainissement.
Rolling Eyes
En revanche, vous me permettrez de douter que des compagnies privées dont la priorité est de générer du profit et d'être "attractives" pour les actionnaires dépensent sans compter en terme d'investissements.
Elles les factureront de toute façon tôt ou tard et pas à prix de revient, c'est une évidence.

MP a écrit:
Pouvez-vous m'expliquer ? L'ANPE est à charge du contribuable, les sociétés d'intérim sont de sociétés privées, assujetties à l'impôt : la première coûte, les secondes rapportent ...

C'est simple: les dites agences d'intérim reçoivent de l'argent de l'Unedic via une sorte de délégation de service public, elles ne placent pas les chômeurs bénévolement (entre 3600 et 5200 € facturés par Adecco, par exemple, par chômeur recasé: http://www.lexpansion.com/art/15.0.143612.0.html ).

MP a écrit:
Le 12 était un service largement déficitaire. Etat qui ne pouvait que s'aggraver avec la cherche immédiate et gratuite sur Internet.

Etrange alors que tant d'acteurs privés différents se soient rués sur ce nouveau marché s'il était vraiment plombé d'avance... et ne rêvez pas, je doute que les renseignements restent longtemps gratuits via internet.

MP a écrit:

Pour quelle raison ?


Le secteur de l'énergie est stratégique et l'Etat répond mieux aux aspirations de la population que des sociétés privées dont la préoccupation 1ère reste leur actionnariat.
Ca me semble pourtant simple à comprendre... à la limite, certaines privatisations ne me choquent pas + que ça dans des secteurs non essentiels mais quand il s'agit de produits de 1ère nécessité (et le gaz en fait partie), j'y suis totalement opposé.

_________________
Le libéralisme, c'est le renard libre dans le poulailler libre - Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons   Aujourd'hui à 23:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Non à la fusion GDF Suez.. mais pas pour les mêmes raisons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un cas sectoriel de fusion à suivre
» Nouvelles de Claude
» le poisson Clown
» Petite Tigresse débarque, pour le meilleur mais surtout pour le pire ! X)
» Les blagues en images

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie-Intelligence-Solidarité :: Politique :: Economie et Social-
Sauter vers: